Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Madame Campan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 16 Sep - 23:10

De la confusion pour je ne sais pas moi, la couleur de la robe de Marie-Antoinette, tel jour. Mais il est impossible de ne point se rappeler des journées d'octobre. La reine a failli mourir ! Et au passage, sa soeur aussi. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 0:10

Il n'est pas impossible que madame Campan ait menti devant le grand Châtelet pour protéger sa sœur. Mme Augié semble plus fragile qu'elle, et notre Henriette était sans doute plus solide que sa sœur pour faire face à un interrogatoire de police.

Car en 1790, était elle sure de pouvoir faire confiance aux magistrats du grand châtelet ? Il ne faut pas oublier que cette juridiction avait choisi le camp des nouveaux vainqueurs comme pratiquement tout les autres corps de l'état. Et nous savons que Marie Antoinette se méfiait de l'assemblée et des autorités de la ville.

De plus, dans ses mémoires, madame Campan laisse entendre assez nettement que les révolutionnaires disposaient d'antennes au sein même de la cour, ce qui est plus que probable, car autrement, les "8000 judith" de Desmoulins ne seraient jamais arrivées jusqu'à Versailles. Les révolutionnaires ont forcément été aider.

Sans doute a-t-elle voulu protéger sa sœur. A moins qu'elle se soit mélangé les crayons en écrivant ses mémoires. Après tout, c'était presque 20 ans après les faits, et elle en avait traversé des tempêtes !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 1:01

Citation :
les "8000 judith" de Desmoulins ne seraient jamais arrivées jusqu'à Versailles.

N'étaient-elles pas que 3000 ou 4000?

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 10:37

Citation :
Sans doute a-t-elle voulu protéger sa sœur. A moins qu'elle se soit mélangé les crayons en écrivant ses mémoires. Après tout, c'était presque 20 ans après les faits, et elle en avait traversé des tempêtes !

Ses mémoires ne sont-ils pas apocryphes!
Qui plus est, la personne qui tenait la plume ne serait pas Mme Campan, selon certaines sources. Sujet déjà évoqué ici ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 10:46

Oui, j'ai pensé aussi qu'elle avait pu se substituer à sa soeur afin de la protéger.
Mais cela ne colle pas. Car enfin, les autorités du Châtelet devaient forcément avoir les registres exacts des membres des maisons royales et savoir qui était en poste tel jour. Le roulement des quartiers se déroulait officiellement. Ce sont en quelque sorte des fonctionnaires !

Et franchement, je ne crois pas qu'il était très judicieux de déposer un faux témoignage à ce moment. Shocked
La reine en aurait-elle été complice, acceptant que l'une de ses femmes de chambre remplace une autre auprès de la police ? Pour quelles raisons ? Shocked
Et si elle ne le savait pas ? C'est presque de la trahison !

N'oublions pas que madame Auguié avait un courage indéniable et que sa fidélité envers Marie-Antoinette est incontestable : elle l'appelait "Ma lionne" ! Et elle s'est défenestrée suite au 10 août afin de sauver ses enfants...

Malheureusement, plus nous creusons, plus il y a des doutes envers madame Campan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 10:56

olivia a écrit:


Malheureusement, plus nous creusons, plus il y a des doutes envers madame Campan.

C'est quelqu'un de complexe que l'on ne fait que découvrir.
Les recoupements des témoignages créent une distance sensible entre le portrait de ses Mémoires et une réalité de plus en plus floue ...

Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 10:57

Campan n'était de toute façon pas objective et donc il est difficile de cerner le vrai du faux avec elle

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 11:26

Eh bien, qu’est-elle supposée dire dans son témoignage devant les magistrats du Châtelet ?
J’ai vaguement cherché dans le compte-rendu de la procédure, je ne la retrouve pas : VOIR ICI.

Enfin, j’ignorais que ses Mémoires étaient aujourd’hui considérés par certains comme apocryphes ?  Shocked

Disons plutôt que les historiens tiquent sur les pièces justificatives des mémoires! ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 12:48

Ah ok...ça.
Oui, en effet.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 14:12

Cher Ami - je vous confirme que l'interrogatoire de MADAME CAMPAN est bien dans le volume, en ma possession tirage de 1790 en trois parties !!!!
Je peux vous le montrer à tout instant !!!!!!je ne pense pas que le CHÂTELET ne vérifiait pas la présence des interrogés en prennant l'almanach des temps de service... on peut le vérifier lors de lecture du livre et surtout l'autre volume contestant certaines présences les 5 et 6 Octobre - je suis riche sur le sujet en possédant les trois volumes d'époque !!!!!!!!

Dans ses mémoires édition de 1823 en trois volumes !!!!!!! elle écrit qu'elle était à PARIS et recevait des Amis !!!!!!!!ses Mémoires ont été dictées et certainement modifiées lors de la rédaction en ajoutant des incidents qu'elle n'avait pas vus !!!!!! ne pas oublier qu'il s'agissait d'un clan GENET/CAMPAN !!!!! je possède aussi un autre ouvrage faisant complément aux mémoires dicté à un membre de sa famille pendant ses dernières années.

Elle aurait écrit qu'elle était à VERSAILLES pour se faire "mousser" je comprends la démarche, mais celle-ci est à l'envers ... c'est bien sa soeur qui est à VERSAILLES !!!!!!! alors chercher l'erreur !!!!!!!!!!

Pour LEONARD - nous savons que les mémoires sont "fantaisistes" l'édition a été contestée par le neveu dès sa parution !!!! idem pour les mémoires de ROSE BERTIN !!!!!!!

L'enquête continue Amicalement MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 16:30

MARIE ANTOINETTE a écrit:
Cher Ami - je vous confirme que l'interrogatoire de MADAME CAMPAN est bien dans le volume, en ma possession tirage de 1790 en trois parties !!!!
Je peux vous le montrer à tout instant !!!!!!
Je vous crois, je vous crois !
Seulement, je ne le retrouve pas depuis le lien inséré.
En revanche, l’interrogatoire de sa soeur est quant à lui bien enregistré.

Si, à l’occasion, vous pouvez juste nous faire une copie ou me donner la page du document...merci ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 21:49

Citation :
Citation :
les "8000 judith" de Desmoulins ne seraient jamais arrivées jusqu'à Versailles.

N'étaient-elles pas que 3000 ou 4000?

Bien à vous.

C'est là une expression ! de Camille Desmoulins d'ailleurs !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 21:54

De plus en plus curieux tout ça ! Suspect

je me demande de plus en plus si madame Campan était une personne de confiance... Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 17 Sep - 22:35

Marie-Antoinette semble lui avoir fait confiance déjà Very Happy Après il se peut qu'elle n'aurait pas dû mais je n'y crois pas vraiment en fait Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 11:10

Chou d'amour a écrit:
Marie-Antoinette semble lui avoir fait confiance déjà Very Happy Après il se peut qu'elle n'aurait pas dû mais je n'y crois pas vraiment en fait Very Happy

Qui nous dit que Marie-Antoinette lui faisait confiance ? Les mémoires de madame Campan !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 11:19

olivia a écrit:
Qui nous dit que Marie-Antoinette lui faisait confiance ? Les mémoires de madame Campan !

On n'est jamais si bien servi que par soi-même...même devant la postérité

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 11:23

j'avoue que je ne sait pas trop quoi en penser. D'un côté, nous savons tous qu'elle brode beaucoup dans ses mémoires, de l'autre je ne voit pas madame Campan trahir la Reine.

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 11:25

olivia a écrit:
Chou d'amour a écrit:
Marie-Antoinette semble lui avoir fait confiance déjà Very Happy Après il se peut qu'elle n'aurait pas dû mais je n'y crois pas vraiment en fait Very Happy

Qui nous dit que Marie-Antoinette lui faisait confiance ? Les mémoires de madame Campan !

Ben non les faits eux-mêmes aussi quand même : Campan est restée de longues années auprès de Marie-Antoinette c'est indéniable Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 11:38

Les places dans les maisons royales et princières étaient inamovibles ! Les officiers les achetaient, à vie ! Le pauvre prince devait faire avec...

Mais pour madame Campan, là où on peut penser que Marie-Antoinette l'appréciait, c'est qu'elle était au départ au service de Mesdames en tant que lectrice et jeune dauphine, elle a pu l'apprécier pour ses talents d'harpiste quand elle se rendait chez ses tantes. Une fois reine, c'est Marie-Antoinette qui l'aidera à payer sa charge de femme de chambre auprès d'elle. Et elle sera promue Première Femme de Chambre un peu avant la Révolution. C'est donc bien une preuve que Marie-Antoinette la voulait près d'elle.

Mais n'oublions pas non plus qu'elle a fait confiance en d'autres qui ne l'ont pas méritée : Mercy étant un excellent exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 12:21

Le cas Mercy est terriblement complexe . Je ne peux pas croire qu'il n'ait pas eu d'attachement pour cette gamine charmante que Marie-Thérèse avait placée sous son aile, et que, des années plus tard dans les affres de la Révolution, il se soit résigné à abandonner Marie-Antoinette à son sort tragique sans états d'âme .
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 13:21

olivia a écrit:
Les places dans les maisons royales et princières étaient inamovibles ! Les officiers les achetaient, à vie ! Le pauvre prince devait faire avec...

Mais pour madame Campan, là où on peut penser que Marie-Antoinette l'appréciait, c'est qu'elle était au départ au service de Mesdames en tant que lectrice et jeune dauphine, elle a pu l'apprécier pour ses talents d'harpiste quand elle se rendait chez ses tantes. Une fois reine, c'est Marie-Antoinette qui l'aidera à payer sa charge de femme de chambre auprès d'elle. Et elle sera promue Première Femme de Chambre un peu avant la Révolution. C'est donc bien une preuve que Marie-Antoinette la voulait près d'elle.

Mais n'oublions pas non plus qu'elle a fait confiance en d'autres qui ne l'ont pas méritée : Mercy étant un excellent exemple.

Ah mais oui Marie-Antoinette pouvait se tromper. Attention, seulement selon moi il est clair qu'elle faisait confiance à Campan. A tort ou à raison après c'est un autre débat Wink
Si vraiment elle avait eu un doute elle ne l'aurait pas gardée avec elle aussi longtemps j'en suis sûr Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: X   Dim 18 Sep - 14:26

Je pense qu'il nous faut distinguer entre sa confiance accordée à ses serviteurs avant et pendant la Révolution. Les enjeux devenaient très différents.
Elle le dit bien dans sa lettre à madame de Tourzel, juillet 89 concernant ceux au service de ses enfants.

Quant à Mercy, hélas les faits sont là : elle lui racontait tout et après s'étonnait que sa mère soit au courant de ses "frasques" sans douter semble-t-il un instant que l'ambassadeur y soit pour quelque chose. Et malheureusement, lors de son procès, il a participé pleinement à l'échec des négociations pour une possible libération auprès de François II. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 15:39

Merci ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 16:00

olivia a écrit:

Qui nous dit que Marie-Antoinette lui faisait confiance ? Les mémoires de madame Campan !
La Campan s’est faite flinguée, à la Restauration, parce qu’on lui pardonnait guère ses relations avec l’Empire...

Je cite ici une lettre que lui adresse la duchesse de Tourzel, en 1816 :

Je comprends parfaitement, Madame, la peine que vous éprouvez de tout ce qui peut tendre à jeter des doutes sur votre attachement et votre fidélité à l’auguste princesse à laquelle vous aviez l’honneur d’être attachée, dans les fonctions que vous remplissiez auprès d’elle.
C’est avec grand plaisir, Madame, que je vous rendrais la justice que pendant les trois ans où ma place m’a donné de fréquents rapports avec notre grande et trop malheureuse reine, je vous ai toujours vue empressée à lui témoigner votre respect et votre attachement.
J’ai été témoin qu’elle vous avait donné des marques de votre fidélité dans ces diverses circonstances.
Vous lui en donnâtes des preuves dans ce malheureux voyage de Varennes, et les délations faites à ce sujet sur votre compte ont été de toute injustice.
Je vous ai vue aux Feuillants, la nuit du 10 août, présenter à la reine l’hommage de votre douleur, quoique vous ne fuissiez pas en ce moment dans votre mois de service.
C’est un hommage que je rends à la vérité, et je m’estimerais heureuse, si ma lettre pouvait apporter quelques consolations aux amertumes dont votre coeur est accablé.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Dim 18 Sep - 16:11

Citation :
Je vous ai vue aux Feuillants, la nuit du 10 août, présenter à la reine l’hommage de votre douleur, quoique vous ne fuissiez pas en ce moment dans votre mois de service.
Le service auprès de la Reine se rendait-il donc par mois, plutôt que par semaines ou par jours?

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madame Campan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Madame Campan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La visite du Petit Trianon: Chambre de Mme Campan
» Henriette Campan
» Adélaïde Augié
» Marie-Antoinette et Fersen : un amour secret
» Mémoires de Mme Campan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: