Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'affaire du collier, un complot ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 32 ... 43  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Mer 12 Nov - 22:55

Chou d'amour a écrit:

J'avais donné déjà ces deux sources là étudiées par Evelyne Lever dans son livre "L'affaire du collier" : Wink


Evelyne Lever s'est trompée.

1. Le premier passage n'est pas tiré de Beugnot, mais des Mémoires de l’abbé Georgel. Voilà le passage complet :

Cagliostro, [b]nouvellement arrivé à Paris
, fut consulté. Ce Python monta sur son trépied. Les invocations égyptiennes furent faites pendant une nuit éclairée par
une très-grande quantité de bougies dans le salon même du cardinal. L'oracle, inspiré par son démon familier, prononça «que la négociation étoit digne du prince, qu'elle aurait un plein succès, qu'elle mettrait le sceau aux bontés de la reine et ferait éclore le jour heureux qui découvrirait, pour le bonheur de la France et de l'humanité, les rares talens de M. le cardinal.» J'écris des vérités, et on croira que je raconte des fables. Je le croirais moi-même, si je n'avais la certitude des faits que j'avance. Quoi qu'il en soit, les conseils de Cagliostro dissipèrent tous les doutes qui auroient pu s'élever. Il fut décidé que le cardinal s'acquitteroit le plus promptement possible d'une commission regardée comme très-flatteuse et très-honorable; la dame de la Motte se hâta de prévenir le bijoutier Bassenge qu'un très - grand seigneur et très-riche viendroit voir le collier et pourroit bien l'acheter. En effet, dès la mi -janvier, huit ou dix jours après son retour d'Alsace, le cardinal se rendit chez les joailliers Boehmer et Bassenge.


Plausible, n’est ce pas? Mais totalement inventé….Cagliostro ne se trouvait pas à Paris. Georgel parle d'une invocation réalisée par Cagliostro AVANT que le Cardinal se décide de négocier le collier au nom de la reine. Or, cela se passait chronologiquement le 23-24 janvier. C’est Georgel qui le dit. Ces sont les dépositions des bijoutiers et de M. Achet qui le confirment.

Le 23 janvier Mme de Lamotte reçoit chez elle les deux bijoutiers, Bohmer et Bassenge et leur dit que sans aucune doute ils vendront le collier en quelques jours et la transaction sera faite par un noble de très haut rang de la Cour. Le 24 janvier Bohmer et Bassanges, revenus chez Mme La Motte, y rencontrent le Cardinal qui leurs dit la même chose. Cela veut dire que Rohan avait pris la décision de s’impliquer avant le 24 janvier. Cagliostro n’était pas à Paris à l’époque, mais à Lyon. Il arrivera le 31 janvier à 9 heures du soir. Cela est prouvé par beaucoup de témoins de Paris et de Lyon.

La manière dont Georgel décrit cette invocation ne correspond pas du tout aux descriptions des invocations faites par Cagliostro.

En plus, Georgel écrit dans ces mémoires qu’il n’était plus le confident du Cardinal et cela depuis longtemps. Il montre même sa jalousie envers le baron de Planta et le jeune Carbonnières, qui faisait partie de l’Ordre Egyptien et participait à toutes ses invocations. Georgel affirme même qu’il a appris tout, le jour de l’arrestation du cardinal, le 15 aout 1785. Trop de contradictions ….

2. Le deuxième est tiré d'un pamphlet publié pendant le procès. Comme c'était un sujet de grand intérêt on a publié beaucoup de soit-disant Mémoires authentiques, d'après le modèle des mémoires publiés par les accusés. Le publique avide d’informations (plus elles étaient sensationnelles et fantastiques, plus elles était avalées par tout le monde) payait cher pour ces mémoires, mais il n'était que des pamphlets.

Le passage cité est tiré des „Mémoires authentiques pour servir à l'Histoire du Comte de Cagliostro”, pas du Mémoire justificatif de Cagliostro. A la fin du procès le Parlament a décidé la destruction de ces pamphlets et a permis à Cagliostro et au Cardinal d'afficher cette décision dans des lieux publiques.



Je crois que c'est assez pour cette soirée.... Bonne nuit a tous!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Mer 12 Nov - 23:01

Sibil,

Vous semblez très bien connaître le problème et vous l'exposez en pleine clarté.

Effectivement si Cagliostro était à Paris et était revenu pour le 30 janvier, c'était pour assister au congrès des philalèthes, rassemblant divers ordres de maçonneries.

Hélas il n'arriva pas à convaincre. Il est vrai que lorsqu'il donna le conseil de bruler tous les ouvrages de maçonnerie vulgaire, cela ne fut pas du meilleur effets.

Après avoir ouvert sa loge féminine à Paris, il souhaitait effectivement s'en retourner à Lyon, pour s'occuper de sa loge de la "sagesse triomphante".

Georgel n'est pas très fiable. Il n'aimait pas l'influence que Cagliostro avait sur le cardinal alors qu'il était son secrétaire. Le tome deux nous offre par contre une magnifique reproduction du collier de la reine, grandeur nature. J'essaierais de le mettre en ligne.

Oui Lever n'a pas lu toutes les pièces et confond souvent les dates . cela est un réel problème.

Oui Sibil, Cagliostro paru habillé de Vert, lors du procès du collier , symbole très particulier, représentant en alchimie le Mercure des philosophes, Animé. Cela était vraiment unique et le message était fort alors, renforçant le sens en affirmant qu'il était "un Noble Voyageur", un Hermès en somme.

Oui, Sibil vous avez encore raison, Cagliostro était venu pour aider la Monarchie à passer les épreuves contre certaines sociétés pas toujours très claires, mais aussi pour que le régime royal perdure et s'acclimate aux contingences du temps, car il soufflait véritablement un Vent de Liberté, dont Cagliostro était l'expression d'ailleurs.

Sa lettre au peuple français est assez claire à ce sujet et surtout son obsession: Pas de violence, pas de violence.

Il semblerait qu'il n'ait pas été entendu..

farao


Dernière édition par josephB le Mer 12 Nov - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Mer 12 Nov - 23:10

Je vais faire dodo, comme Sibil.
Croyez-moi, cher Joseph, demain il fera jour !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Mer 12 Nov - 23:12

Bon puisque je reste seul à veiller en ces jours de pleine lune, je vous souhaite à tous la bonne nuit et les meilleurs songes qui soient.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31633
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Mer 12 Nov - 23:32

Merci pour vos informations Sibil, intéressantes je reconnais, et qui demandent de s'y pencher sérieusement Wink

Cela dit une chose me turlupine Selon JosephB, Cagliostro ne serait ni un charlatan ni un complice de cette affaire du collier, mais selon vous, aurait-il pu néanmoins faire des prédictions à Rohan de manière indépendante à cette affaire de son point de vue? Connaît-on la tendance de ses prédictions selon vous?
Car il est indéniable selon les historiens qu'il ait prévu pour Rohan un bel avenir, sans forcément parler de collier. Mais si c'est le cas, force est de constater qu'il s'est planté et qu'il a mouillé malgré lui (selon vous) dans une affaire énormissime, et là déjà je ne vois pas l'homme extraordinaire que vous peignez :s:
Qu'est-ce qu'un homme aussi intègre et brillant faisait avec Rohan en pleine affaire du collier? Pourquoi n'a-t-il rien vu venir?
C'est tout cela qui me gène :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 1:06

Chou d'amour a écrit:
Merci pour vos informations Sibil, intéressantes je reconnais, et qui demandent de s'y pencher sérieusement Wink

Cela dit une chose me turlupine Selon JosephB, Cagliostro ne serait ni un charlatan ni un complice de cette affaire du collier, mais selon vous, aurait-il pu néanmoins faire des prédictions à Rohan de manière indépendante à cette affaire de son point de vue? Connaît-on la tendance de ses prédictions selon vous?
Car il est indéniable selon les historiens qu'il ait prévu pour Rohan un bel avenir, sans forcément parler de collier. Mais si c'est le cas, force est de constater qu'il s'est planté et qu'il a mouillé malgré lui (selon vous) dans une affaire énormissime, et là déjà je ne vois pas l'homme extraordinaire que vous peignez :s:
Qu'est-ce qu'un homme aussi intègre et brillant faisait avec Rohan en pleine affaire du collier? Pourquoi n'a-t-il rien vu venir?
C'est tout cela qui me gène :s:

Il semble que je n'aie pas de sommeil cette nuit.

Cagliostro a fait beaucoup de predictions, confirmés après. Nous sommes tentés de reduire toute sa vie à l'Affaire du collier - chose facile à comprendre, vu la célébrité de ce procés.

Vous demandait "Qu'est-ce qu'un homme aussi intègre et brillant faisait avec Rohan en pleine affaire du collier?" Tout simplement il a etait melé dans ce proces
par Jeanne de Lamotte, qui accusée par Rohan d'avoir volé le collier, a accusé à sont tour Cagliostro. Jusqu'en février 1786 Cagliostro a été le principal suspect dans ce procès...justement sur la base des mensonges de cette femme. Il est impossible de penser que ce procès ne le visait pas.

Il avait connu le cardinal de Rohan bien plus avant l'Affaire du collier. Et on peut dire même qu'il n'a pas fait aucun effort d'attirer l'attention de Rohan. Il l'a même rejeté,comme faisait d'habitude avec les personnes riches, importantes et orgueilleuses qui voulait le connaître pour décorer leur salon avec sa présence. A la fin, un maladie oblige le cardinal d'aller le consulter. Il le guérit. Il guérit le prince de Soubise, un des parents du cardinal, qui était presque en train de mourir. Le cardinal devient son disciple et fait partie de son cercle de Strasbourg.

Lors de son séjour à Strasbourg (septembre 1780 - juin 1783) Cagliostro a guérit beaucoup de gens...Les documents des archives de Strasbourg parlent de plus de 1600 personnes, parmi lesquels il y avaient beaucoup de cas désespérés, abandonnés par les médecins du temps. Une chose que le rend un homme extraordinaire est le fait que JAMAIS il n'a demandé et n'a pas pris de l'argent de ses malades. Cela correspond parfaitement avec un principe de base de la médecine, telle comme elle était à son origine. Cagliostro le respectait scrupuleusement....et sa maison était assiégé par les malades....il travaillait pour eux sans cesse de 5 heures du matin jusque tard dans la nuit....

"Je sors de son audience. Oh! Que vous chéririez ce digne mortel, si vous l'eussiez vu, comme moi, courir de pauvre en pauvre, panser avec ardeur leurs blessures dégoutantes, adoucir leurs maux, les consoler par l'espérance, leur dispenser ses remèdes, les combler de bienfaits; enfin les accable de ses dons, sans autre but que celui de secourir l'humanité souffrante et de jouir de l'inestimable douceur d'être sur la terre l'image de la Divinité bienfaisante! Représentez/vous, Madame, une salle immense, remplie de ces malheureuses créatures presque toutes privées de tout secours et tendant vers le Ciel leurs mains défaillantes qu'elles avaient peine a soulever pour implorer la charité du Comte.

Il les écoute l'un après l'autre, n'oublie pas une de leurs paroles, sort pour quelques moments, rentre bientôt chargé d'une foule de remèdes qu'il dispense a chacun de ces infortunes, en leur répétant qu'ils seront bientôt guéris s'il veulent exécuter fidèlement ses ordonnances. Mais les remèdes seuls seraient insuffisants; il leur fait du bouillon pour acquérir la force de les supporter; peu d'entre eux ont les moyens de s'en procurer; la bourse du sensible comte est partagé entre eux; il semble qu'elle soit inépuisable. Plus heureux de donner qu'eux de recevoir, sa joie se manifeste par sa sensibilité. Ces malheureux, pénétrés de reconnaissance, d'amour, de respect se prosternent a ses pieds, embrassent ses genoux, l'appellent leur Sauveur, leur père, leur Dieu... Le bon homme s'attendrit, les larmes coulent de ses yeux; il voudrait les cacher; mais il n'en a pas la force, il pleure; et l'assemblée fond en larmes... larmes délicieuses qui sont la jouissance du cœur et dont les charmes ne peuvent se concevoir, quand on n'a pas été assez heureux pour en verser de semblables. Voila une bien faible esquisse du spectacle enchanteur dont je viens de jouir, et qui se renouvelle trois fois chaque semaine."

Voila le vrai Cagliostro que vous ne trouverez pas dans le livre, mais qui se trouve partout dans les lettres, les journaux et les mémoires de ses disciples et proches.

Vous demandez pourquoi il n'a pas évité tout cela, s'il l'a prévu. Je vous demande à mon tour (au risque d'être accusée de comparaison exagérée): Pourquoi le Christ est allé et resté a Jerusalem, malgré le fait qu'il savait ce qui va se passer? (je l'ai choisit, parce que son exemple nous est plus connu, mais l'histoire spirituelle de l'humanité nous donne beacoup d'autres exemples).

Cagliostro a averti le cardinal sur la dame Lamotte. Il lui avait dit qu'elle était une intrigante, mais le cardinal n'a pas voulu croire a son maitre spirituel....S'il l'aurait fait, il évitait d'être impliqué dans cette Affaire fâcheuse. Mais comme l'histoire le montre les prophètes ne sont pas écoutés dans leur pays. Ceux qui peuvent voir le futur sont pour ainsi dire condamné à seulement informer, il ne peuvent pas décider à la place de la personne impliquée. L'Affaire du collier n'était pas le test de Cagliostro.... mais le test de Rohan...

Ces type d'expériences, même douloureuses et difficiles ont leur sens. N'oublions pas que le cardinal de Rohan était un disciple de Cagliostro, engagé sur une voie qui avait comme but la purification et la transformation profonde. Sur cette voie, il y a toujours des obstacles, le dépasser indique la transformation. Cagliostro a informé son disciple, tant qu'il lui était permis d'intervenir, mais il ne pouvait pas choisir à sa place, au risque même de se laisser emprisonner et souffrir. Ce que le caractérisait le plus était l'amour pour les autres...c'était sa philosophie de vie.

Mais ces choses sont difficiles à comprendre d'un point de vue commun. C'est pour cela que la grande majorité préféré adopter l'histoire du charlatan, c'est plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 7:13

Ben dites donc !   Il s'en est passé, des choses, pendant que j'étais bien cool au restau !  

Cagliostro et Balsamo, deux personnes différentes ? quel pavé dans la mare !  

Comme je suis carrément larguée, là, je ne pourrai qu'émettre quelques remarques et, surtout, poser des questions. Je rejoins Chou sur le fait que des contradictions dans des dates de naissance ne signifient pas grand chose. Il faut qu'elles s'ajoutent à d'autres faits plus significatifs pour devenir probantes.

D'autre part, comme JosephB, il ne me dérange pas d'imaginer au même personnage une part d'ombre et de lumière. Que Cagliostro ait été un excellent médecin guérissant ses malades sans demander d'argent ne s'oppose pas à une certaine dose de charlatanisme, pour moi. Et, d'ailleurs, s'il soignait gratuitement, d'où tenait-il les moyens de mener si grand train ?  Shocked

Si Cagliostro est venu en France pour protéger la monarchie contre les Illuminati, comment expliquer que les historiens considèrent qu'il faisait partie de cet ordre ? Qui en était, alors, si ce n'était pas lui ? Joseph Balsamo ?  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 7:35

Selon Nesta Webster, Joseph Balsamo fut initié en même temps que sa femme en 1776 dans un ordre hermétique appelé la Haute Observance.

Ce fut à peu près à cette époque, ajoute l'auteur, que Balsamo prit le nom de Cagliostro et abandonna son rôle de simple charlatan.

Sous le nom de Cagiostro, il rencontre ainsi des membres de la Stricte Observance un peu partout en Europe. Son initiation dans l'ordre des illuminés de Weishaupt est rapporté dans la Vie de Joseph Balsamo. Je suppose, chère Sibil, que vous contestez ces mémoires ? Mais ne pourraient-ils être ceux de Joseph Balsamo, en admettant qu'il s'agisse de deux personnes différentes ? Shocked

Cagliostro et sa femme arrivent à Strasbourg en 1780, où Cagliostro se lie avec Rohan. Madame d'Oberkirch garde un souvenir bouleversé de sa rencontre avec lui au palais épiscopal. Tout en le trouvant magnétique, elle s'étonne de son pouvoir sur le cardinal, qui croit dur comme fer qu'il est capable de produire de l'or.

Nesta Webster confirme vos affirmations, chère Sibil : la scène de la prédiction provient bien de Georgel.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 7:41

Je pense, comme vous, que l'affaire du collier repose sur des mises bien plus importantes qu'une simple escroquerie. Mais, si vous en exonérez Cagliostro, n'est-ce pas la femme Lamotte qui se voit gonflée ? Vous prétendez ainsi qu'elle avait pour but de ternir la réputation de Cagliostro. But... ou mission ? Shocked

Je veux bien vous croire, mais cette distribution fait de l'intrigante un élément clef du complot, un poisson pilote.

Et ça ne nous dit toujours pas quel rôle jouait le vrai Joseph Balsamo dans cette histoire...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 10:06

Comme d'habitude, chère Pim, vous allez à l'essentiel, vous posez les bonnes questions. J'avoue qu'hier soir j'étais un peu saoûlée de détails. Il faut que je reprenne tout cela à tête reposée.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 10:40

Vous êtes trop gentille !  Embarassed Comme vous tous, j'avoue mon étonnement...  

Décidément, on s'écarte de plus en plus d'une banale escroquerie ! Craveri devra ajouter quelques pages à son petit ouvrage...  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 10:45

pimprenelle a écrit:
Mais, si vous en exonérez Cagliostro, n'est-ce pas la femme Lamotte qui se voit gonflée ?
C'est la politique d'attaque de l'autre pour se défendre du procès qui semble continuer ici...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 10:57

Je partage tout à fait votre point de vue !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 11:43

C'est un point de vue intéressant... Madame de Lamotte non plus en vulgaire intrigante, mais en émissaire d'un ordre quelconque visant à abattre du même coup la monarchie française et le puissant Cagliostro.

Cette optique permet de rendre compte de l'étrange sentiment d'impunité dont cette femme a semblé faire preuve durant toute l'affaire... et au-delà.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 11:56

Intéressant, oui..... Tout de même ... Je la sens plus à sa vraie place dans son premier emploi d'aventurière sans scrupules et sans grande envergure. Son comportement hystérique lors du procés plaide en ce sens. Ce n'est pas celui d'une femme de tête.
Quand elle sent qu'elle perd pied, elle accumule les mensonges, les contradictions . Elle ne garde pas le sang-froid et le contrôle de la situation que l'on pourrait attendre de la part de la pièce maîtresse du jeu d'un grand complot paneuropéen. ????
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 12:23

Certes, le personnage manque d'envergure. Mais peut-être n'était-elle que téléguidée.

Et plus je pense à son comportement, plus il me paraît suicidaire... à moins qu'elle ait joui de protections ?

Je suis sujette à l'obsession, je sais...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 12:47

Suicidaire ou insensé ?
Encore que, le raisonnement par lequel le cardinal payant le collier l'affaire n'irait pas plus loin, tient debout !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 13:26

Pour expliquer tout le comportement de la femme Lamotte ? Et son évasion ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 14:52

Eh bien non ! Avec l'évasion, plus rien ne tient debout de la version officiellement admise. Avec cette évasion rocambolesque, nous avons la certitude (au moins à partir de là) de protections haut placées. Et crac ! nous pensons à Orléans ! Notre Joseph B. nous a dit a quel point il y est impliqué.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 15:28

D'accord avec vous ! Orléans-avec-ses-dents-qui-raie-le-parquet, comme dit notre Marquise dans un autre sujet !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31633
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 18:54

Sibil a écrit :

Citation :
Vous demandait "Qu'est-ce qu'un homme aussi intègre et brillant faisait avec Rohan en pleine affaire du collier?" Tout simplement il a etait melé dans ce proces
par Jeanne de Lamotte
C'est bien aussi ce que je crois, sauf que je pense qu'il y a été mêlé de plein grés et en connaissance de cause Wink
Car sinon comment un homme aussi brillant aurait-il pu tomber dans un piège aussi gros, surtout un homme qui fait soi-disant d'excellentes prédictions?
Je suis désolé, mais le Cagliostro brillant hors de toute magouille ne colle pas avec les faits, le mec vraiment brillant n'aurait jamais été aussi impliqué, et encore moins de cette manière je pense...surtout si La Motte était moins intelligente qu'on ne le dit :s:

Citation :
Vous demandez pourquoi il n'a pas évité tout cela, s'il l'a prévu. Je vous demande à mon tour (au risque d'être accusée de comparaison exagérée): Pourquoi le Christ est allé et resté a Jerusalem, malgré le fait qu'il savait ce qui va se passer? (je l'ai choisit, parce que son exemple nous est plus connu, mais l'histoire spirituelle de l'humanité nous donne beacoup d'autres exemples).
Ce genre de comparaison n'est pas significative pour moi Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39274
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 18:56

En somme, Chou, ce serait le voyant qui aurait rien vu v'nir !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31633
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 19:00

Oui....classique en fait
Ou alors le masochiste qui aime tomber dans les pièges

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 19:20

pimprenelle a écrit:
En somme, Chou, ce serait le voyant qui aurait rien vu v'nir !



Elle est très bonne, Pim ! En somme Prométhée qui fait son Epiméthée !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   Jeu 13 Nov - 20:51

Eh oui les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés selon le dicton.

farao
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'affaire du collier, un complot ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire du collier, un complot ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 32 ... 43  Suivant
 Sujets similaires
-
» l'affaire du collier de la reine
» L'Affaire du Collier
» L'Affaire du Collier, Blake et Mortimer
» Le collier de la reine par Gaston Ravel et Tony Lekain (1929)
» L'affaire du collier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Les bouleversements sociaux-
Sauter vers: