Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 1er juillet 1777: retraite de M. Taboureau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 2487
Age : 59
Localisation : Carcassonne
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 1er juillet 1777: retraite de M. Taboureau    Sam 1 Juil - 11:29

retraite de M. Taboureau

Louis Gabriel Taboureau
Seigneur des Réaux (Les Réaux, à Chouzé-sur-Loire )

Louis Gabriel Taboureau des Réaux est un homme d'État français

Intendant du Hainaut
Conseiller d'Etat
Contrôleur général des finances

né à Paris le 20 octobre 1718
mort à Paris le 31 mai 1782 à l'âge de 63 ans

Parents

Louis Mathurin Taboureau, seigneur des Réaux, de Villepatour et de Bois-Denier. Grand-maître des eaux & forêts du Lyonnais (lettres de provision du 7 viii 1725:AN:V1,264)
Né en 1683. Baptisé le 8 août 1683 - Décédé en 1767 à l'âge de 84 ans

Catherine Geneviève Bazin +Décédée en mai 1769


Marié le 5 mai 1773 en la chapelle du château de Raismes (près de Valenciennes) avec Amédée Adélaïde Desnoyers de Lorme



Biographie

Issu d'une famille bourgeoise de Touraine, anoblie en 1713, Louis Gabriel Taboureau des Réaux fut maître des requêtes, puis intendant général du Hainaut et Cambrésis du 11 novembre 1764 à 1775.

C'était un conservateur par principe et par tempérament1, personnage passablement effacé mais entouré de l'estime et de la considération générale, qu'on choisit sans doute pour ces motifs pour exercer nominalement les fonctions de contrôleur général des finances du 21 octobre 1776 au 29 juin 1777, tandis que Jacques Necker – qui ne pouvait être nommé contrôleur général car il était protestant – dirigeait effectivement le département avec le titre de directeur général du Trésor.

Selon Maurepas, qui avait été chargé de conduire les négociations avec Necker, il s'agissait de choisir « un homme de bonne réputation, sans malice car il n’aura rien à faire que de laisser les choses telles qu’elles sont jusqu’à ce que les affaires d’argent et de crédit étant examinées, on soit dans le cas de faire des améliorations raisonnables »

L'intéressé voulut refuser cette proposition en faisant valoir que « quand on a passé cinquante ans, on n'est plus propre aux affaires publiques »2, mais ce refus ne fit sans doute que convaincre Maurepas qu'il tenait son homme.

De fait, il n'existe à peu près aucune décision qu'on puisse attribuer personnellement à Taboureau des Réaux durant son passage au contrôle général. L'intéressé était objet de quolibets: on le surnommait « la béquille »

Il en souffrait d'autant plus qu'il n'approuvait pas les réformes de Necker et voulut démissionner en janvier 1777, puis en avril, mais Louis XVI refusa par deux fois.

En définitive, le 29 juin 1777, le Roi dut s'y résoudre devant le refus catégorique du contrôleur général de signer l'édit supprimant les receveurs généraux des finances.

Taboureau fut remplacé par Necker avec le titre de directeur général des finances.

Il fut nommé au Conseil royal des finances le lendemain de sa démission (30 juin 1777).

Il mourut en 1782 sans postérité.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Gabriel_Taboureau_des_R%C3%A9aux


_________________
👑 👑 👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
 
1er juillet 1777: retraite de M. Taboureau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ephéméride 7 Juillet......
» Baisse des pensions en juillet 2016
» retraite de guérison intérieure
» Juillet : Mois du Très Précieux Sang de Jésus
» En 1992, le 26 juillet aux alentours de 22:40 à Chênée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Juillet-
Sauter vers: