Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5186
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   Jeu 6 Avr - 16:12

On nous annonce la parution d'un ouvrage très intéressant.



L’histoire commence par une découverte documentaire, surprenante et fortuite. En 2012, Mélanie Traversier retrouve chez un collectionneur privé américain un manuscrit décrivant le voyage d’une reine en Italie de mai à septembre 1785. Elle en reconnaît aussitôt l’écriture : c’est la pièce manquante d’un document exceptionnel qu’elle étudie depuis huit ans, le journal que Marie-Caroline de Habsbourg-Lorraine, petite sœur de Marie-Antoinette et reine de Naples, a tenu de 1781 à 1785. L’archive est désormais complète, la trouvaille archivistique venant combler une lacune dans le diaire conservé aux archives de Naples. Mélanie Traversier en propose donc une édition critique, précédée d’un volumineux essai introductif. Car ce document exceptionnel permet de surprendre la reine au travail de la discipline de ses affects. S’imposant l’exercice quotidien de ses « écritures », s’exerçant à cette langue française qui est celle de l’aristocratie européenne et qu’elle accommode à sa manière de quelques libertés stylistiques, elle offre aux amateurs d’histoire un témoignage d’une richesse exceptionnelle. La reine ne se confine pas aux obligations et aux divertissements utiles de son sexe : elle observe, décrit, compare — et notamment lors de son voyage d’Italie, sorte de tournée d’inspection des expériences politiques du réformisme des Lumières — pour se préparer à agir. Dès lors, au-delà de la chronique routinière de la vie de cour, le lecteur est convié au surgissement d’un moi souverain mais aussi, tout simplement, en ses années pré-révolutionnaires, du souffle de l’histoire.

Pour en savoir plus sur l'auteur : https://www.francemusique.fr/emissions/un-air-d-histoire/voyage-en-italie-naples-et-l-opera-au-xviiie-siecle-une-histoire-politique-par-melanie-traversier-31381

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Collector

avatar

Nombre de messages : 531
Date d'inscription : 21/11/2014

MessageSujet: Re: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   Ven 7 Avr - 15:39

Bonne nouvelle !

Pour nous faire patienter , nous avons déjà
@ des écrits de Marie-Caroline http://maria-antonia.justgoo.com/t6104-ecrits-de-marie-caroline-reine-de-naples-soeur-de-marie-antoinette
@ des transcriptions de lettres http://maria-antonia.justgoo.com/t679-marie-caroline-par-gagniere

_________________
Less Is More
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maria Cosway

avatar

Nombre de messages : 523
Date d'inscription : 05/07/2015

MessageSujet: Re: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   Sam 8 Avr - 9:47


_________________
On matters of style, swim with the current, on matters of principle, stand like a rock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peter pan

avatar

Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 09/11/2015

MessageSujet: Re: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   Jeu 20 Avr - 12:00

Grande différence entre les deux sœurs !


« Cette reine ressembloit beaucoup à la reine de France », note Mme de Genlis en 1775. Cette similitude est naturelle : Marie-Caroline, à Naples, et Marie-Antoinette, à Versailles, sont deux des filles placées par Marie-Thérèse, l’impératrice viennoise. Marie-Antoinette arrive en France en mai 1770 pour épouser le dauphin Louis ; Marie-Caroline, l’aînée (1752-1814), se marie deux ans plus tôt avec Ferdinand, roi de Naples et de Sicile. Cette dernière a une conception de son rôle inspirée du mode de gouvernement exercé par sa mère, pourvu de réelles aspirations politiques. Le contrat de mariage le prévoit : Marie-Caroline a la possibilité de participer aux délibérations du gouvernement dès la naissance du premier héritier masculin. Quand naît Charles-Titus, en 1775, elle partage effectivement les prérogatives du pouvoir avec Ferdinand IV, qu’elle domine, et parvient à orienter son royaume vers une politique pro-autrichienne, participant d’une volonté de réforme que l’Europe nomme alors la « nouvelle doctrine », le despotisme éclairé.
Une des femmes les plus puissantes d’Europe

De 1781 à 1785, Marie-Caroline tient un journal de ses faits, actes et sentiments, le diaire de son travail de reine, doublé de l’introspection de son moi souverain. C’est un document exceptionnel sur les activités, les humeurs, parfois les enthousiasmes, souvent l’ennui, d’une des femmes les plus puissantes d’Europe qui n’en est pas moins une femme enfermée dans une vie sentimentale peu heureuse et la condamnation à un enfantement permanent – elle aura dix-huit enfants, dont dix meurent avant 8 ans.

http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/04/20/la-reine-marie-caroline-sans-larmoiements_5114127_3260.html

Bonne idée d'avoir publié son journal !

_________________
Dreams do come true, if only we wish hard enough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte

avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 25/10/2014

MessageSujet: Re: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   Jeu 22 Juin - 8:29

madame antoine a écrit:
On nous annonce la parution d'un ouvrage très intéressant.



L’histoire commence par une découverte documentaire, surprenante et fortuite. En 2012, Mélanie Traversier retrouve chez un collectionneur privé américain un manuscrit décrivant le voyage d’une reine en Italie de mai à septembre 1785. Elle en reconnaît aussitôt l’écriture : c’est la pièce manquante d’un document exceptionnel qu’elle étudie depuis huit ans, le journal que Marie-Caroline de Habsbourg-Lorraine, petite sœur de Marie-Antoinette et reine de Naples, a tenu de 1781 à 1785. L’archive est désormais complète, la trouvaille archivistique venant combler une lacune dans le diaire conservé aux archives de Naples. Mélanie Traversier en propose donc une édition critique, précédée d’un volumineux essai introductif. Car ce document exceptionnel permet de surprendre la reine au travail de la discipline de ses affects. S’imposant l’exercice quotidien de ses « écritures », s’exerçant à cette langue française qui est celle de l’aristocratie européenne et qu’elle accommode à sa manière de quelques libertés stylistiques, elle offre aux amateurs d’histoire un témoignage d’une richesse exceptionnelle. La reine ne se confine pas aux obligations et aux divertissements utiles de son sexe : elle observe, décrit, compare — et notamment lors de son voyage d’Italie, sorte de tournée d’inspection des expériences politiques du réformisme des Lumières — pour se préparer à agir. Dès lors, au-delà de la chronique routinière de la vie de cour, le lecteur est convié au surgissement d’un moi souverain mais aussi, tout simplement, en ses années pré-révolutionnaires, du souffle de l’histoire.

Pour en savoir plus sur l'auteur : https://www.francemusique.fr/emissions/un-air-d-histoire/voyage-en-italie-naples-et-l-opera-au-xviiie-siecle-une-histoire-politique-par-melanie-traversier-31381

Bien à vous

madame antoine

Je recommande chaudement !

_________________
- me stessa -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte

avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 25/10/2014

MessageSujet: Re: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   Mer 1 Nov - 11:51


_________________
- me stessa -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39506
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   Mer 1 Nov - 13:56

Livre très instructif et très touchant.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Journal d'une reine : Marie-Caroline de Naples dans l'Italie des Lumières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie-Caroline à Naples : le Palais Royal de Caserte
» Le journal de la Reine Maria Caroline de Naples, 1781-1785
» La reine Marie-Caroline
» Marie-Antoinette et Marie-Caroline
» Lettre de la reine Marie-Caroline à la duchesse de La Trémoïlle, le 19 février 1794

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Sa famille autrichienne-
Sauter vers: