Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'affaire du collier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mer 26 Oct - 10:08

Une vision que je ne peux m'empêcher de mépriser !
Envahie de faussetés , d'inculture...de hargne...
"Le poison n'est pas une arme de ce siècle..., dit Marie-Antoinette ,C'est la calomnie qui me tuera!"
Tu prouves encore, Baron, combien Elle avait raison...Et tu continues de La tuer... Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mer 26 Oct - 12:47

pimprenelle a écrit:
Je l'ai déjà dit souvent, je pense Marie Antoinette capable de manipulation, mais pas de mensonge. Certes, elle n'a pas toujours dit toute la vérité à sa mère, elle a utilisé les tribuns, et pas qu'eux à mon avis, mais ce ne sont pas là des mensonges.

Tu vois Baron, exactement ce que je te disais hier soir. Very Happy

Mentir à sa maman à quinze ans en lui cachant qu'elle fait du cheval ou ne dors pas toutes les nuits avec son mari n'a rien à voir avec ses propos sur la La Motte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Lun 28 Mai - 22:47

Annonce du début de l'affaire du collier dans les provinces :

"Une lettre de Paris, du 19 août 1785, dit : "Vous savez que le Prince Louis, grand aumônier de France, est à la Bastille. On ne définit point encore le sujet. C'est pour bien des affaires ; pour dettes et écrits. ON fait mettre le scellés sur tout chez lui. Voilà la nouvelle du jour. Tout ceci est depuis la Notre-Dame d'août. Je ne peux vous en dire davantage.""
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Lun 28 Mai - 22:53

C'est vachement succint . Comprenne qui pourra .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Lun 28 Mai - 23:00

"Le prince Louis de Rohan, cardinal évêque de Strasbourg, Grand AUmônier de France, etc., est à la Bastille depuis la mi-août comme on l'a vu. On raconta ainsi le sujet de sa détention. Ayant fait faire un collier de diamants de seize cent mille livres pour une fille, il avait été assez malavisé pour le commander au nom de la Reine. L'ouvrier, ne pouvant être payé de lui, s'est adressé à la Reine. La Reine s'est plainte au Roi, et le Roi, ayant dit au Cardinal, entre autres choses, qu'il lui ferait donner la démission de son évêché, il a répondu qu'on ne pouvait pas plus lui ôter son évêché qu'au roi sa couronne. Sa Majesté, offensée de cette comparaison, l'a fait arrêté et conduire à la Bastille. On l'accuse encore d'avoir voulu donner Strasbourg à l'Empereur, ce qui ne paraît guère vraisemblable. Quoi qu'il en soit, on prétend que le Parlement de Paris a ordre de le juger. "

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36811w/f192.image.r=madame+de+belzunce.langFR


Dernière édition par olivia le Mar 29 Mai - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 20:22

Je trouve que le point de vue d'un petit moine de province sur l'affaire du collier ne peut être négligé. Qu'en ont pensé les gens du peuple ? Shocked
Parce que si mon moine est lettré, il n'en est pas moins domestique d'un autre moine plus huppé.

En août 1785, il a commencé succinctement. Il a donné ensuite un point de vue que j'ignorais complètement : le cardinal aurait osé plus qu'insulter le roi.
Et la La Motte n'est rien donc qu'une fille : Baron, si tu nous lis...

Ce soir, je vous propose la suite de son témoignage, qui se situe en mars 1786. Je vous écris tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 20:46

Le 8 de ce mois, j'ai lu un mémoire, imprimé à Paris chez Lottin, en 1786, pour le Comte de Cagliostro, impliqué dans l'affaire de M. le Cardinal de Rohan, grand aumônier de France. Suivant ce mémoire, "il paraît constant que les sieurs Boechmer et Bassanges (sic) ont remis à M.le Cardinal un collier de diamants de la valeur de 1 600 000 livres. Il paraît également constant que M. le Cardinal de Rohan a annoncé aux joailliers, qu'il n'était que le négociateur de cette acquisition; que le véritable acquéreur était la Reine ; et qu'il leur montra à cet effet, un écrit contenant les conditions de la vente"; en marge duquel se trouvaient les mots : "Bon... Bon... approuvé : Marie-Antoinette de France."
La Reine a déclaré qu'elle n'avait jamais donné d'ordres pour l'acquisition du collier ; que jamais elle n'avait approuvé aucune condition d'achat et qu'elle n'a pas reçu le collier. M. le Cardinal a prétendu qu'il a été trompé par une dame Le Valois, comtesse de La Motte. Le 15 août 1785, le Cardinal de Rohan a été arrêté.
Le 22 août, le Comte de Cagliostro et sa femme, sont aussi arrêtés et conduits à La Bastille : il y a subi interrogatoire le 15 janvier 1786 ; il a présenté requête au Parlement le 24 février, pour avoir la permission de voir sa femme qui était malade à La Bastille et la soulager, car il est fameux médecin et homme extraordinaire, dont l'origine paraît illustre mais inconnue. Il est toutefois très riche et connu dans toutes les Cours. Il a passé sa première enfance à Médine, en Arabie, et a voyagé ensuite en Afrique, en Asie et en Europe. Son zèle à secourir les malades partout gratuitement, pauvres ou non, lui a fait quantité d'amis ou d'ennemis. Ceux-ci ont dit que cet étranger extraordinaire, âgé de trente-huit ans environ, était le Juif Errant, qui avait assisté aux Noces de Cana, qu'il avait 1 400 ans, qu'il était l'Antéchrist, un sorcier, etc. Tel est le récit que le Comte de Cagliostro fait de sa personne. Au reste, son mémoire est écrit d'un style simple et modéré.


Je ne pensais pas que Cagliostro fascinait jusqu'à Caen ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 20:51

olivia a écrit:
Je ne pensais pas que Cagliostro fascinait jusqu'à Caen ! Shocked

Moi itou Olivia Shocked et d'une manière plus générale, compte-tenu des moyens de communication de l'époque, je suis surpris par la diffusion de tous les détails de la Cour ou de Paris dans tout le royaume...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 21:16

Le 7 juin 1786, le Parlement de Paris, à 10 heures du soir, a rendu arrêt par lequel M. le Cardinal de Rohan est pleinement déchargé de l'accusation de la complicité du vol du collier ; (c'était le seul point que le Parlement eût à juger.). La comtesse de La Motte a été condamnée à être marquée sur les deux épaules et enfermée à perpétuité ; et en cas que son mari revienne en France, il sera marqué et envoyé aux galères. Le Sr Biette d'Etienville, (bourgeois de Saint-Omer, vivant, dit-on, noblement de ses biens) a été condamné à la marque et aux galères. Le Comte de Cagliostro et sa femme ont été déchargés ; la demoiselle d'Oliva renvoyée hors ; le tout sauf la modification du Roi.

Le lendemain, 8, il y a eu une lettre de cachet qui exile M. le Cardinal de Rohan à son Abbaye de la Chaise Dieu en Auvergne. Le Roi lui a retiré le collier du Saint-Esprit et la Grande Aumônerie qu'il a donnée à M. de Montmorency-Laval, évêque de Metz, né en 1724 et désigné Cardinal par le Roi en 1779. Le Roi a suspendu l'exécution de l'arrêt du Parlement contre les autres coupables pendant trois mois et a fait signifier à Cagliostro et à sa femme de quitter la France sous le même délai. Le Cardinal a obtenu depuis de changer le lieu de son exil, qui a été fixé à Marmoutier où il a été exilé jusqu'en novembre 1788. (Pour bien connaître cette histoire du Collier, il faut lire du 2 juin 1825, du Journal des Débats).


Quelqu'un connaît ce Biette d'Etienville ou ce Journal des Débats ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 21:34

olivia a écrit:
Quelqu'un connaît ce Biette d'Etienville ou ce Journal des Débats ? Shocked

Journal des débats politiques et littéraires, disponible sur Gallica, voici votre numéro :

http://visualiseur.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4351490

Il faut se reporter en page 3, rubrique "Variétés" de la colonne de gauche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 21:54

Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 23:00

olivia a écrit:


Quelqu'un connaît ce Biette d'Etienville ou ce Journal des Débats ? Shocked

Je connais Bette d'Etienville dans le cadre de l'affaire du Collier, pas plus .


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 23:05

Je t'avoue que ce nom ne me dit rien... Qu'a-t-il fait dans cette histoire ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 23:10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mar 29 Mai - 23:13

Le Sieur Biette d'Etienville :



Dernière édition par Mercy-Argenteau le Mer 30 Mai - 12:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mer 30 Mai - 0:01

Apparemment il faut lire tout le mémoire (l'affaire est complexe et c'est un mémoire judiciaire) :-) mais les pages 21 et 22 évoquent les diamants dessertis du collier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Mer 30 Mai - 13:04

Bon, cette affaire connexe semble complexe (et chiante ), je lis en diagonale (mais imprime et lirai entièrement ce WE Very Happy ), mais je déduis (très rapidement) également de ce mémoire :

http://books.google.fr/books?id=6YBDAAAAcAAJ&pg=PA3&lpg=PA3&dq=%22bette+d'Etienville%22&source=bl&ots=V15mp9sNoC&sig=LRjFpvPHAxeW-nNr4K3i_-VLhN0&hl=fr&sa=X&ei=EPrFT7H1HY2h-Qa_p9myBQ&ved=0CFYQ6AEwBQ#v=onepage&q=%22bette%20d'Etienville%22&f=false

que la comtesse de la Motte a joué un rôle dans une arnaque à la petite semaine concernant des bijoux achetés à crédit sur la foi d'un mariage prestigieux qui devait être contracté, par ou Fages ou Biette, acteurs (involontaires, à priori au moins l'un des deux ?), que ces protagonistes ont payé pour cette affaire (tout en se renvoyant la balle au tribunal, d'où ces fastidieux mémoires ?), tout en faisant intrervenir le cardinal au procès car connaissant la fausse promise (qui demeurait chez Lamotte ?)

Bon, c'est pas gaaaaagnééééé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 16 Juin - 17:57

Quand Bruno Cortequisse ( Mesdames de France, les filles de Louis XV ) rapporte l'affaire du Collier, sa narration équivoque ne disculpe en rien la reine . Il ne croit pas nécessaire de préciser qu'elle est parfaitement innocente dans ce coup foireux . Le lecteur non-averti peut s'y tromper , disais-je à l'instant à Osterreich dans un autre sujet .

Voici :

Une fois de plus Mesdames avaient dû capituler sans conditions devant la toute-puissance de la reine, mais les événements qui éclatèrent comme un coup de tonnerre en cette année 1785 allaient spectaculairement confirmer leurs alarmes .
Une reine de France, un cardinal perdu de dettes, une fille publique, une bande d'escrocs : voici que prenaient place les principaux acteurs de l'affaire du Collier qui frappait à sa manière les trois coups de la Révolution .


Depuis quand Marie-Antoinette fait-elle partie des acteurs de l'affaire du Collier ???!!!
    Elle n'en est pas actrice : elle n'y joue aucun rôle .
Elle n'en a même pas connaissance avant que l'affaire n'éclate .

Cortequisse poursuit :

Ahuri, le public découvrait, ou croyait découvrir,  une invraisemblable connivence entre la couronne des lys et quelques aventuriers de bas étage . La puanteur du scandale montait de Versailles . On désignait du doigt l' " Autrichienne " qui certainement avait tout manigancé. Le cardinal de Rohan n'était qu'un benêt . On s'était joué de sa stupidité . La vraie coupable, la seule coupable, ne pouvait être que cette créature infâme ! Aussi lorsqu'on décida d'arrêter le cardinal en pleine galerie des Glaces, ce fut un vent de désapprobation générale qui souffla sur la France . On n'avait pas tout dit. On tentait de cacher l'essentiel de l'affaire. On se servait d'un bouc émissaire à seule fin de disculper la reine . Or donc, lorsque Louis XVI , agissant davantage en mari qu'en souverain, décida de renvoyer l'affaire devant le parlement afin de couper court aux bavardages et d'obtenir réparation publique, les ennemis du trône perçurent immédiatement le parti avantageux qu'ils pouvaient tirer de la situation .
Madame Adélaïde, de son côté, vit parfaitement le danger, et conseilla avec bon sens au roi d'étouffer le scandale pendant qu'il en était temps encore : mieux valait rembourser les joailliers, faire le dos rond, et attendre que tout cela se calme . Louis XVI ayant dédaigné de se ranger à ce sage avis, le procès du cardinal fut bientôt remis entre les mains de ces robins frondeurs, lesquels furent trop heureux de décharger Rohan " de toute espèce d'accusation " .
Ce fut un véritable camouflet pour la reine . " Faites-moi votre compliment de condoléance, souffla-t-elle à Mme Campan . L'intrigant qui a voulu me perdre vient d'être pleinement acquitté . "
Le roi crut alors judicieux de casser l'arrêt du parlement et d'exiler le cardinal en son abbaye de la Chaise-Dieu . Le peuple ne fit évidemment que médire davantage . Tout partait à vau-l'eau . On ne pouvait imaginer de gâchis plus total et de plus absolue déconfiture .
Dans l'ombre, Mesdames assistaient à la décomposition du cadavre d'un monde qui, déjà, avait perdu toute apparence humaine .


Point final . C'est tout pour l'affaire du Collier . L'innocence de la reine n'est aucunement mentionnée .  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 16 Juin - 18:14

Non seulement pour une biographie consacrée à Mesdames, l'auteur fait une longue disgression sur un sujet qui ne concerne que très indirectement ses héroïnes mais en plus, je crois bien que la citation de madame de Campan est complètement réécrite. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 16 Juin - 18:33

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi, en ce sens que l'affaire du Collier ébranle le trône sur sa base, donc la monarchie . Il est normal que Mesdames, tantes du roi, filles de Louis XV ( excusez du peu ! )  en soient secouées et même commotionnées  . Et je trouve la digression au contraire plutôt courte .

Non, ce qui me choque, c'est que Marie-Antoinette est mentionnée comme étant au coeur de l'affaire, alors qu'elle y est complètement extérieure .

Par ailleurs, le reste du livre est tellement à charge contre la reine qu'il semble presque suggéré que, dans cette histoire de Collier, elle soit mouillée jusqu'au cou .
Je te jure que le lecteur lambda peut s'y méprendre .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 16 Juin - 18:46

S'il n'est jamais dit à aucun moment que la reine n'est que victime de l'Affaire, c'est grave.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 16 Juin - 18:47

Tu vois que non, à aucun moment : je n'ai pas retranché un mot !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 16 Juin - 20:58

Au ton du texte, cela me semble être une évidence présupposée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 11 Aoû - 9:37

l'avocat du cardinal de Rohan

Guy-Jean-Baptiste Target


http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy-Jean-Baptiste_Target
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: l'affaire du collier   Sam 11 Aoû - 9:42

Sur ce site, on trouve l'épitaphe inscrite sur sa tombe

http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=2415
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'affaire du collier   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'affaire du collier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 24Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'affaire du collier de la reine
» L'Affaire du Collier
» L'Affaire du Collier, Blake et Mortimer
» Le collier de la reine par Gaston Ravel et Tony Lekain (1929)
» L'affaire du collier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: La France au XVIIIe siècle-
Sauter vers: