Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 15 juillet 1818: Charlotte de Béon du Massez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 2741
Age : 59
Localisation : Carcassonne
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 15 juillet 1818: Charlotte de Béon du Massez   Sam 17 Juin - 13:59

Charlotte de Béon du Massez
(Charlotte de Béon de Cazaux)
(Marie madeleine Charlotte Christine de Béon du Massez)

Portrait en 1787 par Elisabeth Vigée Lebrun

Dame pour accompagner Madame Adelaide de 1782 à 1789

Née le 9 août 1757 au château de La Serpent (Aude)
Baptisée le 10 août 1757 à La Serpent (Aude)
Décédée le 15 juillet 1818 à Carcassonne (Aude) à l'âge de 60 ans
Inhumée au parc du château de Baudrigue, Roullens (Aude)

Parents

Gabriel Guillaume de Béon du Massez, marquis de Cazaux +1777
Marie Madeleine Charlotte de Lombard de Montauroux


Mariée le 22 janvier 1776 au château de la Serpent (Aude) avec François Frédéric, comte de Béon, seigneur d'Armentieu. Capitaine au régiment du roi. Sous-Lieutenant des Gardes du Corps du roi. Né le 5 février 1754 à Mirande - Décédé le 12 août 1802 à l'Ile de la Trinité à l'âge de 48 ans

dont
François Antoine Henri +Décédé le 18 décembre 1820 à Limoux (Aude)

Mariée le 2 mai 1808 avec Joseph Marie Grégoire Prosper, comte d'Hautpoul. Chevalier de l'Ordre de Malte le 22 juillet 1755. Chevalier de l'Ordre de St Louis. Né le 17 novembre 1767 à Toulouse - Décédé après 1808




Elle épouse son lointain cousin : François Frédéric de Béon-Béarn chef de la maison de Béon, sous lieutenant aux gardes du corps dans la compagnie de Luxembourg et chevalier de Saint-Louis.

Elle fut reçue aux honneurs de la cour en 1782 et obtint alors une place de dame pour accompagner Madame Adélaïde, charge qu'elle tint jusqu'à la Révolution.

Elle appartint à la petite cour de Bellevue où Mesdames s'étaient retirées dans la dernière décennie de l'ancien régime.

La comtesse de Boigne, née d'Osmond et qui était également fille d'une dame de ces princesses, évoque cette petite société dans ses mémoires :

"Ainsi, je me rappelle très bien qu'à Bellevue, chez Mesdames, l'officier des gardes du corps de service ne dînait pas à la table des princesses. Cela était tellement de rigueur que Monsieur de Béon, mari d'une des dames de Madame Adélaïde, dînait à la deuxième table lorsqu'il était de service, et, le lendemain, venait s'asseoir à côté de sa femme, à la table des princesses. Mais c'était une innovation, et ce manque à l'étiquette avait été une grande concession des bonnes princesses. Ce qui est encore plus extraordinaire, c'est que les évêques se trouvaient dans le même prédicament, et ne mangeaient ni avec le roi ni avec les princes de la famille royale. On ne m'a jamais expliqué les motifs de cette exclusion."

Elle est à Versailles lors des journées d'octobre qui virent le départ de la famille royale pour Paris.

Dans ses mémoires, la marquise de La Rochejaquelein évoque cette courte anecdote la concernant :

"le comte de Narbonne-Lara, qui depuis a été ministre, alors chevalier d'honneur de Madame Adélaïde et grand ami de M. de La Fayette, arrive à onze heures et demie chez Mesdames ; il venait de l'Œil de bœuf, assure que tout est apaisé, se met à plaisanter sur la peur de chacun ; il parlait encore, quand M. de Thianges ouvre la porte, ainsi que Mme de Béon, en criant : "M. de La Fayette est chez le roi". Rien ne peut peindre l'étonnement, le saisissement que causa cette nouvelle..."

Elle épouse en seconde noce en 1808 Joseph-Marie-Prosper, comte d'Hautpoul, qui fit carrière dans les ambassades du marquis de Bombelles.

Élisabeth Vigée Le Brun fit son portrait en 1787, il appartint longuement aux collections de la famille de Mauléon (la sœur unique de la comtesse de Béon ayant été comtesse de Mauléon) avant d'être mis en vente à New York en 1949.

_________________
👑 👑 👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
Superglu

avatar

Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 06/11/2016

MessageSujet: Re: 15 juillet 1818: Charlotte de Béon du Massez   Lun 19 Juin - 4:46

Très intéressant portrait ! Very Happy

_________________
Lâche qui les abandonne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
15 juillet 1818: Charlotte de Béon du Massez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juillet : Mois du Très Précieux Sang de Jésus
» En 1992, le 26 juillet aux alentours de 22:40 à Chênée
» Dossier dans la revue Nexus (juillet/août)
» Fiançailles très bientôt et mon mariage 5 juillet 2008...
» Canicule juillet 1983 (diagrammes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Juillet-
Sauter vers: