Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 15:19

Je commence ce post sur l'impératrice mais en attendant j'avais une question à vous poser... savez vous si son noeud de diamants acquis par le Louvre est visible dans la galerie d'Apollon Smile

Sinon je vais tenter de vous scanner d'ici demain à la fois les objets qu'elle a acquis en mémoire de la Reine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 15:26

J'ai acheté une très belle miniature d'elle, que je dois essayer de photographier et montrer ici! Embarassed Quand je la regarde je pense aussi à la Reine!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 15:32



Une passion et un culte dédiés à Marie Antoinette comme le montre d'une part ce tableau la représentant en "Marie Antoinette"....

Mais aussi ce dernier avec le Prince Impérial dont la facture se rapproche de celui de la Reine et de ses enfants... couleur de la robe, pose....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 15:46

Monsieur de Castelnau a écrit:

Ce tableau de Winterhalter date de 1854. Eugénie aimait tant ce portrait qu'elle l'emmena en exil en Angleterre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 16:06

Elle est vraiment sublime. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 17:20

La robe ou l'imperatrice ? Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 17:22

Les deux mon cher!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 17:32

Alexis Lavigne qui a , en 1842,fondé l'école ESMOD dont je suis diplômé était le costumier amazonier de l'Impératrice Eugénie Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 18:40

Quelle bonne idée d'avoir ouvert ce fil sur Eugénie ! Je viens de lire quelques pages enthousiastes à son sujet dans le livre d'Imbert de Saint Amand. C'est grâce à la passion, à l'obsession de l'impératrice pour Marie Antoinette qu'une remise en ordre du petit Trianon avait été réalisée, et les meubles replacés.

Je ne demande qu'à en apprendre davantage sur Eugénie !  flower

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 29 Mai - 22:12

L’Impératrice Eugénie dans les pas de la Reine à Saint Cloud

La nouvelle Impératrice rappelle beaucoup la Reine. D’ailleurs dans les critiques et les caricatures à son égard on retrouve beaucoup de points communs : quand l’une était l’ « Autrichienne », l’autre sera « l’Espagnole »… les deux sont mondialement connues pour leurs goûts des bijoux, des « robes »… bref des parures . Toutes deux ont donné vie à un style… le style Marie Antoinette enfin reconnu et celui « Louis XVI - Impératrice »…



En plus de tout cela elle voue un véritable culte à la Reine… d’ailleurs ne vit-elle pas dans ses résidences, ses meubles… n’éprouve-t-elle pas elle aussi comme Marie Antoinette une force de caractère, une féminité et un charme sensuel et envoûtant…

On l’a accusée de beaucoup de choses, de crimes… on l’a décrite comme stupide et j’en passe… pourtant Eugénie fut plus fine qu’on ne le croit… en effet la lettre qu’elle adressa à Clémenceau le prouve, une lettre du Kaiser rendue publique en 1920 et prouvant ses volontés d’expansionnisme !!!

D’ailleurs toutes les souveraines succédant à Marie Antoinette auront du mal à « chausser » les pantoufles de Reine… Joséphine lorsqu’elle pénétra dans les Tuileries aurait eu le pressentiment de commencer sa « fin »… elle occupait selon elle « injustement » la place de la Reine… Marie Louise aura toujours en tête l’image de sa grande tante décapitée, Marie Amélie tentera de vivre à l’inverse de la reine pour conjurer le sort… et enfin Eugénie qui elle marchera tant bien que mal dans les pas de Marie Antoinette…



A Saint Cloud, elle occupe en fait les anciens appartements de Louis XVI et non ceux de son égérie la Reine Marie Antoinette. Son appartement donne sur le Parc, huit pièces au premier étage donnant sur le bassin du Fer à Cheval.

Elle refait mettre à neuf cet appartement, peintures et dorures, polissage des marbres et surtout elle ordonne la réparation de la célèbre glace mouvante dans l’ancienne chambre de Louis XVI qu’elle fait transformer en Grand Salon. Elle est respectueuse en tout car il faut insister sur son souci du détail pour la repose des boiseries et la restaurations des éléments et horloges posées pour Louis XVI.


Grand Salon de l’Impératrice – ancienne Chambre de Louis XVI

Comme vous vous en doutez elle adopte le style Louis XVI pour enrichir ses pièces. Par contre l’ameublement est digne de l’éclectisme du IId Empire où tous les styles se confondent dans un joyeux et quelquefois disgracieux mélange !!!

A noter dans son Grand Salon une petite table ayant appartenu à Marie Antoinette et une pendule de Furet de la même époque.



Dans son cabinet de travail :



On retrouve parmi la multitude de styles le canapé de Foliot exécuté pour la Comtesse de Provence à Versailles et des chaises et fauteuils de Séné qui retrouvent grâce à l’Impératrice leur proche emplacement d’origine puisque ce sont ceux du Cabinet de Marie Antoinette. A cela s’ajoute le bureau cylindre d’Oeben pour Louis XV.









Sa Chambre à Coucher est en fait l’ancien Cabinet Intérieur de Marie Antoinette.Deux commodes à encoignures commandées par Marie Antoinette pour Compiègne s’y trouvaient.





L’Impératrice quittera définitivement ce havre de paix et de bonheur le 7 août 1870 pour regagner paris et les Tuileries dès l’annonce de la défaite de Forbach.

Le 23 août, en accord avec les demandes pressantes du Louvre, elle décide en tant que régente « l’enlèvement de tout ce que vous savez »…En fuite lors de la chute de l’Empereur, c’est le commandant Schneider qui se voit promu régisseur et réalise dans l’urgence le transfert et la protection des œuvres : il sauve ainsi le bureau de Louis XV, les commodes de Marie Antoinette, vingt-deux meubles Boulle !…. la dernière voiture qui partira emportera les tableaux de Vernet et quatre grands lustres de cristal… mais il reste encore beaucoup de choses.

Le 18 septembre, Schneider se trouve à Meudon où il tente là aussi de sauver ce qui peut l’être. Les ponts de Sèvres et de Saint Cloud sautent au même moment, ouvrant la voie à l’invasion… et les prussiens pénètrent dans le parc du château le 20 septembre…

Ils se contentent de ceinturer le domaine, attendant les officiers avant de forcer les grilles. Ce sera chose faite le lendemain. Les officiers s’installent dans les vestibules et visitent le palais abandonné, palais où cohabitent régisseur et occupant. Très vite on expulse les « administrateurs français » et le 27, sur ordre du Prince Royal de Prusse, les prussiens s’emparent des plans et cartes de la bibliothèque… avant plus tard de transporter l’ensemble des livres vers Versailles. Dès le 1er octobre, la curée commence… le château est pillé, on entasse dans la nouvelle orangerie, l’occupant se sert et on assiste même à des « ventes » improvisés à l’hôtel du sabot d’or… Schneider par deux fois revient et constate le pillage du Palais, sa dégradation, le vandalisme…

Après plusieurs tirs ce fut celui du 13 octobre lancé depuis le mont Valérien qui en atterrissant dans la chambre de Napoléon III, soit l’ancienne Chambre de Marie Antoinette, provoqua les deux jours d’incendies et de disparition complète du château que Marie Antoinette avait marqué de sa touche personnelle…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 0:46

Merci Monsieur de Castelnau
Pour ce récit très intéressant une triste fin pour ce Château de St Cloud, je pense que c`est une partie de la vie de Marie Antoinette qui venait de disparaître en ce moment- là Crying or Very sad
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 10:10

Merci, Monsieur de Castelnau ! C'est absolument passionnant. A-t-on retrouvé des lettres de l'impératrice ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 21:50

Merci Mr de Castelnau.
Etant originaire de la Côte d'Azur, je signale que l'impératrice Eugénie (comme beaucoup de têtes couronnées ou fine fleur de l'aristocratie) y possédait une belle maison : la villa Cyrnos (nom grec de la Corse).
Etablie en Angleterre, elle était pourtant autorisée à passer ses hivers, ici donc, au Cap Martin.
Elle y rencontrait notamment Elisabeth d'Autriche, pour de longues conversations amicales.
C'est Eugénie qui déclarait : En politique, les fautes, c'est ce qui n'a pas réussi. Wink

La maison est aujourd'hui propriété privée...

Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 22:17

Hum... On s'y noirait... Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 22:20

pimprenelle a écrit:
Hum... On s'y noirait... Very Happy
Dans la piscine ou dans la mer ? Very Happy

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 22:24

Dans toute cette eau si bleue qui me fait envie... mais envie... Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 23:16

pimprenelle a écrit:
Dans toute cette eau si bleue qui me fait envie... mais envie... Very Happy
Tu sais peut-être que Léopold II, roi des belges, était fou aussi de cette région.
S'il préférait la plupart du temps vivre sur son yacht ancrée en rade de Villefranche ; il n'en acheta pas moins une grande partie du célèbre Cap Ferrat : plusieurs terrains et de nombreuses villas.
La plus célèbre est celle qu'il habitait : la Léopolda (connue pour être une des plus belles propriétés du monde ; je ne suis pas sûr mais je crois qu'elle appartenait, il y a quelques années encore, à Karl Lagerfeld).




Non loin de cette propriété et de celle des Cèdres, tout aussi belle, il installa aussi en douce sa jeune maîtresse : Blanche Delacroix (future baronne de Vaughan).
Lorsqu'il fait sa connaissance, elle a 16 ans et lui...65 ! What a Face
Pour elle, c'est la Radiana :



Désolé pour le noir et blanc des photos :s: , et surtout pour le hors-sujet ! Mais c'est que Léopold II déclarait lui-même :
Je considère que les admirables sites des Alpes-Maritimes, du Var et de la principauté de Monaco sont en quelque sorte des sections terrestres du paradis. sunny

Voilà, je boucle là mon délire nostalgique des paysages de ma jeunesse...
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Ven 30 Mai - 23:29

Non, j'adore ! Et le noir et blanc rend encore la nostalgie plus palpable... Merci, c'est délicieux, je ne m'en lasse pas !

Par contre, j'ignore à peu près tout de Leopold II, sauf sa bruxellisation et ses exactions au Congo.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Lun 2 Juin - 22:14

Pour en revenir à l'Impératrice Eugénie Smile Smile Smile

Quelqu'un voulait savoir s'il y avait des lettres, je vous copie colle la lettre dont je vous ai parlé.... elle est très intéressante et montre une certaine "grandeur" politique de l'impératrice quant à la France Smile Smile Smile

En effet, Eugénie avait demandé par lettre au futur Empereur d'allemagne ... Roi de Prusse ... de renoncer à l'annexion de territoires français. Il refusa...

« Madame,
J'ai revu la lettre que Votre Majesté a bien voulu m'adresser et qui a évoqué des souvenirs du passé que je ne puis me rappeler sans regrets !
Personne plus que moi ne déplore le sang versé dans cette guerre qui, Votre Majesté le sait bien, n'a pas été provoquée par moi.
Depuis le commencement des hostilités ma préoccupation constante a été de ne rien négliger pour rendre à l'Europe les bienfaits de la paix, si les moyens m'en étaient offerts par la France. L'entente aurait été facile tant que l'Empereur Napoléon s'était cru autorisé à traiter et mon gouvernement n'a même pas refusé d'entendre les propositions de Jules Favre et de lui offrir les moyens de rendre la paix à la France. Lorsque à Ferrière des négociations parurent être entamées au nom de Votre Majesté, on leur a fait un accueil empressé et toutes les facilités furent accordées au Maréchal Bazaine pour se mettre en relation avec Votre Majesté, et quand le général Boyer vint ici il était possible encore d'arriver à un arrangement si les conditions préalables pouvaient être remplies sans délai. Mais le temps s'est écoulé sans que les garanties indispensables pour entrer en négociations eussent été données.
J'aime mon pays comme vous, Madame, vous aimez le vôtre, et par conséquent je comprends les amertumes qui remplissent le cœur de Votre Majesté et j'y compatis bien sincèrement. Mais, après avoir fait d'immenses sacrifices pour sa défense, l'Allemagne veut être assurée que la guerre prochaine la trouvera mieux préparée à repousser l'agression sur laquelle nous pouvons compter aussitôt que la France aura réparé ses forces et trouvé des alliés. C'est cette considération seule, et non le désir d'agrandir une patrie dont le territoire est assez grand, qui me force à insister sur des cessions de territoires, qui n'ont d'autre but que de reculer le point de départ des armées françaises qui, à l'avenir, viendront nous attaquer.
Je ne puis juger si Votre Majesté était autorisée à accepter au nom de la France les conditions que demande l'Allemagne, mais je crois qu'en le faisant Elle aurait épargné à sa patrie bien des maux et l'aurait préservée de l'anarchie qui aujourd'hui menace une nation dont l'Empereur pendant vingt ans avait réussi à développer la prospérité.
Veuillez croire, Madame, aux sentiments avec lesquels je suis
de Votre Majesté
le bon frère
GUILLAUME
Versailles
le 26 octobre
1870 »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A9nie_de_Montijo

En outre j'ai trouvé en parcourant le net un document très intéressant concernant un faux inventaire de ses bijoux réalisé après sa "fuite"... on a beaucoup fantasmé sur les parures de l'Impératrice comme on l'a fait sur Marie Antoinette. Heureusement pour la première il en reste Smile... cependant à en croire cet "inventaire" Eugénie devait paraître plus qu'une simple croqueuse de diamants donc il a fallu forcer le trait et grossir au maximum ses richesses.



Un point commun, une pierre qu'elles ont toutes deux connue... le Régent Smile



Victime elle aussi de la caricature!!!



Mais elle n'en demeure pas moins l'élégante Impératrice "Falbala"... tout comme Marie Antoinette Smile



Et mère exemplaire Smile

Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Mar 3 Juin - 8:47

Merci, Monsieur de Castelnau ! J'ignorais qu'Eugénie avait subi des caricatures, elle aussi. Et, en grue ou poule, le rapport est évident...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Mar 3 Juin - 19:07

J'aime beaucoup la photo d'Eugénie avec Loulou, elle est vraiment très touchante ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Mer 4 Juin - 18:50

La photographie d'Eugénie avec le prince impérial est superbe, d'ailleurs suite à l'ouverture de ce sujet je viens d'acheter la biographie de Jean des Cars : "Eugénie la dernière impératrice".
L'avant propos veux tout dire :
"Eugénie est restée "L'Espagnole", vouée à la même vindicte qui avait conspué Marie-Antoinette, "L'Autrichienne" ", le parallèle avec notre funeste Reine est flagrant. ce livre à l'air bien fait. Si certaines ou certains ont lu ce livre je veux bien vos impressions.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Mer 4 Juin - 21:24

le comte axel a écrit:
je viens d'acheter la biographie de Jean des Cars : "Eugénie la dernière impératrice".
L'avant propos veux tout dire :
"Eugénie est restée "L'Espagnole", vouée à la même vindicte qui avait conspué Marie-Antoinette, "L'Autrichienne" ", le parallèle avec notre funeste Reine est flagrant. ce livre à l'air bien fait. Si certaines ou certains ont lu ce livre je veux bien vos impressions.

Cordialement

C'est un livre d'une très grande richesse et qualité que j'ai aimé lire et relire. D'ailleurs les écrits de Jean Des Cars sont toujours très très interessants et de valeur... je viens tout juste de terminer son dernier intitulé "La Saga des Romanov"... de nombreux liens sont faits avec Louis XVI et Marie Antoinette comme une pertinente analyse du devoir de mémoire à la russe et des "donneurs de leçons" français!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Mer 4 Juin - 21:34

Merci beaucoup pour vos impressions Monsieur de Castelnau

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   Jeu 5 Juin - 0:23

J`ai lu moi aussi des livres de Jean des Cars.
Sur les pas de Sissi et un livre sur son fils Rodolphe. Very Happy
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Impératrice Eugénie: la mémoire de la Reine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Impératrice Eugénie et le sultan, un Amour secret ?
» L'impératrice Eugénie et Marie-Antoinette
» L'Impératrice Eugénie revient mourir en Espagne.....
» Sainte Adélaïde Impératrice du Saint Empire, Bienheureuse Marie des Anges Carmélites, commentaire du jour "Qu'êtes-vous allés voir au désert ?"
» NOUVEAU - Joséphine, l'impératrice créole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: