Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:25

Voici également un portrait de la Reine.



ÉCOLE FRANÇAISE DE LA FIN DU XIXe SIÈCLE.
Portrait de la reine Marie-Antoinette.
Miniature sur ivoire, de forme ovale, la représentant en buste légèrement de trois-quarts, exécutée d’après un portrait de Madame Vigée-Lebrun réalisé en 1785, conservée sous verre dans un encadrement en bois noirci. Bon état général.
A vue : H. : 6, 5 cm – L. : 5 cm.
Cadre : H. : 12 cm – L. : 11 cm.


Estimation : 400 € / 600 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/ecole-francaise-de-la-fin-du-xixe-siecle-portrait-de-la-reine-8948459

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:25

Voici une lettre de la Reine également.







BELLE LETTRE DE LA REINE MARIE-ANTOINETTE A SON AMIE, LA DUCHESSE DE POLIGNAC.
MARIE-ANTOINETTE, reine de France
L.A.S. Marie-Antoinette, ce 14 septembre (sans date, mais probablement en 1789), adressée à la duchesse de Polignac, amie et confidente de la reine (1749-1793), au sujet des calomnies dont elle fait l’objet et des faux amis dont elle est entourée ; 1 page ½, in-8°. Pliures, bon état général.

…J’ai pleurée d’attendrissement, mon cher cœur, en lisant votre lettre. Oh ! ne croyez pas que je vous oublie ; votre amitié est écrite dans mon cœur en traits ineffaçables, elle est ma consolation avec mes enfants que je ne quitte plus. J’ai plus que jamais besoin de l’appui de ces souvenirs et de tout mon courage, mais je me soutiendrai pour mon fils, et je pousserai jusqu’au bout ma pénible carrière ; c’est dans le malheur surtout qu’on sent tout ce qu’on est ; le sang qui coule dans mes veines ne peut mentir. Je suis bien occupée de vous et des vôtres, ma tendre amie, c’est le moyen d’oublier les trahisons dont je suis entourée ; nous périrons plutôt par faiblesse et les fautes de nos amis que par les combinaisons des méchants ; nos amis ne s’entendent pas entre eux et prêtent le flanc aux mauvais esprits, et, d’un autre côté, les chefs de la révolution, quand ils veulent parler d’ordre et de modération, ne sont pas écoutés. Plaignez-moi, mon cher cœur, et surtout aimez-moi ; vous et les vôtres je vous aimerai jusqu’à mon dernier soupir. Je vous embrasse de toute mon âme. ».

Provenance : ancienne collection d’un des pages de la reine Marie-Antoinette, le Marquis Charles de Biencourt (1747-1824).
Présentation : cette lettre fut en partie publiée dans l’ouvrage des frères Goncourt : Histoire de Marie-Antoinette, publié à Paris aux éditions Firmin Didot en 1858, page 236.


Estimation : 3 000 € / 5 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/belle-lettre-de-la-reine-marie-antoinette-a-son-amie-la-duchesse-de-polignac-8948461

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:26

Voici une lettre également.





LETTRE DE LA REINE MARIE-ANTOINETTE À SON AMIE LA PRINCESSE DE LAMBALLE.
MARIE-ANTOINETTE, reine de France.
L.A.S. Marie-Antoinette, vendredi (probablement en septembre 1791) adressée à la princesse de Lamballe (1749-1792), dans laquelle la reine s’inquiète pour la vie de la princesse de Lamballe; 1 page ½, in-12°. Pliures, légères déchirures, mais bon état.
Non, je vous le répète, ma chère Lamballe, ne venez pas en ce moment ; mon amitié pour vous est trop alarmée, les affaires ne paroissent pas prendre une meilleure tournure malgré l’acceptation de la constitution sur laquelle je comptois. Restez auprès du bon monsieur de Penthièvre qui a tant besoin de vos soins ; si ce n’étoit pour lui il me seroit impossible de faire un pareil sacrifice, car je sens chaque jour augmenter mon amitié pour vous avec mes malheurs ; Dieu veuille que le temps ramène les esprits ; mais les méchants répandent tant de calomnies atroces, que je compte plus sur mon courage que sur les évènements. Adieu donc, ma chère Lamballe, sachez bien que de près comme de loin je vous aime, et que je suis sûre de votre amitié. …».

Provenance : ancienne collection d’un des pages de la reine Marie-Antoinette, le Marquis Charles de Biencourt (1747-1824).
Présentation : cette lettre fut en partie publiée dans l’ouvrage des frères Goncourt : Histoire de Marie-Antoinette, publié à Paris aux éditions Firmin Didot en 1858, page 273 et page 274.


Estimation : 3 000 € / 5 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/lettre-de-la-reine-marie-antoinette-a-son-amie-la-princesse-de-lamballe-8948465

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:27

Voici encore une lettre.



LETTRE DE LA REINE MARIE-ANTOINETTE À LA PRINCESSE DE LAMBALLE.
MARIE-ANTOINETTE, reine de France.
L.A.S. Marie-Antoinette, ce 1er septembre (probablement 1791), adressée à la princesse de Lamballe (1749-1792), dans laquelle la reine s’inquiète pour la santé de la princesse de Lamballe; 1 page, in-8°. Pliures, légères usures, mais bon état.
Ne revenez pas de Vernon, ma chère Lamballe avant votre entier rétablissement, le bon M. de Penthièvre en serait bien triste et affligé et nous nous devons tous de ménager son grand âge et ses vertus. Je vous ai dit si souvent de vous ménager vous-même, que si vous m’aimez, vous devez le faire, on a besoin de toutes ses forces dans les temps où nous sommes. Ne revenez pas, mon amie, revenez le plus tard possible, votre cœur serait trop navrée, vous auriez trop à pleurer sur tous nos malheurs, vous qui m’aimez si tendrement. Cette race de tigres qui inonde le royaume jouirait bien cruellement si elle savait combien nous souffrons, l’acceptation de la constitution devenue nécessaire va peut-être nous donner quelques instants de répit. Adieu, ma chère Lamballe, je suis toujours bien occupé de vous, vous savez si jamais je peux changer ».

Provenance : ancienne collection d’un des pages de la reine Marie-Antoinette, le Marquis Charles de Biencourt (1747-1824). Il note au dos de cette lettre « C’est une des lettres trouvées sur Mme la Psse de Lamballe après son assassinat, elle me vient de M… ».
Présentation : cette lettre fut en partie publiée dans l’ouvrage des frères Goncourt : Histoire de Marie-Antoinette, publié à Paris aux éditions Firmin Didot en 1858.


Estimation : 3 000 € / 5 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/lettre-de-la-reine-marie-antoinette-a-la-princesse-de-lamballe-8948463

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:27

Voici une lettre de la Reine à son frère l'Empereur.







TRÈS INTERRESSANTE LETTRE DE LA REINE MARIE-ANTOINETTE À SON FRÈRE L’EMPEREUR D’AUTRICHE.
MARIE-ANTOINETTE, reine de France.
L.A.S. Marie-Antoinette, ce 4 octobre 1791 adressée à son frère, l’empereur Léopold II d’Autriche (1747-1792); 2 pages ½, in-folio.
Pliures, légères déchirures, mais bon état.
Je n’ai de consolation qu’à vous écrire, mon cher frère, je suis entourée de tant d’atrocités que j’ai besoin de toute votre amitié pour reposer mon esprit ; j’ai pu par bonheur inouï voir la personne de confiance du comte de M (le comte Florimond de Mercy-Argenteau (1727-1794)), mais je n’y suis parvenue qu’une fois sûrement ; elle m’a exposé des pensées du comte qui se rencontre avec beaucoup de ce que je vous ai déjà dit ces jours derniers ; depuis l’acceptation de la constitution le peuple semble nous avoir rendu sa confiance, mais cet évènement n’a pas étouffé les mauvais desseins dans le cœur des méchants, ils seroit impossible qu’on ne revienne pas à nous si l’on connoissoit notre véritable manière de penser, mais malgré cette sécurité du moment, je suis loin de me livrer a une confiance aveugle ; je pense qu’au fond le bon bourgeois et le bon peuple ont toujours été bien pour nous, mais il n’y a entre eux nul accord, et il n’en faut pas attendre ; le peuple, la multitude sent par instinct et par intérêt le besoin de s’attacher à un chef unique, mais ils n’ont pas la force de se débarrasser de tous les tirans de populace qui les opprime n’ayant point d’unité, et ayant à lutter contre des scélérats bien d’accord qui se donnent d’heure en heure le mot d’ordre dans les clubs, et puis on les travaille sans cesse, on leur glisse avec perfidie des soupçons contre la bonne foi du roi et l’on viendra aussi à bout de soulever de nouveaux orages, si cela arrive comme je le crains, car encore une fois je ne me laisse pas prendre à cette ivresse du moment, les malheures seront encore plus grands, car il sera lors plus difficile de reconquérir la confiance perdue, et le peuple qui se croiroit trompé tourneroit contre nous. C’est un motif de plus de redoubler de soins pour profiter du moment, s’il est possible, il le faut puisque l’autorité royale échappe et que la confiance publique est le seul frein à opposer aux envahissements du corps législatif. Mais comment profiter de la confiance du moment, là est la difficulté. Je pense qu’un premier point essentiel est de régler la conduite des émigrants. Je puis répondre des frères du Roi, mais non de Mr de Condé. Les émigrants rentrant en armes en France tout est perdu, et il seroit impossible de persuader que nous ne sommes pas de connivence avec eux. L’existence d’une armée d’émigrants sur la frontière suffit même pour entretenir le feu et fournir aliment aux accusations contre nous. Il me semble qu’un congrès faciliteroit le moyen de les contenir. J’en ai fait dire ma pensée à Mr de M… pour qu’il vous en parlat, mon cher frère, cette idée d’un congrès me sourit beaucoup, et seconderoit les efforts que nous faisons pour maintenir la confiance. Cela d’abord je le répète contiendroit les émigrants et d’un autre côté feroit icy une impression dont j’attends du bien, je remets cela à vos lumières supérieures, on est de cet avis auprès de moi et je n’ai pas besoin de m’étendre sur ce point ayant tout fait expliquer à Mr de M… Adieu mon cher frère, tous nous vous aimons et ma fille m’a chargé particulièrement d’embrasser son bon oncle».

Provenance : ancienne collection d’un des pages de la reine Marie-Antoinette, le Marquis Charles de Biencourt (1747-1824).
Présentation : cette lettre fut en partie publiée dans l’ouvrage des frères Goncourt : Histoire de Marie-Antoinette, publié à Paris aux éditions Firmin Didot en 1858, page 287, 288 et 289.


Estimation : 3 000 € / 5 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/tres-interressante-lettre-de-la-reine-marie-antoinette-a-son-frere-l-rsquo-empereur-8948467

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:29

Voici un portrait du Roi.

4

ÉCOLE FRANÇAISE DU XVIIIe SIÈCLE.
Le roi Louis XVI.
Miniature sur ivoire, de forme ronde, le représentant en buste légèrement de trois quarts, portant la plaque de l’Ordre du Saint-Esprit et la Croix de l’Ordre de Saint-Louis, conservée sous verre bombé dans un encadrement en laiton doré, avec attache de suspension au dos. Bon état général.
A vue : Diam. : 8, 5 cm.
Cadre : Diam. : 9 cm.


Estimation : 1 200 € / 1 500 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/ecole-francaise-du-xviiie-siecle-le-roi-louis-xvi-miniature-sur-ivoire-8948471

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:30

Voici une miniature.



ÉCOLE FRANÇAISE DU XIXe SIÈCLE.
Le roi Louis XVI, son fils le Dauphin (Louis XVII) et son frère, le futur Louis XVIII.
Miniature sur papier, de forme ronde, les représentant en buste, de profil, la tête tournée vers la gauche, conservée sous verre bombé dans un encadrement ciselé en bronze doré, appliqué sur un cadre en bois noirci, avec attache de suspension au dos. Bon état général.
A vue : Diam. : 6, 5 cm.
Cadre : H. : 12 cm – L. : 11, 5 cm.


Estimation : 600 € / 800 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/ecole-francaise-du-xixe-siecle-le-roi-louis-xvi-son-fils-le-dauphin-louis-8948473

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:31

Voici une médaille.



MÉDAILLE COMMÉMORATIVE.
En bronze, à l’effigie du roi Louis XVI, signée Duvivier, ornée sur le revers d’un profil du roi, de son épouse la reine Marie-Antoinette et de leur fils le Dauphin arrivant à Paris, le 6 octobre 1792 entourée de l’inscription : « J’y ferai désormais ma demeure habituel ».
Bon état général.
Diam. : 5 cm.


Estimation : 300 € / 500 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/medaille-commemorative-en-bronze-a-l-rsquo-effigie-du-roi-louis-xvi-signee-8948477

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:31

Voici une statuette.



COUSTOU D.
Ecole française du XIXe siècle.
Madame Royale bébé, dit l’enfant aux coussins.
Biscuit reposant sur un socle de forme carrée, orné d’une plaque sculptée dans un bloc de serpentine, encadré d’un entourage en bronze ciselé et doré à décor d’une frise de rinceaux retenue à chaque angle par des motifs floraux.
Travail français d’époque Restauration.
Petits accidents au socle, mais bon état général.
H. : 33 cm – L. : 19 cm.

Ce sujet en biscuit signé au dos par l’artiste, fut réalisé d’après une œuvre sculptée par Claude Michel dit Clodion (1738-1814) pour la manufacture de Sèvres en 1778 et modelé par Louis-Simon Boizot (1774-1809).
Référence : Plusieurs variantes existent de cette œuvre, l’une d’entre elle, sculptée en marbre dans un format plus grand, attribuée à Boizot fut vendue chez Villanfray, le 26 juin 2013. Dans cette version, le sujet garde la même pose et la même composition, mais la jeune enfant est assise sur une base rocaille couverte d’un voile qu’elle agrippe de la main droite au lieu des coussins. Un autre exemple exécuté par Jean-Baptiste Pigalle (1714-1785), également sculpté en marbre blanc repose sur un socle en marbre gris, a été vendu chez Sotheby’s le 20 avril 2012 sous le n°144. Dans la version réalisée en 1778 par la Manufacture de Sèvres, l’enfant est assis sur des coussins à pompons et retenant un drapé, alors que dans notre version la forme des coussins diffères et elle tient dans la main droite une branche de feuilles de chêne et qu’en plus l’ensemble en biscuit épouse la forme du socle. Historique : Ce sujet en biscuit fut vendu en très peu d’exemplaires selon Pierre-Xavier Hans, de la société des amis de Versailles. Les registres de la Manufacture n’enregistrent que 5 exemplaires, dont l’un pour le roi Louis XVI et un autre pour la reine Marie-Antoinette. Ce biscuit est ensuite réédité à partir de 1881 et régulièrement jusqu’en 1923 et même jusqu’en 1950. Mais dans la version de celui que nous présentons il possède un socle plus structuré qui nous laisse penser qu’il s’agit d’une commande spéciale pour un membre de la famille royale ou pour un cadeau officiel sous le règne du roi Louis XVIII ou du roi Charles X.


Estimation : 3 000 € / 5 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/coustou-d-ecole-francaise-du-xixe-siecle-madame-royale-bebe-dit-8948479

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:32

Voici un portrait de Mme Elisabeth.



ÉCOLE ÉTRANGÈRE DE LA FIN DU XIXe.
D’après François Dumont (1751-1831)
Portrait de Madame Elisabeth (1764-1794).
Portrait sur porcelaine, de forme ovale, conservé dans un cadre moderne en bois doré.
Bon état général, accident au cadre.
A vue : H. : 14 cm – L. : 9, 5 cm.
Cadre : H. : 20 cm – L. : 13 cm.


Estimation : 800 € / 1 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/ecole-etrangere-de-la-fin-du-xixe-d-rsquo-apres-francois-dumont-1751-1831-8948485

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:32

Voici un fichu porté par la Reine.



FICHU PORTÉ PAR LA REINE MARIE-ANTOINETTE LORS DE SA CAPTIVITÉ AU TEMPLE.
En linon, bordé d’un motif imprimé de fleurs rouges, porté par la reine dans son cachot à la prison du Temple, avant son exécution le 16 octobre 1793. Il fut ensuite porté par sa belle-sœur, Madame Elisabeth (1764-1794). Conservé sous verre dans un encadrement moderne.
Rousseurs, mais bon état général.
Travail français du XVIIIe siècle.
Encadrement : H. : 23 cm – L. : 23 cm.

Provenance : collection de Jean-Baptiste Gomin (1757-1841), l’un des deux gardiens de Madame Royale à la prison du Temple, qui eut après le départ de la princesse, le 29 mars 1795, l’autorisation de conserver certains effets personnels ayant appartenu à la Famille royale. Ce précieux souvenir historique fut ensuite remis au Vicomte Alcide-Hyacinthe du Bois de Beauchesne (1804-1873), puis conservé jusqu’à ce jour dans la descendance directe de ce dernier.
Présentation : lors de l’exposition «Marie-Antoinette et son temps» organisée en 1894 et prêtée par la fille du Vicomte de Beauchesne, Madame de Bellaigue de Bughas puis lors de l’exposition Louis XVII organisée par le Musée Lambinet à l’Hôtel de Ville de Versailles du 16 mai au 15 juillet 1989.


Estimation : 4 000 € / 6 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/fichu-porte-par-la-reine-marie-antoinette-lors-de-sa-captivite-au-temple-en-8948619

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:33

Voici une gravure.



PRIEUR Jean-Louis (1759-1795).
Portrait de la reine Marie-Antoinette en tenue de veuve posant à la Conciergerie.
Gravure tirée du cabinet de M. L’abbé Carron, représentant le célèbre portrait de la reine peint par l’artiste se trouvant actuellement au Musée Carnavalet, conservée dans cadre en bois naturel. Bon état.
Epoque Restauration.
A vue : H. : 37 cm – L. : 28 cm.
Cadre : H. : 45 cm – L. : 35, 5 cm.


Estimation : 150 € / 200 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/prieur-jean-louis-1759-1795-portrait-de-la-reine-marie-antoinette-en-tenue-de-8948621

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:34

Voici une boîte.



BOÎTE UTILISÉE PAR LA REINE MARIE-ANTOINETTE LORS DE SA CAPTIVITÉ
A LA PRISON DU TEMPLE.
En ivoire, de forme rectangulaire à pans coupés, ornée sur le couvercle d’une miniature sur ivoire ovale représentant une scène mythologique en grisaille figurant Omphale et Hercule, conservée sous verre dans une monture en or, ornée d’une frise en perles d’acier facettées. Contenant un miroir à l’intérieur. Cerclage en or. Conservée dans un étui en velours de soie. Accidents, manques, capitonnage d’intérieur non d’origine.
Travail du XVIIIe siècle.

Provenance : collection de Jean-Baptiste Gomin (1757-1841), l’un des deux gardiens de Madame Royale à la prison du Temple, qui eut après le départ de la princesse, le 29 mars 1795, l’autorisation de conserver certains effets personnels ayant appartenu à la Famille royale. Ce précieux souvenir historique fut ensuite remis au Vicomte Alcide-Hyacinthe du Bois de Beauchesne (1804-1873), puis conservé jusqu’à ce jour dans la descendance directe de ce dernier.
Présentation : lors de l’exposition Louis XVII organisée par le Musée Lambinet à l’Hôtel de Ville de Versailles du 16 mai au 15 juillet 1989.


Estimation : 3 000 € / 5 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/boite-utilisee-par-la-reine-marie-antoinette-lors-de-sa-captivite-a-la-prison-8948623

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:34

Voici un portrait de Mme Elisabeth.



ATTRIBUÉ À ALEXANDRE KUCHARSKI
(1741-1819). Ecole Française de la fin du XVIIIe siècle.
Portrait de Madame Elisabeth (1764-1794) au Temple.
Huile sur panneau, conservée dans un cadre ancien en bois doré.
Bon état général.
A vue : H. : 65 cm – L. : 50 cm.
Cadre : H. : 75 cm – L. : 62 cm.
Référence : Ce dernier portrait de la sœur de Louis XVI, qui partagea le destin tragique de la famille royale de France, a été peint sur panneau après que l’artiste eut réalisé sur le vif des croquis des prisonniers du Temple. De ces portraits nous est parvenu celui de Marie-Antoinette que nous connaissons par la très belle version au pastel issue des collections Walsh et malheureusement disparue depuis, mais dont dérivent toutes les effigies dites «dernier portrait de Marie-Antoinette» et attribuées à Kucharski. D’après Olivier Blanc qui a consulté les archives Kuscharski aux Archives de Paris, le portraitiste officiel de la reine (depuis le départ de Mme Vigée le Brun) a continué de fournir à sa clientèle des répliques peintes à l’huile et au pastel des portraits royaux qu’il avait esquissés aux Tuileries puis au Temple à l’époque de la Révolution : celui du dauphin fut le plus demandé sous l’Empire. Celui de Madame Elisabeth, dont on ne connaît pas d’autre version, a d’abord été exécuté à la prison du Temple avant d’être peint en atelier, comme en témoigne le costume de la princesse et principalement ce grand bonnet que fournissait encore à cette époque (fin 1792) la maison de Mme Eloffe.
Bibliographie : ce portrait figure dans l’ouvrage d’Olivier Blanc, « Portraits de femmes, artistes et modèles à l’époque de Marie-Antoinette », publié aux éditions Didier Carpentier, en 2006 page 188 et page 189.
Exposition : cette œuvre fut présentée dans le cadre de l’exposition intitulée « Madame Elisabeth, une princesse au destin tragique » à Versailles en 2013, voir page 65.


Estimation : 3 000 € / 5 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/attribue-a-alexandre-kucharski-1741-1819-ecole-francaise-de-la-fin-du-8948635

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:35

Voici un morceau de bas.





MARIE-ANTOINETTE, reine de France.
Fragment de tissu, provenant d’un bas porté par la reine, conservé dans une enveloppe portant l’inscription manuscrite suivante : « Bas de la reine Marie-Antoinette. Le 17 mai 1878, ce précieux souvenir m’a été donné par Madame la Vicomtesse de Lamotte, née d’Argence, nièce de Mademoiselle Descloseaux. C’est le 18 janvier 1815 que l’exhumation a été faite du cimetière de la Madeleine acheté par Monsieur Descloseaux, signé A de Boutray ».

Historique : Monsieur Louis Descloseaux (1732-1816), habitant depuis 1789, une maison voisine du cimetière de la Madeleine, où furent ensevelis la reine Marie-Antoinette et le roi Louis XVI, avait noté l’endroit précis de leurs sépultures. Ayant en 1802 fait l’acquisition de cette parcelle de terrain, il le clôtura de murs, y planta des cyprès et le tint fermer jusqu’à la Restauration. Lorsqu’en 1815, le roi Louis XVIII entreprit des recherches afin de retrouver les corps de son frère et de sa belle-sœur, pour leurs offrir une sépulture descente, Monsieur Descloseaux indiqua l’emplacement exact qui fut confirmer au roi par Pierre Seveste, petit-fils d’un des fossoyeurs. Il fut d’ailleurs présent le jour de l’inhumation des corps et c’est très probablement à cette occasion qu’il fit prélever ce fragment de tissu. Cette action lui valut de la part du roi, la remise de l’ordre de Saint-Michel et une pension pour l’une de ses filles. Puis le 11 janvier 1816, il vendit au roi Louis XVIII, le terrain et la maison, sur l’emplacement duquel se trouve actuellement la Chapelle expiatoire. Et c’est ensuite par sa fille que cette relique fut transmise à la vicomtesse de Lamotte, comme l’indique la note manuscrite.


Estimation : 1 500 € / 2 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/marie-antoinette-reine-de-france-fragment-de-tissu-provenant-d-rsquo-un-bas-8948641

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:36

Voici un portrait du Roi Louis XVII.



TTRIBUÉ À ALEXANDRE MOITTE (1750-1828).
Portrait du futur Louis XVII (1785-1795), vers 1791.
Pastel sur papier, crayons de couleur et rehauts de blanc, conservé dans son cadre d’origine en bois sculpté et doré.
Usures du temps et petits accidents au cadre, mais bon état général.
A vue : H. : 29, 5 cm - L. : 23 cm.
Cadre : H. : 41, 5 cm – L. : 35, 5 cm.
Référence : cette œuvre fut attribuée à Alexandre Moitte en 1913, lors de la publication de l’ouvrage de François Laurentie, « L’iconographie de Louis XVII », publié dans la revue de l’Art Ancien et Moderne, voir page 18, et se trouvant alors dans la collection Henri Lavedan. Ainsi que dans l’ouvrage du même auteur « Louis XVII, d’après des documents inédits », publié en 1915, sous le n°26. L’illustration du 1er mars 1941. Ces éléments d’informations pourront être remis à l’acquéreur.

Provenance : collection de la famille de l’artiste, puis collection Henri Lavedan (1859-1940), Membre de l’Académie Française, acquis ensuite par Léon Lacroix lors de la vente de la succession Lavedan à l’Hôtel Drouot, chez maitre A. Bellier, le 28 novembre 1941sous le N°25. En 1945, ce dernier vendra ce portrait à un amateur dans la descendance duquel il se trouve depuis cette date.


Estimation : 20 000 € / 30 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/attribue-a-alexandre-moitte-1750-1828-portrait-du-futur-louis-xvii-8948643

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:36

Voici un médaillon de la Famille Royale.



ÉCOLE FRANÇAISE DU XIXe SIÈCLE.
Portrait médaillon aux profils du roi Louis XVI, de la reine Marie-Antoinette et du Dauphin.
Miniature sur papier, de forme ronde, conservée dans un cadre ancien en bois naturel.
Bon état, petits accidents eu cadre.
A vue : Diam. : 8 cm.
Cadre : H. : 13, 5 cm – L. : 12, 5 cm.


Estimation : 500 € / 600 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/ecole-francaise-du-xixe-siecle-portrait-medaillon-aux-profils-du-roi-louis-8948659

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:37

Voici un gilet du Roi Louis XVII.



GILET DE LOUIS XVII PORTÉ LORS DE SA CAPTIVITÉ AU TEMPLE.
LOUIS, duc de Normandie, dauphin de France, futur LOUIS XVII (1785-1795).
Gilet en fine toile de coton blanc, à motifs alternés de raies ton sur ton, fermant sur le devant par deux rangées de onze boutons brodés, agrémenté de deux poches. Porte brodée l’initiale D (Dauphin) en fils rouge.
Rousseurs et légères usures du temps, mais bon état général.
Travail français du XVIIIe siècle.

Provenance : collection de Jean-Baptiste Gomin (1757-1841), l’un des deux gardiens de Madame Royale à la prison du Temple, qui eut après le départ de la princesse, le 29 mars 1795, l’autorisation de conserver certains effets personnels ayant appartenu à la Famille royale. Ce précieux souvenir historique fut ensuite remis au Vicomte Alcide-Hyacinthe du Bois de Beauchesne (1804-1873), puis conservé jusqu’à ce jour dans la descendance directe de ce dernier.
Présentation : lors de l’exposition Louis XVII organisée par le Musée Lambinet à l’Hôtel de Ville de Versailles du 16 mai au 15 juillet 1989.
Référence : un modèle similaire se trouvait dans la collection Alain Bancel, qui fut mise en vente chez Piasa, le 21 mai 2003, sous le n°211.


Estimation : 5 000 € / 7 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/gilet-de-louis-xvii-porte-lors-de-sa-captivite-au-temple-louis-duc-de-8948663

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:37

Voici un chausson du Roi Louis XVII.



CHAUSSON PORTÉ PAR LOUIS XVII LORS DE SA CAPTIVITÉ AU TEMPLE.
Tricoté en fils de soie. Porte brodée l’initiale D (Dauphin) sous couronne royale en fils rouge. Conservé sous verre dans un encadrement moderne.
Rousseurs, raccommodage, mais bon état général.
Travail français du XVIIIe siècle.
Encadrement : H. : 10 cm – L. : 23 cm.

Provenance : collection de Jean-Baptiste Gomin (1757-1841), l’un des deux gardiens de Madame Royale à la prison du Temple, qui eut après le départ de la princesse, le 29 mars 1795, l’autorisation de conserver certains effets personnels ayant appartenu à la Famille royale. Ce précieux souvenir historique fut ensuite remis au Vicomte Alcide-Hyacinthe du Bois de Beauchesne (1804-1873), puis conservé jusqu’à ce jour dans la descendance directe de ce dernier.
Présentation : lors de l’exposition «Marie-Antoinette et son temps» organisée en 1894 et prêtée par la fille du Vicomte de Beauchesne, Madame de Bellaigue de Bughas puis lors de l’exposition Louis XVII organisée par le Musée Lambinet à l’Hôtel de Ville de Versailles du 16 mai au 15 juillet 1989.


Estimation : 2 000 € / 3 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/chausson-porte-par-louis-xvii-lors-de-sa-captivite-au-temple-tricote-en-fils-8948665

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:38

Voici un portrait de Louis XVII d'après Kucharski.



ÉCOLE FRANÇAISE DU XIXe SIÈCLE.
D’APRES ALEXANDRE KUCHARSKI (1741-1819).
Louis XVII (1785-1795), portant l’Etoile du Saint-Esprit et la Croix de Saint-Louis.
Huile sur toile, conservée dans son cadre d’origine en bois doré.
Usures du temps, mais bon état général.
A vue : H. : 64 cm - L. : 53 cm.
Cadre : H. : 82 cm – L. : 71 cm.

Provenance : ancienne collection de la vicomtesse Marguerite Montaigne de Poncins (1859-1954). Fille de Léon-Marie-Edouard Comte de Biencourt et de Marie-Jeanne-Amélie-Valentine de Chaponay. Elle épousa en premières noces Robert Comte de Clermont-Tonnerre, en secondes noces, en 1903, Edmond de Montaigne. Au dos du tableau figure l’ex-libris Biencourt-Poncins, armorié au contreplat supérieur : «De gueules à trois bandes dentelées d’or (Montaigne de Poncins) accolé de sable, au lion d’argent, couronné, armé, et lampassé de gueules (Biencourt)», portant l’inscription «Ex-libris Biencourt-Poncins».


Estimation : 4 000 € / 6 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/ecole-francaise-du-xixe-siecle-d-rsquo-apres-alexandre-kucharski-1741-1819-8948667

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:39

Voici des écrits de Mme Royale.



E CID PAR MADAME ROYALE.
Copié à la prison du Temple.
MARIE-THÉRÈSE, princesse de France, dit Madame Royale (1778-1851).
Pièce manuscrite rédigée par la princesse durant sa captivité à la prison du Temple, reprenant les cinq premiers actes de la tragédie du Cid, 14 pages retenues par un ruban bleu, in-folio.
On y joint une gravure représentant la Princesse et son frère. Bon état.

Provenance : collection de M. Gomin (1757-1841), remise à son décès par sa veuve le 2 juin 1841, au Vicomte Alcide de Beauchesne. Comme le précise la lettre qui accompagne ce document : « Sachant combien M. Gomin avait d’affection pour vous, je suis sûre de rendre hommage à sa mémoire et de remplir en quelques sorte ses intentions en vous léguant en son nom les papiers ci-joints auxquels il attachait un prix si grand et si légitime : - 1°) un écrit de Madame Royale indiquant les postes de Paris à Huningue ; 2°) la relation du voyage faite par S.A.R. et écrite également de sa main. 3°) Deux pièces de vers composées par Madame dans la Tour du Temple et écrites de la main de S.A.R. 4°) un mot d’audience pour M. Gomin de la main de Madame. 5°) Des cheveux du Roi, de la Reine, de Madame Royale, et de Louis XVII. Veuillez recevoir, Monsieur, et conserver ce legs comme le souvenir et conserver ce legs comme un souvenir de mon excellent mari, et comme un témoignage de la haute estime avec laquelle j’ai l’honneur d’être, votre très humbles et servante très affectionnée, Pontoise, le 2 juin 1841 ». Au dos, le Vicomte a noté des informations biographiques sur M. Gomin. Puis collection du Vicomte Alcide-Hyacinthe du Bois de Beauchesne (1804-1873).
Présentation : lors de l’exposition Louis XVII organisée par le Musée Lambinet à l’Hôtel de Ville de Versailles de mai à juillet 1989.


Estimation : 1 500 € / 2 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/le-cid-par-madame-royale-copie-a-la-prison-du-temple-marie-therese-8948687

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 9:46

Voici un fragment de tapisserie.



MARIE-ANTOINETTE, reine de France
et MADAME ELISABETH, princesse de France.
Important fragment de la tapisserie brodée par la reine et sa belle-sœur, Madame Elisabeth, lors de leur captivité à la prison du Temple. A décor de pois multicolores sur fond noir, bordé de bandes roses. La tapisserie est faite à partir des bouts de laine que la reine avait sur place. Au dos est brodée une étiquette portant l’inscription manuscrite « Tapis fait au Temple par la Reine Marie-Antoinette et Madame Elisabeth sœur de Louis XVI ».
H. : 39 cm – L. : 80 cm.

Provenance : à l’origine, cette pièce mesurait deux mètres et quatre-vingt centimètres, elle fut offerte en souvenir par la Duchesse d’Angoulême au Baron Théodore Charlet. L’arrière-petite-fille de ce dernier, Madeleine Aubourg de Boury (1882-1954), en fit découper quatre morceaux afin que chacun de ses enfants puisse en conserver un échantillon, témoignage émouvant du travail fait par la reine durant sa captivité au Temple.
Référence : un travail semblable réalisé par la reine Marie-Antoinette, et possédant le même canevas, se trouve à l’abbaye Saint-Louis du Temple à Vauhallan.


Estimation : 18 000 € / 25 000 €

http://www.auction.fr/_fr/lot/marie-antoinette-reine-de-france-et-madame-elisabeth-princesse-de-france-8948699

La petite liste proposée s'achève avec ce dernier lot. Encore une fois, il ne s'agit là que d'une d'une partie de cette vente que je vous encourage à parcourir dans son intégralité. J'ai notamment été contrainte, faute de temps, de laisser de côté quantité de documents intéressants et je vous prie de m'en excuser. Vous pourrez nonobstant les consulter à loisir en vous référant au lien que je vous rappelle.

http://www.auction.fr/_fr/vente/souvenirs-historiques-1ere-partie-37069

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rouquine de batarde

avatar

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 09/05/2015

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 8 Nov - 11:08

Wa !!! C'est magnifaïk !!! flower flower flower

J'aimerais être riche !

Par contre c est quoi ces lignes sur les photos ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39327
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Ven 13 Nov - 19:35

Emouvantes ou pas, les lettres soit-disant de Marie Antoinette ont été retirées de la vente. Il s'agissait en fait d'apocryphes commis par le faussaire en série Feuillet de Conches.
http://www.auction.fr/_fr/vente/futures/

Quelle chance que Madame Antoine ait eu le temps de les copier avant qu'elles ne disparaissent de la toile!   Nous allons pouvoir les ajouter à notre dossier "apocryphes".  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 4899
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   Dim 15 Nov - 9:33

A propos d'objets faux, il vous intéressera peut-être de lire cet article, notamment ce paragraphe-ci.

Les experts en antiquités peuvent faire appel à des méthodes sophistiquées, comme la thermoluminescence, une technique de datation fondée sur l’horloge atomique des composants minéraux d’un objet. Des faussaires affûtés ont trouvé la riposte: ils réussissent à vieillir une fausse antiquité en la passant dans un appareil émettant des radiations. Parfois, ils se trompent de dosage. Si bien que l’âge mesuré de l’«œuvre» ne correspond pas au style et à l’époque que les escrocs ont voulu lui imprimer.

http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/experts-traquent-contrefacons/story/24069065

Pour autant, les lettres apocryphes ne perdent pas tout intérêt et il est dommage qu'elles aient été purement et simplement retirées de la vente. Il aurait été plus intéressant qu'elles y soient restées pour ce qu'elles sont et représentent : des manuscrits patiemment recopiés et imaginés par un faussaire expert en la matière et ayant une parfaite maîtrise du sujet. Il est certain qu'à ce titre elles auraient pu trouver amateur.

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vente de Souvenirs Historiques - aux enchères plusieurs reliques de la Reine Marie-Antoinette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vente Christie's, Collection Marie-Antoinette
» Reliques de Marie-Antoinette
» Souvenirs historiques...?!
» Objets en vente sur eBay
» Vente Christie's "La vie de château. Collection Jean-Louis Remilleux"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Collections et ventes-
Sauter vers: