Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Madame Campan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MADAME CAMPAN   Mer 15 Sep - 19:20

A chacun sa vérité, chère amie. Ce n'était pas facile pour une femme à l'époque (ça ne l'est toujours pas d'ailleurs)... La bonne CAMPAN s'en est bien sortie sous le consulat et l'empire, c'est vrai. Mais elle est restée fidèle à la Reine et n'a jamais trahi sa mémoire ou son souvenir. Elle est un peu la vestale, qui a entretenu le feu autour du souvenir de la souveraine. En a-t-elle profité pour gonfler son rôle et son importance auprès d'Elle ? C'est possible. Mais gageons qu'aucun d'entre nous ne lui en tiendra rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Mer 15 Sep - 20:09

Elle ouvre son pensionnat sous le Directoire. Que pouvait faire une femme, seule ? Travailler bien sûr et son passé lui permettait d'être une garante des anciennes traditions auxquelles les nouveaux puissants aspiraient. Elle se retrouve donc en charge de l'éducation de jeunes filles des familles les plus en vue de l'époque soucieuses de recréer un cachet Ancien Régime bien agréable après la "rustre attitude" de la Terreur.
Et dans ses élèves, on trouve Hortense de Beauharnais, Caroline et Pauline Bonaparte, belle-fille et sœurs d'un militaire qui deviendra de plus en plus puissant. S'il a été satisfait de l'éducation des filles de sa famille (et là dessus, il avait des idées très précises), pourquoi reprocher à madame Campan d'accepter ses remerciements ? Son travail est récompensé et ce n'est que justice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Mer 15 Sep - 22:29

Au fond , Elle n'a fait que reprendre le flambeau de Madame de Maintenon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Mer 15 Sep - 23:02

Oui tout à fait ! Elle s'en est même fortement inspirée avec ses classes à couleurs.
J'avais vu cet été un reportage sur l'école de la Légion d'Honneur. Peut-être prestigieuse, quand on en sort, tout va bien pour la carrière, etc, mais alors pfff... Ce ne doit pas être super amusant d'y passer son adolescence.

Mais ce qui m'a surtout choquée (toujours l'instit hussarde de la République, ça m'arrive aussi )c'est de voir des crucifix dans les dortoirs. Jusqu'à preuve du contraire c'est une institution d'Etat, donc public donc obligatoirement laïque. Encore un détail qui prouve que notre République n'est pas une et indivisible.

Enfin quand on lit ce lien, y a vraiment de quoi être affreusement choqué. Une école publique payante et dont les élèves sont acceptées par droit héréditaire !!! + d'autres détails aussi abominables.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_d'%C3%A9ducation_de_la_L%C3%A9gion_d'honneur

Quand on pense que l'élite féminine de la République est élevée dans des principes totalement contraires, on est en droit de se poser des questions. Suspect

Je ne comprends pas ce lien. scratch
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 18 Sep - 9:48

detilly a écrit:
Bonjour aux entours de la reine !

J'ai les Mémoires de Madame Campan sous les yeux et il lui arrive de déguiser certaines réalités ou de les occulter, par exemple elle ne parle jamais de Fersen qu'elle connaissait fort bien.

Ce sont des Mémoires hagiographiques, comme bien souvent sous la Restauration.

D'ailleurs, elle a quelque peu trahi la reine puisqu'elle ouvre son pensionnat à Saint-Germain sous l'Empire (ou le Consulat) et fait fortune. Elle n'est pas la seule, il faut bien vivre...

Mais je préfère, et de loin, les émigrés qui, rentrés en France, ont refusé de plier le genou.
Elle ne parle pas de Fersen, mais parle-t-elle de Staël et des autres envoyés de Suède ? Des émissaires officiels des autres cours ? Peu, me semble-t-il...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Mer 18 Mai - 15:47

Je vous conseille la visite conférence du Petit Trianon. Nous avions eu une guide très passionnante et pasionnée. En plus, elle nous a fait visiter l'intérieur du Petit théâtre et on s'est même assis sur les banquettes!!!!!
On visite les pièces fermées habituellement au public.
Voici la chambre de Madame Campan:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 21:12

Voici les mémoires de Madame de Créquy. Elle raconte :

..."Vous pouvez bien préjuger que dans la situation d'inquiétude et d'isolement où se trouvait la famille royale aux Tuileries, je ne manquais pas d'aller y faire une cour assidue. — Vous venez saluer des ruines, me dit la Reine, après le 20 juin, et je me souviens qu'elle me fit signe de ne rien dire en présence d'une de ses femmes, appelée Mme Campan, qui venait d'entrer pour lui présenter quelque chose, et je crois me rappeler que c'était un livre sur un plateau.

Quand celle-ci fut sortie du cabinet, et je dis à cette malheureuse princesse : — Hélas ! Madame, est-ce que la Reine s'en défie ?...

— Ce n'est pas seulement de la défiance, répondit-elle, c'est de la terreur. Elle est en correspondance avec Brissot de Varville et Latouche-Treville, elle écrit quelquefois à Barnave ; — Elle a ri le 6 octobre, poursuivit la Reine, avec une expression du regard et de la voix qui faisait frémir ; — mais on a décidé qu'il fallait patienter : jugez que tout ce que la vue de cette femme me fait souffrir."


Est-ce prouvé cette méfiance de Marie-Antoinette à l'égard de Madame Campan ?
Peut-on se fier à Madame de Créquy ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 21:18

Nous en avions parlé je ne sais plus où. Mais merci de le rappeler. C'est une anecdote qui permet de réfléchir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 21:20

olivia a écrit:
Nous en avions parlé je ne sais plus où. Mais merci de le rappeler. C'est une anecdote qui permet de réfléchir. Very Happy

C'est troublant!
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 22:07

Elle est authentique cette anecdote ou pas?

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 22:13

Elle est dans les mémoires de madame de Créqui. Ne les ayant jamais lues, je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 22:37

Voici ce qu'ajoute l'éditeur de ces mémoires:

"On avait déjà parlé de Mme Campan dans la première partie de cet ouvrage, et nonobstant les mémoires qui portent son nom, mais qui, comme on le sait, ont été rédigés par M Girod, ... on peut être assuré que l'opinion de Mme de Créquy a toujours été celle de la famille royale et celle de toutes les personnes attachées à la maison de la Reine. Il en existe encore un certain nombre pour que notre assertion ne soit pas difficile à être vérifiée.

Toutes les protestations de Mme Campan sont venues tomber, après la Restauration, devant la persévérance avec laquelle Madame la duchesse d’Angoulême a toujours refusé de lui accorder une seule audience."

Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 22:46

Se baser sur le comportement de la duchesse d'Angoulême n'est pas le plus pertinent je dirais car c'est tout son comportement qui est incohérent. Elle avait même refusé de revoir Mme de Chanterenne je crois c'est dire...donc pour Mme Campan c'est loin de vouloir dire grand chose...

Mais quelqu'un aurait lu les mémoires de madame de Créqui? Car si elles contiennent plusieurs erreurs voire inventions la messe est dîte.

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 23:32

Je crois que nous avons dit, une bonne dizaine de fois dans le Boudoir, que les Mémoires de Mme Créquy sont apocryphes !
Ceci étant, la reine n’était pas si proche de Mme Campan, quoique cette dernière s’en vante dans ses Mémoires.
Tu m’étonnes... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 23:36

Il est clair qu'elle a rédigé ses mémoires pour se justifier. Son comportement durant la Révolution n'est pas très clair. Et elle a bien profité de la période napoléonienne.
Cependant, de là à en faire un monstre de duplicité qui terrorisait Marie-Antoinette au quotidien... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: x   Jeu 21 Juil - 23:39

Peut-être pas un monstre de duplicité, mais la reine ne lui donnait pas toute sa confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 23:47

Je suis bien d'accord ! Elle n'était certainement pas la confidente intime qu'elle se complaît tant à dépeindre dans ses mémoires. Je pense qu'une autre de ses premières femmes de chambre, madame de Jarjayes était beaucoup plus fidèle. La preuve au Temple.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Jeu 21 Juil - 23:59

Citation :
Je crois que nous avons dit, une bonne dizaine de fois dans le Boudoir, que les Mémoires de Mme Créquy sont apocryphes !
Ceci étant, la reine n’était pas si proche de Mme Campan, quoique cette dernière s’en vante dans ses Mémoires.
Tu m’étonnes... Rolling Eyes  

Ah j'avais oublié  
Et ben voilà le problème est réglé aucune crédibilité n'est attachée à cette anecdote donc  

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 22 Juil - 0:03

Bon, après l’auteur s’est peut être appuyé sur des anecdotes « connues » ou rapportées, c’est possible. Certains textes apocryphes sont bien « documentés » ou sourcés à partir de bribes d’écrits authentiques...
Mais d’après moi, à tort ou à raison, les oreilles de la mère Campan ont dû sacrément siffler à une époque, notamment après la première édition des ses Mémoires.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 22 Juil - 0:32

Si l'anecdote en question était rapportée ailleurs je ne dis pas mais là ce n'est pas le cas donc je ne vais pas commencer à prendre pour argent comptant un pseudo scoop venant d'un auteur apocryphe Wink
Après en ce qui concerne Mme Campan il est clairement possible qu'elle ait fini par susciter de la méfiance chez Marie-Antoinette, sur ce point ce ne serait pas un scoop. Par contre la violence des propos rapportés dans cette anecdote me semble louche Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 22 Juil - 1:36

Oui, c'est pour cela que je posais la question...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 16 Sep - 20:06

Je ne comprends toujours pas pourquoi donc madame Campan a été interrogée au Châtelet. Soit elle a menti pour l'enquête, se substituant à sa soeur, soit elle ment dans ses mémoires. Dans un cas comme dans l'autre, nous avons une preuve qu'il nous faut se méfier de la "bonne Campan". Shocked

Merci pour votre enquête chère MARIE-ANTOINETTE. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 16 Sep - 20:10

Elle peut aussi se tromper, faire de la confusion .......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 16 Sep - 22:12

M'enfin, ce n'est pas un petit détail ! Tu crois qu'elle aurait pu oublier qu'elle a été auditionnée au Châtelet ? Qu'elle ait pu oublier avoir été présente à Versailles lors des journées d'octobre ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 16 Sep - 23:06

Dans ce cas , c'est de la confusion voulue parce qu'à la même époque, vous prenez les Mémoires de Madame de Tourzel, ils sont extrêmement précis !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madame Campan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Madame Campan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La visite du Petit Trianon: Chambre de Mme Campan
» Henriette Campan
» Adélaïde Augié
» Marie-Antoinette et Fersen : un amour secret
» Mémoires de Mme Campan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: