Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Manga Joséphine Impératrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Manga Joséphine Impératrice   Sam 8 Mar - 10:23

Joséphine impératrice T1

Martinique, XVIIIème siècle. Suite au décès de sa sœur, Rose est choisie pour aller épouser le marquis de La Ferté-Beauharnais à Paris où un destin hors du commun l’attend. L’histoire vraie de l’impératrice, romancée mais efficace !
L'histoire : 1773, île française de la Martinique. Rose, 10 ans, est la fille aînée de la noble famille Tascher de La Pagerie. Seulement, la demoiselle ne se sent pas concernée par les convenances et préfère s’amuser avec ses cadettes, Catherine et Françoise, ainsi que son domestique, Antoine. Ce qui fait rêver les trois fillettes, ce sont les bateaux qui viennent de France : cela leur donne envie de participer aux bals de Paris et de revêtir des robes très jolies. Le temps passe et Rose a aujourd’hui 14 ans. Catherine, qui n’a qu’un an de moins qu’elle, est demandée en mariage par le fils du gouverneur des Antilles françaises, le marquis de La Ferté-Beauharnais, qui habite à Paris. C’est une merveilleuse occasion pour la famille Tascher de La Pagerie d’élever sa position mais, hélas, Catherine a la santé très fragile et meurt de la tuberculose quelques temps plus tard. Du coup, c’est Rose qui est choisie pour aller épouser le marquis. La demoiselle se réjouit de ces fiançailles et de découvrir Paris, mais ne s’imagine pas à quel point son destin va être extraordinaire...


©Pika édition 2013

Ce qu'on en pense sur la planète BD :  Si on connaît tous le nom de Joséphine de Beauharnais, moins nombreux sont ceux à connaître la vie de la jeune femme. Déjà (et il est dommage que le manga ne soit pas plus précis sur le sujet), son nom d’origine est Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie et elle ne s’appellera De Beauharnais qu’après son premier mariage, suite auquel elle changera de prénom pour devenir Joséphine. Pour retracer le parcours de cette fille de noble martiniquais amenée à devenir impératrice de France et reine d’Italie, la scénariste Kaoru Ochiai a pris le parti non pas de se placer du point de vue de la demoiselle mais de choisir un narrateur extérieur : Antoine, le domestique de Rose. Peut-être un peu naïve, la description de Rose ne manque pas de la rendre attachante : petite fille aimant la liberté et ne supportant pas de voir les autres souffrir de la pauvreté, elle rêve d’une belle vie et du prince charmant, son arrivée en France métropolitaine étant alors un véritable choc pour elle. Grâce à Antoine, on peut ainsi à la fois suivre le destin extraordinaire de Joséphine mais également la description de la France juste un peu avant la révolution. Le récit mêle donc sentiments et histoire de manière efficace et judicieuse, si bien qu’on se plonge sans difficulté dans l’époque et qu’on est en phase avec les personnages et l’intrigue. En ce qui concerne les graphismes, on retrouve une « vétérante » du shôjo : Yumiko Igarashi (Candy Candy, La rose de Versailles / Lady Oscar, Georgie, Heidi, Madame Bovary pour ne citer qu’une infime partie de son travail). Son trait est certes un peu daté mais n’en demeure pas moins efficace, d’autant que la mangaka a déjà produit des séries se déroulant à cette époque. On reconnaît sa patte via les personnages (Joséphine ressemble énormément à Candy par exemple), cette dernière s’adaptant parfaitement à l’époque du récit tant dans les coiffures que les tenues et les décors. Sans être surchargées, les pages sont très fournies et ne négligent pas les détails ni les décors. En résumé, ceux qui sont intéressés par la vie de celle qui fut Joséphine l’impératrice n’ont pas d’excuse pour ne pas se jeter sur ce titre !

http://www.planetebd.com/manga/pika/josephine-imperatrice/-/21610.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Manga Joséphine Impératrice   Sam 8 Mar - 10:26

Yumiko Igarashi à Paris, mais Candy-ra-t-on?

On m'a appris qu'il ne fallait pas demander leur âge aux dames. Mais ce sujet ne semble pas gêner le moins du monde Madame Yumiko Igarashi, qui était ravie de venir fêter en France, en cette fin d'année 2013, ses 45 ans de carrière...



Une carrière toujours aussi active, puisqu'elle était venue présenter sa nouvelle série historique en cours, Joséphine Impératrice, dont le tome 2 est sorti le 30 octobre dernier chez Pika. Sans oublier la première édition française de L'Épée de Paros, chez Isan Manga, et, cerise sur le gâteau, une exposition de dessins originaux à la galerie Aoji à Paris, intitulée très sobrement Yumiko Igarashi, impératrice du shôjo (sic!).

Je n'avais que 8 ans quand j'ai découvert Candy Candy, le premier anime shôjo diffusé à la télé française, en 1978 ! Si on m'avait dit que 35 ans plus tard, j'allais rencontrer sa créatrice pour l'interviewer... Le rendez-vous était fixé chez un salon de thé célèbre pour ses macarons, situé à Paris, rue Bonaparte. Bien vu le clin d'œil à l'impératrice Joséphine ! Quand on lui demande, justement, si ça ne l'ennuie pas qu'on l'interroge encore et toujours sur Candy Candy à chacun de ses passages en France, elle répond dans un sourire : « non, je suis flattée et très contente qu'on continue à m'en parler aujourd'hui, car c'est une œuvre qui occupe une place importante dans mon cœur : je venais de me marier, j'attendais un bébé quand je la dessinais... que de bons souvenirs ! »




« Tous ces rubans, ces dentelles... »

Joséphine Impératrice est une biographie de celle que l'on n'évoque, même en France, qu'à travers son impérial époux, Napoléon Bonaparte. C'est donc une excellente occasion et presque un paradoxe de pouvoir la redécouvrir par le biais d'un manga. Et, de fait, tout le monde depuis les férus d'histoire de France jusqu'aux fans de shôjo aux intrigues romanesques et passionnées, pourra y trouver son compte. Mais comment est né ce projet ? Qu'est-ce qui l'a convaincue d'y participer ? « Très simplement, l'idée m'a été proposée par Akita Shoten (l'éditeur avec qui elle travaille aujourd'hui), et je me suis fait aider par Kaoru Ochiai qui a écrit le scénario. Ce projet me correspond complètement : j'adore dessiner les costumes de l'époque, tous ces rubans, ces dentelles... Je me suis bien sûr documentée sur les aspects historiques, notamment lors de mon précédent séjour à Paris (pour Japan Expo 2011) ». Le 3e volume de Joséphine est attendu chez nous le 19 mars prochain.

Yumiko Igarashi a dessiné d'autres histoires très romanesques, parfois tirées de chefs d'œuvres de la littérature, comme Roméo et Juliette d'après Shakespeare, et Madame Bovary d'après Flaubert, chaque fois avec son style immédiatement reconnaissable. « J'aime les histoires d'amour impossibles. Et si elle se situent en France, c'est encore mieux. Si j'aimerais en faire d'autres ? Mais oui, j'attends vos suggestions ! (Rires) La dame aux Camélias ? Bonne idée, je me verrais bien m'y atteler, je vais y réfléchir ! » (rires)


suite de l'article ici: http://www.journaldujapon.com/2014/03/yumiko-igarashi-a-paris-mais-candy-ra-t-on.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Manga Joséphine Impératrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOUVEAU - Joséphine, l'impératrice créole
» Nouveau - Joséphine, une impératrice de légendes
» Chez Joséphine, le château de Navarre !
» Sainte Adélaïde Impératrice du Saint Empire, Bienheureuse Marie des Anges Carmélites, commentaire du jour "Qu'êtes-vous allés voir au désert ?"
» L'Impératrice Eugénie et le sultan, un Amour secret ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Autres-
Sauter vers: