Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Jeu 13 Aoû - 19:15

Chou d'amour a écrit:

De plus cette personne a tenté de se réinscrire juste après avec un autre pseudo, preuve là encore que ses intentions étaient peu recommandables. Mais comme depuis peu je dois confirmer moi-même une inscription pour l'autoriser...nous sommes tranquilles Wink



C'est donc toujours le même procédé !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Jeu 13 Aoû - 19:26

Citation :
Citation :
De plus cette personne a tenté de se réinscrire juste après avec un autre pseudo, preuve là encore que ses intentions étaient peu recommandables. Mais comme depuis peu je dois confirmer moi-même une inscription pour l'autoriser...nous sommes tranquilles Wink

C'est donc toujours le même procédé !!!!!!

Non rassure-toi ce n'est que la deuxième fois que ça arrive depuis la création du Boudoir  Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Jeu 13 Aoû - 19:44

Oui, je me souviens du vicomte de V. puis chevalier Danceny ...... C'était tellement gros ! Il n'y avait pas à se tromper !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MADAME DE POLIGNAC   Lun 30 Nov - 22:56

Nouveau venu au boudoir, me permettrez-vous de porter mon jugement sur la duchesse de POLIGNAC ?
J'en ai d'abord eu une image bien sombre. Une image due à ma première biographie de Marie-Antoinette, celle de JEAN CHALON. Une biographie très intéressante, mais partiale : une vénération exacerbée pour la Reine et qui, du coup, faisait de Madame de POLIGNAC un monstre, la responsable de tous les maux.
Même son de cloche chez HORTENSE DUFOUR, dans "Marie-Antoinette, la mal aimée", où la duchesse est décrite comme la responsable de tous les malheurs...
D'autres recherches m'ont amené à réviser mon jugement. Mais le personnage demeure difficile à saisir : habile intrigante, arriviste opportuniste, étourdie manipulée par son amant VAUDREUIL, amie sincère ?
Aujourd'hui, j'ai cessé de noircir la duchesse, sans doute moins "néfaste" qu'on a bien voulu le dire. Sa fin attire la sympathie et donne à réfléchir. Je refuse de la voir en froide calculatrice : Yolande de POLIGNAC n'était pas Mme de la MOTTE quand même !
Je la verrais plus comme une insouciante qui a eu la chance de s'attirer l'amitié de la Reine et en a profité (à outrance, il est vrai), sans forcément réaliser les conséquences, surtout pour l'image de la Reine.
Il est facile de juger, si longtemps après. A mon avis, VAUDREUIL, Mme ADÉLAÏDE ou ESTERHAZY étaient bien plus dangereux pour la Reine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Lun 30 Nov - 23:08

Cher ami, je vous répondrai demain :  Mme de Polignac est ma petite chouchoute !!! Enfin, j'ai beaucoup de tendresse pour elle .
Mais il est trop tard maintenant ..........
Je sens que ce galopin de la nuit, la neige, va m'envoyer me coucher !
Tiens, je n'attends pas son injonction : le marchand de sable est en train de passer . Je vous tire ma révérence et vous souhaite bonne nuit et doux rêves .......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MADAME DE POLIGNAC   Lun 30 Nov - 23:13

Madame, l'impatience de vous lire va me tenir éveillé toute la nuit.
Que la vôtre vous soit douce.
Je vous souhaite la bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Lun 30 Nov - 23:13

Citation :
Yolande de POLIGNAC n'était pas Mme de la MOTTE quand même !

Oups !

Désolé, c'est un private joke...
Bienvenu ici.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Lun 30 Nov - 23:14

Citation :
Je sens que ce galopin va m'envoyer me coucher !
Zou !
Bonne nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Lun 30 Nov - 23:17

Citation :
Nouveau venu au boudoir, me permettrez-vous de porter mon jugement sur la duchesse de POLIGNAC ?
J'en ai d'abord eu une image bien sombre. Une image due à ma première biographie de Marie-Antoinette, celle de JEAN CHALON. Une biographie très intéressante, mais partiale : une vénération exacerbée pour la Reine et qui, du coup, faisait de Madame de POLIGNAC un monstre, la responsable de tous les maux.
Même son de cloche chez HORTENSE DUFOUR, dans "Marie-Antoinette, la mal aimée", où la duchesse est décrite comme la responsable de tous les malheurs...
D'autres recherches m'ont amené à réviser mon jugement. Mais le personnage demeure difficile à saisir : habile intrigante, arriviste opportuniste, étourdie manipulée par son amant VAUDREUIL, amie sincère ?
Aujourd'hui, j'ai cessé de noircir la duchesse, sans doute moins "néfaste" qu'on a bien voulu le dire. Sa fin attire la sympathie et donne à réfléchir. Je refuse de la voir en froide calculatrice : Yolande de POLIGNAC n'était pas Mme de la MOTTE quand même !
Je la verrais plus comme une insouciante qui a eu la chance de s'attirer l'amitié de la Reine et en a profité (à outrance, il est vrai), sans forcément réaliser les conséquences, surtout pour l'image de la Reine.
Il est facile de juger, si longtemps après. A mon avis, VAUDREUIL, Mme ADÉLAÏDE ou ESTERHAZY étaient bien plus dangereux pour la Reine.

Oui je suis d'accord, moi aussi j'en avais une mauvaise image après avoir lu Chalon ou même Zweig. Mais j'ai commencé à changer d'avis en lisant la correspondance de Marie-Antoinette tout simplement, où j'ai pu constater qu'elles étaient vraiment proche et que tout n'était pas qu'une relation à sens unique.
La duchesse de Polignac a fait des erreurs en effet, de grosses erreurs, mais comme n'importe qui : Marie-Antoinette, Louis XVI, Robespierre, Danton, Mirabeau etc... Very Happy  La pauvre a beaucoup trop subi les haines pamphlétaires qui ont réussi à transpirer à notre époque  

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 9:39

Citation :
Nouveau venu au boudoir, me permettrez-vous de porter mon jugement sur la duchesse de POLIGNAC ?
J'en ai d'abord eu une image bien sombre. Une image due à ma première biographie de Marie-Antoinette, celle de JEAN CHALON. Une biographie très intéressante, mais partiale : une vénération exacerbée pour la Reine et qui, du coup, faisait de Madame de POLIGNAC un monstre, la responsable de tous les maux.
Même son de cloche chez HORTENSE DUFOUR, dans "Marie-Antoinette, la mal aimée", où la duchesse est décrite comme la responsable de tous les malheurs...
D'autres recherches m'ont amené à réviser mon jugement. Mais le personnage demeure difficile à saisir : habile intrigante, arriviste opportuniste, étourdie manipulée par son amant VAUDREUIL, amie sincère ?
Aujourd'hui, j'ai cessé de noircir la duchesse, sans doute moins "néfaste" qu'on a bien voulu le dire. Sa fin attire la sympathie et donne à réfléchir. Je refuse de la voir en froide calculatrice : Yolande de POLIGNAC n'était pas Mme de la MOTTE quand même !
Je la verrais plus comme une insouciante qui a eu la chance de s'attirer l'amitié de la Reine et en a profité (à outrance, il est vrai), sans forcément réaliser les conséquences, surtout pour l'image de la Reine.
Il est facile de juger, si longtemps après. A mon avis, VAUDREUIL, Mme ADÉLAÏDE ou ESTERHAZY étaient bien plus dangereux pour la Reine.
Merci pour cet avis nuancé. Il est vrai que, quand on vient de Chalon, on monte de bien bas... L'auteur se plaît en effet à transformer la vie de Marie Antoinette et conte de fées, et la plus tendre des amies en mauvais génie.  Rolling Eyes

Quand on s'impose les contraintes d'un scénario aussi manichéen, évidemment, cela interdit les demi-teintes...

Moi, ce qui m'a frappée d'emblée, c'est le monde qui existe entre les jugements portés sur Madame de Polignac et les sentiments émanant des lettres de la reine. Or, Marie Antoinette n'était pas une idiote, si elle a donné sans réserve son amitié à Madame de Polignac, c'est qu'elle la méritait, à la hauteur de l'affection.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 9:42

Citation :
Pour le terme "autrichienne", l'histoire est connue :
Lors de son arrivée en France, la famille royale se préparait à l'accueillir. Un jeune officier vint saluer MESDAMES et leur dit " être venu pour prendre leurs ordres".
Réponse de Madame ADÉLAÏDE :
"Si j'avais des ordres à donner, ce ne serait pas pour aller chercher une autrichienne" !
Tout est parti de là...
Tout est parti de là officiellement, mais depuis combien de temps la vieille bique appelait-elle la dauphine "l'Autrichienne" dans le secret de ses conversations privées ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 9:43

Chou d'amour a écrit:
En effet Very Happy

Oui Madame Sophie, "dangereuse" n'est pas le bon terme pour la désigner. "Aigrie" est déjà bien mieux
Les deux ne sont pas incompatibles, au contraire, ils se complètent hélas très bien. Aigrie et dangereuse, je dirais...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 10:16

C'est le comte Horace de Viel-Castel qui parle de la complicité de Maurepas avec Mesdames Tantes, contre Marie-Antoinette :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 10:44

Pour vous répondre, quant à la duchesse de Polignac, je vous transmets ci-dessous une critique de Didier Paineau, de sa dernière biographie, sur le site littéraire BOOJUM.   Elle résume assez bien la vie et le caractère de Yolande ... ( mais zappe la contre-révolution à l'étranger ...... )

Histoire

Un éclairage exact et poignant sur la Révolution

MADAME DE POLIGNAC ET MARIE-ANTOINETTE, une amitié fatale


Yolande de Polignac est une des grandes figures, avec la Princesse de Lamballe, de l’entourage de Marie-Antoinette, dans le dernier tiers du XVIIIe siècle. Elle a concentré toutes les accusations sur le parasitisme de la noblesse de cour.
Une personne délicate

Yolande est née le 8 septembre 1749, à Paris, dans une famille de vieille noblesse de Guyenne. Elle est élevée à l’instar des jeunes filles de son rang, préférant les arts aux matières plus intellectuelles. Elle épouse Jules de Polignac à l’âge de 18 ans. Le jeune couple ne roule pas sur l’or et se présente peu à la cour, n’y pouvant assumer son rang. C’est par hasard que Yolande rencontre la jeune reine, lors d’une belle journée de printemps, en 1775. Avec délicatesse, elle lui permet d’éviter un impair. L’amitié est immédiate. Marie-Antoinette se sent très seule, et se détache de la princesse de Lamballe, trop querelleuse, dans le panier de vipères mesquines qui forme la Maison de la Reine. Yolande est en dehors de tout cela. Sa délicatesse, sa douceur, son absence de calcul politique sont autant de bouffées de bonheur pour une souveraine délaissée par un mari qui mettra des années à se faire opérer d’un problème qui l’empêche d’avoir des relations sexuelles… Ce souci retombe sur Marie- Antoinette. Elle se fait poursuivre par des poissardes, qui blâment en termes peu amènes sa « stérilité ». Evidemment on l’accuse aussi d’avoir une amitié particulière à l’égard de Yolande. Yolande, de son côté, est sans cesse sollicitée par sa famille, chapeautée par sa belle sœur Diane, et les nombreux « amis » que sa faveur lui a attirés.

Un pion docile…

Elle obtient pour les autres mais ne demande rien pour elle. L'auteur nous laisse entendre qu’il ne s’agit pas là de machiavélisme. En effet, les deux jeunes femmes sont frivoles, bonnes et douces. Elles s’amusent, la reine dépense sans compter, perd des sommes folles au pharaon, et cherche à échapper aux rigueurs de la cour. En somme, elles sont détachées de la vie réelle. On en fait reproche à Yolande qui accentuerait les travers de la souveraine. Louis XVI passe tout à sa jeune reine, d’autant plus que, lui aussi apprécie beaucoup Yolande. Trianon est un paradis sans étiquette. Les Polignac obtiennent tout ce qu’ils veulent et cela fait scandale.


Jules de Polignac est fait duc, sans rien avoir demandé. Il semble avoir la même naïveté que son épouse. Yolande devient gouvernante des enfants royaux ce qui l’oblige à délaisser sa chère insouciance. Elle partage toutes les émotions de la reine, leur intimité est profonde, mais éprouve une lassitude intense envers les gens qui ne l’approchent que pour demander, demander encore. La reine est éclaboussée par l’affaire du collier. Le déficit de l’Etat, pourtant dû, pour l’essentiel, à la guerre d’indépendance américaine, contribue à faire monter la haine à l’égard des Polignac. Lors d’émeutes parlementaires, en 1787, on brûle l’effigie de Yolande.

…Qui rallie toutes les haines !

Les calomnies augmentent jusqu’à faire pleurer le roi en public lors d’une chasse où un « bon esprit » lui remet lettres et libelles. On appelle Yolande « le Jules de la reine » (expression qui a fait florès). L’ouverture des Etats Généraux ne fait qu’amplifier la haine, encouragée par les plus hauts personnages comme le cousin du roi, le duc d’Orléans. Avec quelle inconséquence les Polignac, le comte d’Artois, frère du roi, ont encouragé les « idées nouvelles »… En juillet 1789, la reine oblige sa chère amie à prendre la fuite. Elle traverse une France anarchique où, partout, on la recherche. L’émigration bavarde et, Yolande, s’étiole loin de son amie. Le récit des ignominies du 10 août 1792, de la détention du couple royal, rapporté avec toute la crudité que lui permet l’élégance de l’auteur, achève, coup après coup, Madame de Polignac. Le cadavre de Madame de Lamballe, la tête au bout d’une pique, les seins coupés, un gueux exhibant son cœur avant de le manger, un autre paradant avec une fausse moustache prise sur la toison intime de la princesse, ou telle pauvresse chiant dans la bouche d’un garde suisse mort… Elle meurt en décembre 1793, deux mois après la reine. On écrit sur sa tombe : « morte de douleur ».

L’ampleur des sources et les détails fournis confirment un travail énorme ,  passionnant, mais qui exige un lectorat d'une certaine culture.

Didier Paineau
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 10:46

Oui Marie-Antoinette a débarqué à Versailles, alors sujet à plein de clans internes et de conflit d'intérêts

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MADAME DE POLIGNAC   Mar 1 Déc - 11:19

J'ai bien reçu votre lettre et je reste confondu devant votre érudition et votre amabilité. Voilà un témoignage qui ne peut que m'encourager à nuancer mon jugement sur la duchesse de POLIGNAC.
J'ai demandé à mon jardinier de me cueillir une rose. Je vous l'envoie afin de vous remercier de votre message.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 11:25

Merci, infiniment. Very Happy Je la reçois avec plaisir et cours chercher un vase soliflore !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MADAME DE POLIGNAC   Mar 1 Déc - 15:30

Votre générosité, après ce message, ne fait plus l'ombre d'un doute !
Je baise respectueusement, si vous me permettez cette audace, le bout de vos doigts parfumés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 1 Déc - 15:49

Simplement, j'ai bazardé les assertions de Didier Paineau sur l'auteur pour ne poster que le résumé .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mer 30 Déc - 2:45

Oula, j'ai parcouru les pages sur l'amitié entre Mme de Polignac et la reine, quel débat passionné et explosif !
J'ai eu l'occasion de rencontrer le prince de Polignac et son fils le duc, dans un musée où je travaillais : des gens charmants (le prince est décédé aujourd'hui) qui m'ont parlé de leur aïeule de manière très touchante : une femme désintéressée pour elle-même, aimant la simplicité, détestant l'intrigue, bref une vraie "bouffée d'oxygène" pour la reine, qui n'était entourée que de gens ambitieux et intrigants ! Qu'en pensez-vous ? est-ce exact ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mer 30 Déc - 8:58

Cette opinion n'est-elle pas en corrélation avec nos propos que vous venez de parcourir?
Pour ma part, c'est tout-à-fait la vision que j'ai de l'amitié entre Madame de Polignac et Marie-Antoinette !
Je ne peux que vous inviter à lire le livre de Nathalie Colas des Francs sur la plus tendre des amies de la Reine !

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mer 30 Déc - 10:47

NICOLELINDA a écrit:
Oula, j'ai parcouru les pages sur l'amitié entre Mme de Polignac et la reine, quel débat passionné et explosif !
J'ai eu l'occasion de rencontrer le prince de Polignac et son fils le duc, dans un musée où je travaillais : des gens charmants (le prince est décédé aujourd'hui) qui m'ont parlé de leur aïeule de manière très touchante : une femme désintéressée pour elle-même, aimant la simplicité, détestant l'intrigue, bref une vraie "bouffée d'oxygène" pour la reine, qui n'était entourée que de gens ambitieux et intrigants ! Qu'en pensez-vous ? est-ce exact ?

Plus qu'exact même je dirais Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Lun 4 Jan - 10:46

Oui, c'est tout à fait ça !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 9 Mar - 0:34

Je pense de plus en plus que madame de Polignac était vraiment une femme digne d'amitié et digne de confiance pour Marie-Antoinette et pour Louis XVI, ce qui est quand même un tour de force. C'est quand même rare de trouver un point commun chez les deux. Donc déjà une énorme qualité pour Yolande.

Ils ne lui ont pas confié leurs enfants pour des prunes : elle leur avait probablement démontré qu'elle en était capable. Ils ont assez prouvé tous les deux leur attention quant à l'éducation de leurs enfants. Normal de la confier à une des personnes qui leur ait le plus chère. A tous les deux en plus.

De plus, les sommes fabuleuses et les charges prestigieuses offertes par le couple royal n'étaient qu'un moyen pour élever leur amie et ses proches le plus près d'eux. Que ce soit volontaire pour réduire l'influence des grandes familles comme les Noailles ou Rohan est encore plus une preuve de la qualité de cette amitié. Ils n'ont pas recherché le rang mais la personne.
Madame de Lamballe était déjà princesse du sang, brue de l'homme le plus riche de France. Elle était donc plus légitimement digne de se trouver auprès de la dauphine puis reine de France. Et la princesse elle-même et Penthièvre pourtant réputés doux réclamaient encore plus. Les mœurs de la Cour sont certes choquantes à nos yeux, mais c'était la normalité de "ce pays-ci". Le clan Polignac n'était donc pas pire que tous ces courtisans assoiffés d'honneurs. La faveur royale leur est tombée dessus, normal d'en retirer les avantages.

Je ne reprocherai pas non plus à notre chère Jules d'avoir encore plus poussé Marie-Antoinette à s'installer dans la vie privée. S'il y a bien un côté attachant à notre reine, c'est bien d'avoir souhaité vivre le plus naturellement possible. Et quelle image plus charmante que de les voir toutes les deux en gaulle, avec un grand chapeau de paille, se promener dans le parc du Petit Trianon ou à aller prendre une petite collation au Hameau, entourées de leurs enfants ? Suivie d'un petit "bœuf" le soir entre ces deux musiciennes assez douées dans les salons du Petit Trianon.
C'est charmant tout plein je trouve Bon peut-être un poil trop idéalisé mais sûrement possible.

Et j'en veux d'autant à cette horrible calomnie pour avoir sali ces deux femmes, détruites ensuite par la Révolution. L'une meurt assassinée, l'autre de chagrin, les deux après d'affreuses souffrances.

Ce refroidissement dans leur amitié assez perceptible un peu avant la Révolution (durant l'épisode Calonne/Loménie de Brienne) ne pourrait-il pas s'expliquer par la volonté des deux de se protéger mutuellement, leur amitié étant déjà plus que décriée ? De toute façon, malgré les piques rapportées par Bombelles par exemple, elles devaient tout de même se voir quasi quotidiennement, ne serait-ce qu'en présence des enfants.

Je me dis aussi que si la duchesse s'était sortie miraculeusement de sa maladie malgré l'affreux choc du décès de Marie-Antoinette, elle ne se serait sûrement jamais remise du sort de son Chou d'Amour.

Enfin, faire d'elle une débauchée alors qu'elle n'a eu visiblement qu'un seul véritable amour dans sa vie (Vaudreuil) c'est vraiment abusé!

Donc un vrai cœur que cette femme!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   Mar 9 Mar - 8:36

Que dire, chère Olivia, sinon que je suis en tous points d'accord avec le portrait que vous venez de brosser de la plus adorable des amies .

Le seul bémol : comme vous, je trouve absolument charmante et touchante cette aspiration à une vie simple et agreste en marge de la Cour, à laquelle Mme de Polignac a du reste encouragé Marie-Antoinette, mais c'est ce qui a fait grand tort à la Reine et nuit à sa considération !
Il est certain que si elle était restée sur son piédestal, telle une royale potiche, intangible, la calomnie aurait eu moins de prise sur elle .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Madame de Polignac méritait-elle l'amitié de la reine?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les lettres de Marie-Antoinette à Madame de Polignac
» Madame de Polignac, intime de Marie-Antoinette
» Portraits de la duchesse de Polignac
» L'amitié
» Monsieur Amour et Madame Tendresse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: