Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les amoureux de la reine Marie-Antoinette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 2:27

Lors du colloque de la Sorbonne Marie-Antoinette face à l'Histoire, Simone Bertière avait très bien résumé le sentiment de Marie-Antoinette pour Louis XVI...Elle l'aimait comme le père de Ses enfants et c'est en tant que père de famille qu'Elle l'estimait donc.
Elle lui portait donc une sorte d'affection paternelle en somme ...  

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 7:24

Château a écrit:
le qualificatif de "pauvre homme" m'irrite parfois. Est-on sûr que la Reine aie utilisé ces termes ? Elle devait être très jeune quand elle les a prononcés.  
Oui, comme l'indique Eléonore, elle l'écrit à un vieux gentilhomme autrichien (le comte de Rosenberg), ce qui provoquera l'ire de sa mère dans une lettre fameuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 7:33

Majesté a écrit:
Lors du colloque de la Sorbonne Marie-Antoinette face à l'Histoire, Simone Bertière avait très bien résumé le sentiment de Marie-Antoinette pour Louis XVI...Elle l'aimait comme le père de Ses enfants et c'est en tant que père de famille qu'Elle l'estimait donc.
Elle lui portait donc une sorte d'affection paternelle en somme ...  

Bien à vous.
Je le vois bien comme ça aussi. La tradition monarchique veut d'ailleurs que le roi soit le père de la nation (le parricide est puni de la même peine que le régicide sous l'Ancien Régime : poing coupé). Avec ses formes rondouillardes, Louis XVI fait très bonhomme, très papa-poule. Very Happy On a envie de l'embrasser et de lui faire des calins. Comme le père noël. santa En revanche, il n'inspire pas de désir me semble-t-il. En tout cas, pas chez Marie-Antoinette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 10:47



Si l'on excepte Louis XV, Loulou, et quelques amitiés féminines comme Mmes de Picquigny, de Saint-Mégrin et de Cosse, H. d'Alméras ne voit à la dauphine que des ennemis, partout, à commencer par la famille royale .
 Artois se démarque seul de la cohorte haineuse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 11:07

Il est indéniable que le comte d'Artois fut un de ses compagnons préférés mais vraiment quand je te parle d'insidieux, on est à deux doigts à se demander à cette lecture s'il n'y a pas eu plus entre les deux.
L'objet de l'auteur est-il de critiquer les pamphlets ou de les confirmer ?Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 11:38

Reinette a écrit:
Il est indéniable que le comte d'Artois fut un de ses compagnons préférés mais vraiment quand je te parle d'insidieux, on est à deux doigts à se demander à cette lecture s'il n'y a pas eu plus entre les deux.
L'objet de l'auteur est-il de critiquer les pamphlets ou de les confirmer ?Shocked
C'est très exactement, à ce stade de ma lecture, la question que je me pose !


L'innocence de ces parties de plaisir
( * ) et de ces relations si cordiales, entre un beau-frère et une belle-soeur, très jeunes l'un et l'autre, on se refusait à y croire. Les femmes surtout n'hésitaient pas à les croire suspectes . Beaucoup d'entre elles avaient intérêt à se montrer sévères, pour qu'on le fût un peu moins à leur égard. ( ... ) Le premier amant qu'elles jugèrent utile d'attribuer à la dauphine fut le comte d'Artois .

( * ) : Là, oui, Alméras est carrément sournois . En effet, il vient d'énumérer les parties de plaisir en question, soi-disant innocentes, dont les promenades à dos d'ânes pendant lesquelles d'habiles chutes permirent à certaines grandes dames, y compris la future reine, de montrer, un peu plus que ne l'autorisaient les convenances, la blancheur de leur peau .  


Cette calomnie _ car ce fut à notre avis une calomnie_
 ( Artois amant de sa belle-soeur) fit rapidement son chemin et se traîna jusqu'aux dernières années du règne .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 11:48



Suit  in extenso le pamphlet très cochon " Les Amours de Charlot et Toinette " , et puis la Confession générale de Son Altesse Sérénissime Mgr. le comte d'Artois  avec dans l'un des premiers rôles la tribade Polignac ...

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 12:22

Analyse de la situation politique .

Tous les ferments de la Révolution existent dès le début du règne de Louis XVI  :
une aristocratie futile et corrompue, au-dessous une plèbe, déjà prête pour le meurtre et le pillage, exaspérée par un état de misère presque continuel . Chez tous, nobles, bourgeois, plébéiens, mais plus ou moins conscients et discrets, la même vanité inquiète maladive, le même besoin de paraître, de briller, d'être quelque chose, de profiter d'un abus ou d'un privilège, de détenir ne fût-ce qu'un jour, une heure , une parcelle d'autorité, dans une assemblée, une municipalité, un club, à Paris ou dans le plus misérable hameau .





Malheureusement rien ne répugnait autant au caractère de Louis XVI et de Marie-Antoinette .
Louis XVI était un honnête homme assez naïf pour se croire aimé de ses sujets . Marie-Antoinette, très bonne mais aussi légère que bonne, ne voyait dans son titre de reine que la facilité plus grande qu'il lui offrait de satisfaire tous ses caprices et de mener, sans contrôle, une vie d'enchantement .
C'est ce bonheur, ou cette apparence de bonheur, que le peuple, défiant, aigri, ne lui pardonna jamais.


.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 13:11

Mme de Sabran a écrit:


Si l'on excepte Louis XV, Loulou, et quelques amitiés féminines comme Mmes de Picquigny, de Saint-Mégrin et de Cosse, H. d'Alméras ne voit à la dauphine que des ennemis, partout, à commencer par la famille royale .
 Artois se démarque seul de la cohorte haineuse.

La conclusion de d'Alméras me paraît hâtive. Artois, un "parfait gentilhomme", un "brave homme"? Il est idiot, égoïste et lâche : engoncé dans ses principes, mais à la dernière minute il finit toujours par se défiler... et les autres paient les pots cassés à sa place (cf. son faux duel avec le prince de Condé, sa fuite le lendemain de la prise de la Bastille, son lâchage des Vendéens, sa fuite devant Napoléon lors des 100 jours, et sa nouvelle et dernière fuite de France lors de la révolution de 1830).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 13:29

Je sais bien que nos avis divergent sur Artois . Je suis moins sévère que toi .
D'accord, ce n'est pas une flèche .  O K. , c'est un dégonflé .  Rolling Eyes 

Mais il est sincère, en amour, et en amitié.  Est-ce que cela ne compte pas, tout de même ? Very Happy

cosmo a écrit:
et sa nouvelle et dernière fuite de France lors de la révolution de 1830).
Ce pouvait être le refus de verser le sang, le respect de la volonté du peuple .

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 14:31

Reinette a écrit:

L'objet de l'auteur est-il de critiquer les pamphlets ou de les confirmer ?Shocked
C'est très exactement, à ce stade de ma lecture, la question que je me pose, te disais-je . Eh bien, à vrai dire, de moins en moins .

La pitié qu'elle inspire ne doit pas empêcher de la juger telle qu'elle fut . Entre les ignobles calomnies de la Révolution et certains panégyriques outrés qui parurent plus tard, il y a place pour la vérité .
Que le caractère de la Reine n'ait que trop peu différé de celui de la Dauphine, les portraits du temps, même les plus bienveillants, nous en fournissent la preuve .


En somme, toute sa vie, Marie-Antoinette serait restée la tête à vent de son insouciante jeunesse !  
Voilà, à mon sens, de la mauvaise foi caractérisée .

Suit un chapitre étonnant sur les lectures niaises et olé olé de Marie-Antoinette, selon Alméras un tissu de grivoiseries que Joseph II signale dans son Guide moral :
" les saloperies dont elle s'est rempli l'imagination par ces lectures."

Je n'en suis qu'à la page 84, mais mon opinion est faite : Alméras démolit Marie-Antoinette .

Il s'y emploie avec une apparence de bonhommie très faux-derche :
Plus vicieuse ou habilement vicieuse, Marie-Antoinette se serait préoccupée d'étaler avec moins de complaisance ses goûts et ses penchants, mais elle était, nous l'avons remarqué, très franche, et, malgré quelques essais de rouerie féminine, très naïve . ( ... )
Si adulée et si peu en garde contre le mensonge de ces adulations, cette jeune femme, en somme fort insignifiante d'esprit, se prenait sans hésitation pour le centre du monde . Elle quêtait et savourait le moindre éloge .


.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 15:17

Voilà qui n'est guère réjouissant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 21:50

Cette lecture est intéressante mais je te souhaite bon courage pour la mener jusqu'à son terme.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 21:57


J'ai fait un petit break salutaire, cet après-midi.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:14

Mme de Sabran a écrit:
Je sais bien que nos avis divergent sur Artois . Je suis moins sévère que toi .
D'accord, ce n'est pas une flèche .  O K. , c'est un dégonflé .  Rolling Eyes 

Mais il est sincère, en amour, et en amitié.  Est-ce que cela ne compte pas, tout de même ? Very Happy.
Je te l'accorde. Il est beaucoup moins faux-cul que Provence, c'est sûr. Ce qui n'est pas difficile.   Cela étant, je trouve qu'il n'a pas plus aidé son frère et sa belle-soeur que Provence. Il les a enfoncé même, en gesticulant et s'excitant depuis Coblence. La fratrie de Louis XVI n'est pas très reluisante. Pas un pour rattraper l'autre .

Mme de Sabran a écrit:

cosmo a écrit:
et sa nouvelle et dernière fuite de France lors de la révolution de 1830).
Ce pouvait être le refus de verser le sang, le respect de la volonté du peuple .
Je ne pense pas. Il était cuit. L'armée était incapable de ramener l'ordre à Paris et les émeutiers avançaient sur Saint-Cloud, où il s'était réfugié. On avait beau lui dire que la situation était intenable dans Paris, il persistait à ne pas vouloir abroger les ordonnances. Ce n'est que lorsque son derrière commence à chauffer, qu'il est menacé par l'avancée des émeutiers sur Saint-Cloud, qu'il prend panique et détale comme un lapin, direction Versailles . Entretemps, ses partisans se sont faits trucider dans Paris. Pas très reluisant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:18


Ses biographes ( j'en ai lu trois ) sont plus nuancés que toi . Je n'ai pas le courage de chercher, à l'heure qu'il est ...  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:19

Je n'en ai lu qu'un.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:34


... et puis sa correspondance avec Vaudreuil ! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:38

... Non conosco ! geek 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:47


L'un et l'autre gagnent à être connus, je t'assure . Very Happy 
Vaudreuil se trimballe une telle réputation ! Rolling Eyes 
Il est de bon conseil et retient Artois par la peau des fesses de faire mille sottises très impolitiques .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:49


Il y avait quelques extraits de cette correspondance dans la bio que j'ai lue. Ils se tutoient je crois, c'est marrant..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   Ven 6 Déc - 22:52


Artois tutoie Vaudreuil qui le voussoie en retour . Potes, certes, mais Artois reste Monseigneur . Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les amoureux de la reine Marie-Antoinette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les amoureux de la reine Marie-Antoinette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La dernière communion de la reine Marie-Antoinette
» Maison et dames du Palais de la reine Marie-Antoinette
» La Reine Marie -Antoinette.
» Marie-Antoinette et ses enfants (1787)
» Gravures représentant Marie Antoinette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Marie-Antoinette :: Etudes sur le personnage de Marie Antoinette-
Sauter vers: