Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mode comme outil de crédit?

Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: La mode comme outil de crédit?   Jeu 20 Fév - 19:27

MARIE ANTOINETTE WAS THE FIRST FASHION MARTYR

By Bruno Bayley


The much-maligned Marie Antoinette had shit luck. She got married as a young teen to the impotent king of France, had her head chopped off, and posthumously became a symbol of aristocratic excess and greed. Her famed decapitation was partly the result of her all-consuming passion for fashion, claims Clare Crowston, a professor of history at the University of Illinois, in her book Credit, Fashion, Sex: Economies of Regard in Old Regime France. As a big fan of famous French ladies, beheadings, and the clothes people wore back in the day when everyone went to the bathroom in pots, I decided to call her up to learn more.

VICE: Why did Marie Antoinette’s life suck so much?
Clare Crowston: She faced serious challenges. She was Austrian, and Austria was the traditional enemy of France. Her husband was impotent and couldn’t consummate the marriage for many years, so there were no children. She was young and in a very vulnerable position. Her advisors’ strategy to boost her [position] was: Always stay close to the King; if he ever manages to have sex, make sure it’s with you and not somebody else; don’t ask for favors for frivolous reasons.

And how did fashion come into all this?
There is a great line from one of her letters that basically says that she used fashion to give the appearance of having credit. Now, in the 18th century, when people spoke of “credit,” they were talking about somebody’s reputation and credibility. Credit is a great example of the gray market of female power at the time—through credit women could indirectly influence the whole machinery of the royal government. What Marie Antoinette was saying in her letter was that to have credit you have to appear to have credit. She was paying much more attention to fashion than previous queens ever had—they stayed closer to the traditional court dress codes—and she was trying to lead fashion and use her ability to create new styles and dominate fashion as a way to gain attention and to claim some kind of prestige in the eyes of the court.

That fashion sense meant she worked directly with designers, right?
She had a fascinating relationship with a woman named Marie-Jeanne Rose Bertin, who was one of the official fashion merchants to the queen. Bertin sold her these fabulous three-foot-tall hats. She was sort of the original Coco Chanel—the first really famous celebrity stylist. Antoinette relied on her to craft the appearance she was looking for; theirs was a very close relationship.

And presumably this seriously pissed off the common people?
It came to symbolize what the queen was doing wrong: She was spending too much money, she was having relations with the wrong kinds of people, she was focusing on frivolous things. The people said the queen was bankrupting the aristocratic families by encouraging noblewomen to follow her fashions, and that she was also bankrupting the state.

And presumably, as well as upsetting the masses, this also irritated the nobility?
At first it went OK, but as the expenses mounted and the impending bankruptcy of the French state became clear, it attracted more and more negative attention. There were rumors he was not the real father of her children, that she was having affairs with all kinds of people—lesbian affairs with her friends, for example, including Bertin.

As far as sex goes, the clothes themselves she was wearing at the time, were they considered to be racy?
She was wearing clothes that were extravagant more than sexual. But there is a very famous portrait by the artist Louise Élisabeth Vigée Le Brun of Antoinette wearing a very simple chemise. What was shocking about it was its informality: It was a plain white linen dress with a frill around the bust. The queen is supposed to be armored behind stiff corsets and wearing extremely expensive formal wear. This looked like the queen being painted in her nightgown. There might be a sort of sexual component that people felt there, but it was as much a social shock as it was a sexual shock.

http://www.vice.com/read/marie-antoinette-was-the-first-fashion-martyr-0000235-v21n2


Si vous ouvrez le lien, faites attention à ne pas regarder l'affreuse image d'illustration. On aurait franchement pu s'en passer.   

D'autre part, je voudrais que l'article précise la référence de la lettre où Marie Antoinette dit user de la mode pour avoir du crédit. J'ai l'impression qu'il s'agit d'un mélange de deux lettres, la première à sa mère, où elle dit qu'elle a des poufs comme tout le monde, et la deuxième à son frère, où elle avoue qu'elle doit souvent faire semblant d'avoir plus de crédit qu'elle n'en a en réalité. Une lettre d'une lucidité terrible.

Quant à Louis XVI "impotent", that sucks, à la fin!!!

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cécile



Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Lun 7 Juil - 17:44

En lisant certains témoignages j'en suis venue à me questionner sur l'idée qu'on se fait de la Reine et de son rapport à la Mode. Toutes ces comparaisons et les récurrences de l'expression "fashion victim", la description imaginaire de la Reine obsédée par ses robes et ses tissus qu'on trouve dans Les Adieux de Chantal Thomas...
Pourtant en lisant le livre du comte de Reiset je trouve quelques petites choses intéressantes; "Elle s'occupait si peu de sa toilette qu'elle se laissa pendant plusieurs années coiffer on ne peut plus mal" (Ligne), "La Reine, au dire même de ses contemporains [lesquels?!],passait peu de temps à sa toilette. Elle avait un goût exquis et ordonnait rapidement ce qu'elle voulait. Elle ne faisait pas, comme tant d'autres femmes, de ses robes et de ses dentelles la principale préoccupation de la journée"
Pour la première, Ligne est en train de défendre la Reine donc il atténue surement et je pense que l'histoire du mauvais coiffeur date de l'époque où elle était Dauphine. La deuxième est de Reiset mais comme il fait référence à des contemporains ça peut être intéressant...
Si vous avez des éléments n'hésitez pas   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mar 8 Juil - 9:40

Ces deux témoignages sont effectivement assez intéressants vis à vis de l'impact de la mode sur Marie-Antoinette, et il est vrai que ça tranche avec ce qu'on peut entendre dire sur elle et son obsession pour l'apparence.
Du coup ces deux extraits me mettent le doute je l'avoue    Par exemple est-ce que Rose Bertin n'aurait à l'inverse pas exagéré le goût de la reine pour ses créations? Bien que les factures officielles confirment tout de même un certain intéret...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mar 8 Juil - 11:05

Cécile a écrit:
En lisant certains témoignages j'en suis venue à me questionner sur l'idée qu'on se fait de la Reine et de son rapport à la Mode. Toutes ces comparaisons et les récurrences de l'expression "fashion victim", la description imaginaire de la Reine obsédée par ses robes et ses tissus qu'on trouve dans Les Adieux de Chantal Thomas...
Pourtant en lisant le livre du comte de Reiset je trouve quelques petites choses intéressantes; "Elle s'occupait si peu de sa toilette qu'elle se laissa pendant plusieurs années coiffer on ne peut plus mal" (Ligne), "La Reine, au dire même de ses contemporains [lesquels?!],passait peu de temps à sa toilette. Elle avait un goût exquis et ordonnait rapidement ce qu'elle voulait. Elle ne faisait pas, comme tant d'autres femmes, de ses robes et de ses dentelles la principale préoccupation de la journée"
Pour la première, Ligne est en train de défendre la Reine donc il atténue surement et je pense que l'histoire du mauvais coiffeur date de l'époque où elle était Dauphine. La deuxième est de Reiset mais comme il fait référence à des contemporains ça peut être intéressant...
Si vous avez des éléments n'hésitez pas   

Ah dites donc... Voilà bien un point qui m'interpelle!  Very Happy Jusqu'où, exactement, peut-on pousser l'intérêt de Marie Antoinette pour les modes...  Shocked 

Déjà, un premier point, à mon avis, c'est qu'on doit tenir compte des obligations de sa fonction. La reine devait, par exemple, se changer plusieurs fois par jour, chacune de ses activités requérant une tenue particulière. De plus, elle se devait de représenter les arts et artisanats de la France, voire par exemple la réaction des soyeux de Lyon face aux cotonnades des gaulles.

Donc, en matière de modes, contrairement à ce qu'on s'imagine aujourd'hui, Marie Antoinette ne faisait pas exactement ce qu'elle voulait.

Vous avez raison, à mon sens, la description de Ligne date de la jeunesse de Marie Antoinette, de l'époque où Larseneur la coiffait trop plat... après, Léonard se chargera de corriger le tir!   

J'adhère assez au témoignage que vous postez, chère Cécile, à mon avis Marie Antoinette avait effectivement un goût très sûr qui la faisait décider juste et assez rapidement.

Par contre, j'avoue que j'ai été séduite par la reine un peu névrosée de Chantal Thomas... C'est personnel, je l'admets tout à fait, mais je vois bien Marie Antoinette se perdre dans les nuances de couleurs jusqu'au vertige...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mar 8 Juil - 11:10

Chou d'amour a écrit:
Ces deux témoignages sont effectivement assez intéressants vis à vis de l'impact de la mode sur Marie-Antoinette, et il est vrai que ça tranche avec ce qu'on peut entendre dire sur elle et son obsession pour l'apparence.
Du coup ces deux extraits me mettent le doute je l'avoue    Par exemple est-ce que Rose Bertin n'aurait à l'inverse pas exagéré le goût de la reine pour ses créations? Bien que les factures officielles confirment tout de même un certain intéret...
Ah oui, c'est sûr que la marchande de mode s'entendait à entretenir la passion de sa cliente!  Very Happy 

Et puis, je pense que, ce qui a marqué les esprits du temps, c'est le fait que la reine faisait appel à une commerçante de Paris, qui tenait boutique et servait bien d'autres femmes qu'elle. Ca, ça a choqué tout le monde. Et Marie Jeanne, avec son caractère bien trempé, a pu donner l'impression de se la péter, du coup.

Cependant, je crois que, comme avec Elisabeth Vigée Lebrun, il s'est établi une véritable collaboration entre la reine et sa couturière. D'ailleurs, avec tous les artistes et artisans qui ont travaillé pour Marie Antoinette, à mon avis, ça a toujours été une synergie.  Very Happy 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mar 8 Juil - 11:39

Il est certain que Marie-Antoinette a eu un vrai pouvoir de décision quant à certaines créations et une vraie influence sur la mode, au moins celle de Versailles. Elle semblait savoir ce qu'elle voulait et transmettre ses goûts. Ne serait-ce que par les robes en gaulle pourtant bien décriées à l'époque.
Après la question est aussi celle-ci : ces robes en gaulle, assez simples par rapport aux robes traditionnelles, n'étaient-elles pas un moyen de ne pas se préoccuper de son apparence pour gagner en confort, donc de faire passer ce dernier avant la mode de luxe? Pourquoi pas  Very Happy 

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mar 8 Juil - 11:51

Certes... cela dit, il me semble que ce n'est pas Marie Antoinette qui a lancé la mode des gaulles, mais que cela venait de ses amies anglaises, Georgiana et tout ça...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mar 8 Juil - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mar 8 Juil - 13:56

Ah oui c'est possible en effet  Very Happy 
Disons qu'elle a repris le style et qu'elle lui a donné du relief   

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Cécile



Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mar 8 Juil - 15:26

De par son statut, son rayonnement, son élégance qui faisait ressortir toutes les qualités de ses tenues, elle a lancé les engouements. Versailles était le point de mire question vestimentaire depuis Louis XIV. Après nous n'étions pas invités à leurs conversations (et pourtant que donnerais-je pour, ne serait-ce qu'un instant....) on ne sait pas quelle part de la créativité est due à Marie Antoinette.
C'est comme aujourd'hui j'imagine, parfois un mannequin ou une célébrité porte un vêtement et cela devient le "style" du moment; on serait bien incapable de dire qui a eu l'idée du vêtement au départ mais on se souvient parfois de celui ou celle qui l'a portée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mer 9 Juil - 13:46

Oui vous avez raison, c'est un peu comme les stars people actuelles qui se font copier dès qu'elles s'affichent avec un style nouveau : elles génèrent une mode non pas en la créant mais en portant la création d'un autre  Very Happy 
Je dirais, mais bien sûr je suis incapable de le prouver donc ça n'est que mon avis, que Marie-Antoinette orientait les créations suivant ce qu'on lui proposait, et elle choisissait selon ses préférences. Rose Bertin était donc plus la créatrice, qui créait selon les orientations de sa cliente  Very Happy 

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mer 9 Juil - 14:30

Eh bien, moi, les amis, j'ai un autre avis!   

Je crois que Marie Antoinette avait un tempérament profondément artiste et créatif, ce qui fait que, comme je l'ai dit plus haut, elle collaborait aux travaux qu'elle commandait. C'était plus que simplement exiger ou donner son opinion. Ca se voit très fort dans les tableaux de Vigée, pour moi: la mise en scène est due à Marie Antoinette autant qu'à la peintre, elles ont ensemble façonné une image de la reine qui convenait à cette dernière.  Very Happy 

C'était pareil avec Marie Jeanne Bertin, elles ont construit ensemble une représentation de la reine selon les goûts de Marie Antoinette. Ca marchait particulièrement bien avec ces deux-là parce qu'elles étaient sur la même longueur d'onde.  Very Happy 

Bon, bien sûr, il va sans dire que c'est aussi mon opinion, juste une opinion, voilà tout...  Wink Je n'ai jamais essayé de la prouvé, je n'y ai jamais pensé... je me demande si c'est possible, tiens...  Suspect 

... ou si je déconne dans les grandes largeurs!   C'est envisageable, vu que je reconnais volontiers que j'ai tendance à trouver énormément de qualités de Marie Antoinette.   

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mer 9 Juil - 14:51

Comme tu dis c'est impossible à prouver quelle que soit notre opinion sur ce sujet   
D'ailleurs la vérité se situe peut-être entre nos versions, c'est bien du degré d'influence et de création de Marie-Antoinette sur Bertin qui est en question ici  Very Happy 
Il est certain que Marie-Antoinette intervenait au moins pendant la création, et non après, donc non tu ne déconnes pas non plus Pim   
Etait-elle durant ses séances motrice ou décisionnaire.....dur à dire  Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mer 9 Juil - 15:02

Oui, tu as raison, la réalité est sans doute quelque part au milieu, j'ai sans doute tendance à exagérer.   

Cela dit, je ne suis pas sûre que ce soit impossible à vérifier... ou du moins peut-être est-il possible quand même de se faire une idée. De mémoire, déjà, je dirais que Simone Bertière considère que la reine suit les modes, elle ne les fait pas. Par contre, si on regarde du côté de Berly ou Duprat, on trouvera peut-être une Marie Antoinette plus créative.  Very Happy 

Après, bien sûr, l'opinion des historiens, ce n'est jamais qu'une opinion non plus...  Wink 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mer 9 Juil - 15:06

C'est vrai, et puis sur ces sujets toutes les opinions sont bonnes à prendre Wink 
 
Il faudrait aussi se replonger dans la biographie de Rose Bertin Very Happy  

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mer 9 Juil - 15:11

Absolument! Et relire les lettres de la reine! Youpie, j'adore ça!   

Je crois me souvenir d'une remarque qu'elle fait à sa mère, un jour, du type: "j'ai lancé la mode de..." j'sais plus quoi, je t'avoue...   Mais, bon... On sait comment les courtisans et tout le monde traitait la reine, en lui faisant croire que les décisions et les impulsions venaient d'elle...  Wink 

Donc, au final, je crains que tu n'aies raison et que ce soit carrément impossible à déterminer, en effet.   

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Mer 9 Juil - 16:46

Oui c'est très subtil de cerner précisément son influence, y compris pour Marie-Antoinette elle-même comme tu dis.   

D'ailleurs, la mode en général y compris de nos jours reste une chose difficilement cernable et compréhensible : comment qualifier une mode? Comment définir une mode? Comment en isoler sa source première? Je suis incapable de le dire alors pour Marie-Antoinette c'est encore pire   


_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Cécile



Nombre de messages : 53
Date d'inscription : 09/03/2014

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Jeu 10 Juil - 4:11

Coucou!
Intéressant ces avis qui diffèrent   

En lisant les lettres de la Reine il y a un écueil, elle essaie par exemple de se défendre de toute implication lorsqu'elle parle à sa mère, elle écrit qu'elle se contente de faire comme tout le monde.
J'ai surtout l'impression que les créateurs de son temps ont pu s'en donner à cœur joie parce qu'ils ont trouvé une clientèle bienveillante envers toutes les nouveautés et les extravagances qui sont la marque de cette fin de siècle! D'ailleurs, un cliché dramatisant auquel je n'adhère pas c'est le "décalée par rapport à son époque" qu'on voit beaucoup appliqué à Marie Antoinette. Justement, Marie Antoinette est la quintessence de son époque, elle en est devenue le symbole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   Jeu 10 Juil - 9:01

C'est exact, et puis quelle meilleure vitrine pour les créateurs que Marie-Antoinette?  Very Happy 
C'est un rôle majeur que Marie-Antoinette comprenait parfaitement je pense, et elle remplissait ce rôle à merveille!

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mode comme outil de crédit?   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mode comme outil de crédit?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TICE : la tablette s'impose peu à peu comme outil pédagogique.
» Le rap comme outil d'expression
» La méditation comme outil pédagogique
» Le MBTI comme outil d’orientation professionnelle
» Un chat empaillé comme accessoire de mode!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette au fil du temps :: La Reine de France : 1774-1792-
Sauter vers: