Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 29 Jan - 10:05

La légende veut que la duchesse de Sutherland ait aidé la reine Marie Antoinette dans ses préparatifs de fuite et reçu ce magnifique collier:



The pearls, which date to circa 1780 are believed to have belonged to Marie Antoinette, the last Queen of France whose
name is synonymous with extreme extravagance and who was executed in 1793 on the precept of treason. The pearls were
given by Marie Antoinette to Lady Sutherland, Elizabeth Leveson-Gower, the wife of the British ambassador (1790-92)
Lord George Leveson-Gower for safekeeping. Lady Elizabeth, Countess of Sutherland, is recorded as aiding King
Louis XVI and Marie Antoinette during their imprisonment and attempted flight from France on 20 June1791. The pearls
were subsequently mounted as a necklace for the occasion of the marriage between Lady Elizabeth’s grandson,
George Granville William Sutherland-Leveson-Gower and Anne Hay-Mckenzie on 20 June 1849.

http://www.wartski.com/Marie%20Antoinette's%20necklace.htm

Ma curiosité est piquée. J'investigue sur la toile.

Commençons par wiki:

généralités: Elizabeth Sutherland Leveson-Gower, Duchess of Sutherland (née Gordon, 24 May 1765 – 29 January 1839), also suo jure 19th Countess of Sutherland, was a Scottish peeress, best remembered for her involvement in the Highland Clearances.

ce qui nous intéresse plus précisément: In 1790 her husband was appointed Ambassador to France and she accompanied him to Paris. She was able to witness the revolutionary events first-hand and wrote interesting descriptions about the political turmoil in France at that time. Lady Sutherland and her husband had difficulty obtaining permission to leave Paris and did not finally travel to London until 1792. In her passport she was described as "five feet in height, hair and eyebrows light chestnut, eyes dark chestnut, nose well-formed, mouth small, chin round, forehead low, face somewhat long"
http://en.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Leveson-Gower,_Duchess_of_Sutherland

C'est tout pour l'encyclopédie en ligne, rien sur aucun lien avec Marie Antoinette

Un portrait:


1782 Studio or Circle of Romney
http://www.sellingantiques.co.uk/233867/soldportrait-of-elizabeth-sutherland-levesongower-duchesscountess-of-sutherland-1782-studio-or-circle-of-romney/

Belle physionomie, en tout cas beau tableau... Quelques gros plans:




_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 29 Jan - 11:33

Plus de renseignements:

Like many aristocratic women of the period, Elizabeth Sutherland's interests were not confined to her estates. She accompanied her husband to Paris in May 1790 on his appointment as ambassador, at the height of the French Revolution, and wrote interesting descriptions of the political turbulence. She sent clothing to the imprisoned Marie Antoinette, an act which was reputed to be the last gesture of kindness shown to the doomed queen. The family experienced some difficulty in leaving France, finally departing in 1792. At the time Lady Sutherland's passport described her as ‘five feet in height, hair and eyebrows light chestnut, eyes dark chestnut, nose well-formed, mouth small, chin round, forehead low, face somewhat long’. In 1793 she raised a regiment, the Sutherland fencibles, which in 1798 was employed in quelling the Irish rising. In the 1790s, she and her husband were closely connected with George Canning, one of her many male admirers, who regarded her as beautiful, intelligent, and charming. Other women regarded her as rather overbearing. She became a leading hostess in London, where she gave sumptuous dinners attended by royalty, aristocrats, and statesmen from Britain and abroad.

Privately, Lady Sutherland spent much of her time raising her four children, sketching (she was a gifted watercolourist, and was especially accomplished in her landscapes of the Sutherland coast and of Dunrobin Castle), corresponding with Sir Walter Scott, and consuming snuff. She dominated her sons and probably her husband as well. One of the main aims of her life was to maximize the personal fortunes of both of her sons, George Granville (1786–1861), who became second duke of Sutherland, and Francis Egerton (1800–1857), created earl of Ellesmere, and to make the best marriages for her daughters, Charlotte Sophia (1788–1870), who became duchess of Norfolk, and Elizabeth Mary (1797–1891), who became marchioness of Westminster. From the death of her husband until her own death, the Scottish estates were administered separately on her behalf.

http://www.oxforddnb.com/templates/article.jsp?articleid=42000&back=

La duchesse de Sutherland aurait donc envoyé des vêtements à Marie Antoinette et son acte serait le dernier geste de générosité enregistré envers notre reine. Cela se serait alors passé à la Conciergerie. Je continue mes recherches sur le net.

By the way, le personnage semble assez controversé.   Maîtresse femme, en tout cas!

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 29 Jan - 14:34

Ca devient un peu plus clair:

Ce collier a été exécuté en 1849, il est composé de vingt et une perles naturelles grises graduées en forme de goutte, chacune suspendue par une attache surmontée d’un diamant taille ancienne, lui-même fixé au ruban de diamants qui parcourt le collier de rubis. Douze autres perles naturelles grises viennent ponctuer le collier de rubis.

Ces somptueuses perles avaient été confiées par Marie-Antoinette à Lady Sutherland, Elizabeth Leveson-Gower, l'épouse de l'ambassadeur britannique (1790-92) Lord George Leveson-Gower. Lady Elizabeth, comtesse de Sutherland, avait aidé le Roi Louis XVI et sa famille à tenter de s'échapper de France le 20 juin 1791. Tandis que Marie-Antoinette était emprisonnée au couvent des Feuillants « sans vêtement ni argent, elle dépendait entièrement de la charité de ses amis. La femme de l’ambassadeur de Grande-Bretagne, Lady Sutherland, qui avait un fils du même âge que le Dauphin, lui envoya des vêtements et des draps » (Joan Haslip, Marie-Antoinette (Londres 1987), p. 265). Ce fut certainement le dernier geste de bonté envers la reine condamnée.

Avant que Lady Sutherland soit amenée à quitter l'ambassade en août 1792, Marie-Antoinette avait eu l’idée de lui confier la garde d’un sac de perles et de diamants. N'importe qui, pris en possession de ces bijoux s’exposait à un grand risque. Cependant, en tant qu’épouse de l'ambassadeur britannique, celle-ci bénéficiait de l'immunité diplomatique et possédait la confiance de la reine quant à la restitution de son bien en cas de libération. L’Histoire en décida autrement... Les perles furent montées en collier, à l'occasion du mariage entre le petit-fils de Lady Elizabeth, George Granville William Sutherland-Leveson-Gower avec Anne Hay-Mckenzie le 20 juin 1849.

http://www.artquid.com/home/4-le-blog-artquid/244/splendeur-royale-des-perles-de-marie-antoinette.html

Le collier lui-même date du XIXe siècle. Ce sont les perles qui ont été confiées par la reine à Lady Sutherland. Je me souviens, maintenant, en effet, avoir lu qu'une dame avait donné des vêtements pour le dauphin.  Very Happy 

Par contre, je me demande bien quand et comment Marie Antoinette aurait fait passer des perles à qui que ce soit après le 10 août 1792...  Shocked 

Quand au "dernier geste de bonté"... que font-ils des attentions de Rosalie, de la vieille Richard, des marchands de légumes, des amis de Rougeville, des perruquiers, de Madame Atkins, du gardien qui mettait de fleurs, de Toulan... et encore tant d'autres?   

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 29 Jan - 14:39

The pearls of this exquisite necklace, which date to circa 1780, are believed to have belonged to the inexorably extravagant Marie Antoinette, the last Queen of France. As a token of good faith, Marie Antoinette entrusted the incredibly rare pearls to Lady Sutherland, Elizabeth Leveson-Gower, the wife of the British ambassador (1790-1792) Lord George Leveson-Gower for safekeeping. According to historic record, Lord and Lady Leveson-Gower aided King Louis XVI and Marie Antoinette during their imprisonment and attempted flight from France on June 20th, 1791.

After the Queen’s execution in 1793, the pearls were subsequently mounted as a necklace for the occasion of the marriage between Lady Elizabeth’s grandson, George Granville William Sutherland-Leveson-Gower and Anne Hay-Mackenzie on June 20th, 1849.

http://www.alaintruong.com/archives/2013/06/17/27453421.html

D'après ce site-là, on dirait plutôt que la reine aurait confié ses perles au moment de Montmédy. Ce qui me paraît moins insurmontable qu'après la prise de Tuileries... mais rejoint l'histoire de bijoux remis à Léonard. C'est fou comme les bijoux de la reine fascine les foules...  Very Happy 

En tout cas, le collier est beau, mais beau...  Very Happy 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 29 Jan - 14:47

Nous avions déjà parlé de Sir Ronald Gower, qui a fait biographie et statues de la reine défunte:



C'est à cette page-ci:
http://maria-antonia.justgoo.com/t1341p165-bustes-statues-statuettes-vendus-sur-ebay





et sur cette page-ci:
http://maria-antonia.justgoo.com/t1302-la-marche-vers-l-echafaud

J'adore absolument cette petite statue!  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mer 29 Jan - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 29 Jan - 14:59

Nous avions aussi parlé de ces perles ici:
http://maria-antonia.justgoo.com/t372p30-les-bijoux-de-la-reine

... et déjà émis les plus grands doutes...  Shocked 


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Dim 11 Mai - 23:02

Ce collier porté:



http://www.pinterest.com/pin/391391023837994437/


J'adore! Je veux le même!   

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 13 Aoû - 11:29

Ces perles, encore...   


Les perles de Marie-Antoinette





Aujourd'hui, à Londres, la maison Christie's a mis aux enchères un collier composé de perles ayant appartenu à Marie-Antoinette. Le bijou était estimé entre 350.000 et 400.000 livres (525 à 600.000 euros). Celui-ci n'a pas trouvé acquéreur, faute d'une offre suffisamment élevée.

L'histoire de ces joyaux est bien connue. En 1791, après leur fuite avortée, Louis XVI et sa famille furent ramenés à Paris et emprisonnés. Détenue au couvent des Feuillants, Marie-Antoinette "sans vêtement ni argent" était devenue entièrement dépendante de la charité de ses amis. C'est alors qu'Elizabeth Leveson-Gower, épouse de lord Sutherland, ambassadeur d'Angleterre en France, qui avait un fils du même âge que le dauphin, lui fit porter des vêtements et des draps.

Peu avant que lady Sutherland ne quitte la France, en août 1792, Marie-Antoinette lui confia en garde un sac contenant des perles et des diamants. Hélas, la reine mourut sur l'échafaud l'année suivante.

Revenue en Grande-Bretagne, l'épouse de l'ambassadeur conserva ce précieux trésor pendant de nombreuses années. Les diamants furent utilisés dans la composition d'une parure. Quant aux fameuses perles, en 1849 elle furent montées sur un collier que lady Sutherland offrit à son petit-fils à l'occasion de son mariage. Il est composé de vingt-et-une grosses perles grises en forme de poires (remontant aux environs de 1780), chacune retenue par une attache surmontée d’un diamant de taille ancienne. L'ensemble est fixé à un ruban parsemé de diamants lui-même suspendu à un tour de cou orné de rubis et de douze autres perles grises montées en boutons.

Resté dans la même famille depuis plus de deux-cents ans, ce bijoux exceptionnel devra encore attendre avant de trouver un nouveau propriétaire.

http://bijouterieduspectacle.blogspot.be/2007/12/les-perles-de-marie-antoinette.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 13 Aoû - 11:30

Nos infos sont dispatchées dans plusieurs topics. Voir aussi ici:
http://maria-antonia.justgoo.com/t4224p795-ventes-aux-encheres

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5011
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 13 Aoû - 19:39

Bonjour,

Si je peux me permettre, la classification des sujets n'est pas toujours aisée à suivre.

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mer 13 Aoû - 20:52

Désolée...  Embarassed Au fils des années, le Boudoir est devenu ingérable.  Embarassed Avec Chou, on essaie de rationaliser un peu toutes ces galeries, mais c'est pas évident, j'avoue...  Embarassed

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucrezia P

avatar

Nombre de messages : 364
Date d'inscription : 07/04/2015

MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   Mar 28 Mar - 21:35

Qui est donc cette dame, pourquoi les historiens ne font-ils pas mention d'une telle amitié, d'un tel dévouement ?

Eléments de réponse apportés par l'excellent blog Jardin Secret :


En 1792, un an après le fiasco de Varennes et l'échec de la fuite à l'étranger, Marie-Antoinette et son époux Louis XVI sont assignés aux Tuileries. La reine ne recevra alors qu'une visite: celle de sa fidèle amie, la comtesse Elizabeth de Sutherland, épouse de l'ambassadeur d'Angleterre qui aurait aidé, dit-on, à la tentative de Varennes. Cette dernière partagera les ultimes moments de la famille royale avant "le dernier assaut" du 10 août 1792 et l'incarcération dans le donjon du Temple. Voulant encore croire à son salut, en dépit des "Marseillais" amassés face aux grilles, "l'Autrichienne" confie à "Mme Elizabeth" la seule fortune qui lui reste, son dernier trésor: une bourse de diamants et de perles. La reine en sursis sait qu'elle peut compter sur son amie et, surtout, que la comtesse a en sa possession un édit qui ordonne "au nom de la Nation" de "laisser passer Madame Elizabeth comtesse de Sutherland.., taille de cinq pieds, nez bien fait, bouche petite...".

Tout cela est fort intéressant... Mais les biographies de Marie Antoinette ne mentionnent pas l'assistance de cette si fidèle amie... Si ?   Pas même de Sutherland dans l'index à la bio faite par Lady Fraser... Cela dit, c'est vrai que, quand on creuse un peu, on se rend compte que Marie Antoinette était entourée d'une infinité de gens qui nous sont inconnus, ou presque.   La tradition s'est focalisée autour du même sempiternel trio (Fersen, Lamballe, Polignac).   Or, certains livres, je pense surtout à de plus anciens, trop oubliés, mentionnent d'autres noms.  C'est d'ailleurs une des qualités de la biographie d'Antonia Fraser. Etant Britannique, elle nous fait parfois découvrir d'autres relations de Marie Antoinette.   A la lecture du Journal de Gouverneur Morris, il ne lui a pas été si facile de sortir de France...   Il fréquente assidûment le couple Gower / Sutherland ; voici ce qu'il note au jour le jour, entre deux commentaires météorologiques  :


  • 5 août Je vais à la cour ce matin.  Rien de remarquable, sinon que personne ne s'est couché dans l'attente d'être assassiné. (...) Après le dîner, je fais une visite à lady Sutherland, et je m'entretiens quelque temps avec Lord Gower.  Il fait encore très chaud. (...)
  • 8 août Après l'avoir reconduite chez elle (Mme de Flahaut), je me rends chez lady Sutherland, à qui je fais une assez longue visite. Elle ira demain à la cour.  Il fait encore très chaud. (...)
  • 9 août Paris est très agité ce matin. M. de Monciel vient m'apporter de l'argent. Je m'habille et me rends à la cour. (...)
  • 10 août (...) Le château défendu par les seuls Suisses, est emporté, et les Suisses sont massacrés partout où on les trouve. Le roi et la reine sont à l'Assemblée Nationale, qui a décrété la suspension du pouvoir royal. (...) Il continue de faire très chaud, ou, pour le moins brûlant. (...)
  • 11 août Le roi et la reine restent à l'Assemblée, qui obéit de plus en plus aux ordres des tribunes. Nous sommes tranquilles ici. (...) Il continue de faire très chaud. M. de Saint Pardon vient dans la soirée et semble rongé de chagrin. Je lui demande de faire savoir à la famille royale, au cas où il la verrait, que des secours vont lui arriver.  
  • 12 août (...) J'ai été chez lady Sutherland qui est un peu abattue.    (...) Le temps est encore très chaud et lourd. (...)
  • 17 août (...) Ensuite je fais une visite à lady Sutherland, et après que son monde est parti nous prenons le thé. Il pleut ce soir et il fait un peu plus frais.  M. de Sainte Foy qui est venu ce matin dit que le roi, la reine et la famille royale sont traités de la façon la plus honteuse. Il donne de pénibles détails. Lord Gower est prudent à l'extrême.  (...)
  • 20 août Je fais une visite l'après-midi à lady Sutherland.  L'ambassadeur a reçu l'ordre de rentrer en Angleterre ; à la fin de la dépêche sont des menaces au cas où le roi et sa famille seraient insultés, parce que cela exciterait l'indignation de toute l'Europe. Cette dépêche signifie simplement en bon français que la cour d'Angleterre est irritée de ce qui est déjà fait, et qu'elle fera immédiatement la guerre, si la façon dont est traité le roi autorise ou justifie les mesures extrêmes.  
  • 21 août (...)Je fais ma visite d'adieu à lady Sutherland. Elle n'a pas encore pu avoir ses passeports. L'ambassadeur de Venise a été ramené et traité de la façon la plus indigne ; ses papiers mêmes ont été examinés. Ceci est fort, er je me pose la question de savoir si je devrais pas exprimer mon mécontentement en quittant le pays. (...) le soir je vais souper chez lady Sutherland. Elle ne peut obtenir ses passeports et l'ambassadeur est dans une rage folle. Il a brûlé ses papiers, ce que je ne veux pas faire. (...) Le temps est agréable et je suis très gai, ce que Sutherland supporte avec peine.  
  • 22 août Nouvelle visite aujourd'hui à lady Sutherland.  Elle a reçu de M. Lebrun une lettre polie et elle espère obtenir des passeports rapidement. Son mari est tellement prudent que si ce n'est pas de la timidité comme on l'en accuse, c'est du moins quelque chose de très approchant.  
  • 23 août (...) Je dîne chez l'ambassadeur d'Angleterre, et après le dîner l'ambassadeur de Venise arrive avec M. Tronchin. Ce dernier dit que l'Assemblée a permis au corps diplomatique de partir, mais non aux particuliers.
  • 25 août (...) Je fais une visite à lady Sutherland. On termine hâtivement chez elle les préparatifs du départ. Peu de monde à dîner ; je lui dis adieu, pour longtemps peut-être.



Pour sûr, si la comtesse de Sutherland voyageait avec ces quelques pierres et perles de Marie-Antoinette, son mari n'était certainement pas au courant !

En tout cas, pierres ou pas, ça concorde :    Lady Sutherland est allée à la cour aux alentour du 10 août.

http://donarussia.ek.la/l-ultime-amie-de-marie-antoinette-au-louvre-a128493408

Fascinant! Merci à Dona Russia pour ces recherches si bien étayées !  

_________________
Je préfère l'original à la copie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabeth Leveson-Gower, duchesse de Sutherland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sculptures et études des portraits de Marie-Antoinette, par Ronald Sutherland, Lord Gower
» Kiefer Sutherland croit aux extraterrestres
» Prophétie de la bienheureuse Elizabeth Canori Mora
» Mange prie aime de Mme Gilbert Elizabeth
» Erzebeth (Elizabeth) Bathory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: