Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 16 juillet 1789:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 2485
Age : 59
Localisation : Carcassonne
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 16 juillet 1789:    Sam 15 Juil - 14:06

Mise à jour de la page relative à Charles Philippe, comte d'Artois :
- apanage
- domaines et châteaux
- ressources
- dettes (emprunt)
- acquisitions faites par le comte d'Artois
- maison civile
- maison militaire ( compagnie des gardes suisses, compagnies des gardes du corps et compagnie des gardes de la porte)
- fêtes données par la comte d'Artois

CHARLES PHILIPPE
Monsieur le comte d'Artois
futur Charles X


Charles Philippe naît le 9 octobre 1757 au château de Versailles. Il a pour père le Dauphin de France Louis Ferdinand et pour mère la Dauphine de France Marié Josèphe de Saxe. Son parrain est Charles III, Roi d'Espagne représenté par Louis Auguste, duc de Berry le jour du baptême. Sa marraine est Madame Sophie.

Louis XV lui donne le titre de comte d'Artois.

Ayant trois frères aînés, Charles Philippe n'est pas destiné à avoir un rôle au sein de la Cour hormis celui d'un prince oisif. Charles Philippe passe aux hommes en 1764.
Son éducation est négligé par son gouverneur et tous ses caprices lui sont passés. Il devient un prince frivole.
Dans sa politique de 3 mariages avec la Maison de Savoie, Louis XV avait fait un mariage entre Louis Stanislas, son petit fils et Marie Joséphine de Savoie. Le deuxième mariage entre Charles Philippe et Marie Thérèse de Savoie. Il a lieu le 16 novembre 1773 au château de Versailles.

A l'issue de ce mariage, une plaisanterie circule à la Cour au sujet du mariage de Charles Philippe car peut de temps après, il alla rejoindre sa maîtresse du moment l'actrice Rosalie Duthé : "le prince ayant eu une indigestion de gâteau de savoie vient prendre Duthé à Paris"

Comme son frère le comte de Provence, Charles Philippe dispose d'une fastueuse et importante Maison. Sa Maison est constituée par la comtesse du Barry, favorite de Louis XV.
Charles Philippe est le frère turbulent de la famille : il a des maîtresses, joue gros jeux ...et fait des dettes.

Charles Philippe possède 365 paires de souliers et autant de boucles assorties. Il parie sur le nombre de jours nécessaires pour la construction du château avec Marie Antoinette. Ce château est le château de Bagatelle.

Il organise des courses de chevaux avec Louis Philippe Joseph de Bourbon-Orléans qui sont tous deux des anglophiles. Pendant ces courses, il jure comme un charretier.

Louis XVI comble les dettes de Charles Philippe. Il finit même par mettre Charles Philippe sous tutelle pour gérer ses biens.

Par sa vie dissolue, Charles Philippe néglige son épouse. Mais contrairement à ses deux frères, il a des enfants :
- Louis Antoine, duc d'Angoulême (1775-1844)
- Sophie, mademoiselle d'Angoulême (1776-1783)
- Charles Ferdinand, duc de Berry (1778-1820)
- mademoiselle d'Angoulême (6 janvier au 22 juin 1783)

Charles Philippe ira jusqu'à se battre en duel avec son cousin Louis Joseph Henri de Bourbon-Condé, duc de Bourbon au sujet d'une querelle lors d'un bal avec la duchesse de Bourbon.
Il fait partie de la coterie de la duchesse de Polignac qui fait et défait les ministres et veut influer su la politique de la France.
Il vécut une grande passion avec la vicomtesse de Polastron qui le suivi en émigration.

Charles Philippe ne voit pas arriver la révolution. Il préconise de répondre par la force aux débordements générés par les débuts de la révolution. Suite aux événements du 14 juillet 1789, la tête de Charles Philippe est mise à prix comme celles : de Marie Antoinette, du prince de Condé, duc duc de Bourbon, du baron de Breteuil, de la duchesse de Polignac...

Louis XVI donne l'ordre à Charles Philippe de quitter la France et d'aller dans les états de son beau-père le Roi de Sardaigne.
Par la Loi sur les émigrés de 1792, les biens du comte d'Artois sont confisqués.
Charles Philippe fuit avec ses deux fils et une petite suite.
Durant toute la période révolutionnaire et napoléonienne, il voulut organiser la contre révolution.
Après avoir initié le débarquement de Quiberon et son échec, il s'installe à Londres jusqu'à son retour en France en 1814 avec la vicomtesse de Polastron, et en oublie sa femme la comtesse d'Artois qui végète à Gratz.

A la mort de la vicomtesse de Polastron en 1804, il lui promet de se tourner vers la religion qui ne sera pas sans conséquence lors de son règne.

Il revient en France en 1814. Durant le règne de son frère Louis XVIII, les appartements de Charles Philippe deviennent le lieu de rendez-vous des ultras-royalistes.

A la mort de son frère en 1824, il devint le dernier Roi de France et de Navarre sous le nom de Charles X. Il avait gardé ses idées d'ancien régime qui n'étaient plus en adéquation avec les nouvelles idées issues de la révolution. Après la publication des ordonnances de juillet 1830, une révolution se déclenche. Charles Philippe abdique le 2 août 1830.

Il embarque pour l'Angleterre puis par la suite rejoint l'Autriche.
Charles Philippe meurt le 6 novembre 1836 au château Graffenberg (Autriche) au moment de l'épidémie de choléra. Il est enterré au couvent des franciscains de Castagnavizza près de Goritz.
Maison Civile

création en 1780 de trois receveurs généraux et de trois contrôleurs généraux des domaines et bois de l'apanage
suppression en 1780 des charges de trésorier et d'argentier de la Maison du comte d'Artois
édit de 1781 portant désunion des charges de chancelier et de surintendant des finances

Maison Militaire

Compagnie des gardes suisses
création en 1773
54 gardes suisses en 1780
Compagnies des gardes du corps
création de 2 compagnies en 1773
supprimées le 25 juin 1791
habit vert saxe avec le collet, les parements, la doublure, la culotte et les bas cramoisis.
1ière compagnie : bandoulière et équipage bleu céleste
2e compagnie : bandoulière et équipage rose
Compagnie des gardes de la porte
création de la compagnie en 1778
création en 1780 des charges d'aide-major, brigadier et sous - brigadier de la compagnie des gardes de la porte.

Fêtes données par le comte d'Artois

1778 : Illuminations à Maisons
1779 : Fête à Trianon
1779 : Fête de Saint-Barnabé au Temple
1780 : spectacle au Temple
1781 : Fêtes à Maisons
1782 : souper offert au Roi au Temple
1782 : Fête à Bagatelle

APANAGE

duc et comté d'Angoulême (1773-1778)
comté et vicomté de Limoges (1773-1776)
duché de Mercoeur (1773-1778)
duché et comté d'Auvergne (1773-1778)
forêt de Braconne faisant parti du duché d'Angoulême (1773-1776)
marquisat de Pompadour (1774-1776)
vicomté de Turenne (1774-1776)
duchés de Berry et de Châteauroux (1776-1791)
comté d'Argenton (1776-
seigneurie d'Henrichemont (1776
comté de Poitou (1778-1791)
comté de Ponthieu (1776-1791)
terres de Saint-Valery et Roc de Cayeux (1785-1791)
domaine de Doullens et de Montreuil sur Mer (1786-1789)



DOMAINES ET CHATEAUX

château de Bagatelle (1775-1789)
château de Maisons (1777-1789)
château de Saint-Germain (1777-1789)
brevet don du Roi du Château Neuf (1777)
Palais Prieural du Temple (1776-1789)
écuries à Versailles rue de Saint-Martin (1776-1789)
écuries à Paris (1777-1783)
écuries de Fontainebleau (1774-1789)
écuries à Compiègne (1773-1790)
pépinière et écurie du Roule à Paris (1777-1791)
écuries à Rambouillet (1789)
écuries à Saint-Mandé (1777-1780)
faisanderie au Vésinet (1778-1789)
maison des courses à Vincennes (1778-1781)



MAITRESSES

Rosalie Duthé (1773-)
vicomtesse de Polastron (1780-1804)



RESSOURCES

revenu annuel de l'apanage : 3 000 000 livres
rente annuelle liée au vicomté de Limoges et aux duchés d'Auvergne, d'Angoulême et de Mercoeur :
1773 : 200 000 livres
sommes perçues pour le paiement des dettes :
1781 : 1 500 000 livres
1782 : 4 000 000 livres
1783 : 2 000 000 livres
1784 : 4 000 000 livres
revenus fixés par l'assemblée nationale :
1791 : 2 500 000 livres
1792 : 2 500 000 livres



DETTES

dettes exigibles et anticipations : 18 550 000 livres
rentes remboursables au capital : 1 500 000 livres
rentes viagères : 9 087 000 livres



emprunts :
lettres patentes autorisant le comte d'Artois à ouvrir un emprunt de 2 millions de livres (1780)
lettres patentes autorisant le comte d'Artois à ouvrir un emprunt de 1 million de livres (1781)



A son départ le 16 juillet 1789, le comte d'Artois laisse la gestion de ses biens à une commission des finances. Cette commission va procéder à la vente de certains biens pour apurer les dettes du comte d'Artois.



Une commission est créée le 26 août 1789 pour liquider les dettes du comte d'Artois, réformer les dépenses et gérer les domaines du comte d'Artois.




Charles Philippe, comte d'Artois
Charles Philippe et sa soeur Clotilde




Acquisitions faites par le comte d'Artois

Angoumois
seigneuries de Cognac et Merpins, de Solançon
forge de Ruelle
Berry
seigneuries de Crevant, Chassignoles et Saint-Aubin
terre de Dournon
métairie des Varennes
bois d'Yèvre
Ile de France
seigneuries de Cavières et de Maisonneuve
marquisat de Maisons
terres dans la réserve de Saint-Germain
Normandie
grève du Mont Saint-Michel
Poitou
duché de La Meilleraye
seigneurie de Montreuil-Bonnin, Saint-Maixent
Ponthieu
baronnie de Domart
seigneuries de Noyelle, Picquigny, Saint-Valery, Cayeux

MAISON DE 1757 AU PASSAGE AUX HOMMES EN 1764



Gouvernant des Enfants de France

1757-1764 : comtesse de Marsan

Sous-gouvernantes

Nourrice

Gouvernante des nourrices

Remueuse

Premières Femmes de chambre

2 Valets de chambre

2 Garçons de chambre

Portefaix

Argentier

EDUCATION DE 1764 A 1773



Gouverneur

1764-1772 : duc de La Vauguyon



Premier Gentilhomme de la Chambre

1772-1773 : duc de Coigny

3 Sous-gouverneurs

1764-1773 : marquis de la Ferrières
1766 : comte de Fougières
1770 : marquis de Montbel



Préccepteur

2 Sous-précepteurs

Lecteur

6 Gentilshommes de la manche

1770 : comte de La Salle
1770 : baron de Lieuvray



Premier Ecuyer

1772-1773 : comte de Polignac

Domestiques affectés

Premier Valet de chambre

2 Valets de chambre

2 Garçons de chambre

Premier Valet de Garde Robe

2 Garçons de Garde Robe

Portefaix

Blanchisseuse du linge de corps

Empesseuse

Porte arquebuse

Chapelain

Clerc de chapelle

Apothicaire

Aide apothicaire

MAISON A PARTIR DE 1773 JUSQU'EN 1789



Maison ecclésiastique

Premier Aumônier et titulaire de la Feuille des Bénéfices de l'apanage

1778-1789 : Mgr de Cheylus, évêque de Bayeux

Confesseur

Maître de l'oratoire

Aumônier ordinaire

4 Aumôniers servant par quartier

Chapelain ordinaire

4 Chapelains servant par quartier

Clerc de chapelle ordinaire

4 Clercs de chapelle servant par quartier

2 Sommiers de chapelle

Aumônier et confesseur du commun

Aumônier des pages de l'écurie

Aumônier des gardes du corps

Aumônier des gardes suisses

Chambre

2 Premiers Gentilshommes de la Chambre

1773 : duc de Maillé
1773 : comte de Bourbon-Busset

2 Premiers Chambellans

2 Gentilshommes de la chambre

Introducteur des Ambassadeurs

7 Gentilshommes ordinaires

1774 : comte d'Escars
1777-1789 : comte de La Boissière de Chambors

Gouverneur des pages de la chambre

Premier Valet des pages

2 Valets des pages

Premier Médecin

Médecin ordinaire

4 Médecins servant par quartier

Apothicaire du corps

Aide apothicaire

Premier Chirurgien

Chirurgien ordinaire

4 Chirurgiens servant par quartier

Chirurgien renoueur

Opérateur des dents

Barbier ordinaire de la chambre

Intendant contrôleur général gardes des meubles, des Menus de la Chambre, de l'argenterie et des Ecuries

Surintendant de la Musique

4 Premiers Valets de chambre ordinaires servant par quartier

Valet de chambre par quartier

8 Valets de chambre servant par quartier

Horloger

Premier peintre

Porte manteau ordinaire

4 porte-manteaux servant par quartier

Huissier ordinaire de la chambre

4 Huissiers de la chambre servant par quartier

2 Huissiers du cabinet

2 Huissiers de l'antichambre servant par semestre

4 Garçons de la chambre

4 Valets de chambre-tapissiers

Garde meuble et concierge

2 portes chaises d'affaires servant par semestre

4 Porteurs de meubles de la chambre

Lavandière du linge de corps

Porte arquebuse

Menuisier de la chambre

2 Maîtres de la Garde Robe

4 Premiers Valets de Garde Robe

Valet de Garde Robe ordinaire

8 autres Valets de Garde Robe

4 Garçons de Garde Robe ordinaire

Empeuse

Tailleur-chaussetier

Porte malle ordinaire

Premier Page

1773-1774 : marquis de Châteauneuf-Randon du Tournel



Premier Maréchal des logis

Capitaine des levrettes de la chambre

Contrôleur général du Garde Meuble

1780 : Richebourg



Chambre aux deniers



Maison-bouche

Premier Maître d'hôtel

1773 : comte de Fougières

Maître d'hôtel ordinaire

4 Maîtres d'hôtel de quartier

2 Contrôleurs généraux servant par semestre

Gentilhomme ordinaire

8 Gentilshommes servant par quartier

Contrôleur ordinaire de la bouche

4 Contrôleurs clercs d'office

4 Huissiers de la salle

Chef ordinaire de Paneterie et d'Echansonerie-bouche et commun

4 Chefs de Paneterie-bouche et commun

4 aides

2 Sommiers servant par semestre

Sommier servant par semestre

Sommier de vaisselle ordinaire

4 Chefs d'Echansonerie-bouche et commun

4 aides

2 Sommiers de bouteilles servant par semestre

2 Coureurs de vin servant par semestre

Sommier de vaisselle ordinaire

Chirurgien de Maison-bouche et commun

Cuisine-bouche

Ecuyer ordinaire

4 Ecuyers servant par quartier

aide ordinaire

4 aides de quartier

4 Hâteurs

4 Officiers porteurs servant par semestre

4 Enfants de cuisine servant par semestre

4 Pâtissiers-bouche et commun

Garde vaisselle-bouche et commun

Cuisine-commun

4 Ecuyers

4 Aides

4 Officiers porteurs servant par semestre

2 Enfants de cuisine servant par semestre

Sommier ordinaire des broches

4 Officiers serdeaux

4 Huissiers de cuisine-commun

2 Falotiers servant par quartier

Fruiterie

Chef ordinaire

2 Chefs de quartier

4 Aides

2 Sommiers de Fruiterie servant par quartier

Fourrière

4 Chefs

4 aides

2 portes-tables et chaises-bouche

2 Huissiers du bureau

Maître d'hôtel de la table du Premier Maître d'hôtel

Lavandier des offices bouche

Ecuries

Premier Ecuyer

1773 : marquis de Polignac

Ecuyer ordinaire

4 Ecuyers servant par quartier

Premier Maréchal des logis

Maréchal des logis ordinaire

4 Maréchaux des logis servant par quartier

Fourrier du corps ordinaire

2 autres Fourriers du corps

4 Fourriers de la Maison servant par quartier

Ecuyer commandant l'Ecurie

Ecuyer cavalcadour

16 Valets de pied

2 autres Valets de pied servant le Premier Ecuyer

4 Maîtres Palfreniers

2 Maréchaux des forges

12 Pages

Gouverneur des Pages

Précepteur des Pages

Maître à danser

Maître d'armes

Maître de mathématiques

2 Valets des pages

2 Cochers du corps

Postillon du corps

2 Cochers du deuxième carosse

Postillon

2 Muletiers de la litière du corps

2 Porteurs de chaise

Conducteur du chariot

Capitaine du charrois

2 Tailleurs, chausseriers et pourpointiers

argentier de l'Ecurie

médecin de l'Ecurie

Apothicaire des Ecuries

Chirurgien de l'écurie

Concierge garde meuble de l'Ecurie

Sellier maletier

2 Fourriers

Charon

Eperonnier

Généalogiste de l'Ecurie

Conseil

Chancelier gardes des sceaux, surintendant et chef du Conseil de M. le comte d'Artois

1773-1780 : de Bastard de Laffite
1780-1789 : de Montyon

Premier Conseiller

1773-1789 : de Moncrif



Autres Conseillers

1773-1789 : Delaune



1773-1789 : Doillot



1773-1789 : Rousselot



1773-1775 : de Laleu
1775-1781 : Bourdillon
1781-1789 : de Bonnière



1773-1776 : Martin
1776-1782 : Ballias de laubaud
1782-1789 : Target



9 Maîtres des requêtes

1773-1778 : Arnaud
1778-1787 : Berignet



1773-1775 : Belon
1775-1778 : Filtiot
1778-1789 : Goust



1773-1775 : Bidault
1775-1777 : Barberie
1777-1782 : abbé Le Couturier d'Iberville
1782-1789 : abbé d'Armancourt



1773-1777 : Caminade de Castries
1777-1781 : Gobaut de Crignelles
1781-1782 : abbé Duchosal
1782-1786 : Rousseau



1773-1775 : Chapuy
1775-1778 : Imbert de Trémiolles
1778-1789 : abbé de La Croix de Vaubrun



1773-1777 : Clos
1777-1785 : de la Place



1773-1775 : Cousin
1775-1783 : Carlier
1783-1789 : abbé Le Brun de Chasimoy



1773-1774 : de Tessigny
1774-1777 : Chabrol
1777-1789 : abbé Thomas



1773-1789 : de Moncrif



Procureur général

1773-1784 : Silvestre
1784 : regnault
1784-1788 : Musinier de Pleignes
1788-1789 : Musinier de l'Hérable



Avocat général

1773 : Charbonnier de la Rochelle



Avocat au Conseil privé

Avocat au Parlement

2 Substituts du Procureur général

1773-1789 : Havard



1773-1779 : Cahrlier
1779-1789 : abbé Gilibert



2 Huissiers du Conseil servant par semestre

1773-1789 : Guyoy
1773-1789 : Lapeut



Audiencier-garde des rôles de la Chancellerie

1773-1789 : Vigourueux



Agent des affaires et garde des archives

1773 : de la Sablonière



Chauffe-cire

1773-1789 : Lapart



2 Secrétaire des commandements, maisons et finances et du cabinet

1773-1787 : marquis de Laurent de Villedeuil
1787-1789 : de Laurent de Villedeuil
1787-1789 : de Courmont de Pomponne



1773-1774 : Mesnard de Chouzy
1774-1783 : de Blosseville
1784-1789 : de Monchevel



2 Courriers du cabinet

1773 : Bailly
1773 : Pilliot



Secrétaires du Conseil

1773-1789 : Bourdin



1773-1782 : Gobet
1782-1789 : de Saint-Gobert



2 Secrétaires des finances

1773-1774 : marquis de Laurent de Villedeuil



1773-1774 : de Chousy
1774-1786 : de Souche



Intendant des Domaines et Bois

1773-1777 : Boudoux
1777-1788 : Pyrou



Secrétaires ordinaires

1778 : Bralle
1779 : Deynaut
1783 : Bruys des Gardes
1784 : Chenot
1785 : de Neuville



Secrétaires interprètes

1773 : Beauzé
1774 : abbé de Prades

3 receveurs généraux des domaines et bois de l'apanage
3 contrôleurs généraux des domaines et bois de l'apanage

Surintendant des finances, bâtiments, arts, manufactures, jardin et garde meubles de M. le comte d'Artois

1776-1781 : Radix de Sainte-Foix
1781-1788 : de Verdun
1788-1789 : Gojard

Intendants des maisons, domaines et finances

1773-1789 : Danjou



1777-1789 : Beugnet



1777-1786 : Elie de Beaumont
1786-1789 : de la Madeleine



1773-1789 : Houy de Cheveur



Contrôleur général des finances

1773-1778 : Guyon de Frémont
1778-1783 : Fiquet d'Ausseville
1783-1789 : Pageaut de Lissy



2 Secrétaire du Conseil des Finances

Trésorier général des maisons et finances

1773-1780 : Nogaret
1780-1787 : Bourdoulon
1787-1789 : Drouais



Inspecteur général des dépenses de la Maison pour la partie de la Bouche

1782 : Deluigny



Inspecteur général des dépenses de la Maison pour la partie de l'argenterie, menus plaisirs, affaires de la chambre et Ecuries

1780 : Imbert des Lattes

Vénerie pour le cerf

Premier Veneur

2 Lieutenants

2 Gentilshommes ordinaire de la Vénerie

Capitaine général des chasses de l'Apanage

Inspecteur général des chasses du comté de Ponthieu

Fauconnerie

Premier Fauconnier et chef des oiseaux du Cabinet

Chef des oiseaux du Cabinet

Bâtiments

Surintendants des Bâtiments, Arts et Jardins

Intendant des Bâtiments

1777 : Chalgrin



Premier Architecte

1777 : Bellanger



Contrôleur des Bâtiments

1777 : Moyreau



Vérificateur

1780 : Chasteau



Historiographes

1778 : Mentel
1780 : Dumoustier

Maison Militaire

2 Compagnies de Gardes du Corps

Compagnie d'Alsace

Capitaine

1773 : prince de Hénin

Lieutenants

Sous-lieutenants

1784 : baron de Gauville



Enseignes

Maréchaux des logis

Brigadiers

Sous-brigadiers

Compagnie de Crussol

Capitaine

1773-1789 : bailli de Crussol



Lieutenants

Enseignes

Maréchaux des logis

Brigadiers

Sous-brigadiers

Compagnie des Gardes Suisses

Capitaine-colonel

1773-1774 : marquis du Barry



Lieutenants

Enseignes

Aides-major

Exempts

Fourriers

Caporaux

Compagnie des Gardes de la Porte

Capitaine

Compagnie des Gendarmes

Capitaine-lieutenant

1782 : baron de Nédonchel



Premier Lieutenant

1778-1782 : baron de Nédonchel



Lieutenant en second

1776-1778 : baron de Nédonchel



Commissaire des guerres de la Maison Militaire de M. le comte d'Artois

Contrôleurs des guerres

Trésorier-général

_________________
👑 👑 👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
 
16 juillet 1789:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le 14 juillet 1789 : prise de la Bastille
» les temps forts de la révolution et de l'empire: 14 juillet 1789 ?
» Photographie : Rochefort sur mer entourée par les eaux
» History - Les Mémoires pour servir à l'histoire du Jacobinisme (illuminati)
» DATES A RETENIR en histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Juillet-
Sauter vers: