Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 15 Déc - 12:23

C'était par crises, puisque Vermond a eu à plusieurs reprises des vélléités de démissionner, au grand dam de Mercy !
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 15 Déc - 13:04

Quelle était sa fonction officielle d'ailleurs?

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 15 Déc - 13:13

Vermond était le lecteur de Marie Antoinette. Il a d'ailleurs failli être viré par la cabale lancée par La Vauguyon au début parce que la petite dauphine ne lisait pas et que, par conséquent, la fonction de Vermond était nulle.

Ce type ne m'inspire qu'à moitié... Il a réussi à entrer dans l'intimité impériale à Vienne, à se rendre indispensable à Marie Antoinette... et il se permettait des crises caractérielles. Deux claques et tu vas dans ta chambre !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 15 Déc - 13:18

Moi, il ne m'inspire pas du tout !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 15 Déc - 13:48

Mme de Sabran a écrit:
Moi, il ne m'inspire pas du tout !
Ah toi non plus ? Je suis prudente, parce que le mal que nous savons de lui, c'est surtout via Henriette... et qu'Henriette, bof bof...

Mais ce mec me fait irrésistiblement penser à un petit capo... tu vois, le genre nerveux, irascible...


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 15 Déc - 13:52

pimprenelle a écrit:
Vermond était le lecteur de Marie Antoinette. Il a d'ailleurs failli être viré par la cabale lancée par La Vauguyon au début parce que la petite dauphine ne lisait pas et que, par conséquent, la fonction de Vermond était nulle.

Ah oui le lecteur exact, je l'avais oublié Embarassed

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 15 Déc - 20:41

pimprenelle a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
Moi, il ne m'inspire pas du tout !
Ah toi non plus ? Je suis prudente, parce que le mal que nous savons de lui, c'est surtout via Henriette... et qu'Henriette, bof bof...



Pas seulement via Henriette, Pim !!!! Souviens-toi des propos peu amènes de Besenval :

Par son caractère, son insuffisance, son indiscrétion, son arrogance, l'abbé de Vermond s'attire à juste titre la haine et le mépris général .

Le voilà habillé pour le grand froid de la semaine, notre abbé !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: VERMONT   Mer 16 Déc - 8:06

N'oublions pas que VERMONT avait "le cul entre deux chaises" : qui devait-il servir ?
D'un côté, il devait tout à MARIE-THERESE et si elle l'a envoyé en France auprès de sa fille, c'est pas pour rien ! En même temps, une fois à VERSAILLES, en servant MARIE ANTOINETTE, il sert la France... Sans vouloir le défendre, il devait quand même se sentir mal à l'aise et on peut se demander de quel côté penchait son cœur ?
Et puis, MARIE ANTOINETTE lui a fait confiance (alors qu'Elle s'est vite rendu compte de l'espionnage de MERCY). En général, Elle ne se trompait pas sur les gens...
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 16 Déc - 11:49

Mme de Sabran a écrit:
pimprenelle a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
Moi, il ne m'inspire pas du tout !
Ah toi non plus ? Je suis prudente, parce que le mal que nous savons de lui, c'est surtout via Henriette... et qu'Henriette, bof bof...



Pas seulement via Henriette, Pim !!!! Souviens-toi des propos peu amènes de Besenval :

Par son caractère, son insuffisance, son indiscrétion, son arrogance, l'abbé de Vermond s'attire à juste titre la haine et le mépris général .

Le voilà habillé pour le grand froid de la semaine, notre abbé !!!!
Ah, oui ! Ca concorde... et donc ça se confirme !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 16 Déc - 11:51

CALONNE a écrit:
N'oublions pas que VERMONT avait "le cul entre deux chaises" : qui devait-il servir ?
D'un côté, il devait tout à MARIE-THERESE et si elle l'a envoyé en France auprès de sa fille, c'est pas pour rien ! En même temps, une fois à VERSAILLES, en servant MARIE ANTOINETTE, il sert la France... Sans vouloir le défendre, il devait quand même se sentir mal à l'aise et on peut se demander de quel côté penchait son cœur ?
Et puis, MARIE ANTOINETTE lui a fait confiance (alors qu'Elle s'est vite rendu compte de l'espionnage de MERCY). En général, Elle ne se trompait pas sur les gens...
Je me pose toujours des questions sur la qualité de l'espionnage de Mercy. Les éditeurs de la correspondance croisée affirment que Marie Antoinette ne s'est jamais rendu compte du double jeu de Mercy, mais je n'en suis pas si sûre. Et pour Vermond, n'a-t-elle pas aussi mis quelque distance ? Elle n'était pas incapable d'une certain duplicité non plus, notre reine...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 16 Déc - 12:07

Vous pensez Calonne que Marie-Antoinette avait conscience du véritable rôle de Mercy? Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mar 9 Mar - 22:45

C'est fou comme on ne sait rien sur ce type.
Voilà ce qu'en dit Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Mathieu-Jacques_de_Vermond

Bien maigre.
Bon il est mort en 1806, au moins j'ai appris quelque chose.

Je m'étonne aussi qu'il n'ait pas participé au réseau de Marie-Antoinette durant la Révolution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'ABBE DE VERMOND   Mer 10 Mar - 12:29

Je pense que oui, MARIE ANTOINETTE savait à quoi s'en tenir sur MERCY. Les lettres de sa mère fourmillaient d'informations de toutes sortes sur sa vie, ses moindres faits et gestes. Qui d'autre était assez proche d'Elle pour savoir tout ça, sinon lui ?
Quand, par exemple, Elle veut monter à cheval et que, comme par hasard, dans sa lettre suivante, sa mère le lui déconseille, Elle doit bien se douter que la fuite vient de Mercy. MARIE ANTOINETTE était intuitive : Elle devait bien se douter que dans ses lettres, Mercy ne demandait pas à l'impératrice le temps qu'il faisait à Vienne...
Pour Vermond, c'est plus délicat. Le personnage est plus difficile à cerner et Elle l'a quand même favorisé (Elle choisit le frère de Vermond comme accoucheur et Elle pourvoit l'abbé d'une abbaye et d'une rente confortable). L'aurait-Elle fait pour quelqu'un dont Elle se serait méfié ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 12:55

Malheureusement elle lui a quand même fait confiance jusqu'au bout. Et Mercy l'a lâchement abandonnée après le 10 août quand il n'y avait plus rien à en tirer!
Que je ne l'aime pas!

Peut-être avait-elle des doutes sur ses délations à l'Impératrice mais elle lui a quand même confié pas mal de missions durant la Révolution. Je pense qu'elle a vraiment mal accorder sa confiance à cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 14:21

Je pense aussi que Marie Antoinette a fini par avoir des doutes sur les caftages de Mercy à sa mère. Après tout, Madame de Polignac s'était substituée à lui et Vermond dans le rôle de confidente. Si son amie ne voyait pas encore clair, elle l'avait certainement dessillée.

Mais l'archiduchesse ne considérait sans doute pas ces indélicatesses comme des trahisons. Le rôle d'une bonne mère n'est-il pas d'être omniprésente ? Et, quand elle se double d'une impératrice, on frise l'Olympien ! Epiée depuis sa plus tendre enfance, Marie Antoinette a dû trouver tout naturel de se voir suivie par l'oeil de Moscou... et de s'y dérober, évidemment, comme d'habitude. Wink

Elle savait aussi Mercy fidèle comme un chien à l'Autriche. Elle s'est donc tournée vers lui au moment de la révolution, comme à tout moment auparavant. Il l'aidait pour tout, pour des conseils de diplomatie, pour le choix de cadeaux, pour transmettre des messages... La pauvre était persuadée qu'il l'aimait comme un père... Et peut-être nourrissait-il envers elle une manière de sentiment paternel. Mais cela ne pesait rien au regard de sa loyauté à la Maison d'Autriche.

Mercy n'a pas été très clean, en tout cas pas très humain. Vers la fin de la vie de Marie Antoinette, il se livrera à des marchandages carrément odieux. Mais qui fut le pire ? Lui, ou la propre famille de l'archiduchesse ? Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 15:51

Sans compter, Pim, que Mercy et Vermond, étant comme les deux doigts de la main, se montaient probablement le bourrichon l'un l'autre . Je les entends d'ici !
Ils étaient cancaniers et se la jouaient défenseurs de la vertu, un profil psychologique assez banal .
Par ailleurs, Mercy, qui ne supportait pas les influences autres que la sienne sur Marie-Antoinette, en avait une prodigieuse sur son Impératrice, au point de lui dicter les termes mêmes dans lesquels écrire à sa fille pour la réprimander sur tel ou tel objet !!!!!!!!!!!!
C'est dingue non ? Marie-Thérèse reprenait ses phrases pratiquement sans en changer une virgule !!!
Il avait toutes les raisons d'être infatué de son importance, le monsieur !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 15:54

En même temps, son influence avait des limites. Il avait une grosse dent contre Madame de Polignac, qu'il noircissait auprès de son impératrice. Mais il a suffi à Marie Antoinette de préciser que son amie était celle du roi autant que la sienne et, hop... l'impérial courroux s'est dégonflé. Mercy a eu beau en remettre une couche, Marie Thérèse lui a dit qu'elle écrasait.

En ces termes, si si.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 16:31


Tu veux dire qu'elle a dit à Mercy d'écraser ! Oui, oui, je m'en souviens !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 16:43

Parce que, elle, elle préférait écraser. Texto, elle lui a dit "bon, Mercy, là, ça commence à bien faire. Le roi est dans le coup, alors, moi, j'écrase. Tu piges, mon p'tit pote ?"

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 16:52

Mais Pim ! ça suffit enfin ! Je connais cette correspondance aussi bien que toi . Rolling Eyes
La preuve !
Il a répondu :
T'enerve pas la grosse, j'te reçois cinq sur cinq !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'A   Mer 10 Mar - 17:08

Et MARIE ANTOINETTE n'avait plus qu'à conclure d'un énergique :"Vous me faîtes tous ch..." !
Plus sérieusement, sa confiance envers Mercy peut se comprendre. Il était une certaine image paternelle et un lien avec sa famille, sa patrie d'origine. Il a finit par la saoûler, mais il faisait partie des meubles.
Même si c'est vrai que le personnage n'est pas trés reluisant. Je lui préfère largement Vermond qui semble avoir éprouvé une affection sincère pour Elle. Et puis, il l'a vu grandir ! De la petite gamine rebelle et insouciante à la souveraine et mère. Quand on y pense...
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 17:16

Mme de Sabran a écrit:
Mais Pim ! ça suffit enfin ! Je connais cette correspondance aussi bien que toi . Rolling Eyes
La preuve !
Il a répondu :
T'enerve pas la grosse, j'te reçois cinq sur cinq !
Exact ! Elle a conclu "Y'a intérêt. Autre chose ?"

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 17:19

CALONNE a écrit:
Et MARIE ANTOINETTE n'avait plus qu'à conclure d'un énergique :"Vous me faîtes tous ch..." !
Plus sérieusement, sa confiance envers Mercy peut se comprendre. Il était une certaine image paternelle et un lien avec sa famille, sa patrie d'origine. Il a finit par la saoûler, mais il faisait partie des meubles.
Même si c'est vrai que le personnage n'est pas trés reluisant. Je lui préfère largement Vermond qui semble avoir éprouvé une affection sincère pour Elle. Et puis, il l'a vu grandir ! De la petite gamine rebelle et insouciante à la souveraine et mère. Quand on y pense...
Ah, plus d'une fois, elle a dû avoir envie de les envoyer ch... Tous autant qu'ils étaient !

Je ne sais pas, Calonne... Je suis moins enthousiaste que vous sur le petit Vermond... Un petit côté ver de terre amoureux d'étoiles, non ? Cette façon, qu'il a, de se jeter aux pieds de l'impératrice chaque fois que Marie Antoinette doit faire allusion à lui... Rolling Eyes

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'ABBE DE VERMOND   Mer 10 Mar - 17:22

Disons que je le trouve sympathique surtout par comparaison avec Mercy. Mais je pense qu'Elle lui faisait vraiment confiance. Elle choisit quand-même son frère comme accoucheur ! Je trouve que de sa part, c'est quand-même un geste de confiance assez fort.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   Mer 10 Mar - 17:25

Oui, c'est vrai, le choix de son frère doit être révélateur. C'est de ma part une animosité... du genre épidermique. Je crois que je préfère encore Mercy. J'ai du mal avec les hommes d'église, déjà, à la base... Puis, Mercy était un épicurien épris de belles choses et de délicieux parfums. Il avait une maîtresse...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abbé Matthieu-Jacques de Vermond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» L’abbé de Vermond
» Abbé GALLY Mathieu - Lieutenant - 85e demi-brigade ligne -
» Matthieu Ricard au Luxembourg + programme 2011
» Le Christ révèle à Jacques la vraie gloire de l'Apôtre. Saint Matthieu, 20, 20-28
» Evénement: Le Rotary reçoit à Lille le bouddhiste Matthieu Ricard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: