Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie Antoinette et Lya de Beaumont

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Jeu 16 Oct - 22:22

Plutôt que d'écrire quoi qu'il soit, je préfère aujourd'hui me taire.

Le silence vaut mieux qu'un long discours.

Alors je tire ma révérence, et je verse des larmes.

a ce souvenir bien macabre

et vive le roy, mais aussi que la reine vive longtemps dans mon cœur...

être parmi vous est déjà bien plus qu'une gloire, mes véritables amis


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 18:18

Le nouvel ambassadeur Claude Louis François Régnier, comte de Guerchy prend le poste du Duc de Nivernois. Je deviens le secrétaire. Il est bourguignon comme moi.


Mais le pauvre Homme n’est point habilité en la matière. Le Duc de Nivernois pensa qu’il ferait mieux lui adjoindre un guide d'âme. Ce qu’accepta le comte de Guerchy. Pour cela je deviens un résident de l’ambassade puis ministre plénipotentiaire.
En fait pas grand chose, mais cela me faisais rester en Angleterre, avec une bonne couverture et cela me permettait de me déplacer plus facilement pour le projet du roi.

Pauvre Homme ? Cela me dit quelque chose !!!! Il me semble que cela soit repris par Marie Antoinette, mais bien plus tard.
Je reçus encore une fois une lettre de mon très cher et tendre ami Monsieur de L’hospital. Ce fut malheureusement la dernière, car cet être que je chéris tant, mourut à 67 ans.
Il me conseil de prendre avec moi M Dandé.

Je relève quand même une chose dans son écrit :
« Ce qui vous manque physiquement assure d’avantage l’effet de vos qualités et de l’emploi de votre temps. » 28 Juillet 1763

Savait-t-il ??????
Mais je suis espionné quand même….

J’avais donc deux missions. Je gagnais bien ma vie, Monsieur de Broglie et Monsieur Tercier attendais de moi beaucoup de chose. La vie était belle, si ce n’était que celle qui me tourmentait depuis bien longtemps. Je ne me sens pas moi même.

J’appris également la disgrâce et l’exil du maréchal de Broglie après une dispute avec Mme de Pompadour. Lui qui fut le plus grand le plus distingué de la guerre de 7 ans.

Quand on parlait on avait l’habitude de donner des noms de codes.

L’avocat : était le roy
Le substitut : le conte de Broglie
Le procureur : M de Tercier
Le prudent : M Durant
Le mielleux : le duc de Nivernais
L’amer : le duc de Praslin
Le lion rouge : le duc de Choisel…(il était rouge souvent)
L’intrépide : le chevalier d’Eon
Le novice, Le belier, Mouton cornu: le conte de Guerchy

Cela permettait de mieux correspondre sans citer de noms. Et puis c’était plus drôle….

Madame de Pompadour ne voulait plus entendre parler de Monsieur de Broglie. Elle soupçonna même le roy d’entretenir des relations secrètes entre lui et moi même. Un soir après le repas le roy dormit profondément. C’est à ce moment la quelle déroba une petite clef en or du roy afin d’ouvrir et de découvrit dans un petit secrétaire toutes nos correspondances.



Elle en fit part au comte de Guerchy comme quoi j’étais un ennemi de la France et cela le 10 juin 1763. M de Tercier me dépêcha que faire très attention a moi et d’entretenir des relations à distance avec L’ambassadeur.
Mais cela je le savais déjà par une lettre de Monsieur de Broglie qui se permettait de m’inviter a prendre un logement hors de ces indiscrétions et curiosités. Le roy lui même me demanda la plus grande discrétion sur les affaires pour lesquels j’étais parti à Londres.
Je pris donc un appartement avec mon cousin d’Eon de MOULOIZE. Je n’aime pas le nouvel Ambassadeur, je lui trouve que des défauts. Timide a la guerre, hardi en paix, ignorant à la ville, rusé à la cour, prodigue avec l’argent d’autrui, avare avec le sien. Je compris bien vite que je ne m’étais pas trompée.
En fait avec mon titre de ministre il ne pouvait pas avoir de relations hiérarchiques avec l’Ambassadeur. Le duc de Praslin me demanda de bien vouloir remettre mon titre de Ministre avant l’arrivée de L’ambassadeur pour éviter de tels désagréments.

Moi Chevalier d’Eon : Jamais !!! Croix de St Louis !!!!, Soldate émérite sur les champs de bataille, blésée a plusieurs reprise, me demander cela ? A ça non !!! Plutôt quitter le service du roy.

Mes dettes s’amoncellent de ci de la et je demande que l’on me règle les dépenses de mes actions. Monsieur de Praslin ne l’entendit point de cette oreille et je fis grand bruit pour que l’on si entende de façon urgente. Il me répondit « Voilà bien du bruit pour une omelette au lard ».
Il rognait également sur mes appointements passant de 6 a 5 mille livres, alors que l’Ambassadeur en avait plus de 200.
Après bien des correspondances avec mon ami le duc de Nivernais, je cédai. Je luis écrivis le 30 septembre 1765. Je lui informe que je ne céderais pas sur les sommes qui me sont dues depuis mon premier voyage en Russie et que je veux bien prendre le titre de Ministre du roy a la cour de Bretagne.

C’est le roy lui même qui m’écrivit le 4 octobre 1763. Par une lettre officielle il me donna l’ordre de rentré en France, mais d’une autre il me disait de rester en Angleterre.

« Vous m’avez servi aussi utilement sous les habits de femme que sous ceux que vous portez actuellement. Reprenez-les de suite et retirez vous dans la cité »

Madame de Campan eu connaissance de cette lettre.

Elle en fit part dans ses Mémoires. Raconta que lorsqu’elle était chez son père, le chevalier D’éon racontait qu’il avait été choqué que ce ne soit pas le roy lui meme qui en donna l’ordre. Il pris cela pour une disgrâce.
Le 17 octobre Monsieur L’ambassadeur me donna la lettre me demandant de rentré en France, de ne pas me présenter à la cour et de me tenir prête à de nouvelles instructions, mais après mes biens séances a la cour.

Je fit part à M de Sainte Foy ma désillusion.
Pourtant le dimanche 23 octobre je fut invitée chez M le conte de Guerchy. Après le repas nous nous rentrâmes dans un petit salon au premier étage. Madame de Guerchy et moi même fut présente a M de Vergy. M de Vergy se permettait de véhiculer tant de choses mauvaises de plus sans lettre de recommandations il ne pouvait prétendre a aucunes distinctions de ma part. J’en demandais réparation de ces insinuations mensongères. Le combat n’eut pas lieu, car j’avais signé un document comme quoi je ne le ferais pas. Je compris bien vite la machination.

Je ne refuse a partir de La cours d’Angleterre, et j’informe que seul le roi peut m’en donner l’ordre.

Monsieur de Guerchy voulais vraiment que je lui remette mes papiers afin de les transmettre a M de Pompadour. Je reçus le 25 Octobre un billet de la part de Milord Halifax me précisant que mon audience a la cours serait le mercredi et non le vendredi comme déjà indiqué depuis plusieurs jours.
En février 1764, je suis toujours a Londres, mon audience a été repoussé. Louis XV me fit parvenir par le duc de Choiseul des nouvelles instructions au nom du roy et de continuer ma correspondance. C’était pour mon une simple autorisation et de bien vouloir rester en Angleterre.

C’est le 27 octobre que je réapparu a la table de l’Ambassade. Monsieur de Guerchy sait que j’aime le vin, et de Tonnerre…. pardi !! Ce vin je le connais bien pour en avoir bu tant de fois, dans n’importe quels lieux que je me trouva.

M de Guerchy accompagné de son écuyer M Chazal fit introduire de L’opium dans mon vin. Le dosage n’était vraiment pas a la hauteur de l’effet escompté. Jeu un malaise, des vertiges, des somnolences, des douleurs, J’eus le feu au ventre. Par la suite j’eus des vomissements, nausées. Mais de par mon habitude de ce breuvage, je tenais le coup. Je fut emporté près de la Tamise, afin de me faire prendre un bateau. Il fallait absolument que je quitte l’Angleterre et peut être récupérer les papiers. Je fit part de cette aventure et tentative de crime a Versailles par l’intermédiaire de M de la Rozier.
Note secrète et d’importance pour l’avocat et son Substitut…autrement dit le roy et le conte de Broglie
J’informe le roy de l’ensemble des menaces que M de Guerchy m’inflige afin de connaître pourquoi je reste en Angleterre. Mais je demande a rentrer en France car je ne puis continuer ma mission dans de pareils conditions. Je lui indique que je suis très incommodé des effets du breuvage.

Je rajouterai un lien sur la lettre manuscrite en appui de mes dires
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 18:26

La premiere page



C'est ecrit en vieux françoi et j'ai eu un peu de mal a le lire. Et comme cette lettre fait 58 pages, ne m'en veuillez pas de la tournure des phrases.

Bien a vous
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 18:52

Merci Very Happy

Citation :
« Ce qui vous manque physiquement assure d’avantage l’effet de vos qualités et de l’emploi de votre temps. » 28 Juillet 1763

Cette phrase de Monsieur de L’hospital est plutôt significative sur le coup, d'Eon avait donc bien un manque physique à encroire cet homme  :s:

J'ignorais qu'il avait été victime de tentative d'assassinat  

Je vois que vous écrivez à la première personne, est-ce vous qui écrivez ou bien est-ce un extrait de mémoire? Je dis cela surtout vis à vis du Copyright  Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:06

Vous croyez, Chou, qu'il y ait un problème possible de Copyright, pour un si vieux document ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:10

Si j'écris à la première personne c'est parce que c'est mon écrit. je ne reprends que quelques phrases qui sont pour moi de la plus haute importance et que je ne peux pas les déformer

Je ne plagie pas, soyez en sur.

Nous connaissons bien les rapports entre l'Angleterre l'Autriche et la France a cette époque. Je veux faire comprendre que le retour de Lya n'ai pas du a un simple hasard, que Lya a des très bonnes relations écrites avec Louis XV puis Louis XVI mais aussi avec la cours de France. Je veux faire comprendre que Lya était une femme très instruite, quelque soit la matière dont elle parlait, quelle à vécue au service de la France.

Bien a vous
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:23

Citation :
Vous croyez, Chou, qu'il y ait un problème possible de Copyright, pour un si vieux document ?
Normalement vis à vis des droits d'auteurs, au-delà de 70 ans après la mort de l'auteur c'est ok. Donc pour d'Eon on est peinard sur ce point  
Par contre c'est plus vis à vis d'une quelconque maison d'édition qui aurait édité ces mémoires récemment qu'il faut faire attention  Wink

Mais si ce sont vos propres ecrits Lya alors pas de problèmes, merci!  Very Happy

Citation :
Nous connaissons bien les rapports entre l'Angleterre l'Autriche et la France a cette époque. Je veux faire comprendre que le retour de Lya n'ai pas du a un simple hasard, que Lya a des très bonnes relations écrites avec Louis XV puis Louis XVI mais aussi avec la cours de France. Je veux faire comprendre que Lya était une femme très instruite, quelque soit la matière dont elle parlait, quelle à vécue au service de la France.

Je pense que si d'Eon a été espion, ou espionne   , de Louis XV, et ce dans des cours étrangères, c'est qu'en effet il avait un minimum de plomb dans la cervelle  Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:26

Lya était instruite et cultivée, incontestablement, sa bibliothèque en Angleterre était gigantesque. Elle écrivait énormément aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:28

Je vous le confirme.

Par contre et pour qu'il n'y ai plus de mal entendu je j'oindrais les sources ou les liens de mes dires.

Je tiens a préciser, et comme je l'ai déjà écrit, je ne fais aucun commerce avec mes écrits. Ils sont la pour l'histoire.

Je vous fais partager mes recherches.

Je pense déjà a en faire un site web afin de bien assoire ce que j'écris.

Je ne le ferais pas si j'avais quelques hontes dans ce que je raconte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:36

Citation :
Lya était instruite et cultivée, incontestablement, sa bibliothèque en Angleterre était gigantesque.   Elle écrivait énormément aussi.
Oui effectivement plus de 8000 livres et autres lettres

Je n'en fais pas usage, car ils n'ont pas d'intérêts pour l'Histoire de Lya. Mais je vous en ferais part si cela devenait nécessaire. Ont y parle plus de rapport, de finances. Il y a aussi quelques anecdotes. Il y en a encore a notre époque de ce genre de chose qui reposent dans des tiroirs et qui ne s’use que l’orsque l’ont s’en sert......

Je vous en ferais la liste si vous le désirez
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:45

Citation :
Par contre et pour qu'il n'y ai plus de mal entendu je j'oindrais les sources ou les liens de mes dires.
Si c'est vous qui écrivez vous n'êtes pas obligée rassurez-vous  Wink

Sait-on à quoi se passionnait d'Eon, si passion il y avait?  Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 19:58

Elle avait plusieurs passions.

Les livres bien sûr, mais les écrits, la politique (bien sur), le cheval, l'épée ou plutôt les combats comme je l'ai écrit un peu plus haut. Elle aimait la botanique...voir la suite, la musique, le bon vin et la rigolade. Elle riait de tout.

Pour vous rendre compte des écrits, je donneras un extrait des tables des matières des "Loisirs du Chevalier d'Eon"



Je pense que pour en avoir lue quelques livres, ce ne sont pas vraiment de tout repos. Je suis diplômée d'une grande école, politique et diplomatique, comptables, droit fiscal, militaire à une époque.... et je ne comprends pas tout. il faut dire qu'à cette époque et surtout pour Lya (espionnage) c'était nécessaire de bien connaitre et surtout de bien faire connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Lun 20 Oct - 21:00

Merci Very Happy

Une personne d'esprit qui aime s'amuser donc...effectivement, le potentiel était là pour plaire à Marie-Antoinette Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mar 21 Oct - 8:40

Charles-Geneviève était à maints égards une personne remarquable !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39966
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mar 21 Oct - 9:48

Merci pour tous les renseignements que vous nous donnez !  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mer 15 Déc - 19:37

Bonjour à tous,

Désolé de venir jouer les trouble-fêtes, mais le souci de défendre la vérité me l'impose.
Or comme j'ai moi-même beaucoup lu au sujet du chevalier d'Eon je crois nécessaire d'intervenir pour signaler que les écrits de Lya de Beaumont sont parsemé d'erreurs, ou du moins d'extrapolations.
A mon avis sa principale source historique c'est cette bande dessinée :



dont elle a repris très exactement le scénario (et dont l'héroïne s'appelle justement Lya de Beaumont).

La théorie de Lya de Beaumont c'est que le chevalier d'Eon était hermaphrodite de naissance. Elle affirme même :
"L’autopsie de son corps mort a réveillé une eunuchoïdisme de Hypogonadotropin ou le syndrome de Kallman, un désordre sexuel congénital a caractérisé par les organes génitaux sous-développés et les gonades stériles."

Or ceci est tout bonnement une invention. Le rapport d'autopsie du chevalier d'EOn est absolument sans équivoque, voici ce qu'il contient :
« Par la présente, je certifie que j'ai examiné et disséqué le corps du chevalier d'Éon et que j'ai trouvé sur ce corps les organes mâles de la génération parfaitement formés sous tous les rapports ».

Il a été paraphé par plusieurs médecins de la faculté médicale de Grande Bretagne. Je souligne : "parfaitement formés sous tous les rapports". S'il y avait eu la moindre anomalie à remarquer sur son organe ces médecins en auraient témoignés.
Du reste je mets au défi Lya de Beaumont d'apporter le moindre document qui ferait part d'un autre rapport d'autopsie.

Plus loin dans le forum, Lya de Beaumon dit qu'elle a pris pour source les mémoires du chevalier d'Eon rédigés par Frédéric Gaillardet. Selon elle il n'existerait plus qu'une vingtaine d'exemplaires de cet ouvrage. Or cela est faux. Il a été réédité maintes et maintes fois, au point qu'on peut encore le trouver très facilement sur internet :

http://www.priceminister.com/s/m%E9moires+du+chevalier+d+Eon

En outre, tous les historiens sont parfaitement d'accord là dessus, ces mémoires sont truffés d'inexactitudes. Leur auteur, Frédéric Gaillardet, était un romantique. Il s'appuie certes sur des documents historiques pour composer son ouvrage, mais il a également une sérieuse tendance à romancer l'existence du chevalier d'Eon et à extrapoler certains faits. Ainsi, dans ce livre, on trouve d'innombrables dialogues qui sont de pures inventions (aucune source ne les rapporte), mais aussi des situations qui ne sont attestés par aucun document (comme la liaison qu'il imagine entre d'Eon et la reine d'Angleterre, ou comme l'histoire du fils caché de d'Eon, qu'il aurait eu avec une fille maintenue captive en Russie par la tzarine, jalouse de l'amour que lui portait le chevalier). Ces situations sont très romanesques, mais rien ne permet d'en vérifier l'existence.
Il s'agit là du reste d'une tendance très fréquente chez les historiens de l'époque (les livres de Michelet, d'Augustin Thierry sont aussi truffés de situations largement romancés).


Le récit de Lya de Beaumont n'en n'est pas moins passionnant, on le lira avec grand intérêt, mais on aura raison toutefois de garder à l'esprit qu'il ne s'agit pas d'un récit d'une très grande exactitude historique.

Bien cordialement,

Bonnard
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mer 15 Déc - 20:36

Bienvenu cher Bonnard Very Happy

Tout ceci est en effet très troublant , mais j'avoue ne pas avoir parcouru ce sujet et ce thème pour porter un jugement sur ces écrits .

Vos propos sont très intéressants et je note qu'il faut donc prendre avec des pincettes les écrits de Lya , notamment à cause des inexactitudes et extrapolations de sa part.

Laissons le temps à Lya de Beaumont de lire votre message et d'y apporter quelque explication . Car s'inspirer fortement d'un manga pour écrire un tel récit , ce n'est tout de même pas très sérieux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mer 15 Déc - 21:21

Madame Sophie a écrit:


Laissons le temps à Lya de Beaumont de lire votre message et d'y apporter quelque explication .

Lya n'a pas paru dans le Boudoir depuis bien longtemps .
Je ne jurerais donc pas qu'elle lira votre message, Bonnard. En tout cas, soyez-en remercié ! Very Happy
Il est vrai que certains épisodes de la vie du chevalier d'Eon semblent par trop romanesques. Conseillez-vous sa biographie par E. Lever ?

Soyez le bienvenu dans notre petit cercle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LYA DE BEAUMONT   Jeu 16 Déc - 12:04

Pour ma part, sans vouloir polémiquer, j'ai également toujours lu que le chevalier, à sa mort et une fois autopsié, fût reconnu comme "masculin".
Je reste donc pour l'instant sur l'hypothèse d'un homme androgyne, fin et aux épaules étroites, un garçon "à la beauté de fille", si j'ose dire.
En plus, à l'époque, avec tous ces artifices (perruque, fard, poudre, parures...), se travestir en femme n'était guère difficile, je pense.
Sans perversité, on peut également entrouvrir les rideaux de l'alcôve : le chevalier aimait-il les hommes ? Les femmes ? Les deux ? Ce comportement du déguisement était-il un jeu, ou un besoin, le témoignage d'un mal-être, d'une sexualité confuse ou ambiguë ? On n'a pas fini d'en débattre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Jeu 16 Déc - 14:41


Yep ! C'est aussi ce que j'ai lu . Le chevalier d'Eon était un homme .

Sa sexualité, selon ses biographes ( enfin je n'ai lu que Michel de Decker .... ), semble se réduire à néant ......................
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Jeu 16 Déc - 16:24

je ne connaissais pas la BD consacrée au CHEVALIER !!!!! et pourquoi sur la couverture il y a IV !?!?! comme henry !!!!!

Je n'ai pas lu ses mémoires, mais je le considère comme un espion de qualité au Service de son Roi et de son pays !!!!! grand bretteur et très intelligent !!!!!

Qu'il soit, comme on dit en LORRAINE "bique et bouc" n'a aucune importance !!!!! qu'il s'habille en gentilhomme, soldat ou portant desrobes de dames faites par MADAME BERTIN !!!!
"respect chevalier " !!!!!

A sa mort - il a été déclaré "homme complet " cela devait être amusant un soir être un bel homme ou un autre soir être une belle femme - à mon avis - courtisant la gente féminine sous les deux aspects !!!!!!!


Il faudrait retrouver dans les mémoires du temps la réaction exacte de notre Reine ???? mission pour NICOLAS !!!!!!!!

Surtout que tout cela ne vous empêche pas de dormir !!!!!!!! il commence à pleuvoir de la neige fondue !!!!!

amicalement MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Jeu 16 Déc - 16:33

Alerte orange sur 34 départements, misère !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mar 21 Déc - 22:19

Bonjour à tous, et merci pour votre accueil.

Désolé, je n'avais pas vu que cette discussion était aussi ancienne, sans quoi je ne serais pas intervenu, mon but n'est nullement de lancer une polémique, mais seulement de corriger ce qui m'aparait comme des erreurs historiques.

Pour réponde à vos questions, je vous conseille en effet la lecture de la biographie de Maurcice et Evelyne Lever, bien écrite et très bien référencée. Celle de Gaillardet est truffée d'inventions, qui m'ont moi-même amené à commettre plusieurs erreurs. Elle présente toutefois l'avantage de livrer de nombreuses sources très intéressantes.

Concernant la bande dessinée, ce n'est qu'une hypothèse de ma part, je ne suis pas catégorique car je ne l'ai pas lue, mais je sais que son personnage principal s'appelle Lya de Beaumont. Et s'il y a écrit IV sur la couverture c'est tout simplement parce qu'il s'agit du quatrième tome.

La sexualité du chevalier d'Eon demeure en effet plutôt mystérieuse. Tous ses amis s'étonnaient de ne lui connaître aucune liaison officielle, et lui-même, à la fin de sa vie, s'enorgueillissait d'être encore vierge et se comparait volontiers à Jeanne d'Arc. Le duc de Nivernais aimait d'ailleurs bien plaisanter sur l'inaction de ce qu'il appelait sa "terza gamba".
Il semblerait d'ailleurs que sa faculté à se faire passer pour une femme provienne en effet d'une certaine faiblesse hormonale, ce qui expliquerait la féminité de ses traits.
On a toutefois une lettre d'un de ses amis de jeunesse, Grécourt, qui dit avoir sacrifié avec lui sur les autels de "Priape et de Bacchus". Le chevalier n'était peut-être donc pas si vierge qu'il le prétendait....

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mar 21 Déc - 22:35

Je crains que nous ne sachions jamais le fin mot de l'histoire ....................
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   Mar 21 Déc - 22:45

Tout comme Robespierre...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie Antoinette et Lya de Beaumont   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie Antoinette et Lya de Beaumont
Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» MARIE ANTOINETTE
» Marie-Antoinette à ArtParis
» Exposition Marie Antoinette en 2008 au Grand Palais
» La Reine Marie -Antoinette.
» Marie-Antoinette emprisonnée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette au fil du temps :: La Reine de France : 1774-1792-
Sauter vers: