Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
pepe12547

avatar

Nombre de messages : 684
Localisation : La monarchie des Habsbourg
Date d'inscription : 01/03/2018

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Ven 20 Avr - 11:35

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5757
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Dim 22 Avr - 13:07

Bonjour à tous les Amis du Boudoir de Marie-Antoinette,

Afin que nos Collections soient complètes, j'ajoute quelques vues d'un état intermédiaire, de Janvier dernier.












https://andrelenotre.com/

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepe12547

avatar

Nombre de messages : 684
Localisation : La monarchie des Habsbourg
Date d'inscription : 01/03/2018

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Dim 22 Avr - 19:03

Bonjour Madame Antonie
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airin

avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Ven 4 Mai - 7:45

Communiqué de presse du Château de Versailles

Ouverture après restauration et remeublement de la Maison de la reine
La Maison de la Reine ouvre ses portes au public le 12 mai 2018, grâce au mécénat de Dior. Située au coeur du Hameau construit par Richard Mique pour Marie-Antoinette, entre 1783 et 1787, la Maison nécessitait une restauration complète. Celle-ci a été accompagnée d’un remeublement, selon le plus ancien état historique connu, celui conçu pour l’impératrice Marie-Louise, seconde épouse de Napoléon Ier. Pour la première fois depuis deux siècles, les visiteurs pourront découvrir l’extrême raffinement du décor intérieur de la Maison, contrastant avec son apparence extérieure pittoresque et champêtre.

UNE RESTAURATION INDISPENSABLE SELON LES DISPOSITIONS D’ORIGINE
La restauration de la Maison de la Reine et du Réchauffoir, situé à proximité, était devenue d’autant plus nécessaire que leur état de vétusté interdisait l’accueil du public. Le programme engagé depuis 2015 a porté à la fois sur un assainissement des ouvrages et sur une restauration complète des structures maçonnées, des charpentes et des couvertures. La consolidation structurelle autorise désormais les visites guidées. Les sols, menuiseries et peintures ont été repris selon leurs dispositions précisées par les mémoires de travaux du XVIIIe siècle, ou selon l’aménagement effectué au début du XIXe siècle pour l’impératrice Marie-Louise, petite-nièce de Marie-Antoinette. La restauration du Réchauffoir – bâtiment annexe abritant cuisine et pièces de service (garde-manger, argenterie, dressoir, potager et four à pain) utilisé pour la préparation des repas servis dans la salle à manger de la Maison de la Reine voisine – permet d’évoquer le fonctionnement et la vie du Hameau sous l’Ancien Régime. La recomposition des jardins et des abords de ces bâtiments parachève l’opération. Les dispositions paysagères du Hameau sont rétablies comme dans les années 1930 : elles conjuguent l’état refait pour Marie-Louise en 1810 et quelques souvenirs des dispositions conçues pour Marie-Antoinette (l’escalier hélicoïdal, les jardins potagers …)

UN REMEUBLEMENT EXCEPTIONNEL
La restauration des décors intérieurs et le remeublement des pièces principales de la Maison de la Reine et de la Maison du Billard, qui lui est accolée, constituent un élément majeur de cette opération. Deux cents ans après la chute de l’Empire, les lieux retrouvent aujourd’hui leur raffinement conçu pour Marie-Louise et l’opposition souhaitée par les souveraines entre des dehors rustiques « en vétusté » et des intérieurs au luxe inouï. Maçons, menuisiers, charpentiers, chaumiers, électriciens, chauffagistes, peintres, jardiniers … de nombreux corps de métiers ont contribué à cette opération sous la conduite de Jacques Moulin, Architecte en chef des monuments historiques. Ébénistes, soyeux, passementiers, tapissiers, restaurateurs de textiles anciens, peaussiers, bronziers, sculpteurs sur bois, doreurs, autant d’artisans d’art ont concouru à cette réussite, sous la direction de Jérémie Benoît, conservateur général au château de Versailles, en charge des châteaux de Trianon. Les savoir-faire d’excellence des artisans d’art français sont ainsi, une nouvelle fois, mis à l’honneur.

UN NOUVEAU MUSÉE
Depuis de nombreuses années la valorisation du domaine de Trianon est une priorité pour le château de Versailles. Débutés en 2008 au Petit Trianon, poursuivis en 2016 dans les appartements présidentiels du Grand Trianon et à la Maison de la Reine en 2018, la restauration et le remeublement complet de ces espaces permettent de mettre en lumière des lieux singuliers et évocateurs de l’intimité des monarques. Le château de Versailles invite ses visiteurs à ouvrir sans cesse de nouvelles portes.



La Maison de la Reine restaurée et la Tour de Malborough
© château de Versailles, Thomas Garnier


© château de Versailles, Thomas Garnier


© château de Versailles, Thomas Garnier


Vue sur la galerie et la Maison du Billard
© château de Versailles, Thomas Garnier


Vue sur l'arrière de la Maison de la Reine et son jardin
© château de Versailles, Didier Saulnier


Vue sur l'arrière de la galerie et de la Maison du Billard
© château de Versailles, Didier Saulnier

Attention, l'intérieur, vous risquez d'avoir un choc.


Le Salon de la Maison de la Reine remeublé
© château de Versailles, Didier Saulnier


Le Salon de la Maison du Billard remeublé
© château de Versailles, Didier Saulnier


Chambre à coucher de la Maison de la Reine
© château de Versailles, Didier Saulnier


Le Boudoir faisant chambre à coucher de la Maison du Billard
© château de Versailles, Didier Saulnier

Beau travail, mais quel dommage que l"état Marie-Louise ait été privilégié. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5757
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Ven 4 Mai - 8:02

Bonjour à tous les Amis du Boudoir de Marie-Antoinette,

Sans vouloir entrer dans une discussion stérile, le réaménagement intérieur constitue effectivement un choix discutable. Bien que comprenant les raisons objectives qui ont entrainé cette option Empire, le spectateur ne peut se défendre de l'impression désagréable que seule la coquille respecte le projet d'origine.

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dourakine

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Ven 4 Mai - 8:42

Napoléonien, militaire. Moi, ça me plaît. Wink

_________________
Aussi longue est la nuit qui me fait penser à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flower power

avatar

Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Ven 4 Mai - 12:27

Trailer :


_________________
a mortifying family tradition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepe12547

avatar

Nombre de messages : 684
Localisation : La monarchie des Habsbourg
Date d'inscription : 01/03/2018

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Ven 4 Mai - 15:04

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5757
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 10:14

Dourakine a écrit:
Napoléonien, militaire. Moi, ça me plaît. Wink

Cher Dourakine, il est heureux que ce remeublement plaise à certains. Cependant, il également à craindre qu'il n'entraîne certaines confusions dans l'esprit des visiteurs. Voici effectivement à titre d'exemple un article tout récent qui omet de préciser que l'arrangement intérieur n'est pas du fait de la Reine Marie-Antoinette mais de celui de l'Impératrice Marie-Louise.

Si l’extérieur paraît rustique et simple, l’intérieur est fastueux. Pour reproduire fidèlement l'ambiance, certaines pièces ont été remeublées. Le prestige royal se retrouve dans la décoration de la Maison de Marie-Antoinette, avec ses lanternes dorées à l’or fin qui sont désormais électrifiées.

D'autres renseignements sont ajoutés, mais toujours pas ceux qui permettraient d'éviter tout flottement.

Les travaux de remise en état ont duré cinq ans, le temps de restaurer chaque pièce et d’assainir la charpente. Jérémie Benoît, responsable de la restauration explique : "Il a fallu absolument tout reprendre". En effet, le hameau, situé en zone humide, s'était dégradé au fil du temps. Les mains expertes de restaurateurs ont été nécessaires pour redonner sa splendeur au jardin secret de la Reine.
https://culturebox.francetvinfo.fr/patrimoine/histoire/a-versailles-le-hameau-secret-de-marie-antoinette-ouvre-enfin-au-public-272679

J'espère me tromper mais, à mon sens, tout le monde n'étant pas spécialiste des styles, cette Maison sera très vite considérée comme entièrement "de la Reine Marie-Antoinette", intérieur et extérieur.

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dourakine

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 10:20

Allons, c'est chercher la petite bête. Les lieux sont assainis, remis en état de marche, visitables. Que demander de plus ?

_________________
Aussi longue est la nuit qui me fait penser à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
globule
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 549
Date d'inscription : 04/10/2017

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 13:49

Dites, les petits amis de la forêt
Quand vous allez sur le dite du château, ils n'en font pas mystère :

  • Le Hameau de la Reine est un lieu de promenade idyllique situé dans les jardins de Trianon. Symbole du Hameau, la Maison de la Reine est entièrement restaurée et remeublée. Découvrez ce lieu unique marqué par le souvenir de deux femmes, la Reine Marie-Antoinette et l’Impératrice Marie-Louise.


la Reine Marie-Antoinette et l’Impératrice Marie-Louise qu'ils disent. C'est clair, non ?
Maintenant, je comprends que les fondus de Marie-Antoinette fassent la gueule.

_________________
- Je ne vous jette pas la pierre, Pierre -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39897
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 14:25

Airin a écrit:
Beau travail, mais quel dommage que l"état Marie-Louise ait été privilégié. Sad

globule a écrit:
Maintenant, je comprends que les fondus de Marie-Antoinette fassent la gueule.

Oui, nous sommes déçus, c'est indéniable.
Mais essayons tout de même de voir plus en détail ce qui a été réalisé...

Une autre vue du salon de la Maison de la Reine, plus riante...


L'intérieur richement décoré d'une des maisons du hameau © France 3/ Culturebox



On s'y fera peut-être, à tout ce jaune... C'est déjà mieux avec des fleurs ! Very Happy


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biname

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 20:30

Pour mieux comprendre la démarche, je vous conseille la lecture du dossier de presse.  Wink
http://presse.chateauversailles.fr/chantiers/grands-travaux/ouverture-de-la-maison-de-la-reine/

Quelques extraits et rappels toujours utiles:
"La Maison de la Reine abrite, au rez-de-chaussée, une
salle à manger et à l’étage, un salon. Une galerie de bois
la relie à la Maison du Billard qui se compose d’une salle
de billard, et à l’étage d’un petit appartement de repos."


Le Hameau sous la révolution
La Révolution survient alors que le Hameau est à peine achevé. Lors de son procès, Marie-Antoinette est si haïe, que les révolutionnaires ne retiennent que ce qu’ils veulent de son entreprise horticole idéale. Ils font du petit village un lieu de plaisir et de débauche, fantasme qui continue aujourd’hui de poursuivre la Reine dans l’imaginaire collectif. Les ventes révolutionnaires commencent dès 1794. Meubles, tables de marbre, miroirs, serrureries, tout est vendu, tandis que la Ferme est louée à un paysan. En 1796, le Hameau est attribué à un dénommé Langlois, qui transforme alors le Petit Trianon en hôtel et en restaurant. On sert des rafraîchissements
dans les jardins, on danse tous les décadis (jour férié de la semaine révolutionnaire), au Pavillon du Jardin français. C’est ainsi qu’en 1801 et 1802, au moment de la paix d’Amiens signée avec l’Angleterre, plusieurs Anglais, tels qu’Henry Redhead Yorke ou Sir John Dean Paul, séjournent dans le petit château et laissent des témoignages de leur passage. Ainsi, l’artiste britannique, John Claude Nattes, réalise des dessins qui nous renseignent sur le mauvais état du Hameau à cette époque. Des habitants s’installent même sans autorisation dans les maisonnettes.

On y arrive !

Le Hameau sous l’Empire
Lorsque Napoléon devient Empereur des Français en mai 1804, il se préoccupe peu du Hameau, mais il en fait néanmoins expulser les habitants. À cette époque on remeuble le Petit Trianon, assez sommairement, pour l’usage de Pauline Borghèse, sœur de l’Empereur, tandis que le couple impérial et Madame Mère projettent de s’installer au Grand Trianon, ce qui n'arrivera pas. Il faut attendre 1810 pour que le Hameau reprenne vie. Napoléon, ayant divorcé de Joséphine, se remarie avec Marie-Louise, petite-nièce de Marie-Antoinette. C’est pour elle que l’on remeuble entièrement le Petit Trianon et le Hameau.


Salle à manger du hameau du Petit Trianon sous l’Empire
d’après John-Claude Nattes
Estampe, 1er avril 1807
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles)

La remise en état des bâtiments du Hameau est alors confiée à l’architecte de Versailles, Guillaume Trepsat. Il détruit les maisons les plus fragilisées faisant ainsi perdre au village sa lisibilité originale. La double Maison de la Reine et du Billard change alors de nom, et porte désormais les noms de Maison du Seigneur (à droite) et Maison du Bailliage (à gauche). Ces nouvelles dénominations ne sont pas étrangères à la légende infondée mais fort tenace qui veut que Marie-Antoinette ait littéralement joué à la fermière dans son Hameau, tandis que le roi et ses courtisans auraient tenu les rôles du seigneur ou du bailli.

Une grande partie des réaménagements de l’époque concernent la Maison de la Reine. Le menuisier Denis Dupaty y refait les parquets et lambris, le doreur Chaise est chargé des baguettes d’encadrement des tentures et des miroirs. Le peintre Pierre Drahonet, décorateur, repeint les pièces. Dans la Maison du Seigneur (Maison de la Reine) : la salle à manger du rez-de-chaussée est peinte d’une couleur café au lait. Une table réalisée par l’ébéniste de Marie-Louise, Pierre Benoit Marcion, qui avait déjà fourni ses ameublements au Grand et au Petit Trianon, y est placée. À l’étage, le salon voit sa corniche peinte en gris perle et rechampie en blanc. Les panneaux des murs sont tendus d’une soierie jaune peinte de motifs antiques, livrée par Delaneuville, associé à Antoine Vauchelet qui met au point le procédé de peinture sur soie. Le tapissier du Garde meuble impérial, Pierre-François-Castelnaux Darrac, se charge de la mise en place des décors et de la couverture des sièges. Le mobilier de cette grande pièce, peint en blanc rechampi en or, œuvre de Jacob Desmalter, est composé d’un canapé, de fauteuils, de chaises et d’un écran de cheminée, couverts de velours de soie jaune, peint de bouquets de fleurs. La chambre à coucher mitoyenne, est peinte en orangé avec un filet noir et un bas lambris gris. À l’opposé, la chambre de suite est colorée en jaune jonquille avec un filet rouge.

Dans la Maison du Bailli, la salle de billard est peinte en vert. Le petit salon blanc de l’étage brille par la délicatesse de ses meubles en amarante (console, guéridon, fauteuils gondole, forme assez nouvelle et très féminine) se détachent sur un fond de damas blanc à fleurs de liserons. Dans la chambre adjacente, les murs sont tendus d’un cannelé de soie vert d’eau, et les rideaux du lit sont en simple faille de même couleur, fixés à des patères de bronze doré attachées dans la couronne du lit. Si les sièges des pièces principales sont particulièrement délicats, ceux des cabinets et chambres annexes, en revanche, sont plus sobres. Ils sont en simple bois ciré (recouverts de crin ou de tissu imprimé, vert ou jaune à rosaces), ou en acajou (recouvert de maroquin vert), et démontrent toute l’inventivité de Jacob Desmalter. Ces meubles simples et fonctionnels révèlent la distinction volontairement opérée entre les salons et les cabinets. Quelques porcelaines ornent les cheminées, ainsi que des flambeaux, bras de lumière et feux en bronze doré, livrés par Claude Galle. Plusieurs quinquets illuminent certains espaces, comme le salon de billard. Une élégance rustique, simple et harmonieuse, a été retenue pour cet ameublement. Les concepteurs ont recherché un jeu délicat de couleurs claires dans cette
maison d’été baignée de lumière, mais ils n’ont pas voulu rompre avec l’esprit de Marie-Antoinette, ménageant la
surprise dès l’entrée.

Une première visite de Napoléon et de Marie-Louise a lieu en août 1810 lorsque la nouvelle Impératrice prend possession du Petit Trianon. L'inauguration a lieu le 25 août 1811, à l’occasion de la fin des festivités pour la naissance du roi de Rome. Dès 1813, le petit village est délaissé, comme les deux Trianon : la fin de l’Empire
approche.

Le Hameau sous Louis-Philippe et Napoléon III
Il faut attendre le règne de Louis-Philippe, pour qu’une dernière fois, le Hameau soit utilisé. Attribué au duc et à la duchesse d’Orléans, le Petit Trianon est remeublé pour celle-ci, dans un goût assez nouveau, avec plus de confort, mais toujours avec simplicité. Dès 1837, quelques travaux d’entretien sont réalisés en particulier sur les fragiles escaliers extérieurs en bois, notamment sur celui de la tour de Marlborough. Dans l’ensemble, le site ne change pas beaucoup lorsqu’en 1838, on décide de le remeubler pour la duchesse, belle-fille de Louis-Philippe. En réalité, les tentures, les rideaux, et les meubles sont un réemploi de ceux de l’impératrice Marie-Louise. Néanmoins de nombreux objets complètent le décor (tels que tables de nuit, table à ouvrages, petite bibliothèque en acajou...), mobilier volant dont on fait beaucoup usage sous la Monarchie de Juillet. La présence de nombreux vases et pots à eau démontre bien la préoccupation hygièniste du moment. La Maison principale est concernée par ces légers réaménagements. Elle conserve ses dénominations de l'Empire : Maison du Seigneur et Maison du Bailli. La duchesse d’Orléans est ainsi la dernière occupante des lieux.

Cependant, dans la seconde moitié du mois d’août 1855, lors du voyage que la reine Victoria effectue auprès de Napoléon III, une visite au Hameau, suivie d’un dîner de gala à Versailles est organisée en son honneur. La mode est alors à la redécouverte du XVIIIe siècle. En 1867, l’impératrice Eugénie organise au Petit Trianon une exposition sur la Reine, transformant cette partie du domaine en musée. C’est elle qui lance le mythe de Marie-Antoinette, attachant le Hameau à son seul souvenir. Dès lors, les visites ne cessent plus, le public se presse au Petit Trianon comme au Hameau, sur les traces de la Reine martyre, et des fêtes ont lieu régulièrement devant le petit village.


Visite de la reine Victoria au hameau de la Reine au Petit Trianon, le 21 août 1855
Karl Girardet (1813-1871)
Versailles, châteaux de Versailles et de Trianon
© RMN-Grand Palais (Château de Versailles)


J'espère que ces petits rappels historiques vous auront aidés à mieux situer les rénovations. Wink

_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biname

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 20:44

Encore quelques précisions : Wink

Environnés d’arbres, bordés par un lac, les fragiles
édifices du Hameau de la Reine n’ont cessé de souffrir,
depuis leur aménagement, de l’humidité et de la légèreté
de leur construction.

Après la Révolution
Dès 1793, les deux pavillons qui forment la Maison de la Reine sont dégarnis de leurs glaces et de leurs cheminées en marbre. Lorsque la Convention décide de ne pas vendre les châteaux et les jardins royaux des environs de Paris — qui seront entretenus aux frais de la Nation — les bâtiments sont sauvés. L'intégralité du
mobilier est dispersé aux enchères.

Au XIXe siècle
Pendant le Premier Empire, des travaux de restauration menés par l’architecte de l’Empereur, Guillaume Trepsat,
commencent de 1809 à 1812. La politique de restauration vise la rapidité : les bâtiments trop dégradés qui n’ont pas trouvé de nouvel usage sont démolis. Ainsi disparaissent la Grange, la Laiterie de préparation et l’habitation
du fermier. Les jardinets, détruits sous l’époque révolutionnaire, sont remplacés par un tracé d’allées sinueuses et de pièces de gazon. L'escalier hélicoïdal est alors remplacé par un escalier droit adossé au mur. L'intérieur des bâtiments est refait et remis au goût du jour. Remeublés de sièges, de tables, de buffets, de pendules, de feux et de bras de lumière en bronze doré, ils forment un ensemble homogène, léger et adapté au cadre, qui diffère sensiblement du mobilier des demeures impériales. En 1899, l’architecte Marcel Lambert procède à des réfections des charpentes, des toitures de chaume et de la galerie de la Maison de la Reine.


Vue de la Maison de la Reine, vers 1900
© RMN-GP (château de Versailles) / Gérard Blot


Au XXe siècle
En 1930 et 1932, l’architecte en chef du Domaine, Patrice Bonnet, entreprend d’importants travaux grâce à la donation Rockefeller. L’ensemble des maisons, à l’exception du Réchauffoir et de la Ferme, fait l’objet d’une restauration avec l’objectif de rendre aux bâtiments et aux jardins leurs dispositions du XVIIIe siècle et leur aspect ancien de petit village. L’escalier hélicoïdal de la Maison du Billard est reconstruit en remplacement de l’escalier droit, le tracé des allées et les jardins retrouvent l’aspect général conforme aux documents anciens. Les structures des bâtiments sont également consolidées, les couvertures refaites et les jardins replantés. Pratiquement rien n’est effectué sur les décors intérieurs.

En 1957 et 1958, Marc Saltet, architecte de Versailles, mène une nouvelle campagne de restauration. Face aux problèmes de bois humides récurrents, il décide de remplacer certaines solives par des poutrelles métalliques avec hourdis de briques, et de renforcer les soubassements intérieurs des maisons. C’est à cette période qu’est prise la décision de repeindre tout le décor des soieries du grand salon jaune de la Maison de la Reine. Encore en place, les tentures de Vauchelet, datant de 1810, ont souffert de l'humidité et de la lumière. Elles sont donc déposées et refaites à l’identique. Jamais reposées, les tentures originales de 1810 sont aujourd’hui conservées en réserve.

À la fin du XXe siècle, différentes interventions concernent principalement le Moulin (1995), la Ferme (1996), le Réchauffoir (2000), l’escalier de la Tour de Malborough (2002), sous la direction de l’architecte en chef des monuments historiques Pierre-André Lablaude. Dans le cadre de l’étude générale de restauration du Jardin anglais et champêtre de Trianon (décembre 1996), la restauration des composantes végétales et paysagèresdu Hameau fait l’objet d’analyses et de propositions d’interventions, partiellement mises en œuvre en 2001-2002.
Elles concernent :
— le rétablissement du paysage agricole autour du Grand Lac et aux abords de la Ferme ;
— la recomposition de l’écran arboré de fond du Hameau ;
— la restauration partielle du réseau d’allées internes du Hameau ;
— des interventions ponctuelles de replantation ;
— la remise en fonctionnement hydraulique des cascatelles du grand lac.

Les jardins des maisons du Hameau sont maintenus dans les dispositions rétablies par Patrice Bonnet.

_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepe12547

avatar

Nombre de messages : 684
Localisation : La monarchie des Habsbourg
Date d'inscription : 01/03/2018

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 20:53

Biname
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hercule Poirot

avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 29/12/2017

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 20:55

Soyons objectifs et dépassionalisons le débat : le résultat n'est pas mal du tout.



Je ne refuserais pas une nuitée dans cette chambre propice à la réflexion.

_________________
Mais c'est tout le contraire d'un jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biname

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 21:08

pepe12547 a écrit:
Biname
Merci Smile

Je vous en prie, tout le plaisir est pour moi. king

Je n'ai au reste pas terminé ce passionnant dossier de presse. Nous en sommes arrivés à la présente rénovation qui fait couler tellement d'encre.  bom

Etat des lieux en 2015
Depuis près de soixante ans, aucune intervention majeure n’avait été entreprise sur la Maison de la Reine. Elle se retrouvait, de nouveau, dans un état critique, avec d’importantes détériorations dues aux remontées d’humidité ou défauts d’étanchéité, et des décors intérieurs très dégradés, voire totalement ruinés. Sa restauration est donc apparue comme une urgence de conservation. La restauration de la Maison de la Reine s’imposait également à l’égard du public qui devait pouvoir découvrir ce lieu. Une restauration raisonnée, portant sur les ouvrages de structure, de façade et de couverture du bâtiment, sur son équipement et son ameublement pouvait permettre d’envisager d’ouvrir l’édifice dans de bonnes conditions.


Soubassement de la galerie reliant de la Maison de la Reine à la Maison du Billard
© Château de Versailles / Christian Milet

Quant aux jardins et aux abords des fabriques du Hameau, ils conservaient les dispositions générales rétablies dans les années 1930 par Patrice Bonnet, en référence au plan de Richard Mique de 1786. Si le parcellaire des jardins est encore aujourd’hui conforme aux dispositions rétablies selon les documents d’archives, certaines composantes végétales et paysagères ont connu, depuis une quinzaine d’années, des évolutions progressives, conduisant à une transformation assez marquée du paysage champêtre du Hameau : remplacement des haies vives par des haies de charmilles taillées, créant un cloisonnement très marqué entre les jardins et les espaces périphériques, évolution des cultures potagères de certains jardins, élargissement des allées, etc.


Salle à manger de la Maison de la Reine
© Château de Versailles / Christian Milet

_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 03/12/2017

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 21:14

bah oui il fallait bien qu'ils rénovent.
Je n'ai pas d'avis.

_________________
cui cui cui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biname

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 21:43

Vous m'offrez la transition sur un plateau d'argent, car nous voici parvenus à la deuxième partie de ce dossier de presse, celle qui fâche.

Le parti-pris de la restauration actuelle
La restauration de la Maison de la Reine, conduite par l’architecte en chef des Monuments historiques Jacques Moulin, s’est inscrite dans une logique de conservation/restauration. Celle-ci consistait à évoquer les dispositions architecturales et paysagères du Hameau au XVIIIe siècle, tout en conservant les principaux apports du Premier Empire et de la Restauration.
(Tout est dit)  


Douloureux souvenir
Nos yeux n'auront plus à souffrir de voir ça

Dans le cadre des études préalables aux travaux, des fouilles archéologiques ont été menées en décembre 2013. Réalisées en plusieurs endroits, elles ont notamment permis de reconnaître les fondations des escaliers extérieurs du XVIIIe siècle et ont aidé à la réfection plus exacte de l’escalier hélicoïdal de la Maison du Billard. Elles ont également démontré le relèvement régulier et très sensible des terrains du Hameau depuis le Premier Empire, rehaussement qui participait à l’humidité ruinant les bâtiments. Le niveau du sol a ainsi pu être rétabli dans ses dispositions d’origine.

Le programme de restauration a donc porté sur les ouvrages suivants :

Maison de la reine
— Restauration des façades, maçonneries, charpentes et pans de bois, tuiles et chaumes, selon l’état restauré en 1932 correspondant aux dispositions d’origine des bâtiments, tout en conservant certains apports du Premier Empire : couverture de la tour de l’escalier sud, couverture de la galerie de charpente entre la Maison de la Reine et celle du Billard ;
— restitution de l’escalier hélicoïdal extérieur et restauration de la galerie ;
— restauration des décors intérieurs, selon les principes de 1933 et de 1957, à partir des vestiges de décoration murale du Premier Empire remis au jour (lambris de plâtre, menuiseries et peintures décoratives) ;
– restauration des huisseries, des verres et des vitraux ;
– équipement intérieur en réseaux électriques et installation de chauffage/ventilation.

Réchauffoir
— Finition de la restauration des ouvrages extérieurs dégradés : compléments d’enduits, reprises de pans de bois dégradés, pose de pavage, révision des couvertures en chaumes, etc., sans modification par rapport aux dispositions rétablies en 2000 ;
— restauration des intérieurs : cheminée avec tourne-broche, potager, four à pain.

Jardins et abords
— Remise en état des allées et circulations sablées selon les tracés du plan de 1786, aux abords des bâtiments et dans leurs jardins;
— décaissement du terrain pour créer des pentes d’écoulement des eaux de surface ;
— maintien et parachèvement des jardins rétablis par Patrice Bonnet, avec recomposition des haies d’enclos potagers et vivriers en remplacement des haies de charmilles taillées en bahut, plantation d’arbustes fruitiers (groseilliers, cassissiers, etc.) et d’arbustes à fleurs (lilas, seringats, etc.) ;
— replantation partielle des jardins à l’issue des travaux de décaissement et de reprofilage des sols (bordures
de buis, arbres fruitiers conduits en palmettes et en cordons, massifs d’arbustes, banquettes de plantes vivaces, carrés de cultures potagères et florales) ;
— recomposition du décor végétal des abords de la Maison de la Reine (plantes grimpantes, arbres palissés,
massifs d’arbustes, etc.) ;
— dépose, repose et complément de palis clôturant les jardins ;
— travaux de réseaux : création d’un réseau d’eaux pluviales.
Les plantes fournies pour la replantation des jardins sont toutes extraites des listes de végétaux livrés à Trianon à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècles.

_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colibri

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 03/12/2017

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 21:45

j'avais oublié comme l'escalier était horrible avant

_________________
cui cui cui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biname

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 22:13

En allant plus encore dans les détails de cette superbe (osons le mots, n'en déplaise aux esprits chagrins) restauration

En reprenant étape par étape :
— Échafaudage de l’ensemble des façades et galeries.
— Réalisation et pose d’une toile monumentale, créée par l’artiste Pierre Delavie sur la façade ouest, grâce au mécénat de Dior.


Souvenez-vous

Restauration de la charpente et des lucarnes
— Révision des charpentes des bâtiments, des structures et jouées des lucarnes avec traitement d’ensemble des bois.
— Reprises en recherche : pour la conservation et le réemploi de la majorité des bois.


Couverture
— Dépose des différentes couvertures des bâtiments, appentis et galeries (tuiles plates et chaumes).
— Rétablissement de la couverture en tuiles plates de la Maison de la Reine et de ses lucarnes, avec restauration à neuf du liteaunage.


— Rétablissement de la couverture en chaume des autres bâtiments et des galeries, avec exécution à neuf de la sous-toiture en zinc et du liteaunage. Nouveaux faîtages en argile, avec plantations traditionnelles.


Beau travail, non ? Very Happy

_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Airin

avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 19/09/2015

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 22:18

C'étaient donc ces miracles de précision qui s'effectuaient sous la toile ? L'on ne peut qu'applaudir au talent et au savoir-faire de ces artistes et artisans. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biname

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 22:36

Et ce n'est pas fini ! Vous allez encore en prendre plein les yeux.

Galerie de charpente et balcons
— Inspection générale des ouvrages, des assemblages et des pièces de renfort.
— Restauration complète du balcon ouest de la Maison de la Reine et de son auvent.


Pans de bois
— Inspection des pans de bois, des assemblages et chevillages.
— Remplacement ponctuels de bois dégradés.

Structure de planchers
— Restauration à neuf des solives de la chambre de suite.

Escalier hélicoïdal
— Réalisation d’un nouvel escalier en chêne : limon, marches et contremarches, paliers intermédiaires et palier haut, garde corps selon les documents d'archives.






_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dourakine

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 22:54

Biname a écrit:
Escalier hélicoïdal
— Réalisation d’un nouvel escalier en chêne : limon, marches et contremarches, paliers intermédiaires et palier haut, garde corps selon les documents d'archives.

Ce pauvre escalier était en effet complètement mort.

_________________
Aussi longue est la nuit qui me fait penser à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Biname

avatar

Nombre de messages : 77
Date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   Sam 5 Mai - 23:03

Maçonnerie - Pierre de taille
Ouvrages en brique, souches et conduits de cheminée
— Révision des souches de cheminée en briques et de leur chapeau en maçonnerie rustiquée sur dalle de liais.

— Reprise en recherche de parements en briques pleines, avec restauration par parties (briques dégradées et remplacement de briques vernissées par des briques artisanales), purge de joints en ciment, rejointement général.


Ouvrages en pierre de taille
— Consolidation et recalage de pierres.
— Greffes ponctuelles, en recherche.
— Réalisation de nouveaux seuils et marches palières.
— Remplacement d'appuis de fenêtres en liais.
— Nouveaux dés de support de poteaux de galeries de charpente.
— Restauration générale des redents en dalles de pierre, en rives de couverture.
— Consolidation des fondations.

Murs et enduits extérieurs
— Inventaire et repérage des différents types d’enduits existants, avec identification des traitements décoratifs
(fausse pierre, fausses briques, etc.).
— Reprises ponctuelles de maçonneries de murs dégradés avec remaillage.
— Restauration en recherche des enduits instables ou dégradés.

Plafonds et corniches
— Restauration des plafonds de la salle à manger et du salon avec exécution d’un plafond traditionnel.
— Restauration de la corniche en stuc.


Sols intérieurs
— Exécution des sols des pièces au rez-de-chaussée selon les dispositions existantes : dallage de pierre/cabochons marbre et tomettes en terre cuite, avec remplacement des ouvrages dégradés.



Cheminées
— Restauration générale des marbres des différentes cheminées existantes, des foyers et de leur dallage.


_________________
Après moi les mouches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU   

Revenir en haut Aller en bas
 
RESTAURATION DE LA MAISON DE LA REINE AU HAMEAU
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Le domaine du Trianon-
Sauter vers: