Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Ven 25 Mai - 12:38

Il existe un certain nombre de lettres écrites par Marie Antoinette à Madame de Polignac. Et, malheureusement, il existe aussi beaucoup de lettres forgées par un certain Feuillet de Conches qui ont inondé le marché de la nostalgie royaliste. Le drame, c'est que Monsieur Feuillet de Conches connaissait très bien son sujet et que ses fabrications mêlaient donc avec art et finesse des expressions couramment employées par la vraie Marie Antoinette dans ses vraies lettres.

Aussi, actuellement, n'est-il pas toujours évident de démêler l'authentique du faux. Pour être tout à fait sûr de la traçabilité, on ne conserve le plus souvent que les lettres transmises par la famille Polignac. C'est ce qu'Evelyne Lever fait dans son édition 2005 de la correspondance. Elle écarte les lettres dont la provenance lui semble douteuse. Nous verrons plus loin qu'il y a parfois matière à discussion.

Ce préambule étant terminé, je vais essayer (je dis bien essayer...) de procéder avec ordre et méthode. On va le faire chronologiquement...

La correspondance de Marie Antoinette à Madame de Polignac commence par le petit message d'adieu porté la nuit par un coursier à Versailles, le 16 juillet 1789.






Ensuite vient une lettre écrite le 31 août (voir l'édition d'Evelyne Lever, p. 494) :




La page 1 nous montre des caractéristiques communes avec le testament : ponctuation aléatoire, absence de majuscules, "e" en fin de mots (partire), "peu" au lieu de "peut".

Remarquons aussi le "mon cher coeur". C'est toujours ainsi que Marie Antoinette s'adresse à Madame de Polignac.





A la page 2 aussi, nous trouvons des points communs avec le testament : deux "peut" correctement orthographiés, comme dans sa dernière lettre, Marie Antoinette commet ou non une faute, cela dépend sans doute de sa concentration. "Quant" orthographié de la même façon, et une répétition de "tt" (inquietter), à laquelle fera écho le "repette" de la lettre à Elisabeth.

Ce passage montre que Marie Antoinette souffre de la séparation, mais ne la considère pas comme une désertion. Elle sait que Madame de Polignac a été contrainte de partir et qu'elle est dévorée d'angoisse. Elle n'en doute pas. En revanche, elle se plaint de ne pas recevoir assez de courrier.





La page 3 est particulièrement intéressante du point de vue de la comparaison. On y trouve le trait qui sert de signature à Marie Antoinette, suivi de quelques lignes encore, comme dans le testament. "Petitte" est orthographié d'une bien singulière façon, ce qui montre que, quand elle se laisse aller, Marie Antoinette a réllement tendance à doubler les "t". Elle écrit "s'avez" avec "s" apostrophe, comme dans la lettre à Elisabeth, et nous offre encore une fois son si particulier "jdée". J'adore !

Cette face est la plus touchante, car elle contient aussi quelques mots de la main de Madame Royale. Preuve de l'attachement qui lie la gouvernante aux enfants de France.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mer 11 Juin - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Ven 25 Mai - 12:51

pimprenelle a écrit:

Ce passage montre que Marie Antoinette souffre de la séparation, mais ne la considère pas comme une désertion. Elle sait que Madame de Polignac a été contrainte de partir et qu'elle est dévorée d'angoisse. Elle n'en doute pas. En revanche, elle se plaint de ne pas recevoir assez de courrier.

Comment Antoinette et Yolande pouvaient -elles penser ne plus jamais se revoir lors du départ de la Duchesse le 16 juillet 1789?
Cet exil ne semblait que provisoire ; qui pouvait avoir jdée ( Wink Pim) du drame que prendrait la situation en France?
C'est à une sorte de contrainte que s'est soustraite la famille de Polignac, sa présence représentant un danger pour la famille royale et pour la Reine en particulier...
Aussi, que l'on cesse de voir par cet exil forcé un abandon !

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Ven 25 Mai - 12:56

Tout juste ! Au départ, l'exil de la gouvernante ne devait durer que quelques semaines, ou quelques mois. Et puis, la reine n'espérait-elle pas que la famille royale s'en irait, elle aussi ?

Que ne l'a-t-elle fait...  Crying or Very sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Ven 25 Mai - 14:27

La lettre suivante est datée du 19 novembre 1789 (voir Lever, p. 499) :





La page 1 nous livre, outre les constatations habituelles (ponctuation, minuscules) un intéressant "rammennera" qui est en résonnance avec le "ammennera" du testament.



extrait de la lettre à Madame de Polignac



extrait du testament


A la page 2, comme dans sa dernière lettre, Marie Antoinette écrit "dieu" sans majuscule. Elle orthographie "son" au lieu de "sont", comme elle le fait parfois. C'est ainsi que, dans son testament, coexistent "on" et "ont".





Encore une fois, son trait de signature, suivi de quelques lignes.

Lettre bien touchante aussi, qui nous renseigne sur la vie aux Tuileries. La reine trouve la consolation auprès de ses enfants. Les sentiments exprimés à l'égard de Madame de Polignac sont toujours aussi tendres, et s'étendent à toute la famille.

Un tout grand merci à ceux qui ont fait des miracles pour photographier ces documents, et ont eu la gentillesse de me les envoyer !

flower  flower  flower bisous  flower  flower  flower

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mer 30 Juil - 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Ven 25 Mai - 15:14

Voici maintenant la lettre la plus longue et la plus poignante, à mon avis. Elle est datée du 29 décembre 1789 (Lever, p. 500), bien que certains éditeurs la placent en décembre 1790.

Tu vas voir, elle est remplie de détails touchants...





Allez, expédions les comparaisons pour passer au fond ! La page 1 nous donne un "ingratte", comme le "repette" du testament, et un intéressant "je viverai", avec un petit "e" d'appui... que la reine prononçait peut-être ?

La solitude qui se dégage est déchirante. "Oh, oui, aimez-moi toujours", s'exclame Marie Antoinette. Notons au passage que c'est en réponse à une lettre de Madame de Polignac, dont nous pouvons donc supposer l'attachement.

Marie Antoinette souffre de son enfermement aux Tuileries, au point de le déclarer pire que "les moments affreux" qu'elle a traversés, donc, que les journées d'octobre. Elle désirerait succomber, ne craint-elle pas d'avouer, si son coeur "ne tenait pas par des liens si forts à" ses "enfants, vous et deux amis". Madame de Polignac est toujours bien présente dans le coeur de la reine.

Quand je pense que Jean Chalon ose citer ce passage en remplaçant Madame de Polignac, qu'il conspue, par "mon mari" !

Pourtant, ce sont ces sentiments si forts qui soutiennent Marie Antoinette, ceux de son amie, ceux des gens qui l'aiment encore malgré la distance.





Quelques détails de cette page 2 : "son", "valenciennes" sans majuscule, "si il", icy"... comme dans son testament.

C'est ici que se place le passage qui me frappe le plus : "Mais moi je vous porte à tous malheur, et vos peines sont pour moi et par moi", estime la reine. Cette impression de porter malheur la poursuit, ce n'est pas la première fois qu'elle l'exprime. A contrario, on peut en déduire à quel point, dans les moment heureux, elle avait espéré pouvoir contribuer au bonheur de ceux qu'elle aimait.

Le passage qui suit est assez obscur. Qui est ce frère de Valenciennes ? Esterhazy, pense Evelyne Lever. Et la personne que Marie Antoinette a pu rencontrer serait donc Fersen. Ceci correspondrait à une entrée dans son journal, où il dit avoir rencontré la reine le 24 décembre. Voici sans doute l'élément qui permet à Madame Lever de situer cette lettre en décembre 1789.





Laissons tomber les comparaisons, vous êtes certainement aussi convaincus de l'authenticité du testament que moi. Le fond de cette page 3 appelle trop de commentaires.

Marie Antoinette fait allusion à sa fille, qui est "toujours à merveille" pour elle. Elle reconnaît que, si le bonheur était encore possible, il lui viendrait de "ces deux petits êtres". Elle évoque alors son fils, son chou d'amour, dont elle souligne le surnom. "Je me plais à l'appeler comme cela, dit-elle, pour lui rappeler vous et les vôtres". Par ce détail, nous apprenons que ce surnom était donné au dauphin par la famille Polignac. C'est dire l'intimité réelle qui existait entre la gouvernante et les enfants dont elle s'occupait !

Il est à noter aussi que Marie Antoinette parle davantage de son fils que de sa fille. C'est sur lui surtout que se porte son attention. Et elle donne à Madame de Polignac une foule de détails dont celle-ci était certainement friande.

On est loin de l'ingrate se prélassant au soleil de l'exil que se plaisent à nous décrire certains biographes, non ?

De plus, le roi joint ses sentiments à ceux de la reine, et nous avons ici la confirmation que lui aussi écrit à Madame de Polignac.

La phrase suivante va t'émouvoir... "Je viens de me donner encore une entorse à ma mauvaise jambe, ce qui m'a obligée d'être une douzaine de jours dans ma chambre." Comme le soutien de son amie doit lui manquer ! Ses soins attentifs, son eau à la fleur d'orange, son écoute affectueuse... D'ailleurs, il suffit de laisser parler Marie Antoinette : "mais quand on ne peut pas être où et avec qui l'on voudrait, on resterait un an à la même place sans penser à en changer."





La page 4 n'est que l'expression de sentiments à toute la famille Polignac, les enfants, que Marie Antoinette embrasse, "même le grand Armand, comme c'est de bien loin, il n'y a rien à dire", ajoute-t-elle, coquine, passant de la tristesse à la légèreté, selon son habitude.

Marie Antoinette répète ici son engagement vis-à-vis de ses amis : "n'est-elle pas ma fille d'adoption, dit-elle de Guichette. J'ai tous les sentiments d'une mère pour elle". Comment douter encore de la profonde affection qui lie à la reine "la plus tendre des amies" ? Ce serait faire injure à Marie Antoinette...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mar 24 Juin - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Ven 25 Mai - 15:28

pimprenelle a écrit:

Qui pourrait, raisonnablement, prétendre qu'elles ne sont pas de la même main ? albino

jocolor Charles Bories, pardi geek geek geek Razz Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Ven 25 Mai - 15:46

Comme je me délecte à lire ton exposé, ma chère Pim...C'est si délicieux et criant de vérité de sentiments !
pimprenelle a écrit:

La solitude qui se dégage est déchirante. "Oh, oui, aimez-moi toujours", s'exclame Marie Antoinette. Notons au passage que c'est en réponse à une lettre de Madame de Polignac, dont nous pouvons donc supposer l'attachement.
Leur attachement est émouvant...Les lieues qui les séparaient n'en atténuaient aucunement la profondeur...
Qui a dit loin des yeux, loin du coeur? Pfffff

Citation :
Quand je pense que Jean Chalon ose citer ce passage en remplaçant Madame de Polignac, qu'il conspue, par "mon mari" !
Vive la fiabilité...:

Citation :
Marie Antoinette évoque alors son fils, son chou d'amour, dont elle souligne le surnom. "Je me plais à l'appeler comme cela, dit-elle, pour lui rappeler vous et les vôtres". Par ce détail, nous apprenons que ce surnom était donné au dauphin par la famille Polignac. C'est dire l'intimité réelle qui existait entre la gouvernante et les enfants dont elle s'occupait !
Je ne me souvenais plus de ce passage si charmant et si évocateur...merci !

Citation :
On est loin de l'ingrate se prélassant au soleil de l'exil que se plaisent à nous décrire certains biographes, non ?
Eh oui!!! On est loin des vacances en yacht à Malte, lorsque l'on est en exil...L'ambiance chiche dans cette situation est clairement recréée dans "La Grande Cabriole", feuilleton télévisé de Nina Companeez, en 1989, avec Fanny Ardant, Francis Huster et Bernard Giraudeau...Wink

Citation :
De plus, le roi joint ses sentiments à ceux de la reine, et nous avons ici la confirmation que lui aussi écrit à Madame de Polignac.
Aurore aussi devrait donc être convaincue de nos dires Wink

Citation :
La phrase suivante va t'émouvoir... "Je viens de me donner encore une entorse à ma mauvaise jambe, ce qui m'a obligée d'être une douzaine de jours dans ma chambre."

Je goûte ces mots avec une compassion sans égal...tant je les vis  ou les ai vécus...
Citation :
Comme le soutien de son amie doit lui manquer ! Ses soins attentifs, son eau à la fleur d'orange, son écoute affectueuse... D'ailleurs, il suffit de laisser parler Marie Antoinette
Qu'il est doux de savourer ce coeur si aimant !

Citation :
Comment douter encore de la profonde affection qui lie à la reine "la plus tendre des amies" ? Ce serait faire injure à Marie Antoinette...
Je ne sais si Jean Chalon en est vraiment conscient... Shocked

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Dim 27 Mai - 22:41

Je viens de relire à tête reposée ce sujet, merci à toi Pim pour cette analyse qualitative de l'écriture de Marie-Antoinette Very Happy

Cette étude permet de se rendre compte des points suivants :
- Dans le testament du 16/10/93, on retrouve des fautes d'orthographe et de ponctuation typiques de Marie-Antoinette : absences de majuscules, utilisation des virgules aléatoire entre autres,
- La manière de dire les choses dans ce testament est cohérente avec ses autres lettres : cette manière de s'excuser (elle excuse Louis-Charles pour Elisabeth), de s'inquiéter (pour ses enfants), de rester digne et sûre d'elle, de pardonner (elle sit pardonner ses ennemis) et d'avoir du mal à dire au revoir....tout ceci est Marie-Antoinette.

Donc les suppositions de Charles Bories, qui selon lui tendent à penser que ce testament est faux, font vraiment on ne peut plus pâle figure à coté de ces analyses...tellement pâle figure qu'il les ignore...ce qui est révélateur finalement Wink

Un historien connu sous le nom de Siracourt sur d'autres forums devrait publier l'analyse graphologique qu'il a fait faire de ce testament...une analyse dont les conclusions ont été positives, donc là encore ignorées par Charles...j'ai hâte de voir cette publication Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Lun 28 Mai - 11:22

Merci, Chou ! Wink Je suis en train de lire l'ouvrage de Lenotre, sur la captivité et la mort de Marie Antoinette. Dur... donc, je le parcours à petites doses... Sad Mais, bref, l'auteur a rencensé les témoignages d'époque, qu'il critique. Parmi ceux-ci, on trouve la relation de Madame Bault : la reine, sitôt rentrée du tribunal, a demandé de quoi écrire, et Monsieur Bault lui a fourni le nécessaire.

On ne peut pas rejeter si aisément ce témoignage... Comme je l'ai souvent fait observer à notre ami Charles, aucun témoin ne signale que la reine n'a pas écrit, cette nuit-là. En revanche, voici un récit tout à fait affirmatif.

Ca, plus les analyses diverses auxquelles on peut procéder sur le document lui-même, tant psychologiques qu'orthographiques, stylistiques, grammaticales, graphologiques... :arrow: Il me paraît de plus en plus difficile à soutenir que cette lettre ne serait pas de la main de Marie Antoinette.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Lun 28 Mai - 12:13

Notre Marie-Antoinette, du forum, m'a parlé du témoignage de Chauveau -Lagarde...Il rapporte comment Marie-Antoinette s'est offusquée en tant que Reine à écrire à ceux qui avaient tué Son mari...Mais c'est en tant qu'épouse, mère et belle-soeur qu'Elle y a finalement consenti...
Soit dit pour Charles Bories : si Elle a pu écrire ce 14 octobre, j'ose sans mal penser qu'Elle n'a pas eu la moindre difficulté supplémentaire pour le faire au matin du 16... : roll: Wink
Je laisse Marie-Antoinette nous en faire un rapport plus précis...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Lun 28 Mai - 13:57

Et désolé pour Charles, mais je viens de lire un autre écrit qui affirme que ce testament est authentique : le Comte de Viel-Castel (encore lui décidément ) précise même qu'elle l'a écrit d'une main "ferme", à la Conciergerie. Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Sam 2 Juin - 21:44

Voici encore une lettre de Marie Antoinette à Madame de Polignac, datée du 23 août 1790 (voir Lever, p. 515) :








Le recto contient pas mal de remarques intéressantes en comparaison avec le testament. Comme toujours, la ponctuation aléatoire, l'absence de majuscules aux noms propres, la fin des lignes qui s'incurve.

Pour le reste, on retrouve "je peu" qui répond au "on peu" du testament,
"ame" sans accent, comme dans la dernière lettre, "inquiette" avec un redoublement du "t", comme "je repette", "partire", comme "jouire"...

La reine a écrit "vous s'avez" et "s'achant" dans son ultime message. Ici, elle orthographie " je s'avois" de la même façon. C'est une de ses fautes récurrentes :





De même, elle orthographie "pû", comme dans son testament. Elle ajoute ainsi souvent des accents circonflexes aux participes se terminant par "û" :





A eux seuls, ces particularismes ne suffisent-ils pas à attester l'authenticité du dernier écrit de Marie Antoinette ? Quel faussaire aurait eu l'intuition de commettre ces erreurs si singulières ?

Du point de vue du fond, maintenant, voici encore un message extrêmement touchant. Surtout ce passage : "tous les jours ce sont de nouveaux malheurs qu'on apprend, et le plus grand pour moi est d'être séparée de tous mes amis. Je ne vois, je ne rencontre ni yeux ni coeur qui m'entendent".

Quels que soient les gens qui entourent encore Marie Antoinette, ils ne suffisent pas à remplir l'immense solitude qu'elle ressent.

La lettre contient encore des allusions à la situation politique, preuve que les deux femmes ne sont pas si têtes à vent, et d'émouvantes pensées pour leurs familles respectives. La reine parle de ses enfants, le messager, dit-elle, le fera plus abondamment. Qui dira encore que la gouvernante n'occupait sa charge que pour des raisons pécuniaires ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mar 24 Juin - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Sam 2 Juin - 21:56

Magnifique....I love you

Non bien sûr il n'y a rien de tête à vent ou d'intéressé dans ces lettres....je n'y vois qu'une femme et une mère qui écrit à une amie véritable pour lui parler d'elle et de sa famille...c'est magnifique à lire...et à étudier tout autant flower

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Sam 2 Juin - 22:03

Encore une fois, merci à toi, Chou, et aux amis, pour les photos que vous m'avez procurées !  Wink Rien ne vaut la synergie !  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Dim 3 Juin - 2:09

pimprenelle a écrit:
Quel faussaire aurait eu l'intuition de commettre ces erreurs si singulières ?l

A part toi, Pim ,Rolling Eyes je ne vois pas   Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Dim 3 Juin - 2:20

Caramba ! Yé souis découverté !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Mar 15 Déc - 9:25

Pour faciliter la lecture et les analyses, je recopie dans ce sujet les lettres de Marie Antoinette à la duchesse de Polignac qui sont aux Archives Nationales. Il s'agit d'un fonds acheté au duc de Polignac en 2005 et conservé sous la cote 440AP/4.

Allez, donc, on y va!  

Lettres autographes de la reine Marie-Antoinette à la duchesse de Polignac.
16 au 17 juillet 1789-23 août [1790].


N° 1. Billet de la reine Marie-Antoinette à la duchesse de Polignac sur le point de quitter Versailles, s.l. n. d. [Versailles, au château. – nuit du 16 au 17 juillet 1789].

1 feuillet, papier, H. 15,2 cm x L. 20 cm.

Par ce très court billet, la reine faisait ses adieux à la duchesse de Polignac tout en luisignifiant, par « l’ordre pour les chevaux » que le couple royal  désirait vivement que les Polignac prissent la route de l’exil pour se mettre à l’abri des révolutionnaires qui avaient pris à partie la coterie Polignac comme symbole des faveurs royales exorbitantes




_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mar 15 Déc - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Mar 15 Déc - 9:30

Nous continuons à suivre la chronologie des Archives Nationales.

N° 2. Lettre de la reine Marie-Antoinette à la duchesse de Polignac, s.l. [Paris, châteaudes Tuileries]. 19 novembre [1789].

1 feuillet, papier, H. 15,3 x L.19,7 cm.

Entre le billet du 16 juillet (pièce n°1), et cette lettre du 19 novembre 1789, l’on ne connaît qu’une lettre de la reine à la duchesse datée du 12 août 1789, dans laquelle elle l’informe principalement de la nomination de Mme de Tourzel comme nouvelle gouvernante des Enfants de France, après la démission et le départ de Mme de Polignac. Dans celle du 19 novembre, la reine donne des nouvelles de sa santé et de ses enfants, qui font « sa consolation », et met tous ses espoirs dans un retour à la raison et à la confiance du peuple vis-à-vis du couple royal.







_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Mar 15 Déc - 9:36

N° 3. Lettre de la reine Marie-Antoinette à la duchesse de Polignac., s.l. [Paris, château des Tuileries ?]. 13 décembre [1789].

1 feuillet, papier, H. 15,4 x L.20 cm.

Bien que jouissant d’une marge de manœuvre très réduite, la reine sollicite l’intervention de la duchesse auprès du cardinal de Bernis - l’un des cardinaux les plus influents à la Curie romaine et qui accueillit dans son palais romain entre autres émigrés Mesdames, tantes du roi -, en faveur de la duchesse de Fitz-James, amie fidèle de la reine contrainte, avec ses enfants, à l’exil à Rome auprès du cardinal d’York.







_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Mar 15 Déc - 9:43

Nous arrivons à la lettre la plus touchante, à mes yeux, parce que la plus remplie de détails intimes et quotidiens. Rappelons également que les spécialistes ne s'entendent pas sur sa date exacte.  
http://maria-antonia.justgoo.com/t5130-fersen-l-homme-qu-on-voit-partout?highlight=homme              

N° 4. Lettre de la reine Marie-Antoinette à la duchesse de Polignac, s.l. [Paris, château des Tuileries ?]. 29 décembre [1789].

1 feuillet, papier, H. 15,4 x L.20,3 cm.

Cette lettre donne à la duchesse des nouvelles variées sur l’état de santé physique et morale de la reine, qui se plaint de souffrir d’une grande solitude, compensée par le bonheur que lui procurent ses enfants et le soutien de quelques rares amis et amies. Elle se garde prudemment, en revanche, de commenter les événements politiques et se réjouit de ce qu’Antoine-Louis, comte de Gramont, duc de Guiche, gendre de la duchesse et l’un des anciens capitaines des gardes du corps du roi, ait pu rejoindre les Polignac.










_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Mar 15 Déc - 9:47

Merci pour tout ce travail Pim

C'est toujours un bonheur de voir la belle écriture de Marie-Antoinette

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Mar 15 Déc - 9:48

N° 5. Lettre de la reine Marie-Antoinette à la duchesse de Polignac, s.l. [Paris, château des Tuileries ?]. 23 août [1790].

1 feuillet, papier, H. 15,3 x L.19,9 cm.

Cette lettre fait état du désarroi croissant de la reine face à l’étau qui se resserre autour d’elle et des craintes qu’elle ressent pour la partie de la parentèle des Polignac réfugiée dans le Hainaut.


Pour une raison mystérieuse, les archives n'en ont numérisé que le verso... Wink





Voilà tout pour le fonds acheté au duc de Polignac en 2005, conservé aux AN et consultable en ligne.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   Mar 15 Déc - 9:51

Chou d'amour a écrit:
Merci pour tout ce travail Pim

C'est toujours un bonheur de voir la belle écriture de Marie-Antoinette

Je t'en prie, Choupinou, c'est un plaisir! Very Happy

Et ce petit inventaire de lettres authentique constituera une bonne base de comparaison pour notre discussion sur la lettre proposée par notre ami Parisbab. Very Happy
http://maria-antonia.justgoo.com/t6927-lettre-de-marie-antoinette-a-la-duchesse-de-lamballe-du-27-novembre-1781#325913

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettres de Marie Antoinette à Madame de Polignac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les lettres de Marie-Antoinette à Madame de Polignac
» Marie-Antoinette par Mme Vigée-Lebrun (1778)
» La dernière lettre de Marie-Antoinette à Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI (16 octobre 1793)
» Marie-Antoinette à la rose par Madame Vigée-Lebrun
» Marie-Antoinette et Fersen : un amour secret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Reliques, écrits, meubles :: écrits et compositions :: écrits et compositions de Marie-Antoinette-
Sauter vers: