Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 10 Avr - 10:54

Citation :
Le Roi part pour Cherbourg le 21 (  juin 86 ) . [i] Il emmène avec lui son premier écuyer, son capitaine des gardes et son premier gentilhomme de la chambre seulement, malgré cela , il lui faudra cent quinze chevaux par poste
Il ne voyage pourtant pas en si petit comité, puisqu'il est aussi accompagné de Ségur et Castries, ainsi que d'un petit groupe de gentilshommes...notamment La Fayette !
Et avec eux les écuyers, domestiques, pages etc.
Bref, une imposante caravane !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 10 Avr - 10:57

Comme vous dites !!! Cela explique qu'il faille cent quinze chevaux par poste !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 10 Avr - 11:06

Le voyage était pourtant à l'économie, puisque les femmes de la cour n'étaient pas conviées.
.... comme quoi la notion d'économie est sujette à caution  !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Ven 7 Mai - 17:08

Relations de voyage autour du monde de James Cook
Editions La Découverte, 2005, 455 p : 13,50 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Ven 8 Oct - 23:43

Signalons un nouveau livre sur La Pérouse :

La Pérouse de
A. Pons
Editions Gallimard /Folio : 8,20 euros

Il sortira le 14 octobre 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Ven 8 Oct - 23:51

et aussi cet autre livre :

Le voyage de La Pérouse : Itinéraire et aspects singuliers de
Pierre Bérard
Edition Un Autre Reg'Art (9 juillet 2010), 175 p : 17, 58 euros

Résumé Amazone :

"Pourquoi un nouveau livre sur le voyage de La Pérouse alors qu'il existe au moins trois ouvrages majeurs qui lui sont entièrement consacrés, et que par ailleurs son voyage dans le Pacifique occupe une part assez importante de ses nombreuses biographies ? Parce qu'il reste encore "beaucoup à glaner " comme dirait La Pérouse... et, pour Pierre Bérard, le désir de replacer dans leur contexte certains aspects du voyage. Les trois principaux livres sur le voyage de La Pérouse sont : le compte rendu du voyage écrit par La Pérouse et parvenu en France par divers courriers, coordonné en plusieurs versions dont celle, historique, de 1797, mise en forme par le Général Millet Mureau, soucieux de ne pas déplaire à la Constituante, éditée en 4 volumes, plus un atlas de dessins et de cartes ; le livre de référence de madame Catherine Gaziello, L'expédition de La Pérouse, réplique de celle de Cook, ouvrage écrit en 1984 par une archiviste professionnelle soucieuse de ses références, mais peu familière du monde maritime ; et enfin le livre de vulgarisation de qualité de l'amiral François Bellec, ancien Directeur du musée de la Marine, Généreuse et tragique expédition de La Pérouse qui a demandé une contribution à de grands collaborateurs, tels que M. Boudriot, et a lui-même traité des sujets qu'il connaissait (comme les instruments de navigation... ). Ces trois ouvrages n'abordent pas les conditions océaniques et en particulier le vent, moteur des voiliers et souci permanent des navigateurs. Les " coupures de texte " des éditeurs de vulgarisation portent toujours sur ces points... mais il ne faut pourtant pas laisser le public ignorer les grandes bases de la climatologie maritime qui ont conditionné, chaque jour, des décisions d'exécution du voyage. Dans ce nouveau livre, un effort particulier est fait pour que les cartes accompagnent le texte, pour permettre aux lecteurs qui ne sont ni de grands voyageurs, ni des géographes confirmés, de bien comprendre le déroulement du voyage. Pierre Bérard présente également des documentations nouvelles qui n'ont pas été connues ou utilisées précédemment. C'est l'objet de cette édition qui nous l'espérons ajoutera au savoir, tout en portant quelques appréciations dans le texte du récit du voyage et sur ses aspects singuliers qui concernent les navires et leurs occupants, l'itinéraire et son contexte. L'ouvrage est agrémenté des dessins de Jean Bellis, un illustrateur maritime confirmé. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Ven 8 Oct - 23:59

Et aussi cet ouvrage :

Avec Fleuriot de Langle et La Pérouse : 1785-1788, Carnets de bord des aventures d'un marin breton de
Alain Lozac'h
Yoran Embanner , 2009, 188 p : 15,68 euros

Résumé Amazone :

"En juillet 1780 alors que Français et Anglais s'affrontent sur les mers, Pierre Le Goff, prisonnier en Angleterre fait la connaissance de Paul-Antoine Fleuriot de Langle, académicien de marine capturé par un corsaire britannique au large d'Ouessant. De cette rencontre va naître une amitié qui le conduira à suivre La Pérouse et Fleuriot de Langle dans des aventures autour du monde. Il embarque pour l'Amérique, puis pour le Nord canadien afin de contrecarrer le commerce des fourrures de la célèbre Compagnie anglaise de la baie d'Hudson. Trois années plus tard, le voilà à bord de L'Astrolabe, une des deux frégates de l'expédition voulue par le roi Louis XVI et dont il a confié le commandement à La Pérouse. Il s'agit de montrer que la France peut explorer les parties encore inconnues du monde et rivaliser avec les plus prestigieux navigateurs, notamment Vitus Béring et le célèbre James Cook. Grâce à ses carnets de voyage, retrouvés, il y a peu de temps, Pierre le Goff nous emporte dans un récit digne des plus grands romans d'aventures. De l'Atlantique aux côtes de l'Alaska, jusqu'à celles de la Sibérie, il nous raconte comment une poignée d'hommes, marins et savants, durant plus de trois ans ont permis d'achever la découverte du monde. Jusqu'à l'escale de Botany Bay... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 9 Oct - 0:03

Et ce livre :

La Pérouse à Vanikoro de
Dumont
Futur Luxe Nocturne (3 août 2010): 22 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 9 Oct - 0:15

Je souhaite à tous une bonne nuit.

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 9 Oct - 0:19

Je ne vais pas tarder non plus. Bonne nuit. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Jeu 4 Aoû - 17:01

En regardant Arte , je suis tombée par hasard sur le capitaine Cook . c'est très intéressant mais au moment où j'apprends que celui-ci allait être confronté au même piège que La Pérouse , ce sera l'objet d'un épisode jeudi prochain . Alors tous à vos postes TV !

http://www.arte.tv › Accueil › James Cook › A l'antenne

Tapez Cook dans Recherche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 20 Aoû - 15:16

L'épopée fatale : le voyage de Surville : 1769-1770 de
John Dunmore
L'Harmattan, 2009, 129 p : 13 euros

Résumé Amazone

"Vers la fin du dix-huitième siècle, l'exploration du Pacifique se développa rapidement grâce aux grands navigateurs anglais et français. Injustement méconnu est le voyage de Surville dont le navire traversa l'océan en 1769-1770. Parti de Pondichéry, il alla jusqu'aux Philippines à la recherche d'une île légendaire (Tahiti), qui aurait été découverte par des navigateurs anglais. C'est ainsi qu'il redécouvrit les Salomon et fit escale au nord de la Nouvelle-Zélande, où il établit des relations et des échanges pacifiques mais circonspects avec les Maoris. Il sacrifia cependant à une tradition répandue chez les explorateurs de l'époque (Cook en fit autant), et enleva un jeune chef maori, Ranginui, qu'il espérait ramener à la cour de France. Dévoué jusqu'au sacrifice ultime à son équipage décimé par le scorbut, il périt noyé près des côtes du Chili ; son navire et ses officiers furent prisonniers durant deux ans des Espagnols qui régnaient sur le Pacifique Sud. C'est cette fabuleuse et tragique aventure que nous conte le Professeur Dunmore, éminent universitaire néo-zélandais dont les ouvrages font autorité. "

Biographie de l'auteur

"John Dunmore, professeur honoraire des Universités, chevalier de la Légion d'honneur, Compagnon de l'Ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande, est un spécialiste de l'histoire de l'exploration du Pacifique. Auteur de nombreux livres, il a édité les journaux de bord et écrit les biographies de Surville, Bougainville, La Pérouse, Dumont d'Urville, et la biographie de Jeanne Baret, la première femme qui fit le tour du monde. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 20 Aoû - 18:44

Madame de Chimay a écrit:
En regardant Arte , je suis tombée par hasard sur le capitaine Cook . c'est très intéressant mais au moment où j'apprends que celui-ci allait être confronté au même piège que La Pérouse , ce sera l'objet d'un épisode jeudi prochain . Alors tous à vos postes TV !

Très bonnes émissions.
Pourquoi n'en avons nous pas d'aussi intéressantes ? Sad Sad Sad

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 9 Juin - 2:28

Je viens de regarder France 5 et je suis tombée sur un film d'Yves Bourgeois sur une campagne de fouilles de l'expédition La Pérouse.

Bravo à l'association Salomon et au navire de la Marine Nationale, le Jacques Cartier. Comme du temps de l'expédition La Pérouse, réunion au sein d'un navire ( et pas deux ! ) de marins et de scientifiques.
Rien n'est laissé au hasard pour retrouver des traces de cette fameuse expédition.
Ainsi l'ethno -linguiste interroge t-il les habitants de l'île pour en apprendre plus sur le naufrage et sur la langue des habitants de Vanikoro. Ainsi , un habitant de cette île est le dernier à parler sa langue. Et les données recueillies sont précieuses car l'expédition sait avec certitude comment s'appelait tel ou tel village , tel ou tel endroit au moment de l'arrivée des survivants dans l'île. Cela aide pour faire les fouilles.

Ils ont retrouvé dans cette fameuse faille un sextant. Ils ont pu lire une inscription sur ce sextant " Mercier".
Grâce à l'aide des archives maritimes de Brest , on sait avec précision que ce sextant avait été embarqué au sein de la Boussole . C'est donc ce dernier navire qui a sombré corps et biens.
Grâce à une lettre du ministre de la marine Sartine , on sait que ledit Sieur Mercier était un ingénieur maritime et que c'était lui qui avait construit et conçu ce sextant pour la Boussole .
C'était vraiment passionnant à suivre tout cela. Vanikoro est vraiment l'île mystérieuse qui n'a pas livré tous ses secrets !



Sextant fabriqué par Mercier à Brest, en bois laiton et verre; épave de la Boussole 2005
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Lun 11 Juin - 15:32

Émission passionnante ( comme quoi on trouve de tout en regardant la lucarne, du pire ( suivez nos posts) et du meilleur Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 25 Aoû - 20:05

Tahiti au nom du roi : 1768, Bougainville débarque à Papeete de
Charles-Félix-Pierre Fesche
Nicolas Chaudun , 2007, 93 p : 7,10 euros

Qui se souvient que, jetant l'ancre à Tahiti, Bougainville baptisa " Nouvelle Cythère " cette île merveilleuse ? Sur le pont de La Boudeuse, un de ses jeunes compagnons partage cet enchantement. Son journal en conserve la fraîcheur, digne d'un candide des Lumières.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 25 Aoû - 20:08

Dans le jardin d'hiver, j'ai un grand bougainvillier : il s'appelle Louis Antoine, comme il se doit . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Sam 25 Aoû - 20:10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Dim 26 Aoû - 11:26

Je rattache ici tout ce qui a trait à la vahiné dont finalement , c'est plus ici le sujet .

La vahiné

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vahiné

le mythe de la vahiné

http://argoul.com/2011/05/22/le-mythe-vahine/

_________________http://www.thalassa.france3.fr › Accueil › Prochainement : Pacifique Sud

Recherche par mots clés : vahiné



Pour en revenir à autre chose , très intéressante émission Thalassa hier soir sur France 3 à propose du mythe de la vahiné.

http://www.wideo.fr/video/iLyROoafthY6.html

http://http://thalassa.france3.f

Vision des îles : Tahiti et l'imaginaire européen, du mythe (XVIIIe-XXe) à son exploitation littéraire de
Sonia Faessel
Editions L'Harmattan, 2006, 242 p : 21 euros

Pour en revenir à l'émission de FRance 3 , l'une des écrivains polynésiennes s'insurge contre ce mythe de la vahiné , fille des îles facile à mettre dans son lit Comment des filles jolies , saines et propres auraient-elles pu être attirées par des européens du XVIIIe siècle, atteints de scorbut et de toutes sortes de maladies ? Fricotage, que nenni , voyons !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Dim 26 Aoû - 11:28

La vahiné c'est la femme tahïtienne et l'icône du mythe polynésien du point de vue occidental.
les peintres ont beaucoup contribué au mythe de la vahiné.
Ce qui est sûr , c'est que la société polynésienne est une société matriarcale avec ses reines, ses cheffesses, ses prêtresses...
Fascinante polynésie !

Pour en revenir au pacifique :

Le pacifique aux XVIIIe et XIXe siècle. Une confrontation franco-britannique. Enjeu colonial et rivalité géopolitique de
Claire Laux
Karthala , 2011, 336 p : 29 euros

Résumé Amazone

Après le traité de Paris de 1763 qui met fin à la Guerre de Sept Ans, Français et Britanniques se lancent à la découverte de l'une des dernières grandes aires géographiques encore très largement inconnues du globe, le Pacifique. En quête d'un fabuleux continent austral, ils rencontrent une myriade d'îles aussi décevantes au plan économique que fascinantes au plan culturel. Au temps des découvreurs succède celui des missionnaires, catholiques et protestants, des commerçants, des aventuriers et autres beachcombers, les écumeurs des grèves, autant de chocs culturels qui bouleversèrent les mondes océaniens. En 1840, l'annexion de la Nouvelle-Zélande par la Grande-Bretagne change la donne : elle ouvre le temps des rivalités coloniales. Mais ce partage du Pacifique du moins dans cette phase initiale ne correspond pas à des plans de colonisation mais bien davantage à des initiatives individuelles qui souvent outrepassent les souhaits des deux grandes puissances impériales : la politique de la canonnière témoigne de ces tâtonnements. A partir des années 1870, les rivalités coloniales s'exacerbent avec l'entrée en scène de nouveaux compétiteurs comme l'Allemagne tandis que se développent les économies de plantations et l'industrie minière. Nombre d'îles, en raison de leur éloignement ou de leur absence de ressources restent en dehors de ce mouvement de « mondialisation ». Ainsi en quelque cent cinquante ans, les chocs entre les mondes traditionnels océaniens et la civilisation occidentale aboutit à un ensemble de transformations et de mutations démographiques (choc microbien), culturelles (christianisation), économiques, sociales et politiques.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Dim 26 Aoû - 11:31

La vahiné revisitée

http:// www.lesmenottesdetica.net/blog/?p=4991


Tahiti-1768 : Jeunes filles en pleurs, la face cachée des premiers contacts et la naissance du mythe occidental
de
TCHERKEZOFF Serge
, Ed. Au vent des îles, 2004, 536 p

Ce livre restitue ce qui s'est réellement passé sur les rivages de Tahiti. Il reprend aussi tout le dossier des interprétations concernant les postures et la « nudité » dans la danse polynésienne, ainsi que le malentendu occidental sur la place de la « sexualité » dans la culture. Mais comment a-t-on pu se tromper à ce point ? Avec la « découverte » de Tahiti (1767-69), les récits de voyageurs inventèrent une société où les jeunes femmes auraient eu pour règle de pratiquer « l'amour libre » et même de le faire « en public ». Le discours fut un point de vue masculin centré sur l'Europe, dissertant sur les variétés humaines et les couleurs de peau, mais aussi sur la supposée nature universelle des femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Dim 26 Aoû - 11:34

Géographies de Gauguin de
STASZAK Jean-François.,
Ed. Bréal, 256 p

L’auteur y montre comment dans ses séjours à Tahiti (1891-1901) puis aux Marquises jusqu’à sa mort (1903), l’artiste a développé une vision imaginaire de la Polynésie faite d’un mélange de la nostalgie d’un paradis perdu, de l’attrait pour l’exotisme et même de la fascination pour le « sauvage ». La réalité d’une vie quotidienne parfois difficile, voire même un peu glauque, est bien sûr transcendée par le génie du peintre.


– Le voyage en Polynésie : anthologie des voyageurs occidentaux de Cook à Ségalen de
SCEMLA Jean.-Jacques
Ed. Laffont, 1994 : 1264 p.

La première partie du présent ouvrage réunit onze récits sur Tahiti écrits entre 1767 (voyage de Wallis) et 1797 (arrivée des premiers évangélistes de la Société missionnaire de Londres). La deuxième partie évoque des aspects de la société et de l'histoire des cinq archipels de Polynésie française, rapportés d'île en île par les voyageurs durant une période à cheval sur trois siècles, les derniers textes cités allant jusqu'aux vingt premières années du XXe siècle, moment où se termine « l'âge d'or de la littérature océanienne » (Jean Simon). L'introduction présente d'une part l'univers océanien des Mao hi, leur territoire d'îles et ce que l'on sait de l'ancienne culture tahitienne, et d'autre part les principales dates de l'histoire de la navigation dans le Pacifique, depuis l'époque où les Polynésiens occupèrent leurs îles jusqu'aux voyageurs européens du XVIIIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Dim 26 Aoû - 11:37

Des tahitiens, des français. Leurs représentations réciproques aujourd’hui, de
SAURA, Bruno,
Au vents des Ïles, 157p.

Si la littérature occidentale au sujet des Tahitiens est particulièrement abondante, et si se multiplient aujourd'hui les analyses de la perception que les Occidentaux ont et ont pu avoir des Polynésiens, la démarche inverse n'avait pas, pour l'instant, été entreprise. Cet ouvrage tente de relever ce défi, en proposant de rendre compte de la manière dont les Tahitiens se représentent les Occidentaux (Popa'a), et plus particulièrement les Français (Farani) vivant aujourd'hui en Polynésie française. Pour y arriver, le choix a été fait de procéder par étapes, en commençant par aborder les représentations françaises de l'Autre (polynésien), puis le regard que les Tahitiens posent sur eux-mêmes, pour en venir, in fine, aux perceptions polynésiennes des Occidentaux. (note de l’éditeur)


, Etat de la société tahitienne à l’arrivée des Européens
de
DE BOVIS, Edmond,
Société des études océaniennes, 74p.


Une préface de Patrick O'Reilly (auteur de "Tahitiens", une référence bibliographique) permet, après qu'il ait décrit l'homme, qui vécut près de dix ans à Tahiti, de mieux comprendre comment celui-ci s'est intéressé à l'histoire ancienne de Tahiti: "Les peuples dont je vais parler s'en vont, il ne restera bientôt plus d'eux que leur nom. Les vieillards disparaissent, il fallait se presser. La génération actuelle ne sait plus rien de ses ancêtres; deux vieillards peuvent parler entre eux sans crainte d'être compris des jeunes gens qui les entourent; c'est à ne pas le croire ! J'ai vu dans ces dix années un chef revêtir l'ancien costume de guerre, et les Indiens de Papeete se mettre sur leurs portes pour le voir passer, comme on ferait à Paris pour un Hottentot". Le Protectorat de la France sur Tahiti avait à peine un an d'existence....



Tahiti, entre mythes et réalités : essai d’histoire géographique de
BACHIMON Philippe,
Éditions du CTHS, 378 p.

La grande originalité de ce livre est de décrire non pas la géographie, mais plusieurs géographies : géographie des populations indigènes, géographie des explorateurs, géographie des missionnaires, géographie coloniale, chacune de ces géographies ayant contribué à forger le mythe tahitien à partir de ses propres représentations, de ses propres mythes, monde des maohis, mythe du continent austral, mythe du paradis terrestre antipodique, mythe du bon sauvage originel, mythe de l’excellence du modèle européen...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Dim 26 Aoû - 11:41

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la reine de Tahiti

Mémoires de la reine Marau Taaroa, dernière reine de Tahiti
de
TAKAU-POMARÉ (princesse),
Société des Océanistes,, 1971, 294p.

Autrefois, les femmes de Tahiti étaient le plus souvent tenues dans l'ignorance des récits mythologiques et généalogiques ; un tabu rigoureux leur interdisait l'approche des marae, lieux sacrés par excellence. Ce sont trois femmes pourtant qui ont transmis l'essentiel de ce qui subsiste du patrimoine mythique des îles de la Société et de leur organisation sociale : Teuira Henry dans « Tahiti aux temps anciens », ainsi qu'Arii Taimai, la mère de Marau, et Marau, qui ont toutes deux laissé des Mémoires. Descendante par sa mère d'une des plus illustres familles de Tahiti, la reine Marau occupait un rang qui la mettait en contact direct avec les racines de la civilisation polynésienne ; mais par son père, elle avait reçu le meilleur de l'enseignement occidental, ce qui fait de ses Mémoires une passerelle entre deux mondes que bien des intérêts opposaient et continuent à opposer. Enfin le témoignage de la reine Marau, née en 1860 et morte en 1935, couvre une période capitale de l'histoire tahitienne : mariage avec le prince Ariiaue (futur Pomare V) en 1875, décès de la reine Pomare (1877), annexion de Tahiti par la France (1880), mort de Pomare V (1891), bombardement de Papeete par une escadre allemande (1914), etc.


La reine Pomaré : Tahiti et l'occident 1812-1877
de
DE LA RONCIÈRE Bertrand
L'Harmattan,2003, 557p


La reine Pomaré de Tahiti a dominé l'histoire de la Polynésie française au XIXe siècle. Ce livre ressuscite cette magnifique souveraine tahitienne, confrontée à l'arrivée dans son royaume des missionnaires puis des gouverneurs occidentaux : le récit est animé par de nombreux textes et lettres savoureuses, pour beaucoup inédites, des protagonistes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   Dim 26 Aoû - 11:43

Alors, la vahiné , mythe dépassé ? Mythe inventé par des européens en veine d’exotisme ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les grandes explorations maritimes du XVIIIe siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Chine à Versailles, art & diplomatie au XVIIIe siècle
» Baignoires, mobilier et objets de toilette au XVIIIe siècle
» OVNI - Les grandes énigmes du 20eme siècle
» Propositions roman classique français XVIIIe siècle pour notre Néo-Club littéraire n°5
» La presse du XVIIIe siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Les sciences-
Sauter vers: