Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 15 juin 1775

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 1993
Age : 59
Localisation : Carcassonne
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 15 juin 1775   Lun 12 Juin 2017 - 15:55

Le 9 juin 1775, Louis se rend à Reims pour le sacre.

La ville est pavoisée de bannières.

Dans la foule, un garçon.
Il a vu les gens aux fenêtres et ceux qui avaient été aussi fous que lui, passer la nuit dans la rue pour essayer d'avoir une place.

Cet adolescent dévoré de curiosité se nomme Georges Danton.

Maximilien de Robespierre, lui, ne s'est pas dérangé.

Mais, paradoxe, il va rencontrer le roi.

Le 15 juin, il pleut à verse sur la capitale.

Le carrosse de Louis XVI, qui revient du sacre, passe devant Louis-le-Grand.

C'est le jour de la Fête-Dieu. Le roi, après dîner, doit se rendre à Compiègne.


La Révolution Française - Le compliment de Maximilien



Calèche dite "du dauphin". Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. © RMN (Château de Versailles) / Gérard Blot
Le duc de Lévis-Mirepoix écrit : "Il y eut un arrêt très court. Le jeune homme à genoux devant le marchepied lut son compliment. Le roi eut la mine affable qui lui était coutumière et ne retint pas longtemps ce jeune garçon sous l'orage."

Maximilien, le meilleur de sa classe en latin, était le plus qualifié pour lire au roi le compliment écrit par M. Hérivaut. Louis, peut être, l'a écouté d'une oreille.
Il revenait de son sacre, la tête bourdonnante de louanges, et le coeur au bord des lèvres depuis l'imposition des écrouelles - des mains dans la puanteur.

André Stil se met à la place de Maximilien. "Il ne lui plait pas de plier le genou dans la boue. Il pleut et le couple royal s'arrête à peine". Et Lévis-Mirepoix : "L'orage sous lequel le souverain lui même ne voulait pas laisser le jeune homme abrège la cérémonie". Jean Bernard n'hésite pas à peindre un Maximilien ému, contraint de s'interrompre à plusieurs reprises.

Quoi qu'il en soit, l'Histoire est passée. Elle a marqué l'événement de son empreinte. Nul ne s'en est douté devant le porche du collège, sous la pluie. Surtout pas les deux protagonistes...

(Marcel Jullian, "Louis et Maximilien")

_________________
👑 👑 👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
bourbon powah

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 21/02/2015

MessageSujet: Re: 15 juin 1775   Mar 27 Juin 2017 - 8:57

Oh, la calèche du dauphin !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
15 juin 1775
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ephéméride 14 Juin.......
» 13 juin fête de Saint Antoine de Padoue
» Neuvaine pour la Vie du 29 mai au 7 juin
» 11 juin : Solennité du Sacré-Coeur de Jésus
» Bataille de LIGNY (Belgique), 16 juin...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Juin-
Sauter vers: