Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Charles Henri Plantade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Charles Henri Plantade   Sam 16 Mai - 15:57

Il y a quelques mois, nous vous annoncions un grandiose requiem à la mémoire de Louis XVI et de Marie Antoinette en la chapelle du château de Versailles.
http://maria-antonia.justgoo.com/t6277-chateau-de-versailles-spectacle-requiem-pour-louis-xvi-et-marie-antoinette

J'ai envie d'en savoir plus sur l'auteur de la Messe de Requiem à grand orchestre dédiée à Marie-Antoinette pour les 30 ans de sa mort, commandée par Louis XVIII... à savoir Charles Henri Plantade. Wink

Et... oh surprise, ce musicien n'est pas que le compositeur d'un requiem pour notre reine... il l'a aussi approchée!



d'après André Paul Vincent, 1806


Charles Henri Plantade est né à Pontoise le 19 octobre 1764. Il intègre l'école des pages du roi à 7 ans, se fait remarquer pour ses talents musicaux et, surtout, attire l'attention de Gluck. C'est ainsi que le jeune Plantade est choisi pour interpréter des duos avec Marie Antoinette!

Très doué, il apprend à composer des airs et à jouer différents instruments de musique. Bientôt, il passe maître dans un genre que notre reine aimait tout particulièrement, la romance. Il en écrira de nombreuses aux titres éloquents, tels que Languir d'amour, gémir de ton silence.  

Son oeuvre la plus connue sera Te bien aimer, Ô ma chère Zélie, tube de l'année 1791. Wink

L'année 1799 est décisive pour lui. Il est nommé professeur de chant à la fois au Conservatoire et au pensionnat de jeunes filles de Madame Campan à Saint-Germain-en-Laye. Il y rencontre l'élève Hortense de Beauharnais et c'est le début d'une longue amitié qui ne se démentira jamais.

Désireux de se frotter à un genre plus sérieux, on va dire, il s'essaie à l'opéra, où il est devenu chef de chant. Mais ce n'est pas son truc et il retrouve bien vite le chemin des salons et des airs légers qui ont fait sa notoriété.

Plantade, dont la carrière a traversé déjà plusieurs régimes politiques, trouve sa place dans la Restauration, qui coïncide chez lui avec un intérêt pour la musique religieuse. Il composera plusieurs messes mortuaires, dont le requiem en l'honneur de Marie Antoinette dont nous parlions en ouverture de sujet.



Frontispice de sa Messe de requiem à grand orchestre


... cette reine infortunée avec laquelle il avait chanté des duos, au bon vieux temps... Sad

La révolution de 1830 signe cependant le glas de son activité. Ecarté de ses fonctions et malade, il meurt à Paris le 18 décembre 1839. Il est enterré au Père Lachaise.

sources:
http://www.requiemsurvey.org/composers.php?id=831
http://data.bnf.fr/13947419/charles-henri_plantade/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles-Henri_Plantade
http://www.amazon.fr/Charles-Henri-Plantade-Livres/s?ie=UTF8&page=1&rh=n%3A301061%2Ck%3ACharles%20Henri%20Plantade

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Charles Henri Plantade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pensée pour charles henri
» VILLIERS (Charles) SOLDAT du 1er EMPIRE - Bagneau YONNE
» DARET-DERVILLE (Charles-Joseph) - GARDE du GÉNIE -
» « Aller au paradis ? Rien d’automatique ! », explique l’abbé Kruijen
» Les Sanson de père en fils ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: