Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le Père Castel et le clavecin oculaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39486
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: le Père Castel et le clavecin oculaire   Mar 28 Jan - 9:10

Le Père Castel et le clavecin oculaire.

Carrefour de l’esthétique et des savoirs dans la première moitié du XVIIIe siècle
Honoré Champion, collection "Les Dix-huitièmes siècles, 172", 2014.
EAN13 : 9782745326409.
192 pages. Broché
40 EUR
auteur : Corinna Gepner




Présentation de l'éditeur :
Le père jésuite Louis-Bertrand Castel (1688-1757) a connu son heure de gloire au XVIIIe siècle grâce à son fameux clavecin oculaire. Partant de l’idée qu’il existe une analogie physique entre le son et la couleur, Castel imagine un clavecin qui dispenserait une musique de couleurs – des couleurs préalablement organisées en gamme sur la base de leurs correspondances naturelles avec les sons. Par-là, Castel cherche à mettre au jour les principes rationnels qui déterminent l’ordre de la nature et à fonder l’art en raison. Dès lors, l’art en vient à témoigner d’une intelligence divine compatible avec la raison et la musique des couleurs, en ce qu’elle rend ces principes fondateurs plus visibles que tout autre art, s’apparente à une forme de révélation. La musique colorée permet en outre de sauver l’homme de l’ennui, cette langueur qui lui ôte le sentiment d’exister, en assurant la pérennité du mouvement et de la surprise, en renouvelant le plaisir de la variété, en satisfaisant l’inconstance naturelle qui le pousse sans relâche vers d’autres objets de plaisir. De là à promouvoir un art libertin, il n’y a qu’un pas, que Castel franchit à son insu. Cette tendance est d’autant plus troublante que l’ennui, chez Castel, se trouve privé de dimension métaphysique et qu’il autorise de ce fait la recherche de la jouissance, au travers de l’expérience esthétique. Le divertissement a gagné ses lettres de noblesse dans le monde.

Depuis une dizaine d’années, Corinna Gepner se consacre à la traduction littéraire. Elle a enseigné à l’université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle et travaillé sur la question du regard et du libertinage dans les écrits romanesques et esthétiques de Diderot, dans les textes de Marivaux et dans les conférences du peintre Antoine Coypel.

http://www.fabula.org/actualites/corinna-gepner-le-pere-castel-et-le-clavecin-oculaire-carrefour-de-l-esthetique-et-des-savoirs-dans_61004.php

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le Père Castel et le clavecin oculaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre Père!!!
» Prière au Père ! Que Dieu te bénisse toi qui lit cette prière !
» Saint Anne et Saint Joachim Père et Mère de la très Sainte Vierge, commentaire du jour "La parabole du levain"
» LUCIFER (Père Lamy)
» livre du Père François Brune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Art, architecture-
Sauter vers: