Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La duchesse de Polignac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 30 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 11:37

C'est vrai Pim, et de plus Marie-Antoinette n'a jamais été véritablement intéressée ou attirée par des intrigants pur et durs et par des magouilleurs. Il y en avait plein la cour, et son but était justement de s'isoler le plus souvent possible avec ses amis digne de confiance qui ne lui souriaient pas juste par intérêt Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 12:36

Le prince de Ligne souligne l'aversion de Marie-Antoinette pour les intrigants. Il dit même qu'elle les sentait venir de loin ...

Pour en revenir au chantage, de son départ de la Cour, auquel la plupart des historiens prétendent que se livrait Mme de Polignac, il s'appuie sur ce témoignage de Mme Campan (qui elle, était probablement de bonne foi, et aimait Mme de Polignac). Je cite:

" ... si son coeur était incapable de former des projets ambitieux, sa famille et ses amis virent leur propre fortune dans la sienne et cherchèrent à fixer d'une manière invariable la faveur de la Reine. La comtesse Diane, soeur de M. de Polignac, le baron de Besenval, M. de Vaudreuil, amis particuliers de la famille Polignac, employèrent un moyen dont le succès était infailllible.
Un de mes amis qui avait leur secret, le comte Demoustier, vint me raconter que Mme de Polignac allait quitter Versailles subitement, qu'elle ne ferait d'adieux à la Reine que par écrit, que la comtesse Diane et M. de Vaudreuil lui avaient dicté sa lettre et que toute cette affaire était combinée dans l'intention d'exciter l'attachement jusqu'àlors stérile de Marie-Antoinette.
Le lendemain, quand je montais au château, je trouvai la Reine tenant une lettre avec attendrissement; c'était la lettre de la comtesse Jules; la Reine me la montra. La comtesse y témoignait sa douleur de s'éloigner d'une princesse qui l'avait comblée de ses bontés. La médiocrité de sa fortune lui en imposait la loi, mais bien plus encore la crainte que l'amitié de la Reine, après lui avoir attiré de dangereux ennemis, ne la laissât livrée à leur haine et au regret d'avoir perdu l'auguste bienveillance dont elle était l'objet.
Cette mesure eut tout l'effet qu'on en avait attendu. Une Reine jeune et vive ne supporte pas longtemps l'idée d'une contradiction. Elle s'occupa plus que jamais de fixer la comtesse Jules auprès d'elle, en lui faisant un sort qui pût la mettre à l'abri de toute inquiétude."

On a souvent mis en exergue les petites erreurs ou confusion de mémoire de Mme Campan. Je crois qu'en voici un exemple type!
Pourquoi ?
Mme Campan place l'histoire de la lettre à Versailles, et non pas à Fontainebleau où, effectivement, nous raconte le prince de Ligne,la première année de la faveur, 1775, le chevalier de Luxembourg mena une grande intrigue pour discréditer Mme de Polignac dans le coeur de la Reine. La comtesse dit à Marie-Antoinette: " Nous ne nous aimons pas encore assez pour être malheureuses si nous nous séparons. Je sens que cela arrive déjà. Bientôt je ne pourrai plus vous quitter: prévenons ce temps-là. Laissez-moi partir de Fontainebleau. Je ne suis pas faite pour la Cour. Tout le monde en sait trop ici pour moi. "
Mme Campan fait un amalgame avec des propos tenu par Demoustier contre Mme de Polignac et elle brode même ( "J'ai vu la Reine, j'ai lu la lettre ...." ) Or , quel crédit pouvons-nous accorder à Demoustier ? Est-il quelqu'un d'honnête ? Je ne le crois pas. Je vais jusqu'à penser qu'il ment purement et simplement, parce qu'un extrait des mémoires de Brissot éclaire le personnage d'une lumière plutôt glauque:
" Londres était alors (vers 1780) le foyer d'un commerce bizarre qui se faisait sur les libelles. Cinq ou six Français couverts de dettes et d'opprobre, abusés par le succès passager du corsaire Morande (Théveneau de Morande, maître du genre en matière de chantage fondé sur libelles et pamphlets) avaient imaginé de menacer le gouvernement français des écrits les plus virulents, si l'on n'assouvissait pas leur faim par des sommes considérables ... Croira t-on que le ministre de France qui était alors en Angleterre, le comte Demoustier, que j'ai revu depuis en Amérique, croira t-on que cet ambassadeur fut l'agent de cette séduction, et qu'il ne rougit pas de s'afficher pour le patron de Morande ..." (Henri d'Alméras: "Marie-Antoinette et les pamphlets royalistes et révolutionnaires")
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 12:50

Votre analyse très fine me paraît difficilement réfutable, chère amie. J'ai d'ailleurs toujours trouvé cette anecdote trop édifiante pour ne pas être suspecte. Et si Madame de Polignac était sincère ? Et si elle songeait vraiment à quitter cette cour où elle se sentait mal ? Et si la reine avait cherché tous les moyens pour la retenir ?

C'est pas moins tordu, comme explication ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 13:10

En effet, cette anecdote reste dure à vérifier, et je me demande aussi comment une personne peu connue comme le Comte Demoustier pouvait connaître cette histoire de lettre dictée par Vaudreuil et Diane de Polignac...
Campan a aussi pu utiliser cette version pour mieux se placer dans la peau de la vraie confidente de Marie-Antoinette qui essaie de la protéger des intrigues :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 17:08

pimprenelle a écrit:
Votre analyse très fine me paraît difficilement réfutable, chère amie. J'ai d'ailleurs toujours trouvé cette anecdote trop édifiante pour ne pas être suspecte. Et si Madame de Polignac était sincère ? Et si elle songeait vraiment à quitter cette cour où elle se sentait mal ? Et si la reine avait cherché tous les moyens pour la retenir ?

C'est pas moins tordu, comme explication ?


Vous dites vrai, Pim: c'est moins tordu, c'est tout simple, et c'est probablement le fin mot de tout cela ! Je m'en remets au prince de Ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 17:24

Le Prince de Ligne est une valeur sûre je pense, car il a un regard extérieur, non intéressé et plutôt objectif Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 17:34

Et aussi franc et bienveillant. Or, écrit le duc de Lévis, " son rang et la loyauté de son caractère, en imprimant aux écrits du prince de Ligne le sceau de l'authenticité, les ont rendus historiques."
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 18:38

Ah oui c'est très joliment dit, et tellement vrai en plus
Les mémoires du Prince de Ligne doivent être celles que j'ai lues que je trouve les plus objectives et les moins intéressées, avec celles d'Esterhazy Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 18:59

Je n'ai pas encore lu celles d'Estherazy. Il était un satellite de la société Polignac.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 19:04

Je vous les conseille, Esterhazy est du même style de le Prince de Ligne, assez indépendant d'esprit, clairement non intéressé, et il apporte beaucoup de précision quant à la cour de Russie, suite à ses voyages auprès de Catherine II Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 19:19

Je me promets bien de les lire, mais je ne les ai pas trouvées, ni à la bibliothèque municipale ni à la B.U. de Caen ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 20:00

Oui, c'est vrai que j'ai les ai trouvées sur Chapitre.com je crois, dans la catégories des livres anciens, elle se font rares :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 11 Oct - 20:43

Dommage !
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Dim 12 Oct - 18:35

J'avais oublié (je viens de le relire) que Yolande était présente le 19 Mai 1770 lors du bal organisé à Versailles en l'honneur du Dauphin et de la Dauphine.
Je plaçais la première rencontre de Yolande et Marie-Antoinette bien des années après, mais bon, même si elles ne se sont pas parlées ce 19 Mai 1770, elles se sont peut-être vues
Surtout que Yolande a dansé lors de ce bal...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Dim 12 Oct - 18:46

Oui... J'avais découvert cela avec stupéfaction dans l'excellent "Amitiés de reine" de Lafaye.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Dim 12 Oct - 19:06

Ce n'est pourtant pas anodin, ça aussi ça mérite de figurer dans les coïncidences
Marie-Antoinette se souvenait, à priori , d'avoir vu Fersen 4 ans plus tôt quand elle l'a revu en 1778....mais avec Polignac c'est bien plus de 4 ans...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Dim 12 Oct - 19:15

Chou d'amour a écrit:
J'avais oublié (je viens de le relire) que Yolande était présente le 19 Mai 1770 lors du bal organisé à Versailles en l'honneur du Dauphin et de la Dauphine.
Je plaçais la première rencontre de Yolande et Marie-Antoinette bien des années après, mais bon, même si elles ne se sont pas parlées ce 19 Mai 1770, elles se sont peut-être vues
Surtout que Yolande a dansé lors de ce bal...




Eh oui ! la présentation officielle de Yolande à la Cour avait eu lieu avant l'arrivée de la Dauphine.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Dim 12 Oct - 19:39

Oui ça aussi je l'ai découvert dans votre livre, mais là pour ce 19 Mai c'est encore pire car Marie-Antoinette y était Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Dim 12 Oct - 20:17

Il est important de le souligner, parce que cela bat en brèche l'idée trop généralement répandue d'une intrusion indue et sournoise de Yolande, à Versailles, par la grâce de la faveur, comme le serine ce diable de Mercy à son Impératrice.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Dim 12 Oct - 20:42

Oui vous avez raison Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 18 Oct - 18:44

Je me permets de citer ici un rapide extrait d'un poème écrit par Vaudreuil pour la Duchesse de Polignac en 1775 (extrait tiré du livre "Madame de Polignac et Marie-Antoinette" de Nathalie Colas des Francs) : Very Happy

"Tôt ou tard, on te punira
D'être trop aimable et trop belle :
Ton triomphe, un jour, déplaira,
Et quand ton coeur tendre et fidèle
De bonne foi s'attachera,
Une favorite nouvelle
A coup sûr te supplantera"


Cet extrait a attiré mon attention, tant la première partie est vraiment prémonitoire de la part de Vaudreuil, mais par contre en ce qui concerne la 2ème partie il a sous-estimé l'amitié portée par Marie-Antoinette à Polignac Very Happy
Mais quoiqu'il en soit, un tel poème montre tout l'attachement qu'il avait pour Yolande flower

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 1 Nov - 20:08

Merci, Chou, pour ce petit extrait ! J'aime moi aussi beaucoup ce poème. Toute la tendresse de Vaudreuil pour Yolande y est exaltée, en même temps que ses regrets de l'ancienne obscurité de Mme de Polignac, quand elle n'était qu'à lui. Il y exprime également une certaine inquiétude devant la fragilité de la faveur et les blessures qui peuvent s'ensuivre.
Je ne crois pas que Vaudreuil sous-estime l'affection que Marie-Antoinette est capable de ressentir pour la comtesse Jules, mais cette amitié n'en est qu'à ses balbutiements. Nous sommes en 1775 . Vaudreuil est bien éloigné de se douter quelles proportions elle va prendre. C'est donc la sagesse qui lui inspire un propos aussi mesuré.
Notez, Chou, le tutoiement, rarissime au XVIII, et qui atteste de la grande intimité qui lie Yolande et Vaudreuil.

Notre baron de Batz trouve Vaudreuil peut-être trop omniprésent dans cette biographie, mais il faut bien se figurer que Vaudreuil est à chaque instant dans le sillage de sa belle cousine loin de laquelle il ne saurait vivre. Et tant mieux pour nous, puisqu'il écrit de longues missives à Artois qui sont une mine d'informations "sur le vif". On n'est pas dans l'apocryphe !!!
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 1 Nov - 20:30

On peut en effet comprendre la méfiance de Vaudreuil vis à vis de cette amitié naissante entre Marie-Antoinette et sa cousine, il faut reconnaître qu'à la base ça avait peu de chance de durer si on regarde le vécu de ce genre de relation  :s:
Mais en ce temps, 1775, il ne pouvait connaître suffisamment Marie-Antoinette pour savoir qu'elle était honnête dans ses amitiés  Wink
Je n'avais pas fait attention à ce tutoiement, mais vous avez raison, c'est rare, et ça renforce la complicité qu'il y avait entre eux!

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 1 Nov - 20:52

Grand merci à vous, Chou, vous êtes trop mignon ! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   Sam 1 Nov - 21:27

Vous de même chère flower

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La duchesse de Polignac   

Revenir en haut Aller en bas
 
La duchesse de Polignac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 30 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Portraits de la duchesse de Polignac
» Lettres de la duchesse de Polignac à M. de Calonne
» Lettres de Calonne à la duchesse de Polignac
» Lettre de la reine Marie-Caroline à la duchesse de Polignac, juillet 1791
» La duchesse Jules de Polignac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: