Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie Antoinette, une femme admirable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39484
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Marie Antoinette, une femme admirable?   Mer 5 Fév - 2:56

A la suite du film de Benoît Jacquot, ce cite a posé la question à ses lecteurs. Le sondage répond non à 68%. C'est déjà mal barre... Mais lisons d'abord l'article introducteur:

Plus de deux siècles après son exécution, en 1793, Marie-Antoinette, ou la «reine la plus haïe de France», continue de nourrir l'imaginaire. Symbole d'une monarchie haïe ou, au contraire, d'une monarchie idéalisée, elle appartient à l'imaginaire français et nombreux sont les romanciers et cinéastes qui se sont emparés du destin de la dernière reine de l'Ancien Régime pour revisiter l'histoire de France.
Au XIXe siècle, Alexandre Dumas, dans «Le collier de la reine», paru en 1849, ou les frères Edmond et Jules Goncourt, dans «Histoire de Marie-Antoinette» en 1858, donnent à lire à leurs lecteurs un portrait idéalisé de celle qui fut surnommée péjorativement «l’Autrichienne» ou «Mme Véto».

Dans le livre d’Antonia Fraser, «Marie-Antoinette. The Journey», paru en 1997, le reine devient un personnage post-moderne dont le destin est mis en miroir avec celui de la princesse de Galles, morte dans un accident de voiture à Paris en 1997. Pour l’écrivain britannique, «Marie-Antoinette, comme Lady Di, représente le type même du bouc émissaire féminin.»

Le cinéma s'est également emparé de la reine : Jean Renoir, («La Marseillaise», 1938), ou Sacha Guitry, («Si Paris nous était conté...», 1953) ont chacun dressé un portrait, qualifié de caricatural aujourd'hui, de ce personnage énigmatique.
En 2006, Sofia Coppola, icône du cinéma indie et branché, s'est penchée sur le destin de cette reine controversée. Dans son film, la cinéaste a tenté de réconcilier les deux faces de Marie-Antoinette, jeune fille éprise de liberté et figure tragique sacrifiée par l'Histoire. Son film, présenté en avant-première à Cannes, jugé trop kitsch et esthétisant, sera hué.

En 2012, le cinéaste Benoît Jacquot a adapté le livre de Chantal Thomas «Les Adieux à la reine». Le réalisateur raconte cette fois le destin de la reine à travers le regard de sa lectrice, Sidonie.
Marie-Antoinette est-elle réellement admirable ?


J'ai déjà envie de répondre oui, moi...  Very Happy 

lien vers l'ensemble de l'analyse:
http://debats.terrafemina.com/culture/536-marie-antoinette-est-elle-reellement-admirable

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39484
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette, une femme admirable?   Mer 5 Fév - 2:59

Première réponse:

NON
par Eurydice Vial, Correspondante à Newsring


... qui l'eût cru?   

L'admiration repose surtout sur une vision présentiste

Il ne me semble pas pertinent de parler de réhabilitation de Marie-Antoinette aujourd'hui. Celle-ci a eu lieu il y a bien longtemps : sous la Restauration, qui a voulu en faire une figure catholique, et sous le Second Empire, qui en fait un modèle pour les jeunes filles.

Ce qui caractérise le regard porté sur Marie-Antoinette aujourd'hui, et que signale Antoine de Baecque, c'est le présentisme. On l'admire parce qu'on lui prête des qualités que l'on loue aujourd'hui. On dit qu'elle était une mère admirable comme si elle avait anticipé Dolto, mais dans les faits, ça ne la dérange nullement quand ses enfants sont loin d'elle, répartis dans des châteaux d'Ile-de-France, sa correspondance en atteste. Ca ne la dérange pas non plus de s'en faire un rempart sur le balcon de Versailles le 6 octobre. On en fait une rebelle qui fronde l'étiquette, mais elle ne s'offusque que des pesanteurs qui la touchent, elle, personnellement.

En revanche, elle ne manque pas de s'indigner quand les autres prennent des libertés, ne lui portent pas tout le respect dû à son rang. Elle rappelle par exemple à la princesse de Lamballe qu'elle se doit de paraître en grand habit. Certains sont allés jusqu'à en faire une figure féministe mais ce n'est pas parce que des pamphlets empreints de misogynie l'ont stigmatisée qu'elle en devient féministe.


Voilà... ça, c'est fait...   

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39484
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette, une femme admirable?   Mer 5 Fév - 3:03

Réponse suivante:

OUI
par Madame Guillotine, Blogueuse passionnée d'Histoire, amoureuse de Versailles


A mes yeux on peut admirer beaucoup de choses chez Marie-Antoinette, mais je ne pense pas qu’elle soit pour autant une figure admirable. Je n’aime pas la terrible biographie écrite par Stefan Zweig mais j’ai tendance à être d’accord avec lui sur un point : Marie-Antoinette était une femme comme les autres, que l’adversité a transformé en une femme admirable, voire héroïque.

Par contre, j’aime bien la tendance actuelle, qui consiste à réhabiliter Marie-Antoinette, même si cette tendance frise parfois l’hagiographie, un peu comme ce fut le cas avec la défunte Princesse de Galles. Je suis heureuse qu’on traite aujourd’hui les personnages historiques féminins avec plus d’empathie et de compréhension et que des efforts soient faits pour libérer des figures comme Marie-Antoinette des carcans misogynes et les juger moins cruellement que par le passé.

Pour résumer j’admire personnellement Marie-Antoinette pour son courage et sa détermination. Sur un autre plan, j’admire le fait que sa réputation ait transcendé les siècles au point de faire de cette femme médiocre qui eut une mort si terrible, un des personnages historiques les plus célébrés de tous les temps.


Moi non plus, je n'aime pas la bio de papy Zweig. Justement parce qu'il réduit Marie Antoinette à une femme moyenne, ce qu'elle n'était pas, il suffit de lire sa correspondance et ses réponses à son procès pour s'en rendre compte. Very Happy 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39484
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette, une femme admirable?   Mer 5 Fév - 3:07

NON
par Patricia PBLV, Contrôleuse de gestion


Je ne vois pas en quoi Marie-Antoinette est admirable ? Ou alors tous ceux qui ont subi une mort cruelle et injuste à travers l’histoire le sont aussi.

Elle était une femme à la personnalité complexe et difficile à cerner. A la fois une mère attentive et « moderne » très attachée à ses enfants, ce qui était étonnant à l’époque pour les femmes de sang royal, qui une fois qu’elles avaient enfanté, ne voyaient aucun inconvénient à confier leurs enfants à des nourrices et des précepteurs, et ne s’en souciaient plus, c’était la coutume…

Mais il n’en reste pas moins que sa regrettable propension à vouloir à tout prix caser ses amis à des postes clés, la mauvaise influence qu’elle avait sur le roi, et sa prodigalité, son goût pour les cartes et le jeu du Pharaon, en firent de son vivant la reine de France la plus détestée, à une période où la monarchie absolue avait des pieds d’argile. L’affaire du collier, où elle n’était pour rien, lui colla aux chaussures le restant de sa vie justement à cause de sa mauvaise réputation de Madame Déficit. le roi fut impuissant malgré ses efforts, pour laver l’honneur de sa femme dans cette affaire.

Même à l’intérieur de la Cour elle suscita bien des haines, notamment de la part de ceux qui auraient voulu faire partie de son cercle de favoris et n’arrivèrent jamais à y mettre le bout d’un doigt. C’est là qu’on reparle du Cardinal de Rohan, qui plongea à pieds joints dans l’escroquerie du collier montée par Madame de la Motte, avec une dose de bêtise et de naïveté étonnantes pour un grand aumônier de France, justement parce qu’il voulait à tout prix gagner la bienveillance de la reine qui ne l’aimait pas, et ne s’en cachait guère.

Je doute que Marie-Antoinette ait été lesbienne, tout simplement parce qu’elle avait été élevée dans un catholicisme rigoureux et qu’elle était profondément pieuse. Mais personne ne le saura jamais avec certitude, nous en sommes réduits aux suppositions, tout comme pour ses relations avec Fersen.

La jeune dauphine de France, la reine futile et dépensière, préoccupée de mode, d’amusements, protectrice des artistes, se mua pour la postérité en icône martyrisée. Son procès fut une mascarade où elle était condamnée d’avance. On l’accusa même de la pire des choses que pouvait entendre une mère, à savoir des relations coupables avec son propre fils !

Probablement au début des événements n’a-t-elle pas réalisé ce qui lui arrivait, parce qu’on l’avait élevée dans un cocon royal et dans l’idée qu’un monarque était sur son trône parce que Dieu l’y avait mis, il ne pouvait pas en être autrement. Elle n’a sans doute pas compris ce que voulait ce peuple qui aurait dû, selon l’éthique qu’on lui avait enseignée, respecter son roi et se soumettre à ses décisions. Elle se révéla grande dans les épreuves, mais n’oublions pas encore une fois qu’elle avait été élevée comme ça, ces épreuves lui étaient envoyées par Dieu et de par son éducation religieuse, elle se devait de les accepter. Sa mort l’a sublimée, mais sans doute serait-elle restée à jamais « l’Autrichienne » méprisée pour les Français de toutes générations, si la fuite du couple royal ne s’était pas arrêtée à Varennes par la force des choses…


Son influence sur le roi... ?  Rolling Eyes 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39484
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette, une femme admirable?   Mer 5 Fév - 3:11

OUI
par Cécile Berly, Historienne, auteur de "La reine scandaleuse", éditions Le Cavalier Bleu


Marie-Antoinette fascine parce qu’elle a été en décalage avec sa propre époque. Sa trajectoire fait écho à nos sensibilités d’aujourd’hui.

Il y a par exemple une fascination dans les communautés gay et lesbienne pour cette reine, qui s’explique par sa prétendue homosexualité. L’homosexualité de Marie-Antoinette est largement fantasmée par Benoît Jacquot dans son film (“Les Adieux à la reine”, ndlr) parce que ce cinéaste est fasciné par l’homosexualité féminine, donc Marie-Antoinette et Polignac, c’est du pain bénit pour lui. Les femmes que l’on appelle “tribades” au 18ème siècle sont monnaie courante. Et au 18ème siècle, la frontière est très floue entre l’amitié féminine, très passionnelle et fusionnelle, et l’homosexualité. On va accuser Marie-Antoinette d’être lesbienne très tôt au cours de son règne, parce qu’elle aurait des ambitions politiques, ce qui est faux car elle n’a eu pendant longtemps aucune compétence et aucun goût pour les affaires politiques. C’est une machine à fantasmes qui va faire de la reine une lesbienne parce que cela permet de l’accuser de tous les crimes politiques possibles, et notamment de vouloir féminiser la monarchie.

Les mouvements gay et lesbien vont faire de Marie-Antoinette la première figure féministe qui revendique de vivre selon ses goûts. Mais ce sont surtout les féministes américaines qui ont fait d’elle cette figure d’un féminisme passéiste et avant-gardiste à la fois. En Europe elle n’est certainement pas considérée comme cela, mais comme une favorite royale qui règne sur les sens du roi et agit à sa guise.

La fascination des gay et des lesbiennes vient donc de son affranchissement des codes et également du fait que c’est la reine de la mode. Elle a accordé sa protection à des couturiers et des stylistes et c’est véritablement elle qui va faire la mode. Cette passion va lui être vertement reprochée alors que pour elle c’était un devoir de consommer la mode. C’est la première égérie de l’histoire de la mode, elle va lancer véritablement le stylisme.

Il y a donc des raisons objectives éminentes pour comprendre la fascination qu’elle exerce depuis le 18ème siècle. Marie-Antoinette est un kaléidoscope, chaque époque et chaque communauté a été fascinée par elle, parce que chaque époque et chaque communauté a sa lecture d’elle. Elle est un véritable miroir pour la société.


Je rêve, ou ça ne répond pas à la question?  Shocked 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39484
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette, une femme admirable?   Mer 5 Fév - 3:15

OUI
par Cécile Berly, Historienne, auteur de "La reine scandaleuse", éditions Le Cavalier Bleu


Il y a deux visions de Marie-Antoinette, la légende noire et la légende rose
   
Il y a deux visions de Marie-Antoinette, la légende noire et la légende rose. Depuis le 18ème siècle et son exécution en octobre 1793, deux visions radicalement différentes - et souvent politisées - s’affrontent. Marie-Antoinette est une figure royaliste, donc a priori quand on est à droite voire à l’extrême droite on l’apprécie, et quand on est à gauche ou à l’extrême gauche on l’exècre. Mais c’est plus simple et plus compliqué que cela.

On s’aperçoit en effet que les royalistes politiques l’aiment peu, voire lui attribuent la chute de la monarchie, car elle se serait servie de son ascendant sur Louis XVI pour le pousser à la faute ou encore elle aurait agi pour instaurer un pouvoir personnel. Ce qui est de l’ordre du délire politique, parce que la monarchie ne s’est pas écroulée à cause ou grâce à la reine. Et il y a ceux que j’appelle les “royalistes de coeur”, qui n’ont pas vraiment de couleur politique mais chez qui elle fait écho.

Car Marie-Antoinette est un personnage de l’ordre du sensible, elle nous fait réfléchir à notre propre condition, cette petite archiduchesse née dans l’opulence et le luxe qui va connaître la dépréciation, l’impopularité, et une haine comme nul autre individu - et en particulier les femmes - n’a connu au 18ème siècle. C’est un personnage qui fascine et pas que pour des bonnes raisons.

Ceux qui l’aiment, qui vivent dans le sillage de sa robe, sont convaincus que c’est LA femme, LA reine, LA martyre, LA mère admirable, LA victime de la Révolution.

Ce qui est indiscutable, c’est que la reine comme le roi ont fait montre d’un courage fort. La reine va grandir au fur et à mesure que la révolution la broie. Plus elle est confrontée à des impasses politiques, plus elle va témoigner de courage et de dignité et faire face à la situation de manière admirable. Son rôle politique sera officieux, non pas parce que le roi est faible, mais parce qu’il la sollicite quand la monarchie est acculée. Elle va créer des liaisons politiques, notamment avec Mirabeau et Barnave, tous deux députés, à la demande du roi, parce qu’elle est moins exposée que lui à la Révolution. L’historien Joël Felix a inventé, en parlant de Louis XVI et de Marie-Antoinette, le concept de “couple politique”. Il ne faut plus opposer un Louis XVI apathique, benêt, passif et impuissant à une reine manipulatrice qui joue de tout, et y compris de son corps pour arriver à ses fins politiques. Ils partagent les mêmes idées politiques et sont convaincus que le seul régime politique légitime et légal est l’absolutisme. Quand ils vont trahir, parce qu’ils vont trahir, ce n’est que de la légitime défense. Ils sont en effet convaincus d’incarner la légitimité parce que le roi a été sacré. Il y a beau avoir eu les Lumières et les philosophes, le roi a été sacré et cela a un sens énorme au 18ème siècle.


Complètement d'accord!  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie Antoinette, une femme admirable?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie Antoinette, une femme admirable?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Antoinette, une femme normale ?
» Marie-Antoinette la femme et les arts
» Portraits de Marie-Antoinette par J. Ducreux, et d'après
» Marie-Antoinette et Fersen : un amour secret
» Bustes de Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Perception et utilisation de son image-
Sauter vers: