Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Correspondance secrète entre Marie Thérèse et le Comte de Mercy Argenteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Correspondance secrète entre Marie Thérèse et le Comte de Mercy Argenteau   Sam 30 Aoû - 3:08

On le sait, l'impératrice Marie Thérèse instaura autour de sa fille une surveillance très étroite constituée par le Comte de Mercy Argenteau et par l'Abbé Vermond. Tous deux étaient chargés d'épier les moindres faits et gestes de la jeune dauphine pour les rapporter à son omnipotente mère. Ce système fonctionnait avec une efficacité redoutable de Versailles à Vienne et de Vienne à Versailles. Ponctuellement, le Comte de Mercy rédigeait ses rapports à l'impératrice sur base des informations de Vermond et en fonction des questions que Marie Thérèse lui avait posées. Marie Thérèse élaborait elle-même ses missives à sa fille en tenant compte de toutes les indications recueillies. Et la pauvre Antoinette, en bout de course, écrivait ses gentilles lettres en se demandant d'où sa chère maman tenait sa diabolique perspicacité.

Nous avons la chance que ces réseaux de correspondances aient été conservés dans les archives de Vienne et très soigneusement édités par MM d'Arneth et Geffroy.




Pour notre plus grand bonheur également, tous les tomes sont consultables en ligne.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2003713/f3.image

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Correspondance secrète entre Marie Thérèse et le Comte de Mercy Argenteau   Sam 30 Aoû - 11:32

Chaque courrier de France devait donc comporter une lettre de Marie Antoinette, la correspondance diplomatique officielle et le rapport secret et circonstancié que nous avons évoqué plus haut.

Mais il y a plus: comme Marie Thérèse pouvait être amenée à partager les récits de Mercy avec son fils Joseph II ou avec son fidèle ministre Kaunitz, elle exigeait une couche encore plus souterraine, des renseignements privés de chez privés visibles pour elle seule, secrètissimes comme elle disait, la fameuse correspondance tibi soli.



signature du comte de Mercy Argenteau


Mercy prit donc l'habitude de poster par chaque courrier deux envois: une sorte de journal et une réponse. Le premier consiste en une relation fidèle (et passionnante pour nous lecteurs  Very Happy ) des événements vécus par Marie Antoinette, grands et petits mais relativement anodins. Parfois absent de la Cour (pour raisons de santé et de liaison amoureuse...  Wink ), Mercy se reposait là souvent sur la vigilance de Vermond, à qui sa fonction de lecteur assurait une place privilégiée auprès de Marie Antoinette.

Le second rapport répondait point par point à la dernière lettre de sa Sacrée Majesté. C'est celui-là qui comprenait les détails secrètissimes. Ces récits touchaient parfois aussi à la politique générale.

Mais Mercy était bien plus qu'un simple informateur pour l'impératrice. Il était son confident et, à ce titre, elle attendait aussi de lui des avis éclairés sur la teneur de ce qu'elle devait écrire à sa fille... tandis que, manipulation plus subtile encore, Marie Antoinette, de son côté, se reposait également sur les conseils du comte pour élaborer ses réponses à sa mère.

La position de Monsieur de Mercy Argenteau était ainsi particulièrement délicate: intermédiaire entre les deux femmes, il n'appartenait cependant qu'à Marie Thérèse, qu'il servira avec une loyauté sans faille. De notre point de vue à nous, passionnés de Marie Antoinette, c'est parfois un peu dur à digérer, bien sûr... Mais l'attitude de Mercy est parfaitement cohérente.



http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2003713/f6.image

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Correspondance secrète entre Marie Thérèse et le Comte de Mercy Argenteau   Sam 6 Sep - 20:03


http://www.tschoepe.de/auktion48/bilder/Maria_Theresia_Signatur_gross.jpg

Signature de Marie-Thérèse.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondance secrète entre Marie Thérèse et le Comte de Mercy Argenteau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance secrète entre Marie Thérèse et le Comte de Mercy Argenteau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Thérèse Urvoy et Hartch Bedrossian ont révélé l'islam sans langue de bois ni compromis.
» L'Impératrice Marie-Thérèse
» Marie-Thérèse Charlotte dite Madame Royale
» Marie-Thérèse Nappez, la plus Française des Françaises !
» Marie-Thérèse de Bourbon-Naples

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Reliques, écrits, meubles :: écrits et compositions :: écrits et compositions des autres contemporains-
Sauter vers: