Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Louis XVI et l’école des Mines à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Louis XVI et l’école des Mines à Paris   Lun 24 Fév - 13:10

Un Louis XVI méconnu à l’Hôtel Drouot

Vente aux enchères à l'Hôtel Drouot le 26 février 2014.

Louis XVI a fondé l’école des Mines à Paris enrichie par Balthasard-Georges Sage d’une collection de minéraux et pierres précieuses. La bibliothèque de Malesherbes, avocat du Roi, montre qu’il était un érudit curieux des sciences.

Livres, manuscrits et autres documents sont dispersés salle 2 de l’Hôtel Drouot le mercredi 26 février 2014 à 14h par l’étude Binoche Gicquello, commissaires priseurs à Paris, Dominique Courvoisier, Expert.

Un Louis XVI méconnu s’invite à la vente

Louis XVI a créé l’Ecole Royale des Mines. Il était ouvert à la science. Gabriel Chesneau, directeur honoraire de l’école des Mines en 1931, rappelle que « la première idée de sa création est née vers le milieu du XVIII e siècle, avec la préoccupation de former un personnel capable de donner des directions techniques aux exploitants de mines et aux métallurgistes ». Le projet de Balthasard-Georges Sage, est réalisé par arrêt du Conseil du Roi le 19 mars 1783 établissant à l'Hôtel des Monnaies à Paris, une « Ecole des Mines ». Et Chesneau d’ajouter « Sage avait transporté dans cette salle (la grande salle du premier étage de l’Hôtel des Monnaies) les remarquables collections de minéralogie qu'il avait mis vingt-cinq ans à former. Le roi qui estimait qu'une collection de ce genre était indispensable pour les travaux de la nouvelle école, la fit acheter à son possesseur moyennant une rente viagère de 5.000 livres. Sage a donné le catalogue de sa collection dans sa Description méthodique du cabinet de l'Ecole royale des Mines, publié en 1784, et conservé dans la Bibliothèque de l'Ecole des Mines. Nous y avons relevé 3.549 échantillons ». (1)

C’est bien pourquoi le lot 249 estimé de 500 à 600 € frais en sus doit intéresser un ancien élève de l’Ecole des Mines de Paris.





Il est ainsi décrit au catalogue :

« ECOLE DES MINES. — SAGE (Balthasar-Georges). Description méthodique du cabinet de l'École royale des Mines. Paris, de l'Imprimerie royale, 1784. In-8, veau marbré, filet à froid en encadrement, dos lisse orné, pièce de titre rouge, tranches marbrées (Reliure de l'époque). Édition originale. Balthasar-Georges Sage est à l'origine de la fondation de l'École royale des Mines par Louis XVI en 1783, qu'il dirigea pendant dix ans. On lui doit plus d'une soixantaine de mémoires, dont cet ouvrage, qui forme l'inventaire de la très belle collection de minéraux et de pierres précieuses du cabinet de cette institution, collection qu'il constitua à ses frais pour l'instruction des élèves. Le volume se termine par une importante table des matières. Frottements à la reliure ».

(1) Histoire de l’Ecole des Mines par Gabriel Chesneau : www.annales.org/archives





Malesherbes, l‘avocat de Louis XVI, un érudit curieux des sciences
Le lot 258 est le catalogue de sa bibliothèque dressé en 1797 après sa fin tragique. Il est ainsi présenté :

« MALESHERBES. — Catalogue des livres de la bibliothèque de feu Chrétien-Guillaume Lamoignon-Malesherbes. Paris, Jean-Luc Nyon, 1797. In-8, bradel cartonnage papier rose, dos lisse portant une étiquette de titre manuscrite, non rogné (Reliure de l'époque). Catalogue de la riche bibliothèque de Chrétien-Guillaume Lamoignon de Malesherbes (1721-1794), premier président de la cour des aides et directeur de la librairie en 1750, charge qui lui permit de protéger Diderot et l’Encyclopédie. Défenseur de Louis XVI, il fut guillotiné sous la Terreur. Son portrait en médaille, gravé sur cuivre, orne le titre. Il contient une intéressante notice sur le bibliophile : La Bibliothèque de Lamoignon-Malesherbes annonce le goût et les connoissances du génie immortel qui l'avoit formée ; plusieurs livres sont même chargés de notes tracées de sa main. Les Collections presque complettes de l'Histoire naturelle et des Voyages qui la distinguent, font reconnoître l'Agriculteur expérimenté, le Botaniste instruit, l'Observateur philantrope, et le Voyageur éclairé. Toutes les autres classes découvrent un Philosophe bienfaisant, un sage Administrateur, un Littérateur profond, un grand Magistrat, un Homme d'Etat et un Publiciste consommés. Tampon sur le titre. Sans la table alphabétique annoncée au titre et parue séparément, mouillure touchant l'angle inférieur des derniers feuillets. Reliure usagée ».

Son estimation est également située entre 500 et 600 €, frais de vente en sus.

Quelle pépite parmi les livres avez-vous envie d’extraire de la mine d’ouvrages à Drouot le 26 février 2014 ?

http://www.paristribune.info/Un-Louis-XVI-meconnu-a-l-Hotel-Drouot_a7712.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Louis XVI et l’école des Mines à Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'X et les Mines de Paris
» Molière à Pézenas
» Questions internat
» Le 20 juin 1792
» Pris pour un remplacement en primaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Les sciences-
Sauter vers: