Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 05 mai 1789: Ouverture des états généraux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 1323
Age : 59
Localisation : Carcassonne
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 05 mai 1789: Ouverture des états généraux   Sam 6 Mai - 9:07


Ouverture des États généraux à Versailles, 5 mai 1789, Auguste Couder, 1839, musée de l'Histoire de France (Versailles)

Les états généraux de 1789 sont les états généraux du royaume de France qui furent convoqués par le roi de France et de Navarre, Louis XVI, le 24 janvier 17891.

Ils se composèrent de près de 1 200 députés2 élus, dans les pays d'élections, selon le règlement général du 24 janvier 17893 et les deux tableaux y annexés4, et, dans les pays d'états, selon des règlements particuliers5.

À la suite du doublement du tiers état, décidé le 27 décembre 17886, et du refus de la noblesse de Bretagne de s'y rendre7, les députés du tiers état y étaient majoritaires.

Ils s'ouvrirent, à Versailles, le 5 mai 1789, par une séance solennelle organisée par le grand maître des cérémonies de France, Henri-Évrard, marquis de Dreux-Brézé, dans une salle provisoire à colonnes qui avait été érigée, dans l'urgence, par l'architecte Pierre-Adrien Pâris, derrière l'hôtel des Menus-Plaisirs de l'avenue de Paris8,9,10.

La veille, le 4 mai, les députés déjà présents à Versailles avaient participé à une procession dite du Saint-Sacrement, qui partit de l'église Notre-Dame et les conduisit à l'église Saint-Louis11.

Du 6 mai au 27 juin, les états généraux siégèrent, par ordre: les députés du clergé dans la chambre du clergé, ceux de la noblesse dans la chambre de la noblesse et ceux du tiers état dans une troisième chambre qui prit le nom de Communes.

Le 27 juin, après l'échec de la séance royale du 23 juin, Louis XVI enjoignit aux chambres des députés des deux premiers ordres — le clergé et la noblesse — de rejoindre celle du tiers état.

Depuis le 17 juin, celle-ci s'était constituée en Assemblée nationale.

Les députés du tiers état avaient été rejoints, le 22 juin par 149 députés du clergé, le surlendemain, par deux autres députés du clergé, le 25 juin, par neuf autres et quarante-neuf députés de la noblesse et, le lendemain, par trois députés du clergé.

À la suite du serment du Jeu de paume du 20 juin, l'Assemblée nationale devint constituante, fonction qu'elle exerça à compter du 9 juillet et que Louis XVI lui reconnut, le 5 octobre, en acceptant tant la Déclaration des droits et l'homme et du citoyen que les Articles de constitution qu'elle avait décrétés.

Les états généraux de 1789 sont les premiers états généraux du royaume depuis ceux de 1614. Ce sont aussi les derniers de l'Ancien Régime.

Cette assemblée des trois ordres (clergé, noblesse et tiers état) est convoquée par le roi pour débattre des problèmes du pays.

   L'aristocratie conservatrice, mais qui souhaite en finir avec la monarchie absolue imposée par Louis XIV et incarnée par Louis XVI, et reprendre ainsi ses pouvoirs d'autrefois.
   Le haut-clergé sous nette influence aristocratique et qui profite du système fiscal en place, désire majoritairement le maintien du statu quo.

Aux états généraux, la noblesse est représentée par 270 députés.

Le clergé est représenté par 291 députés.

Le tiers état, enfin, est représenté par 578 députés.

Le vote devant avoir lieu par ordre, le clergé et la noblesse sont majoritaires avec 2 voix contre 1, et toute décision a des chances de leur être favorable.

Mais il existe déjà dans ces deux « états », d'ardents réformateurs qui ne sauraient tarder à devenir encore beaucoup plus engagés (cependant, à cette époque personne ne parle encore de révolution).

Le clergé et la noblesse ne forment pas des ordres totalement homogènes; il faut noter la présence du bas-clergé, traditionnellement favorable au monde paysan, ainsi que l'existence d'une petite noblesse rurale, dont les perspectives sont bien différentes de celles de la Cour.
Histoire et événements5 mai 1789 Ouverture
17 juin Proclamation de l'Assemblée nationale
20 juin Fermeture de l'hôtel des Menus Plaisirs puis serment d'écrire une Constitution dans la salle du Jeu de paume
23 juin Échec de la séance et ordre de dispersion refusé par Mirabeau
27 juin Louis XVI ordonne à la noblesse de rejoindre le tiers état et le clergé ; Le vote se fera par tête et non par ordre
9 juillet Proclamation de l'Assemblée constituante

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_g%C3%A9n%C3%A9raux_de_1789

_________________
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
 
05 mai 1789: Ouverture des états généraux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etats généraux de la sécurité à l'école ("nan, nan, rien n'a changé, tout, tout a continué...")
» Louis XVI et les Etats généraux
» Boutique végan en ligne ouverture en Avril
» détecteur ouverture et baie vitrée
» Aide pour detecteur ouverture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Mai-
Sauter vers: