Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fersen, un chevalier courtois ? 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 11:32

Reinette a écrit:
Mais pourquoi se focaliser sur seulement Fersen ?


Parce que c'est lui qu'elle dit aimer et adorer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 11:39

pimprenelle a écrit:
Fersen n'aime que deux femmes, dis-tu... Tu ne veux pas que celle de l'été 1790 soit Eléonore, en vertu d'une touffe de cheveux, et nous savons qu'elle n'est pas Marie Antoinette.

Tu dis qu'elle n'est pas Marie-Antoinette, nuance !  Very Happy

pimprenelle a écrit:
Donc, il faut bien en ajouter une p'tit' troisième...  

Attends ! Je te fais ça tout de suite  :  


pimprenelle a écrit:
Quant à savoir quelle place occupent ces femmes dans le coeur de notre séducteur... il semble bien avoir emporté son secret dans la tombe. Mais il leur faisait assez d'effet pour les rendre dingues, en tout cas, comme le montre le désespoir de Madame de Saint Priest.

Qu'il les rende dingues signifie qu'il plait, pas qu'il aime .


pimprenelle a écrit:
, de toute manière, la femme qui occupe l'esprit de Fersen en cet été 1790 est assez importante à ses yeux pour qu'elle intéresse aussi si soeur.

Absolument, nous ne sommes simplement pas d'accord sur son identité .   Wink

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 14:08

Reinette a écrit:
Curieux n'est-ce pas ?
Oui pour Lauzun on peut penser à une certaine jalousie. Mais peut-être aussi était-il très bien placé pour savoir que si la reine est jeune et coquette, flirtante, séductrice au possible, aimant s'entourer de beaux jeunes hommes à la réputation sulfureuse, il y a une frontière à ne pas franchir.
Et Besenval ? Encore plus que Ligne, il devait en savoir des choses ! Bien plus qu'une Boigne, un Talleyrand ou un mieux que tout un Napoléon! Il ne cache pas sa surprise de voir la reine disposer de petites pièces cachées. On ne peut pas non plus le prendre en flagrant délit de vénération éperdue pour la reine, au contraire de Ligne. Et il ne dirait rien sur des possibles amours illicites ? Shocked

Oui c'est très curieux. Pourquoi Mme Campan évite-t-elle soigneusement de parler de Fersen dans ses mémoires ? Elle parle de tout le monde sauf de lui. Alors que nul ne conteste que Fersen etait à tout le moins proche de la reine.  Il y a anguille sous roche. Soit Mme Campan n'a pas osé écrire la vérité sur Fersen et Marie-Antoinette soit ses mémoires ont été expurgés (comme le prétend Holland). Quoi qu'il en soit, ce n'est pas parce-que le témoignage de Holland contient des incohérences, que les témoignages de Talleyrand et Mme Campan sont de facto irrecevables. Reste à savoir où sont passés les témoignages de Talleyrand et Mme Campan - surtout celui de Mme Campan à vrai dire... Il semblerait en tout cas qu'une main "amie" soit intervenue pour tenter de sauver l'honneur de la reine (un peu comme pour l'histoire des ratures appliquées à la correspondance Fersen/Marie-Antoinette).
Pour Besenval, même problème : son silence concernant l'incontournable Fersen est pour le moins suspect, voire lourd de sens.  Question

Citation :
Citation :
Merci  !  Very Happy Ligne était-il proche de Fersen ?
Pas à ma connaissance .

Le témoignage de Ligne n'a donc pas plus de valeur que les témoignages de Taube, St Priest etc... pourtant si décriés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 14:15

Citation :
Notre Marie-Antoinette EN sait plus long que nous là-dessus !    Mais elle n'a pas voulu me dire quoi . C'était avant même que je m'inscrive dans le Boudoir . Elle m'a dit tenir de André Castelot qu'il avait vu unE lettre compromettante ( cela dépend aussi de ce qu'il appelle compromettante, évidemment ... )  qui est en possession des descendants de Coigny .
Hou ! hou!  Marie-Antoinette, dites-nous tout !!!   .

ça pourrait être intéressant, en effet !


Citation :
Ah d'accord ! Une femme est ou austère ou dépravée ?

Or donc, si elle aime un homme, pas trente-six, un seul, est-elle ... une grosse chaudasse ???    ( c'est joli comme expression !    )

Décidément, je ne comprends rien de rien à tes raccourcis .

Oui moi non plus.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:21

Citation :
 Tu dis qu'elle n'est pas Marie-Antoinette, nuance !  Very Happy

Pas, moi, ton cher Fersen : Le Roi et la reine sont bien malheureux. Elle aussi est bien malheureuse.

Et ne viens plus nous chanter qu'il ajoute cette deuxième phrase pour noyer le poisson... c'est vraiment trop mignon, le mal que tu te donnes pour essayer de conserver ces lettres dans ton coffre à témoignages d'amour...  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:22

Citation :
Reinette a écrit:
Mais pourquoi se focaliser sur seulement Fersen  ?

Parce que c'est lui qu'elle dit aimer et adorer.
On peut adorer ses amis.  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:25

Citation :
Oui c'est très curieux. Pourquoi Mme Campan évite-t-elle soigneusement de parler de Fersen dans ses mémoires ? Elle parle de tout le monde sauf de lui. Alors que nul ne conteste que Fersen etait à tout le moins proche de la reine.  Il y a anguille sous roche. Soit Mme Campan n'a pas osé écrire la vérité sur Fersen et Marie-Antoinette soit ses mémoires ont été expurgés (comme le prétend Holland). Quoi qu'il en soit, ce n'est pas parce-que le témoignage de Holland contient des incohérences, que les témoignages de Talleyrand et Mme Campan sont de facto irrecevables. Reste à savoir où sont passés les témoignages de Talleyrand et Mme Campan - surtout celui de Mme Campan a vrai dire... Il semblerait en tout cas qu'une main "amie" soit intervenue pour tenter se sauver l'honneur de la reine (un peu comme pour l'histoire des ratures appliquées à la correspondance Fersen/Marie-Antoinette).
Pour Besenval, même problème : son silence concernant l'incontournable Fersen est pour le moins suspect, voire lourd de sens.  Question

Madame Campan évite de parler de Fersen, maintenant !   Vous devenez vraiment à mourir de rire !   Et Mercy, qui n'en touche mot à Marie Thérèse, alors qu'il surveillait pourtant sa fille de près, il évite aussi ?  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:29

Citation :
Le témoignage de Ligne n'a donc pas plus de valeur que les témoignages de Taube, St Priest etc... pourtant si décriés.
Si, parce que c'est un des seuls à avoir été vraiment proche de Marie Antoinette.

Taube est un ami de Fersen, il peut donc parler avec pertinence des sentiments de Fersen, pas de ceux de la reine. Face à son comportment à elle, il est comme le retse de la cour, il interprète. Et son interprétation est biaisée par son attachement à la Suède, comme celui des autres Suédois, c'est logique. La reine de France sourit à leur star locale, dites donc, le buzzzzzzzz !  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:30

Citation :
Oui c'est très curieux. Pourquoi Mme Campan évite-t-elle soigneusement de parler de Fersen dans ses mémoires ? Elle parle de tout le monde sauf de lui. Alors que nul ne conteste que Fersen etait à tout le moins proche de la reine.  Il y a anguille sous roche. Soit Mme Campan n'a pas osé écrire la vérité sur Fersen et Marie-Antoinette soit ses mémoires ont été expurgés (comme le prétend Holland). Quoi qu'il en soit, ce n'est pas parce-que le témoignage de Holland contient des incohérences, que les témoignages de Talleyrand et Mme Campan sont de facto irrecevables. Reste à savoir où sont passés les témoignages de Talleyrand et Mme Campan - surtout celui de Mme Campan a vrai dire... Il semblerait en tout cas qu'une main "amie" soit intervenue pour tenter se sauver l'honneur de la reine (un peu comme pour l'histoire des ratures appliquées à la correspondance Fersen/Marie-Antoinette).
Pour Besenval, même problème : son silence concernant l'incontournable Fersen est pour le moins suspect, voire lourd de sens.  Question

Et comment expliquer la même absence totale corps et biens de Fersen, dans la correspondance haletante que Mercy entretient avec Marie-Thérèse d'abord, puis ensuite Joseph et Kaunitz ?  Pas de Fersen ! Nulle trace . Inconnu au bataillon .  

C'est quand même fort de café, à tout le moins étrange .....   :scra

Censure, omerta ???  

Dans leur introduction, Arneth et Geffroy évoquent les Lauzun, Bezenval, Coigny, Chartres et autres Estherazy, tous les gentilshommes qui gravitent autour de Marie-Antoinette...  Mais sur Fersen, pas un traitre mot .
Que dalle !  

Alors oui, je pense comme vous à un silence lourd de sens .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:41

pimprenelle a écrit:
Citation :
 Tu dis qu'elle n'est pas Marie-Antoinette, nuance !  Very Happy
Pas, moi, ton cher Fersen : Le Roi et la reine sont bien malheureux. Elle aussi est bien malheureuse.

Et ne viens plus nous chanter qu'il ajoute cette deuxième phrase pour noyer le poisson... c'est vraiment trop mignon, le mal que tu te donnes pour essayer de conserver ces lettres dans ton coffre à témoignages d'amour...  

Mon coffre à témoignages d'amour ?    De toute façon, nous pouvons y verser tous les témoignages possibles et imaginables, pour vous, il est comme le tonneau des Danaïdes : toujours vide .
Aucun témoignage de recevable .

Coffre pour coffre, et pour rester chez les Grecs,  crois-tu que c'est ouvrir la boite de Pandore que d'envisager que Marie-Antoinette et Fersen s'aimaient ???
Que crains-tu de trouver au fond ?  ...... la dépravation, le cocufiage, la déchéance de Sainte Marie-Antoinette ?                  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:43

pimprenelle a écrit:
On peut adorer ses amis.  

Mais j'adore les miens, ne t'inquiète pas pour eux !  Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:48

pimprenelle a écrit:

Madame Campan évite de parler de Fersen, maintenant !   Vous devenez vraiment à mourir de rire !   Et Mercy, qui n'en touche mot à Marie Thérèse, alors qu'il surveillait pourtant sa fille de près, il évite aussi ?  

Ben oui, justement !
Reprends tes trois volumes de la correspondance de Mercy .   J'ai les miens sous les yeux .  Saute à l'index des noms propres, tu y trouveras la Cour, la ville, le ban, l'arrière-ban, la noblesse, le clergé, le tiers état ( j'exagère, c'est pour détendre l'atmosphère !  )  ......   mais de Fersen , point !

N'est-ce pas singulier ?  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 15:54

pimprenelle a écrit:
Citation :
Le témoignage de Ligne n'a donc pas plus de valeur que les témoignages de Taube, St Priest etc... pourtant si décriés.
Si, parce que c'est un des seuls à avoir été vraiment proche de Marie Antoinette.

De toute façon, Ligne réfute une liste d'amants dans laquelle il mentionne Fersen .   Point barre .
 
Il ne donne pas son avis sur la portée sentimentale de la relation de Marie-Antoinette et Fersen .   J'espère bien que vous sentez la différence, tout de même !
Nous parlons de sentiments, pas de sexe .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 18:33

Citation :
Reprends tes trois volumes de la correspondance de Mercy .   J'ai les miens sous les yeux .  Saute à l'index des noms propres, tu y trouveras la Cour, la ville, le ban, l'arrière-ban, la noblesse, le clergé, le tiers état ( j'exagère, c'est pour détendre l'atmosphère !  )  ......   mais de Fersen , point !

N'est-ce pas singulier ?  

Oui, c'est très curieux. Le silence des mémoires publiés de Mme Campan en ce qui concerne Fersen est également très étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 18:41

J'ai demandé à notre Marie-Antoinette de répéter dans le sujet ce qu'elle m'avait dit .  Elle me répond, avec sa drôlerie coutumière !

MARIE ANTOINETTE a écrit:
chère Amie,
vous pouvez me citer comme vous le jugerez bon - mais j'avoue que ce papotage sur FERSEN commence à me frisoter les moustaches et depuis plusieurs jours je ne l'ouvre plus !!!

Je m'exécute donc ....

MARIE ANTOINETTE a écrit:
effectivement, il y a fort longtemps, ANDRE CASTELOT que j'avais l'honneur de bien connaitre, m'avait confié que les decendants de COIGNY possédaient des lettres de la Reine qui pouvaient la compromettre avec l'un des deux Coigny, par contre je ne sais pas lequel des deux présents à la Cour !!!!!!
semblant prouver qu'elle aurait eu un sentiment, voir une liaison avec ce Monsieur !!!!!!
ne connaissant pas cette famille, je ne me suis jamais lancée sur ce dossier !!!!!!

MARIE ANTOINETTE  

Cette anecdote n'apporte rien au sujet Fersen, mais elle démontre comme nous le disions que Marie-Antoinette était non pas austère mais flirt .
Elle marivaudait volontiers, toute jeunette !  Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 18:58

Citation :
Cette anecdote n'apporte rien au sujet Fersen, mais elle démontre comme nous le disions que Marie-Antoinette était non pas austère mais flirt .
Elle marivaudait volontiers, toute jeunette !  Very Happy

C'est intéressant.  Very Happy Marie-Antoinette est tout sauf une femme austère. C'est une séductrice : elle aime la musique, le jeu, la parure, les robes, les bijoux, le théâtre, l'équitation, jouer sur les planches de son petit théâtre... cela ne démontre pas qu'elle ait eu une liaison amoureuse avec qui que ce soit certes, mais son caractère n'est pas celui d'une petite dévote telle que Marie Leczinska, ni celui d'une femme austère telle Mme de Maintenon.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:05

Citation :
 Et comment expliquer la même absence totale corps et biens de Fersen, dans la correspondance haletante que Mercy entretient avec Marie-Thérèse d'abord, puis ensuite Joseph et Kaunitz ?  Pas de Fersen ! Nulle trace . Inconnu au bataillon .  

C'est quand même fort de café, à tout le moins étrange .....   :scra

Censure, omerta ???  

Dans leur introduction, Arneth et Geffroy évoquent les Lauzun, Bezenval, Coigny, Chartres et autres Estherazy, tous les gentilshommes qui gravitent autour de Marie-Antoinette...  Mais sur Fersen, pas un traitre mot .
Que dalle !  

Alors oui, je pense comme vous à un silence lourd de sens .

Ah, il fallait bien qu'elle arrive, la fameuse conspiration du silence...   La carte que les fersiniens sortent de leur manche quand ils sont tout à fait à court d'argment.   Ca me fait penser au sketch de Palmade : Catherine Deneuve est folle de moi, la preuve, elle me regarde pas.  

Redevenons sérieux : si Mercy ne parle pas de Fersen, n'est-ce pas plutôt parce qu'il n'y a rien à dire ?  Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:10

Citation :
 Mon coffre à témoignages d'amour ?    De toute façon, nous pouvons y verser tous les témoignages possibles et imaginables, pour vous, il est comme le tonneau des Danaïdes : toujours vide .
Aucun témoignage de recevable .

Coffre pour coffre, et pour rester chez les Grecs,  crois-tu que c'est ouvrir la boite de Pandore que d'envisager que Marie-Antoinette et Fersen s'aimaient ???
Que crains-tu de trouver au fond ?  ...... la dépravation, le cocufiage, la déchéance de Sainte Marie-Antoinette ?                  

Je te l'ai déjà dit mille fois, c'est pas une vieille soixanthuitarde comme moi qui s'embarrasserait de considérations morales.   Mais, non, décidément... Faire de Marie Antoinette une amoureuse transie cocufiée et recocufiée par Fersen... ça ne correspond pas à la psychologie de la fière fille des Césars.  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:11

pimprenelle a écrit:


Redevenons sérieux : si Mercy ne parle pas de Fersen, n'est-ce pas plutôt parce qu'il n'y a rien à dire ? Wink

Rien à dire ? .... oui, allons redeviens sérieuse ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:11

Citation :
  Mais j'adore les miens, ne t'inquiète pas pour eux !  Very Happy

Et Marie Antoinette adore les siens !   Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes !  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:13

pimprenelle a écrit:
Je te l'ai déjà dit mille fois, c'est pas une vieille soixanthuitarde comme moi qui s'embarrasserait de considérations morales.   Mais, non, décidément... Faire de Marie Antoinette une amoureuse transie cocufiée et recocufiée par Fersen... ça ne correspond pas à la psychologie de la fière fille des Césars.  Very Happy

J'ai, comme qui dirait, déjà lu ça quelque part  ........ scratch

Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:13

Citation :
Reprends tes trois volumes de la correspondance de Mercy .   J'ai les miens sous les yeux .  Saute à l'index des noms propres, tu y trouveras la Cour, la ville, le ban, l'arrière-ban, la noblesse, le clergé, le tiers état ( j'exagère, c'est pour détendre l'atmosphère !  )  ......   mais de Fersen , point !

N'est-ce pas singulier ?  

Ben, non.  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:14

pimprenelle a écrit:
Et Marie Antoinette adore les siens !   Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes !  

That's it !  
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:15

Citation :
De toute façon, Ligne réfute une liste d'amants dans laquelle il mentionne Fersen .   Point barre .
 
Il ne donne pas son avis sur la portée sentimentale de la relation de Marie-Antoinette et Fersen .   J'espère bien que vous sentez la différence, tout de même !
Nous parlons de sentiments, pas de sexe .

Tu interprètes à ta guise.  

Moi, tout ce que je vois, c'est que Ligne énumère une foule d'amants supposés, qu'il réfute, dont Fersen. Point barre.  Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   Ven 16 Nov - 19:16

pimprenelle a écrit:
Ben, non.  Shocked

C'est tout ce que cela t'inspire comme contre-argument ?                  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fersen, un chevalier courtois ? 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fersen, un chevalier courtois ? 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 38 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un poème pour des 5e, en rappport avec les romans courtois?
» [5e] votre avis sur ce que je prévois (les chevaliers, l'amour courtois)
» yvain ou le chevalier au lion
» [5e] Inspection sur Yvain face à Laudine - l'amour courtois
» Ratzi est Chevalier de l'Ordre Teutonique !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: