Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Emilie du Châtelet, Femme des Lumières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Sam 11 Aoû - 21:45

Voilà, j'ouvre un sujet sur une belle personnalité !

C'est sous le nom d'Emilie du Châtelet que l'Histoire a retenu celle qui naquit le 17 décembre 1706 Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil. Fait exceptionnel, son père, homme éclairé, lui donna la même éducation qu'à ses garçons. Cette jeune fille était remarquablement douée et avide de toutes les connaissances. Dès l'enfance, elle connut les philosophes qui fréquentaient le salon parisien de ses parents.


A 19 ans, elle épousa le Marquis Florent Claude du Châtelet qui, de beaucoup son aîné et très occupé par ses affaires, lui laissa la bride sur le coup. La jeune femme put ainsi mêler plaisir et étude, son amant le plus célèbre et le plus déterminant restant Voltaire. En effet, si Emilie du Châtelet passa à la postérité comme l'égérie de Voltaire, la relation fut importante dans l'autre sens aussi.

Le célèbre homme de science dit d'elle :
Jamais une femme ne fut si savante qu’elle, et jamais personne ne mérita moins qu’on dît d’elle : c’est une femme savante. […] Elle ne parlait jamais de science qu’à ceux avec qui elle croyait pouvoir s’instruire, et jamais n’en parla pour se faire remarquer.

Voltaire reconnut aussitôt les talents de la jeune femme et ses capacités dans les domaines éminemment masculins qu'étaient alors les mathématiques et la physique. Elle étudia notamment Leiptniz et Newton. De ce dernier, elle établit une traduction en français.


Frontispice de la traduction des Principia de Newton

A la fois indifférente aux détails extérieurs et très sensible aux bruits, comme le sont les personnes surdouées, Emilie du Châtelet fut moquée pour ce qui, sous la plume des femmes en vue, chez qui l'on ne pourrait exclure une pointe de jalouise, passa pour des ridicules.

Mme du Deffand :
Représentez-vous une femme grande et sèche, le teint échauffé, le visage maigre, le nez pointu, de petits yeux vert de mer, sans hanches, la poitrine étroite, de gros bras, de grosses jambes, des pieds énormes. Le rire glapissant, la bouche plate, les dents clairsemées et extrêmement gâtées. Comme elle veut être belle en dépit de la nature, et qu'elle veut être magnifique en dépit de la fortune, elle est obligée, pour se donner le superflu, de se priver de bien du nécessaire, tels que chemises, mouchoirs. Et sans talents, sans mémoire, sans goût, sans imagination, elle s'est faite géomètre pour paraître au-dessus des autres femmes, ne doutant pas que la singularité ne donnât la supériorité. On la regarde comme une princesse de théâtre et l'on a presque oublié qu'elle est femme de condition. […] On dit qu'elle étudie la géométrie pour parvenir à entendre ses livres. La science est un problème difficile à résoudre : elle en parle comme Sganarelle parlait latin devant ceux qui ne le savaient pas… […] Quelque célèbre que soit madame du Châtelet, elle ne serait pas satisfaite si elle n'était pas célébrée, et c'est encore à quoi elle est parvenue en devenant l'amie déclarée de M. de Voltaire ; c'est lui qui donne de l'éclat à sa vie et c'est à lui qu'elle devra l'immortalité.

Mme de Créquy :
C'était une merveille de force ainsi qu'un prodige de gaucherie. Elle avait des mains et des pieds formidables ; elle avait déjà la peau comme une râpe à muscade. Enfin la belle Émilie n'était qu'un vilain Cent-Suisses, et pour avoir souffert que Voltaire osât parler de sa beauté, il fallait assurément que l'algèbre et la géométrie l'eussent fait devenir folle. Ce qu'elle avait toujours eu d'insupportable, c'est qu'elle avait toujours été pédante et visant à la transcendance en fait de compréhension, tandis qu'elle embrouillait tout ce qu'on lui mettait en mémoire, et qu'elle en faisait une manière d'hochepot indigestible. […] Je comprends bien que M. de Voltaire ait eu la fantaisie de la faire passer pour une savante ; mais je n'ai jamais pu m'expliquer comment M. Clairault, qui était rude et sévère, avait eu cette complaisance-là. Nous disions toujours qu'elle avait dû lui donner de l'argent, et nous n'avons jamais ouï parler du génie sublime et du profond savoir de Madame du Châtelet sans éclater de rire.

Mme de Staal-Delaunay :
Madame du Châtelet est, d'hier, à son troisième logement. Elle ne pouvait plus supporter celui qu'elle avait choisi. Il y avait du bruit et de la fumée sans feu (il me semble que c'est son emblème). Le bruit, ce n'est pas la nuit qu'il l'incommode, m'a-t-elle dit, c'est le jour, au fort de son travail : cela dérange ses idées. Elle fait actuellement la revue de ses principes : c'est un exercice qu'elle réitère chaque année, sans quoi ils pourraient s'échapper et peut-être s'en aller si loin qu'elle n'en retrouverait pas un seul. Je crois bien que sa tête est pour eux une maison de force et non le lieu de leur naissance : c'est le cas de veiller soigneusement à leur garde !

En 1746, la Marquise rencontra à Lunéville, à la Cour de Stanislas Leszczyński, son dernier amour, sans pour cela délaisser l'amitié de Voltaire. Malheureusement, elle décéda en septembre 1749 après avoir donné naissance à une petite fille qui ne survécut pas non plus.

Collé aura alors ce mot particulièrement cruel :
Il faut espérer que c'est là le dernier air que Madame du Châtelet se donnera ; mourir en couche à son âge, c'est décidément prétendre ne rien faire comme les autres…

Voilà. Un personnage intéressant, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Sam 11 Aoû - 21:49

Oui, quelle femme hors du commun, il n'y en a pas assez comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Sam 11 Aoû - 21:52

Dites plutôt que c'est l'Histoire qui ne les a pas reconnues... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Sam 11 Aoû - 21:57

Quelle horreur, cette phrase écrite à sa mort !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Sam 11 Aoû - 21:59

C'est dire si elle était impopulaire !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Sam 11 Aoû - 22:13

Populaire chez les savants de son espèce, impopulaire chez les autres. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Sam 11 Aoû - 22:16

Vous ne croyez pas si bien dire, voici ce que le Journal des Savants écrivait sur elle :

"Quel encouragement pour ceux qui les cultivent [les sciences], de voir une Dame qui, pouvant plaire dans le monde, a mieux aimé s'instruire dans sa retraite, qui dans un âge où les plaisirs s'offrent en foule, préfère à leur erreur malheureusement si douce, la recherche de la vérité toujours si pénible, qui, alliant enfin la force aux grâces de l'esprit et de la figure, n'est point arrêtée par ce que les sciences ont de plus abstrait".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 12:23

Elle n'était donc pas si mal tournée !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 12:38

D'ailleurs elle plaisait aux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 12:42

Ceci ne nous regarde pas ......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 12:45

Voltaire, surtout, qui ne se remit pas de sa mort :

J'ay perdu un amy de vingt-cinq années, un grand homme qui n'avoit de défaut que d'être une femme, et que tout Paris regrette et honore
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 13:14

C'est beau .....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 13:17

Une gravure :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 13:28

Elle avait tout de même des traits assez ingrats. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 13:48

Et un caractère difficile ..... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 14:55

Bande de jaloux !

C'était un ovni pour son temps, une femme savante au sens littéral de l'expression. Du coup, méjugée. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Dim 12 Aoû - 17:32

Elle ne s'intéressait pas qu'aux sciences, elle était douée pour tout ! Very Happy

Elle danse, joue du clavecin, apprend le latin, le grec et l’allemand, s’intéresse aux beaux habits, à l’opéra et à la philosophie naturelle, c’est-à-dire aux sciences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:03

Et elle n'a pas fréquenté que Voltaire, mais aussi Bernoulli, Euler, Buffon, Réaumur ......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:15

A propos de son caractère difficile, ce site d'Histoire la qualifie d'extrême en tout. Wink
https://www.herodote.net/emilie_du_Chatelet_1706_1749_-synthese-201.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:18

Oui... Le profil type du surdoué quoi... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:22

Un ouvrage publié par Emilie du Châtelet :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:26

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:27

Ah oui ... C'est pointu ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:28

Une vraie femme savante, j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   Mar 14 Aoû - 12:30

Moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emilie du Châtelet, Femme des Lumières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emilie du Châtelet, Femme des Lumières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Exposition au musée de Langres : Emilie du Châtelet, une femme des Lumières
» Emilie du Châtelet ...
» Le "salam" entre homme et femme
» Mémoire d'élève sage-femme
» Comment rendre une femme heureuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Les sciences-
Sauter vers: