Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 14 mai 1771: Mariage de Louis Stanislas, comte de Provence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 1480
Age : 59
Localisation : Carcassonne
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 14 mai 1771: Mariage de Louis Stanislas, comte de Provence   Lun 15 Mai - 9:52

Mariage en personne à la chapelle du château de Versailles de Louis Stanislas, comte de Provence avec Marie Joséphine de Savoie

(par procuration à Turin, italie, le 16 avril 1771)

Louis, comte de Provence, épouse Marie-Joséphine de Savoie, (1753–1810), fille du roi Victor-Amédée III de Sardaigne et de Marie-Antoinette Ferdinande d’Espagne5, le 14 mai 1771 dans la chapelle royale du château de Versailles.

Les témoins sont son grand-père Louis XV, ses frères Louis Auguste et Charles Philippe, sa belle-sœur Marie-Antoinette, sa sœur Clotilde et ses tantes Adélaïde, Victoire et Sophie6.

Marie-Joséphine de Savoie est la sœur de Marie-Thérèse, épouse du roi Charles X de France.

Son mariage:

Louis XV songe à l'union du Comte de Provence avec Marie-Joséphine de Savoie.

Les manoeuvres préliminaires qui précèdent tout mariage princier sont menées rondement: adresse officielle de demande en mariage le 3 novembre 1770 et envoi du baron de Choiseul à Turin pour représenter les intérêts du roi de France.

C'est à cette époque que Marie-Joséphine reçoit le portrait de son futur époux en miniature monté en bracelet.

Elle se plie avec docilité et on ne lui demande pas davantage.

De toute façon on lui a appris à ne pas poser de questions et l'idée ne l'effleure même pas. Le 16 avril le contrat est signé, parmi les 14 articles un attire particulièrement l'attention: Louis XV lui donne pour 300 000 livres de bijoux.

Il est vrai que la cour de France a depuis toujours la réputation de couvrir ses princesses de joyaux chatoyants.

Le 12 mai la princesse rencontre sa nouvelle famille et la cour en foret de Saint-Herem près de Fontainebleau.

D'emblée, dès l'instant ou la princesse savoyarde descend de carrosse, la déception voire la consternation se lisent sur presque tous les visages.

La comtesse de Provence ne plait pas.

Pour le comte de Mercy-Argenteau: "Sa contenance est froide, embarrassée, elle parle peu, sans grâce et elle n'a rien de ce qui est nécessaire pour plaire à cette nation".

Pisandat de Meirobert dans les Mémoires Secrets: " Cette princesse est très brune: elle a d'assez beaux yeux mais ombragés de sourcils très épais; un front petit; un nez long et retroussé; un duvet déjà très marqué aux lèvres."

Les autres décrivent avec complaisance ses sourcils en broussaille, ses moustaches ou son air emprunté.

Un fait parait certain: la princesse est affligée d'un système pileux développé.

Lors de l'entrevue de Saint-Herem, une personne ne cache pas sa satisfaction.

La dauphine Marie-Antoinette, dès qu'elle a vue Marie-Joséphine, s'est convaincue que sa belle-soeur disgraciée par la nature ne lui ferait pas d'ombre.

Car autant la dauphine parait spontanée et gracieuse, autant la comtesse de Provence se tient sur son quant-à-soi et parait revêche.



portrait par Elisabeth Vigée Lebrun en 1778, portrait par Anne Rosalie Filleul en 1780, et portrait par Elisabeth Vigée Lebrun en 1782


Le lendemain, Louis Stanislas du haut de ses quinze ans déclare tout de go à son grand-père qu'il a été "heureux quatre fois !"

Ce qui veut dire en langage moderne qu'il a honoré quatre fois sa femme.

Marie-Joséphine confiera pourtant "je ne m'en suis pas aperçue".

Troublant.

Si Louis XV a fait mine de le croire de bonne foi, un silence de plomb entoure la nuit de noces. Contemporains, échotiers et gazetiers ne disent mot.

C'est le contraste parfait avec les rumeurs de non-consommation du dauphin et de Marie-Antoinette en 1770.

La thèse la plus admise aujourd'hui réside dans le fait que l'union des Provence ne fut pas consommée le soir du 14 mai 1771.

Louis Stanislas a préféré mentir plutôt que d'endurer les bruits malveillants dont son frère aîné était l'objet.

Ses problèmes d’hygiène :

Voici ce que l'ambassadeur écrit dans sa dépêche du 17 février 1772: "Mais ce qui semble plus essentiel, c'est l'article de la parure et de la propreté. Il est bon que Votre Excellence sache que non seulement on ne peut obtenir de cette princesse qu'elle se laisse coiffer avec soin, comme ce serait de lui accommoder le front en enlevant les poils follets qui le rétrécissent et font que les sourcils approchent de trop près et se réunissent presque aux cheveux. Mais qu'elle ne prend nul soin de sa taille que Son Excellence sait n'être point parfaite. Mais ce n'est pas tout et ils m'ont dit plus sur l'article de la propreté. Ils prétendent qu'elle néglige sa bouche, qu'elle ne fait pas assez usage des bains et qu'elle se refuse à se servir des expédients généralement adoptés, du moins ici, soit pour la propreté journalière, soit pour prévenir par des eaux de senteurs le désagrément des émanations que l'agitation de la danse ou la chaleur ne peuvent manquer de produire."

_________________
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
Lol Shampoo

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/05/2017

MessageSujet: Re: 14 mai 1771: Mariage de Louis Stanislas, comte de Provence   Mar 16 Mai - 13:25

Merci ! Très instructif ! Very Happy

_________________
Ceux qui ne savent pas rester chez eux sont toujours des ennuyés et, par conséquent, des ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
14 mai 1771: Mariage de Louis Stanislas, comte de Provence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LANGERON Alexandre-Louis Andrault - Comte de
» BOURCIER (François-Antoine-Louis) Comte - Général de divisio
» Armand-Louis de Gontaut Biron, duc de Lauzun
» Le mariage de Louis XVI et Marie-Antoinette illustré
» A propos du mariage de Louis XV à Fontainebleau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Mai-
Sauter vers: