Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Louis XVI: BD "Le secret du roi"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Louis XVI: BD "Le secret du roi"   Jeu 17 Avr - 14:12

On dirait bien que cette BD repose sur un scénario plein de rebondissements!      


LADY LIBERTY
Le secret du Roi





Succédant à son grand-père, Louis XVI a pris les rênes de la France et a décidé pour préserver les relations franco-anglaises de démanteler le réseau d'espions mis en place par son prédécesseur. A cet égard, Beaumarchais s'est donc transporté en Angleterre afin de récupérer tous les plans établis par la Chevalière d'Eon pour une éventuelle invasion des côtes britanniques. Après un échange à épées tirées, l'espionne et sa fille adoptive, Lya de Beamont, défont Beaumarchais et prennent le large emportant leurs précieux travaux. Plusieurs mois plus tard, en 1775, sur la côte américaine, le torchon brûle entre les colons et l'armée régulière britannique. A la suite d'une échauffourée sanglante, l'épouse du général Thomas Gage qui profite de son rang pour renseigner les rebelles, est arrêtée pour trahison par le marquis d'Eckford et envoyée manu militari à Londres pour être jugée. C'est dans ce contexte que la Chevalière d'Eon décide, au grand dam du roi de France, de prendre position dans le conflit et d'appuyer la rébellion bostonienne. Devant le danger qu'elle représente toujours, Beaumarchais est à nouveau envoyé à sa recherche, à Londres. L'homme du roi va tenter une approche sournoise lors d'une soirée libertine organisée par le marquis d'Eckford à l'occasion de son retour des colonies américaines à laquelle la mystérieuse espionne et sa jeune protégée participent. Il est vrai que ces dernières sont en mission et qu'elles se doivent de sauver Lady Gage du procès qui l'attend.


En ce mois d'avril 2014, les éditions Soleil mettent à l'honneur une nouvelle saga historique créée par Jean-Luc Sala, l'auteur qui, toujours sous l'égide de la même maison d'édition, a construit sa notoriété sur des séries telles que Cross Fire, Spynest, Questor et autres.

Cette fois-ci, s'éloignant des aventures légères ou fantastiques, le scénariste a décidé de devenir un tantinet plus sérieux pour nous plonger sous le règne de Louis XVI, dans une équipée très inspirée par l'Histoire. Pour cela, en ce premier tome, il s'appuie en particulier sur un personnage qui a su, par ses ambigüités, entretenir un mystère quant à sa véritable nature, le fameux Chevalier d'Eon, et à ses frasques d'espion de la couronne française. Contrairement à ce que l'on pourrait penser dans cette ouverture, ce n'est pas toutefois ce personnage tout en machiavélisme qui va porter l'aventure mais plutôt sa fille adoptive, Lya de Beaumont, qui pour l'instant, se cantonne à des actions purement défensives sous le couvert de sa matrone.

Ce premier volet, bien campé dans l'histoire, fait donc apparaître bon nombre de protagonistes célèbres (Beaumarchais, le roi Louis XVI, Paul Revere…) en se faisant l'évocateur de tensions internationales, à commencer par les prémices de la guerre d'Indépendance des Etats-Unis. Il ne fait aucun doute que Jean-Luc Sala s'est bien documenté pour camper son décor et, par ce biais, est arrivé à créer les ambiances aristocratiques un tantinet pompeuses de l'époque, en usant habilement de dialogues révérencieux et parfois coquins d'une teneur pour le moins confondante. L'histoire qui en ressort se lit avec beaucoup d'intérêt, suscité par l'adversité récurrente d'Eon et de Beaumarchais mais également par une féminité ambiante enchanteresse et quelques mystères à découvrir plus loin autour de la bretteuse de charme Lya.

Jusqu'à présent, Aurore nous avait habitué à un univers féminin plutôt fleur-bleue (Elinor Jones). Aujourd'hui, cette artiste de talent est, sous l'impulsion de son coéquipier, montée d'un cran pour exécuter des illustrations toujours "froufrouteuses" mais avec un peu plus d'érotisme et d'actions. Toujours inspirée par ce style manga qui semble lui coller à la peau, sa mise en image aux couleurs chatoyantes se veut remarquablement soignée. Ses personnages possèdent une aura des plus ensorceleuses, parés de tenues vestimentaires des plus recherchées, tandis que ces décors, historiquement concluants, sont un véritable appel au retour dans le temps.

Un premier opus qui initie une aventure pleine de promesses, fondée sur une recherche historique indéniable et sur des personnages captivants.


Par Phibes, le 16/04/2014
http://www.sceneario.com/bande-dessinee/LADY+LIBERTY++1-Le+secret+du+Roi-21221.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Louis XVI: BD "Le secret du roi"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE SECRET DE MARIE (Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)
» Le Secret de Marie de St Louis-Marie Grignion de Montfort
» secret d'histoire : St Louis
» Ovni militaire, base, secret défense, sécurité nationale
» En 1954, le 11/01 Top secret militaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Autres-
Sauter vers: