Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Duc de Penthièvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 14:10

Magnifique !!!    Bravo !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 14:38

Il n'y a d'ailleurs pas que le coup d'oeil, le langage héraldique a un charme fou ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 15:11

Nous avons ici :

La Cropt de Chantérac ; d'azur à la bande d'or, accompagné de deux fleurs de lys de même.

d'Aut(h)hier ; de gueules à la bande d'argent, accompagné d'un lion d'or au chef et de trois coquilles de même en pointe.

avec respectivement les couronnes de marquis et de vicomte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 15:14

C'est musical ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 15:42

Citation :
C'est musical !  Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 16:02

...... si, si, vraiment ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 16:08

au contraire, j'approuvais !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Dim 21 Aoû - 23:59

Vous êtes un amour ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 2:22

Honoré Bonhomme raconte combien 1783 fut pénible pour le duc : « l’année 1783 se signala pour le duc par un de ces sacrifices , qui, lorsqu’ils sont volontaires, remuent profondément l’âme , mais qui , s’ils sont imposés , et c’est le cas ici, sont comme la profanation des plus saintes affections de la famille , la violation de toutes les pudeurs.

Nous voulons parler de la vente faite à Louis XVI du domaine de Rambouillet , où le duc était né , où il avait vécu , aimé , souffert et où tant d’êtres chers à son cœur reposaient dans un caveau de famille . Mais il faut reprendre les choses de plus haut.

On a vu que Louis XV , au lieu de prendre un pied dans la forêt de Rambouillet , en avait pris quatre. Ce n’est pas tout. En construisant dans cette forêt ,contre la foi jurée , un château, un palais , là où il n’aurait dû exister qu’un simple pavillon de chasse , Louis XV n’avait pas satisfait seulement un intérêt d’orgueil et de plaisir : il avait obéi en même temps à des vues longuement méditées . C’était pour lui une prise de possession provisoire , détournée , qu’il se réservait de régulariser plus tard et d’étendre aux autres parties du domaine , objet de ses secrètes convoitises . Mais ce fut en vain qu’il proposa au duc de le lui céder ; les résistances respectueuses mais fermes de ce dernier lui ôtèrent tout espoir , et il dut se contenter de son château de SAINT-HUBERT. Toutefois si Louis XV se fût avisé de faire appel au dévouement de son cousin pour sa personne , nul doute qu’il n’eût triomphé de ses refus. Mais il n’osa pas , ou plutôt n’y songea pas.


Louis XVI y songea et eut le triste courage de le faire, en déclarant un jour au duc « que l’acquisition de Rambouillet importait au bonheur de sa vie. »
En présence d’une semblable déclaration , le bon duc n’avait qu’une réponse à faire au roi , et il la fit , en lui disant : « Votre Majesté a prononcé le grand mot : Rambouillet n’est plus à moi . Permettez-moi seulement d’emporter les ossements de ma famille . »
Louis XVI , dit M. de Lescure , « laissa là échapper une belle occasion de se jeter au cou de son cousin , de le remercier de son obéissance et de refuser un sacrifice qui lui coûtait tant . Mais Louis XVI , qui était bon , n’était pas tendre… ».

Après tout , il est peut –être permis d’invoquer une circonstance atténuante en faveur de Louis XVI , et d’attribuer l’exigence cruelle qu’il montra au cas particulier à son amour pour la chasse. »La seule passion que Louis XVI ait jamais développée est celle de la chasse , -dit un auteur dont le témoignage , souvent suspect , n’est pourtant pas toujours à dédaigner ( Souslavie ). Cette passion l’occupait tellement qu’en montant dans ses petits appartements , après le 10 août, à Versailles , j’ai vu sur l’escalier six tableaux où l’on trouvait les états de toutes ses chasses , soit quand il était dauphin, soit quand il était roi. On y voyait le nombre , l’espèce et la qualité du gibier qu’il avait tué à chaque partie de chasse , avec des récapitulations pour chaque mois , chaque saison et chaque année de son règne. »
Or, la forêt de Rambouillet étant fort giboyeuse , Louis XVI y trouvait naturellement un vif attrait pour ses plaisirs cynergétiques. "


Louis XVI n'a pas mesuré la profondeur du sacrifice de son cousin ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 7:37

Marie-Antoinette a visité le château de Rambouillet le 29 novembre 1783. Selon Bachaumont, ce château déplut à la reine . Elle le trouvait trop gothique. C'est pour cette raison que le roi fit construire en 1785 une laiterie où Marie-Antoinette « pourrait venir se rafraîchir de frais laitages ", comme elle le faisait à Trianon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 7:48

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 9:26

Et où furent transferés les restes des Bourbons-Penthièvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 10:06

Le 25 novembre 1783, après avoir vendu son château de Rambouillet à Louis XVI, le duc de Penthièvre fit transférer les neuf dépouilles familiales qui reposaient depuis le XII ème siècle en l'église Saint-Lubin de Rambouillet vers la Collégiale Saint-Etienne de Dreux dont le roi venait de lui donner le comté .
Il y fut enterré lui-même, en mars 1793 . En novembre de la même année, la crypte fut profanée par les révolutionnaire et les restes des Bourbon-Penthièvre jetés dans une tombe du cimetière des Chanoines de la Collégiale.
En 1816, Marie-Adélaïde ( Mme Egalité, si l'on peut dire ... ) fit édifier une chapelle sur ce site, la Chapelle Royale de Dreux .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 18:14

Merci. Et les corps, après la révolution ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 18:21

Eh bien, après s'être tellement promenés, ils semblent être restés sagement dans le cimetière des Chanoines, non  ?  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 19:28

Et Honoré Bonhomme raconte combien ce fut un crève-coeur pour le duc de Penthièvre et qu'il faillit même en mourir :

"Quoi qu’il en soit , ce fut un jour de douleurs et de larmes que celui où , aidé de son fidèle Florian , le duc se fit ouvrir les tombes de l’église de Rambouillet pour en retirer les cercueils de sa famille destinés à être transférés à Dreux . On en comptait neuf. Ils renfermaient les restes du Comte de Toulouse , mort en 1737 ; de la comtesse de Toulouse , Marie-Victoire Sophie de Noailles , morte en 1766 ; de la duchesse de Penthièvre , morte en 1754 et des 6 enfants du duc , tous morts entre 1749 et 1768, savoir : le duc de Rambouillet, le duc de Châteauvillain, le Comte de Guingamp , mademoiselle de Penthièvre , Louise-Marie-Félicité , et le Prince de Lamballe.

Les neuf cercueils se mirent en marche , suivis des voitures du château que suivaient les habitants de Rambouillet , des environs et de bien loin , tous vêtus de deuil , nu-tête malgré le froid de novembre , deux à deux, orphelins , veuves , pauvres, petits enfants , tous élevés de pères en fils , tous nourris de pères en fils , tous chauffés depuis plus d’un siècle de père en fils par les Penthièvre , qui , de leur village , avait fait une ville , de leurs chaumières des maisons , et leur avaient donné le lait des métairies , le fruit des vergers , le blé des plaines , le bois des forêts . Les cercueils emportent toujours plus qu’ils ne contiennent . De distance
En distance, on arrêtait les 9 cercueils , les voitures du cortège , et celle où était le duc et celle où était Florian , et l’on pleurait en famille au bord du chemin.

Les tortures morales qu’il éprouva pendant ce voyage furent telles qu’il faillit y succomber.
IL eut un moment d’anéantissement , de prostration , qui sembla quelque temps le terme de sa vie.

Le convoi arriva enfin à Dreux , et c’est dans les caveaux de la collégiale de St Etienne que les neuf cercueils des Penthièvre furent déposés.
Le reste ne fut plus qu’une question de chiffres . On régla la vente de Rambouillet à dires d’experts : M. de Vergennes fut celui du roi , et M. Perrier , secrétaire général de la Marine , celui du duc de Penthièvre . On tomba d’accord à 18 millions , et l’acte fut passé, le 29 décembre 1783 , dans l’étude de maître Monnet, notaire à Paris.
8 millions furent consacrés par le duc au remploi de pareille somme dont Rambouillet se trouvait grevé de substitution ; avec le surplus, il acheta la terre de Châteauneuf sur Loire , à 6 lieues d’Orléans , provenant de la succession de Rohan –Guéménée , et celle de la Ferté-Vidame , appartenant à M. de la Borde.

Quant à Rambouillet, le Prince n’y retourna jamais ! "



Pourquoi Louis XVI a t-il exigé un tel sacrifice de son cousin ? Exiger Rambouillet, c'était arracher le coeur et l'âme du duc de Penthièvre !
Et que dire de tous ces humbles qui durent amèrement regretter le départ du bon duc de Penthièvre ?
Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi Louis XVI avait-il besoin de tous les châteaux ? Ne pouvait-il laisser le sien à son cousin ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 20:19

Madame de Chimay a écrit:

Les tortures morales qu’il éprouva pendant ce voyage furent telles qu’il faillit y succomber.
IL eut un moment d’anéantissement , de prostration , qui sembla quelque temps le terme de sa vie.

Pourquoi Louis XVI a t-il exigé un tel sacrifice de son cousin ? Exiger Rambouillet, c'était arracher le coeur et l'âme du duc de Penthièvre !
Et que dire de tous ces humbles qui durent amèrement regretter le départ du bon duc de Penthièvre ?
Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi Louis XVI avait-il besoin de tous les châteaux ? Ne pouvait-il laisser le sien à son cousin ?


C'est vraiment terrible Sad

Peut être là un des rares geste égoïstes de Louis XVI. Même les meilleures âmes ont parfois aussi des envies irréfléchies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Lun 22 Aoû - 20:25

Oui, cela a vraiment été terrible pour ce pauvre duc ! On peut dire que toute sa vie a été un long martyr ; deuils successifs de sa femme et d'une grande partie de ses enfants, deuil de Rambouillet, puis la mort atroce de la princesse de Lamballe !
Le duc de Penthièvre a vraiment été une âme d'élite !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Mar 23 Aoû - 12:56

Cela dit, il ne devait pas être rigolo tous les jours . C'est parfois suant les gens confits en perfection ..............
... avec cela, neurasthénique sur les bords ............. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Mar 23 Aoû - 15:01

C'est sûr ! Et on peut " comprendre " le Prince de Lamballe d'avoir rué dans les brancards et cultivé le vice ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Mar 23 Aoû - 15:14

Tout de même, à ce point là, il faut avoir des dispositions et prédispositions échevelées .....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Mar 23 Aoû - 15:16

Oh, je crois que pour le prince de Lamballe , on l'y a bien poussé ...
Orléans veillait au grain et au fric !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Mar 23 Aoû - 15:20

On l'a incriminé, c'est vrai . Orléans aurait fortement encouragé son beau-frère à se dépraver . Ligne dit que c'est très exagéré de le croire .
De fait, le prince a devancé toute attente, en matière de libertinage .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Mar 23 Aoû - 15:23

Bah, il ne suffit qu'une d'une première fois ...Après il y a pris goût et prenait l'habitude de lui-même...
Mais Orléans n'a pas été le seul...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   Mar 23 Aoû - 15:25

Je sais ! L'on cite même un jeune Sabran ... pas mon petit Elzéar, en tout cas ! Il est encore tout chtiot ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Duc de Penthièvre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Duc de Penthièvre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'hôtel de Toulouse
» Louise Adélaïde de Penthièvre, duchesse d'Orléans
» Biographie : Le duc de Penthièvre, de Michèle Musy
» Réunion de Famille à Rambouillet : les Toulouse-Penthièvre
» Exposition le style troubadour, galerie Penthièvre à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: