Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 10 mai 1770: 1ère journée des festivités du mariage du dauphin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 2487
Age : 59
Localisation : Carcassonne
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 10 mai 1770: 1ère journée des festivités du mariage du dauphin   Mar 9 Mai - 11:35

1ère journée des festivités
du mariage du dauphin


Le mercredi 16 mai 1770, vers neuf heures, l'archiduchesse Marie-Antoinette, coiffée et habillée en très-grand négligé, part pour Versailles, où doit se faire sa toilette nuptiale .

Le Roi et le Dauphin avaient quitté la Muette après le souper, à deux heures du matin, afin de recevoir la Dauphine.



Le cortège de la princesse arrive à 10 heures dans la cour royale du château, devant les haies des gardes françaises et gardes suisses qui présentent les armes à son passage dans un roulement de tambours. On accompagne la princesse jusqu'à un appartement du rez de chaussée du corps central, contigu à l'appartement de la dauphine où habite présentement le dauphin.

Elle est livrée aux mains de sa dame d'atours, des dames qu'elle a rencontré à Strasbourg et aux femmes de chambres qui la vêt d'un somptueux grand habit à grand panier de brocart blanc brodé d'argent, car en tant que future dauphine, elle n'a peut revêtir du brocart d'or, le manteau royal et la couronne.

Le Roi passe chez elle aussitôt son arrivée, l'entretient longtemps, et lui amène quelques personnes qu'elle ne connait point enfant qui sont deux enfants et sœurs de son époux, Mesdames Clothilde et Elisabeth, qu'elle peut recevoir sans être coiffée ni habillée.

Peu de temps avant de monter à l'étage, le roi lui présente ensuite le comte de Clermont et la princesse de Conti - princes et princesses absent à la rencontre de Compiègne.

Le dauphin Louis Auguste a revêtu un bel habit de chevalier de l'ordre du St Esprit en réseau d'or enrichi de diamants.

A une heure de l'après midi, le cortège de la famille royale part du Cabinet du roi, précède par le marquis de Dreux Brézé, grand maitre des cérémonies et d'un aide des Cérémonies.

Les époux apparaissent et vont devant se donnant la main, escortée d'un page du roi portant le bas de robe de la dauphine et de Mme de Noailles, suivant la nouvelle princesse.

Puis marchent les princes du sang entourés de leurs services d'officiers et de gentilshommes, les frères du roi, le roi seul, suivi de Madame Clotilde, de Mesdames , des princesses du sang et de 70 dames de la Cour en grand habit.

Le coup d'œil st extraordinaire.

Ce sont les plus somptueuses toilettes qu'on ait portées depuis longtemps et telles qu'on n'en a pas vu porté aux récents mariages de la princesse de Lamballe et de la duchesse de Chartres. Tous les yeux et pensées vont à la mariée qui est éblouissante de grâces et fort souriante. A la chapelle, les suisses forment la haie, frappent leurs tambours et soufflent dans leurs fifres pour annoncer l'entrée du roi.

Michel Chapuis - L'Orgue De La Chapelle Royale De Versailles

1. Plen jeu
2. Fugue
3. Chromorne
4. Duo
5. Dialogue A Deux Chœurs

Guillaume-Gabriel Nivers (1632 - 1714)


A la chapelle royale, sur les gradins en amphithéâtre de la nef, des galeries des tribunes, tout le monde se lève au moment où l'orgue éclate, annonçant l'entrée du cortège royal.

Le coup d'œil est merveilleux et le soleil descend à flots par les larges baies sur les toilettes étincelantes de pierreries.

Des centaines d'invités attendent.

Les orgues retentissent. Louis XV s'arrête un instant à son prie dieu, placé face à l'autel en bas de la chapelle Les mariés vont jusqu'aux marches de l'autel - à l'emplacement fixé par Louis XIV où s'agenouillent depuis plus d'un siècle, les couples royaux et princiers : la cérémonie du mariage va débuter

L'archevêque de Reims présente l'eau bénite à Sa Majesté et monte à l'autel pour commencer la bénédiction par son discours.

Cérémonie du Mariage de Louis-Auguste, Dauphin de France, avec l'archiduchesse Marie-Antoinette d'Autriche, soeur de Lempereur ; Célébré dans la Chapelle de Versailles, le 16 may 1770, par M.r de la Roche Aymon - BNF Au moment de la bénédiction, le roi, les princes et princesses s'avancent en groupe et se rassemblent autour des époux :l le grand aumônier bénit d'abord treize pièces d'or et un anneau d'or ; il les présente au Dauphin, qui met l'anneau au quatrième doigt de la main gauche de la Dauphine , et lui donne les treize pièces d'or.

Après la bénédiction, le roi retourne à son prie Dieu et la messe débute chantée par la Musique du Roi, placée derrière l'autel. "Des gardes du corps , placés à distance dans les tribunes , font observer le silence et même agenouiller ceux qui auraient des distractions"


CREDO Grégorien de la Messe Royale de Henry Dumont 1610/1683.Crée pour le ROI lOUIS XIV. Interprétée par la chorale de la Cathédrale St Louis de Versailles. Direction Abbé J.J. Villaine. Visite du Château de Versailles et ses jardins

Le motet joué lors de la cérémonie avait été composé par l'abbé Ganzargues.

A l'offertoire, les époux vont à l'offrande et à la fin du Pater, le poêle de brocart d'argent est tenu, du côté du Dauphin, par l'évêque de Senlis, du côté de la Dauphine, par l'évêque de Chartres , est étendu - selon l'usage liturgique - au dessus de leur tète.

La messe dite, le curé de la paroisse de la cour, Notre Dame de Versailles apporte selon l'usage ce jour , le registre à la chapelle royale. Louis XV signe le premier l'acte de mariage.

Après le dauphin et la dauphine, signent, dans l'ordre protocolaire, les frères du marié, sa sœur, ses tantes et enfin les deux premiers princes du sang.

La petite histoire et le registre conservé nous indique que la nouvelle dauphine, probablement émue et tremblante, a laissé un paté sur sa signature


Acte de mariage du dauphin Louis [futur Louis XVI] et de l’archiduchesse Marie-Antoinette, le 16 mai 1770. Registre des mariages de la paroisse Notre-Dame, 1770. Coll. Archives communales de Versailles, GG 209

Exposition Marie Antoinette à Versailles : acte de mariage de Marie Antoinette, 16 mai 1770, Paroisse Notre-Dame / BNF

Ensuite tandis que le grand aumônier de France et l'humble curé de la paroisse apposent leur signature, le cortège se reforme : le dauphin passant à son rang immédiatement avant le roi, la dauphine, venant la première derrière eux.

Le cortége se reforme et traverse à nouveau le Grand appartement où se pressent les 5 000 personnes.

Des murmures d'admiration saluent le passage des jeunes mariés.

Il y a encore des milliers de personnes entrées durant la messe dans le grand appartement et la galerie, mais la porte centrale du salon de la Paix s'est à peine fermées sur la dernière dame de la dauphine, que les suisses font évacuer toutes les pièces afin de les disposer pour le soir : les tapissiers des menus retirant immédiatement les gradins, plaçant les barrières et dressent les tables pour le jeu.

Retournée dans l'appartement du rez de chaussée, la dauphine reçoit les serments des officiers de sa maison par un défilé de révérences et d'hommage : ils doivent " prêter serment" entre ses mains, en présence du comte de St Florentin, ministre de la maison du roi.

D'abord la dame d'honneur, les 12 dames du palais, viennent le chevalier d'honneur, le premier maitre d’'hôtel, le premier aumônier, lle surintendant des finances de la maison, les intendants, les trésoriers, l es gentilshommes servants, le secrétaire des commandements, le premier écuyer et les contrôleurs généraux.

Ceux ci ont eux mêmes reçus au préalable, le serment des employés subalternes.

M de St Florentin dit les noms et indique les fonctions à la dauphine. Ensuite la comtesse de Noailles présente les ambassadeurs et les ministres des cours étrangères.

Les présentations faites, le duc d'Aumont, premier gentilhomme de la chambre du roi en exercice, s'avance et donne, au nom de son maitre, une clef d'or à la princesse.

La Dauphine ouvre alors un cabinet de velours rouge, brodé d'or, qui contient sa " corbeille de mariage"

Les présents officiels du roi sont une parure d'émail bleu avec chaine de diamants, un étui de coté, une boite de poche et un éventail entouré de diamants où l'art parisien s'est surpassé lui même pour la dauphine. dans les tiroirs du cabinet, la princesse trouve, tout soigneusement étiquetés, des objets de souvenir, montres , étuis ciselés qu'elle distribue ensuite de sa main aux personnes présentes, enchantée d'être conviée déjà à faire tant d'heureux.

Dans leur biographie sur Marie Antoinette, les auteurs les Goncourt ont donné le détail des présents de cette célèbre corbeille de mariage.

Dans quelques heures, après un diner servi en petit couvert dans l'appartement de la reine, va commencer le jeu de lansquenet dans la grande galerie, le feu d'artifice que l'on espère maintenir car l'orage gronde et le festin royal qui va réunir les 22 convives de la famille royale.

A suivre : Le jeu public

Sources :
Marie Antoinette Dauphine par P de Nolhac
Histoire de Marie Antoinette par J.et E. de Goncourt
Mercure de France / Gazette de France 1770

Le mariage vu par Hollywood


Scéne du mariage dans le film " Marie Antoinette" ( 1938 ) avec Norma Shearer

_________________
👑 👑 👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
 
10 mai 1770: 1ère journée des festivités du mariage du dauphin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1ère journée des internes en pharmacie
» Invitation à la 1ère Journée Nationale de la Maladie Coeliaque le Samedi 18 Mai 2013
» Information : 1ère journée nationale des amis de MARIA VALTORTA !
» Prono LIGUE 2 - 1ère journée (29/07/16)
» 1ère journée nationale des amis de Maria Valtorta : samedi 28 mai à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Mai-
Sauter vers: