Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39486
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)   Mar 1 Juil - 12:37

On annonce la réimpression de l'Histoire socialiste de la Révolution française, de Jean Jaurès dans l'édition d'Albert Soboul.





Philosophe érudit, orateur brillant, journaliste flamboyant, Jaurès a su aussi montrer de remarquables qualités d’historien. Indissociablement socialiste et républicain, il ne pouvait se désintéresser de ce moment fondateur que fut la Révolution française.


À la fin du XIXe siècle, le socialisme émergent avait besoin d’affirmer son ancrage dans le sol du progressisme et de l’esprit révolutionnaire. En 1898, l’éditeur Jules Rouff propose à Jean Jaurès le projet de ce qui va devenir L’Histoire socialiste 1789-1900. Parue en 13 volumes, de 1900 à 1908, elle est rédigée entièrement par des socialistes. Tous pourtant ne sont pas là. Quand l’ouvrage paraît, le socialisme français n’est pas encore réunifié et Jaurès, c’est le moins qu’on puisse dire, n’a pas que des amis. Son rival, Jules Guesde, a ainsi refusé vivement de prendre la plume. Mais le député de Carmaux réussit malgré tout à réunir une palette brillante et diverse, des "guesdistes" (Louis Dubreuilh) aux "possibilistes" (Paul Brousse).


« Matérialiste avec Marx et mystique avec Michelet »

Lui-même décide de rédiger les volumes consacrés à la Révolution française, publiés entre 1901 et 1904, juste avant la fondation de l’Humanité et la création de la SFIO. Pour ce faire, il puise pendant trois ans dans une documentation impressionnante. Il en tire une somme qui va constituer une rupture dans l’historiographie de la Révolution. Ses bases intellectuelles ? La pensée de Marx, bien sûr, que Jaurès, parfaitement germanophone, est un des rares en France à avoir fréquenté dans le texte original. Mais on sait que Jaurès entend conjuguer rigueur et éclectisme. Il ne veut pas d’une, mais d’« une triple inspiration de Marx, Michelet et Plutarque ». Ailleurs, il dit qu’il veut être « matérialiste avec Marx et mystique avec Michelet ».



Jaurès croit au poids des déterminations "lourdes", celle des structures économiques et sociales et de leurs contradictions, qui structurent l’arrière-plan de l’action des hommes. Pas de compréhension, donc, de la Révolution sans regard sur le capitalisme en gestation. Mais le poids des superstructures n’annule pas l’impact de la volonté des individus et des groupes. Le grand apport de Jaurès, en rupture avec l’historiographie de l’époque, tournée vers les "sommets", les gouvernements et les assemblées (c’est l’histoire telle que la décrit brillamment le radical Alphonse Aulard), est de porter le regard sur "le bas", les luttes urbaines et rurales qui ponctuent la chronologie révolutionnaire.


Socialiste et républicain, jacobin et populaire

Il sort de tout cela une œuvre inclassable, superbement écrite, parfois approximative, toujours intelligente et enthousiaste. En un sens, elle exprime la totalité de Jaurès, sa lucidité (la Révolution est franchement bourgeoise et ne pouvait être autrement) et son optimisme, fondé sur le primat de la volonté, individuelle et collective. « Gardons-nous, dit Jaurès, de croire que le développement antagonique des classes est un mécanisme rigide que rien ne peut modifier. Gardons-nous de croire qu’il est indifférent au prolétariat que le capitalisme se développe sous un régime de démocratie ou sous un régime d’oligarchie ou de despotisme. » Socialiste et républicain, disions-nous ; dans la veine jacobine et populaire, peut-on ajouter…


En matière d’histoire de la Révolution, il y a un avant Jaurès et un après Jaurès. Après lui et à partir de lui, se développera une historiographie féconde, celle d’Albert Mathiez, de Georges Lefebvre et d’Albert Soboul. Madeleine Rebérioux, Claude Mazauric, Michel Vovelle et bien d’autres puiseront eux aussi dans cette veine intellectuelle.


En ce centième anniversaire, les Éditions sociales ont l’heureuse idée de republier L’Histoire socialiste de la Révolution française, avec des préfaces nouvelles de Jean-Numa Ducange et Michel Biard. Jusqu’au 30 juillet, on peut les acquérir en souscription sur le site editionssociales.fr (voir document ci-dessous). Ce n’est pas de l’argent perdu…

http://www.regards.fr/web/jean-jaures-l-historien-de-la,7848

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39486
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)   Mar 1 Juil - 12:38

En attendant, l'édition 1923 est consultable sur gallica.  Surprised 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5458931g

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31672
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)   Mar 1 Juil - 14:52

Ce livre m'intéresse, je note!   

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39486
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)   Mar 1 Juil - 14:58

Moi aussi. J'ai beaucoup aimé le livre que Jaurès a écrit sur Louis XVI. On aurait pu s'attendre à le voir démolir le roi, en fait pas du tout.

http://www.decitre.fr/livres/louis-xvi-9782847342710.html





On croyait tout savoir de Jaurès. On éprouve souvent pour lui une bienveillance attendrie, un peu condescendante, ou de la compassion. On n'ignore pas qu'il a écrit près de trois mille pages consacrées à la période 1789-1794. Mais qui les a lues ? Qui se soucie aujourd'hui du livre qui s'intitule Histoire socialiste de la Révolution française, paru en fascicules vendus un sou, à compter du 10 février 1900 ? Pourquoi s'enfoncer, au XXIe siècle, dans une œuvre qui semble enveloppée dans le linceul des idéologies mortelles ? Parce qu'elle est aussi prenante et forte - quand on y pénètre sans préjugé, en suivant, comme dans les extraits ici réunis, le destin du roi et de la royauté, des états généraux à la mort du monarque, le 21 janvier 1793 - qu'un drame shakespearien ! On assiste à la transmutation d'une intention idéologique et pédagogique en une œuvre singulière, pénétrante, qui transcende le genre historique. Elle se lit comme une tragédie. Celle d'un souverain " indécis et pesant ", " incertain et contradictoire ", qui ne réussit pas à prendre la mesure d'une " révolution dont lui-même avait reconnu la nécessité et dont il avait ouvert la carrière ". La générosité et l'humanité de Jaurès lui permettent de partager l'émotion devant " la résignation " du souverain, qui apparaît à des " milliers de cœurs " " divine " et preuve d'une " surnaturelle bonté ". Il saisit le caractère contradictoire et décisif de cette mise à mort, cruelle et symbolique, qui marque à jamais l'histoire nationale. " La terre de France n'a pas oublié ces choses et garde encore la tragique saveur du sang quelle a bu. Marx ? Michelet ? Plutarque ? et pourquoi pas Hugo ou Shakespeare ? Laissons les comparaisons. Lisons 1'oeuvre, ouverte et libre, de Jaurès, le grand méconnu. Max Gallo.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5120
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)   Sam 20 Déc - 9:56

Voici un portrait de Jean Jaurès.



madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire socialiste de la Révolution française (Jean Jaurès)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la Révolution Française par Thiers
» La révolution française - chronologie
» Révolution française en classe de seconde
» Moniteur de la révolution française (réédition de 1863)
» Révolution française tome 2 - Aux armes citoyens !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: