Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie-Antoinette à travers le cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:36

Renée Saint-Cyr, joue la Reine, dans "Le Prince au Masque Rouge" de Vittorio Cottafavi, en 1953.
Il s'agit de la période du Temple et de la Conciergerie...



Elle paraît digne et émouvante...



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:37

En 1955, Lana Marconi réinterprète Marie-Antoinette pour Guitry dans "Si Paris nous était conté", que je n'ai pas vu, mais selon la photo, elle paraît faire preuve d'assez de dignité, ici...





Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:40

Michèle Morgan interprète une Marie-Atoinette pleine de grâce, de charme, d'humanité dans le film éponyme de Jean Delannoy en 1955...





Le scénario auquel participe M. Jean Tulard retrace la vie de Marie-Antoinette de sa rencontre avec Axel de Fersen ( joué, avec justesse, par Richard Todd, Wink Pim !), datée-là le 30 avril 1770 alors qu'il me semble que ce soit pltôt le 30 janvier... au procés et le film se termine par l'exécution...



La révolution est contemplée de façon abrégée... :
peu après l'Affaire du collier, La Rochefoucault-Liancourt vient réveiller le Roi, interprété avec bonhommie par Jacques Morel, la prise de la Bastille, puis tout-de-suite, les Journée d'octobre.La fuite vers Montmédy et l'arrestation à Varennes, on retrouve la famille royale incarcérée dans la Tour du Temple, on suit la mort du Roi, puis on devine la séparation du petit Louis-Charles d'avec sa mère, car on La voit supplier pour pouvoir l'entrevoir à une sorte de meurtrière de la sinistre bâtisse...Puis , sans être prévenu, La voici devant ses juges, qui rentre ensuite, après Sa condamnation à la Conciergerie...
Je titille ici le film mais je l'apprécie beaucoup...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:40

1957.Dans le film "The Story of mankind" d'Irwind Allen, Marie Wilson interprète une Marie-Antoinette dont je n'ai aucune idée du rendu, n'ayant vu ce film ,ni même des photos qui en seraient tirées...



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:41

Dans le film "La Fayette" de Jean Dréville, en 1961, Liselotte Pulver incarne une Marie-Antoinette... brune, couleur capillaire qui s'intègre bien dans le traitement de la couleur au sépia d'après la photo que j'ai... mais bonjour le réalisme... Je l'ai vu ,étant "jeune", il y a peut-être quinze ans. Or je n'en ai pas trop de souvenirs, j'imagine donc que si cette interprétation n'est pas exceptionnelle, elle ne doit pas être trop catastrophique non plus...



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:41

Annie Ducaux interprète une Marie-Antoinette, dans la dernière année de Sa vie, pleine de dignité malgré le jeu le jeu qui a vielli, dans le film de Claude Barma de 1963, "Le Chevalier de Maison-Rouge".



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:43

"Commencez la Révolution sans nous", 1973, de Bud Yorkin, c'est Billie Whitelaw qui interprète la Reine...




Est-ce vraiment Marie-Antoinette? On y voit une nymphomane, "véritable Attila du sexe, qui se comporte comme un Harpo Marx égaré dans un lycée de jeunes filles", face à un Louis XVI, figuré comme "un bon bougre".
Ce film ne nécessite pas de commentaires supplémentaires...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:44

En 1974, Ariane Mnouchkine sort son "1789", avec Françoise Jamet dans le rôle de Marie-Antoinette...Je l'ai vu ,il y a longtemps, j'étais petit...Mais je me suis tant ennuyé que je ne me souviens pas y avoir rencontré la Reine...

En 1978, Jacques Demy reprend le scénario du manga japonais, "La Rose de Versailles", et sort "Lady Oscar", qui est le nom aussi du dessin animé en français...( ;)Chou  et Virginie !).



Lady Oscar

Christina Bohm y incarne une Marie-Antoinette,"tête à vent", qui est peu émouvante, et qu'on n'a pas envie de comprendre car le scénario n'y est pas propice.



Christina Bohm
http://www.gay.tv/ita/on_tv/cinema/dettaglio.asp?i=32&d=57

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:47

En 1981, dans "La Nuit de Varennes" d'Ettore Scola, c'est Eleonore Hirt, qui tient le royal rôle...Mais vous ne verrez que Ses pieds...ou plutôt le bas de sa robe...Le scénario évoquant des protagonistes plus ou moins importants de l'époque qui voyagent ensemble dans la diligence de Metz...qui suit la berline royale...Parmi ceux-là, Rétif de la Bretonne, incarné par Jean-Louis Barrault,Casanova, que joue Marcello Mastroianni et la comtesse Sophie de la Borde qu'interprète la belle Hanna Schygulla.
Celle-ci ne rejoint la Reine, sa maîtresse qu'à Varennes, lorsque la famille royale est capturée chez l'épicier Sauce.



Ettore Scola a réservé pour cet instant la meilleure trouvaille de son film: lorsque le peuple rencontre le roi et sa famille, il n'en verra que le bas : les pieds et les mollets (c'est Michel Piccoli qui tient le rôle ou plutôt la voix de Louis XVI),à travers les planches disjointesd'un escalier.Les pieds de "Sa Majesté" déguisée en majordome. Le dérisoire vient de tuer le droit divin."
C'est d'ailleurs dans ce film que Jean-Claude Brialy qui interprète Jacob, un collègue coiffeur de Léonard, a sûrement pris goûts pour ce voyage de la famille royale qu'il a ensuite mis en scène...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:50

Jean Yanne se moque de tout et de tous dans "Liberté, Egalité, Choucroute", en 1985... Alors pourquoi pas de Marie-Antoinette?




C'est Ursula Andress, surmaquillée, qui L'interprète... on met en valeur les images d'Epinal : aussi les moutons jouent-ils un rôle important dans cette évocation farfelue... où grace aux talents en serrurerie de Louis XVI (Michel Serreau ), Elle échange de situation avec Shéhérazade...troquant ses petits agneaux blancs contre des...noirs.
queen  jocolor  lol!



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:51

Fiona Richmond incarne la Reine dans "La Folle Histoire du Monde" de Mel Brooks en 1982... D'après la photo, elle a l'air de porter honorablement le rôle...



Coiffure de blonde hitchkockienne (en moins platine, quand même ) façon XVIIIème, avec des mèches bouclées qui tombent sur les épaules... Je ne vois que le corsage de la robe qui est tout simple... Le décor ressemble à l'intérieur du château d'Azay-le-Rideau, où une chambre ressemble à celle de Marie-Antoinette à Versailles...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:51

En 1988, dans le film télévisé de Marion Sarraut, "La Comtesse de Charny", Isabelle Guiard, joliment parée et coiffée, certes, compose une Marie-Antoinette parfois un peu ridicule...




Je ne sais si l'actrice est vraiment bonne et en plus elle prend un accent allemand qui ne lui sied pas forcément...Eric Prat est un Louis XVI digne et attachant...


Le même couple reprendra les rôles dans le feuilleton télévisé , "Le Gerfaut", peut-être de la même année, mais dont j'ignore le nom du réalisateur...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:53

En 1988, dans "l'Eté de la Révolution",de Lazare Iglesis, pour la télévision, Brigitte Fossey incarne Marie-Antoinette, de façon digne , mais elle n'est pas forcément aidée par les costumes qui la parent...

Elle porte en particulier une robe rouge qui ne correspond ni aux couleurs , ni à la simplicité en vogue à l'époque...(en 1789...).Les perruques sont blanches synthétiques...  Rolling Eyes Shocked
Bruno Cremer est son Louis XVI, niveau carrure, il correspond bien...



Bruno Cremer et Brigitte Fossey
http://leroietmoi.free.fr/films_movies.htm

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:54

Pour la télévision, encore, dans la collection "Les Jupons de la Révolution", Caroline Huppert, met en scène Emmanuelle Béart en "Marie-Antoinette", très gracieuse, dans une intimité charmante...




On peut déplorer son roux "Libertine"...C'est qu'à l'origine, Mylène Farmer avait désiré incarné la Reine dans cette version...



Si Louis XVI est interprété par Dominique Besnehart de façon caricaturale, le reste du casting est fort bien trouvé... :
Isabelle Gélinas est une magnifique Yolande de Polignac
Léa Gabrielle est une douce Princesse de Lamballe
Hélène Vincent est géniale de sévèrité en Madame de Noailles
Laurent Ledoyen est Axel de Fersen
Catherine Jacob est ressemblante, je crois, en Rose Bertin...

L'intimité de Marie-Antoinette est bien étudiée dans les dialogues qui reprennent les anecdotes rencontrées dans les mémoires...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 0:55

1989.Pour le bicentenaire, deux films commémorent la révolution :




"Les Années Lumières" de Robert Enrico, après avoir rappelé le temps où en 1774, Robespierre avait été un brillant élève de Louis Le Grand qui avait déclamé un discours pour célébrer l'avènement de Louis XVI, commencent par un magnifique bal dans la grande galerie de Versailles en 1788 et se terminent par la prise des Tuileries, le 10 août 1792.
Les scènes sont soignées. J'aime surtout le traitement des journées d'octobre.




"Les Années Terribles" de Richard Heffron, commencent avec l'enfermement de la famille royale au Temple , le 13 août 1792 et s'achèvent par la mort de Robespierre.
Le nom de cette partie n'est pas volé, car tout-le-monde meurt tout au long du film...c'est fatal c'est la révolution...
Jane Seymour campe une Marie-Antoinette sensuelle et vulnérable, qui sait être hautaine face à la menace populaire.




Jean-François Balmer compose un Louis XVI plus intelligent et moins apathique que ses prédécesseurs...
Claudia Cardinal est une jolie Madame de Polignac et Gabrielle Lazure une douce Princesse de Lamballe.
Anne Letourneau joue Madame Elisabeth plus active que d'habitude bien qu'effacée...
Jean-yves Bertheloo incarne dignement Axel de Fersen...( Wink Pim!)
Ces films sont passés en version télévisée composées de quatre parties.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:02

Nous en avons déjà parlé au début de ce topic, mais il serait dommage de ne pas le mentionner à nouveau Wink :
En 1993, Pierre Granier-Deferre met en scène la sublissime Ute Lemper dans "L'Autrichienne" qui reprend le procès dans la plus grande fidèlité : le scénario est écrit par Alain Decaux et André Castelot.
Ute Lemper, on l'a déjà dit , reste la meilleure incarnation de Marie-Antoinette : Elle a tout : la beauté, la dignité , la noblesse naturelle, l'élégance malgré Sa captivité, jusqu'à l'accent.
Des flash back viennent animer les souvenirs de la Reine que l'on peut alors admirer dans des tenues qu'on lui préfère à ses deux robes de prisonnière à la Conciergerie. A ce propos la robe blanche de la Reine reconstitue parfaitement l'idée que j'avais toujours eue de cet habit...




Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:04

En 1994, James Ivory , spécialiste du XIXème siècle britannique, met en scène "Jefferson à Paris"... Le film est un peu décevant mais les décors, les costumes sont magnifiques, comme le scénariste nous en a donné l'habitude...

Charlotte de Turckheim compose une Marie-Antoinette très crédible :




Elle Lui donne la grâce adéquate lorsque Jefferson La rencontre dans la grande galerie du château et qu'Elle s'adresse à la fille de celui-ci qu'interprète Gwyneth Paltrow.

Mention spéciale à la coiffure du film dont on peut apprécier l'élaboration dans une scène où la petie Jefferson se fait coiffer à la française...dans un accès de rage elle défait les mèches que l'on a ajoutées à sa chevelure...
Quelques scènes sont cependant un peu ridicules [cf: Mesmer (Daniel Mesguisch) qui fait "voyager" la Duchesse (de Polignac?) avec ses pouvoirs occultes ou les amusements théâtraux de la Reine et ses amies...], mais d'autres , comme l'envol de la Mongolfière depuis la terrasse du château de Versailles, sont superbes.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:07

1996.Edouard Molinaro sort "Beaumarchais, l'Insolent",judicieusement interprété par la culture bavarde de Fabrice Luchini...
Mais pourquoi le réalisateur a-t-il choisi Judith Godrèche pour interpréter Marie-Antoinette? Elle n'a qu'une grâce fade, qui convient mieux à son rôle de bourgeoise godiche dans l'auberge espagnole...On ne reconnaît en rien , ni dans son jeu, ni dans sa mise la Reine qu'on aurait souhaitée voir...



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:10

J'intègre ici, la pièce de Robert Hossein de 1993, "Je M'appelais Marie-Antoinette",écrite par Alain Decaux et André Castelot.

Caroline Sihol y défendait la Reine avec beaucoup d'émotion, de majesté et de dignité.C'est le public qui jugeait la Reine...Quatre propositions lui étaient faites : l'acquittement, l'exil , la prison ou... la mort. Les plus cruels étaient les jeunes qui craignaient de ne pas voir la guillotine.







J'étais offusqué de me faire juge de ma Reine mais comme il fallait voter avec la moitié d'une plaquette qu'on nous remettait au début, l'autre moitié étant un souvenir, j'ai utlisé mes deux moitiés plus les deuxièmes moitiés des deux personnes qui m'accompagnaient, avec ce principe là je me suis résolu à aller voter sans honte... Et c'est l'exil qui l'emporta ce jour-là...Mais ensuite la fin historique avait lieu.

Le scénario faisait venir à la barre de l'Histoire des témoins intemporels :
-Ainsi Violaine Küss était une très belle Madame de Polignac.
-André Penvern composait un long Louis XVI qui rejoignait la vérité historique de la taille du Roi, 1,93m.
-Benoît Vallès reprenait, en quelque sorte le rôle qu'il avait tenu dans la comtesse de Charny, puisqu'il interprétait Fersen avec beaucoup de prestance charmante.

-Puis , il y avait aussi Mirabeau, le cardinal de Rohan et Joseph II.
Enfin, Rosalie Lamorlière était interprétée par Léa Gabrielle, qui avait interprétée la Princesse de Lamballe d'Emmanuelle Béart dans le film de Caroline Huppert.

Les costumes étaient très beaux, la musique superbe: le Requiem de Mozart et le sublime Miserere d'Allegri.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:17

1996.Patrice Leconte met en scène la sublime Fanny Ardant, dans "Ridicule", dans un scénario qui ,selon moi aurait mieux convenu, pour la joute verbale ,au règne de Louis XV...
Marie-Antoinette , interprétée enfin figurée par Mirabèle Kirkland, y est plus évaporée que jamais,n'articulant aucun mot comme si sa nature trop légère ne Lui permettait que de s'amusait rien de plus...Elle est rousse , on accorde encore trop de crédit aux dires de Madame du Barry en colère...
Quant à Louis XVI, que joue Urbain Candelier, il renoue tout-à-fait avec l'image d'épinal qu'on s'en est fait depuis des générations de petit roi grassouillet...
Bref , ce n'est pas le couple royal que le cinéaste a choisi de mettre ici en valeur...



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:22

Oserais-je parler d'un certain film...?
Il est sorti en ...2006...signé par une jeune américaine...
Allez je me lance: "Marie-Antoinette" de Sofia Coppola...

La cinéaste perpétue avec l'image cliché de la Reine, qu'elle considére de 1770 à 1789 avec le caractère de la Dauphine, sans véritable évolution d'état d'esprit...Kirsten Dunst y interprète une Marie-Antoinette éternellement jeune et fofolle et blessée,dans sa maternité tardive , reprenant ici les arguments freudiens de Stefan Zweig...
La musique d'époque est superbe...la contemporaine, mieux adaptée aux scènes qu'elle illustre que ce que l'on pouvait craindre , mais bon...
Les costumes sont jolis au premier coup d'oeil mais pleins d'anachronisme, pour les formes comme pour les étoffes, ce qui déçoit de Milena Cannonero qui avait magnifiquement oeuvré pour le "Barry Lyndon" de Stanley Kubrik...
La liste est longue encore, mais j'abrège ici... Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:24

En 1976, Guy Lefranc met en scène Geneviève Casile dans son dramatique de télévision en quatre épisode...
Les costumes semblent très soignés , il est intéressant de lire l'approche que la comédienne a eu pour aborder son auguste rôle...
(cf Histoire pour Tous N°190, février 1976, interview de Geneviève Casile par Maryalis Bertault)...Au gré de sa découverte de Marie-Antoinette ,la Reine lui a suscité la sympathie qui touche chaque personne qui se penche sur Sa vie...
François Dyrek y est un Louis XVI, apparemment, plein de dignité, avec une taille plus proche de son 1,93m que certains autres...



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:24

En 1963, dans l'émission de télévision de Messieurs Decaux et Castelot, Annie Ducaux reprend le rôle de Marie-Antoinette pour affronter Ses juges dans "la Mort de Marie-Antoinette" . C'est Jean Rochefort qui La défend,dans le rôle de Chauveau-Lagarde.
Annie Ducaux interprète la Reine avec la même dignité un peu sèche que dans le film sur "Le Chevalier de Maison Rouge"(1963, réalisé par Claude Barma) et qui ne saurait nous seoir lorsque l'on a goûté à la version que nous a offerte Ute Lemper...



Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:37

Superbe répertoire cinématographique cher Majesté! Very Happy je suis ravie pour la cinéphile que je suis!!!! flower Bravo et bravo pour ces commentaires si construits !!!

Ça ne m'étonne pas que Caroline Sihol ait rendue un bel hommage à la reine, j'adore cette actrice, elle interprète toujours ses rôles avec grand soin!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   Mer 30 Mai - 1:44

En 1975, dans la collection "LE TRIBUNAL DE L'IMPOSSIBLE",Roger Kahane réalise "La dernière Rose ou les Fantômes de Trianon" qui relate l'aventure de deux Anglaises qui auraient rencontré le fantômes de Marie-Antoinette en 1903...
C'est Dominique Borg qui interprète Marie-Antoinette, sans trop de grâce ni de décontraction qui est l'expression qui sied le mieux à la Reine en ce lieu...Dominique Borg est plus connue aujourd'huy en tant que costumière :
elle avait travaillé pour le "pacte des loups" ...
On la retrouve en ce moment dans l'actualité car c'est elle qui vêt en Marie Stuart la sublime Isabelle Adjani I love you...

Le film de télévision est tourné à l'ancienne, en noir et blanc , et le jeu des acteurs entre bien dans ce concept...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie-Antoinette à travers le cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie-Antoinette à travers le cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marie-Antoinette à travers le cinéma
» MARIE ANTOINETTE
» Marie-Antoinette à ArtParis
» Exposition Marie Antoinette en 2008 au Grand Palais
» La Reine Marie -Antoinette.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: A l'écran et sur les planches :: Marie Antoinette sur les écrans-
Sauter vers: