Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Madame Campan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 20 Aoû 2010 - 21:36

Difficile de se prononcer ...
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 20 Aoû 2010 - 21:38

Je ne peux pas le dire car nous n'avons aucun élément pour l'étayer  Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Mar 24 Aoû 2010 - 7:06

Certains éléments plaident en faveur de Madame Campan, d'autres contre elle. En fait, les éléments en sa faveur viennent essentiellement de ses propres mémoires.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 27 Aoû 2010 - 21:00

Oui

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Lun 30 Aoû 2010 - 7:23

Et, quand on lit Louis Hastier sur l'affaire du collier, on se prend à douter très sérieusement...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 10 Sep 2010 - 21:12

Quelle est sa thèse déjà? Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 10 Sep 2010 - 21:50

En ce qui concerne Henriette, c'est qu'elle n'a pas hésité à dissimuler la vérité ou à la déformer pour gonfler son importance et apparaître sous un meilleur jour. Selon Hastier, elle était loin d'être la confidente de Marie Antoinette qu'elle prétend avoir été.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 10 Sep 2010 - 22:15

Je ne sais qu'en penser. D'un côté, la famille royale de retour en 1814 l'a accueillie très froidement, de l'autre madame Vigée-Lebrun la réhabilite dans ses Souvenirs.
Seule certitude, il faut lire ses Mémoires avec des pincettes.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 10 Sep 2010 - 22:24

pimprenelle a écrit:
En ce qui concerne Henriette, c'est qu'elle n'a pas hésité à dissimuler la vérité ou à la déformer pour gonfler son importance et apparaître sous un meilleur jour. Selon Hastier, elle était loin d'être la confidente de Marie Antoinette qu'elle prétend avoir été.

Ah ok merci, je pensais qu'elle avait été mêlée à l'affaire du collier

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 10 Sep 2010 - 22:27

Elle dit qu'elle y est mêlée, justement, puisque c'est à elle que Marie Antoinette confie des missions chez Boehmer. Mais, selon Hastier, son récit n'est pas très fiable.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 10 Sep 2010 - 22:38

Oui en effet, mais je pensais qu'elle y était mêlée du mauvais côté

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Ven 10 Sep 2010 - 22:41

Cette affaire a-t-elle autre chose que des mauvais côtés ? Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 11 Sep 2010 - 0:04

Ben oui! Le côté de Marie-Antoinette

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 11 Sep 2010 - 8:41

Chou d'amour a écrit:
Citation :
Mais si, réellement, Marie Antoinette se méfiait d'elle, lui aurait-elle permit de la suivre aux Tuileries ?

Je ne saurais répondr, d'ailleurs je ne sais pas si vraiment Marie-Antoinette se méfiait de sa femme de chambre. Par contre, je pense juste qu'il est aussi plus intelligent de garder près de soi une personne en qui on n'a justement pas confiance, pour mieux le contrôler  

Garder Campan auprès d'elle pour mieux la contrôler ?    Là, Chou je trouve que c'est quand même bien tiré par les cheveux !  Tu n'exagèrerais pas un peu, non ?
Entre envisager que Campan, gonflant son importance, se fait la part belle dans ses Mémoires, et lui supposer un rôle trouble, auprès d'une Marie-Antoinette lucide qui soupçonne son double-jeu et l'attache à sa personne pour mieux la neutraliser, il y a une sacrée marge tout de même !
Campan, ennemie secrète de la Reine ?  Et à la solde de qui, s'il te plaît ?  pas de Vermond, en tout cas, qu'elle ne peut pas souffrir .
Par ailleurs, son attitude envers Mme de Polignac ne va pas dans le sens contraire aux sentiments de prédilection de Marie-Antoinette .  Henriette insiste toujours sur la sincérité de Yolande et son influence positive sur la souveraine .
Si la femme de chambre était à ranger dans le bataillon des ennemis de la Reine, elle compterait parmi les détracteurs de la duchesse . Il n'en est rien .

Alors, Campan un peu affabulatrice, oui, complètement fausse, je ne crois pas .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 11 Sep 2010 - 9:47

C'est vrai qu'on peut lui reconnaître d'être la première témoin directe à parler en bien de Yolande.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 11 Sep 2010 - 10:57

Citation :
Garder Campan auprès d'elle pour mieux la contrôler ?    Là, Chou je trouve que c'est quand même bien tiré par les cheveux !  Tu n'exagèrerais pas un peu, non ?
Entre envisager que Campan, gonflant son importance, se fait la part belle dans ses Mémoires, et lui supposer un rôle trouble, auprès d'une Marie-Antoinette lucide qui soupçonne son double-jeu et l'attache à sa personne pour mieux la neutraliser, il y a une sacrée marge tout de même !
Campan, ennemie secrète de la Reine ?  Et à la solde de qui, s'il te plaît ?  pas de Vermond, en tout cas, qu'elle ne peut pas souffrir .
Par ailleurs, son attitude envers Mme de Polignac ne va pas dans le sens contraire aux sentiments de prédilection de Marie-Antoinette .  Henriette insiste toujours sur la sincérité de Yolande et son influence positive sur la souveraine .
Si la femme de chambre était à ranger dans le bataillon des ennemis de la Reine, elle compterait parmi les détracteurs de la duchesse . Il n'en est rien .

Alors, Campan un peu affabulatrice, oui, complètement fausse, je ne crois pas .

Holà tu t'emballes  
Bien sûr que je n'y crois pas non plus, par contre je disais que si vraiment ( et c'est ce "si" là que je ne crois pas) Marie-Antoinette n'avait pas confiance en Mme Campan, elle avait plus intérêt à l'avoir près d'elle pendant la révolution  Very Happy
Je suis dans l'uchronie si tu préfères  

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MADAME CAMPAN   Sam 11 Sep 2010 - 18:51

Personellement, tout en faisant la part du vrai et du faux dans ses mémoires, je reste persuadé que Mme CAMPAN était quelqu'un de bien. Surtout, rapellons-nous ses fonctions : tout passait par elle, elle était le sésame pour accéder à la Reine, qu'elle approchait sans problèmes et plus ou moins, quand elle le voulait. Accorde-t-on un tel poste à quelqu'un dont on se méfie ? Elle était quand-même au courant pour VARENNES également. Elle savait beaucoup de choses, faisait partie de "l'intimité" de la souveraine. Encore une fois, on n'accorde pas un tel poste à une personne en qui on n'a pas confiance. De plus, MARIE ANTOINETTE était intuitive, Elle savait juger les gens. Si Elle n'avait pas eu confiance en CAMPAN, Elle ne l'aurait pas gardé à son service, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 11 Sep 2010 - 18:56

CALONNE a écrit:
De plus, MARIE ANTOINETTE était intuitive, Elle savait juger les gens.

Le prince de Ligne souligne cette qualité chez elle !
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Madame Campan   Sam 11 Sep 2010 - 23:11

Oui je pense aussi que Mme Campan restait une personne honnête. Elle a certes pu profiter de sa situation pour se valoriser, mais au final ça n'est pas méchant Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Lun 13 Sep 2010 - 10:23

Femme courageuse également : elle a frôlé la guillotine, a vu sa sœur finir à l'échafaud... Courage moral aussi : ruinée, avec une famille à charge, elle réussit à ouvrir son fameux pensionnat à Saint Germain et à en faire la référence dans son domaine. Toutes les filles de la génération révolutionnaire "dégrossies" par la femme de chambre de MARIE ANTOINETTE... Elle a su rebondir, c'est certain. Pour une femme, à l'époque, ce n'était pas évident.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Lun 13 Sep 2010 - 20:46

Elle est encore une de ses femmes "libres" dont décidément aimait à s'entourer Marie-Antoinette. Une femme sans puissance maritale sur le dos (ou qui s'en dégage vite fait).

J'ignorais qu'elle eut une sœur guillotinée. Je sais que madame Auguié ("ma lionne!") s'est défenestrée volontairement Sad et j'ignore (honte à moi) comment a fini madame Rousseau qui est mon propre avatar, remueuse des Enfants de France et sœur également de madame Campan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MADAME CAMPAN   Mar 14 Sep 2010 - 17:16

Chère OLIVIA, merci de m'avoir fait prendre conscience de mon erreur : je suis allé un peu trop vite en besogne. Je voulais parler de Mme AUGIE et j'avais oublié qu'elle s'était suicidée. Mes excuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Mar 14 Sep 2010 - 17:37

C'est l'époque qui voulait cela : peu de vies s'achevaient paisiblement ........

Or donc, Olivia, Mme Rousseau ton avatar était remueuse, sous les ordres de Mme de Mackau, sous-gouvernante de Mme de Polignac !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Mar 14 Sep 2010 - 18:31

Eh oui !
C'est dommage, je n'ai pas les Souvenirs de madame Vigée-Lebrun avec moi mais elle raconte que Louis-Joseph peu avant de mourir lui a dit des mots tendres à faire pleurer n'importe qui. Sad C'est en gros "Je t'aime tant ma bonne Rousseau que je ne veux pas te quitter dans la mort". Enfin ce n'est pas vraiment ça, mais l'idée. Je pense en plus l'avoir déjà écrit quelque part dans le Boudoir.
Si je devais choisir une vie au XVIIIème siècle, ce serait bien d'avoir une charge dans l'éducation des enfants de Louis XVI et Marie-Antoinette. Ce qui n'étonnera pas grand monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Madame Campan   Mar 14 Sep 2010 - 19:10

Bonjour aux entours de la reine !

J'ai les Mémoires de Madame Campan sous les yeux et il lui arrive de déguiser certaines réalités ou de les occulter, par exemple elle ne parle jamais de Fersen qu'elle connaissait fort bien.

Ce sont des Mémoires hagiographiques, comme bien souvent sous la Restauration.

D'ailleurs, elle a quelque peu trahi la reine puisqu'elle ouvre son pensionnat à Saint-Germain sous l'Empire (ou le Consulat) et fait fortune. Elle n'est pas la seule, il faut bien vivre...

Mais je préfère, et de loin, les émigrés qui, rentrés en France, ont refusé de plier le genou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madame Campan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Madame Campan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» La visite du Petit Trianon: Chambre de Mme Campan
» Henriette Campan
» Adélaïde Augié
» Marie-Antoinette et Fersen : un amour secret
» Mémoires de Mme Campan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: